Moto Watch 100 : cent dollars et sans Google

Motorola annonce la Moto Watch 100, une montre connectée qui annonce 2 semaines d’autonomie et un prix très abordable pour faire face à une concurrence de plus en plus forte sur ce segment.

La Moto 100 est annoncée à 100 dollars aux US, un prix assez bas pour un modèle de ce type de la part du constructeur. Mais un prix qui se justifie par la percée assez forte des modèles entrée de gamme sur le segment. Les solutions connectées de ce type sont en effet un peu coincées, désormais, entre les modèles d’Apple qui trustent le haut de gamme et les bracelets plus simples qui constituent l’entrée de gamme.

Moto Watch 100

La Moto 100 se situe donc comme une alternative entre ces deux extrêmes. Un point sur lequel surfent des marques comme Amazfit avec une belle galaxie de modèles situés entre 100 et 150€. Particularité de ces gammes ? Leur allergie chronique à Google Wear OS. La montre de Motorola n’échappe pas à la règle et s’éloigne donc de l’écosystème du moteur de recherche. Cela s’explique de nombreuses façons, la première étant surtout technique. En évitant la case Google, Motorola se débarrasse de son coûteux écosystème. Pas besoin d’intégrer une puce ARM dédiée et assez chère, pas besoin de glisser beaucoup de mémoire vive ou de stockage, pas besoin de certifier son produit ni de gérer tant bien que mal l’autonomie minimale de ces appareils aux composants gourmands.

Moto Watch 100

On retrouve donc un design classique avec un écran circulaire de 1,3 pouce cerclé de métal et accroché à un bracelet amovible 20 mm. L’ensemble mesurera 42 x 46 mm sur 11.9 mm d’épaisseur. elle est annoncée pour 45.8 grammes. Pas d’informations techniques sur les caractéristiques précises de l’écran et on ne connait que sa définition qui est de 360 x 360 pixels. Seule certitude, pas de dalle OLED mais un LCD plus classique, probablement de type IPS. La Moto 100 embarque un module Bluetooth 5.0 LE ainsi qu’une solution GPS et GLONASS pour une géolocalisation. Sa batterie de 355 mAh lui offrira 2 semaines d’autonomie sans charge à condition de ne pas activer le GPS. Un mode qui a tendance à faire fondre les batteries en quelques heures. Avec une certification 5ATM, la montre résistera aux brèves plongées dans l’eau mais ne semble pas adaptée à un usage prolongé pour la nage.

Minimachines-11-2021

La montre se rechargera en 60 minutes seulement et proposera un mode « Always On » qui permettra de retrouver en permanence l’heure à son poignet en gardant cette information minimale sur un fond sombre. On retrouvera les fonctions sportives traditionnelles avec suivi d’activités, fréquences cardiaques sur cette Moto 100. Un accéléromètre, un gyroscope, un podomètre mais également un capteur SpO2. 

Minimachines-11-2021

Sans Wear OS, la Moto 100 sera livrée à elle même avec un système maison baptisé sobrement Moto OS. La montre emploiera probablement une puce basique choisie pour sa très faible gourmandise en watts et sa parfaite adéquation à ce type de produit. Motorola n’est pas le premier à s’intéresser à cette approche et encore une fois le marché concurrentiel de l’entrée de gamme a montré la voie. Les montres Amazfit/Zepp ou Oneplus, les bracelets Huami/Xiaomi ont déjà recours à ces stratégies.

Amusant de constater à quel point le marché n’a pas suivi les intentions de Google. Wear OS est désormais relégué à une catégorie presque minoritaire sur le marché des montres connectées. Beaucoup de marques ayant lancé des montres avec Google ont fini par jeter l’éponge. Les produits exploitant des solutions plus « personnelles » pouvant néanmoins compter sur les systèmes de Google et Apple pour communiquer ont fini par séduire fabricants et utilisateurs. 


Pas de Pub
16 commentaires sur ce sujet.
  • 22 novembre 2021 - 22 h 10 min

    il faut adlettre qu’en ce qui concerne wear os la majeur partie des monrre n’atreignant que difficilement la journée d’autonomie cela deviens difficile de mettre en avant l’avantage de leurs applications qui au fur et a mesure qu’on les utilise vont diminuer aussi l’autonomie de la montre (qui n’a jamais fait joujou avec sa nouvelle montre et à vu celle ci s’eteindre après moins d’une demi journée…)
    Du coup entre montre qui proposent des notifications et un suivi sportif (leger ou moins) qui propose une semaine d’autonomie et une montre qui propose un vrai store d’app mais que l’on doit recharger au quotidien je pense surtout que le consommateur fait le choix du confort d’utilisation….
    Personnellement j’ai testé Wear os et Tizen (vu que je suis sous Android) mais aussi amazfit et miband et j’admet que le choix reste compliqué entre un objet vraiment connecté et un simple tracker quelque peu plus évolué…
    J’aime beaucoup les watchfaces que proposent certaines app mais c’est bien le seul avantage que je vois aujourd’hui au montres « intelligentes » au vu de leur autonomie souvent déplorable (et souvent assez loin de ce que le constructeur annonce)

    Répondre
  • 22 novembre 2021 - 22 h 17 min

    @MrPatate: On fait a peu prêt le même constat. Je suis passé de Wear OS à Amazfit en achetant la GTR47 il y a presque 3 ans. Alors oui j’ai perdu certains trucs mais quel plaisir de ne pas avoir a recharger ma montre. Et puis j’ai tout de même le principal de ce que je demande à une montre sportive. Le compromis est largement acceptable au final !

    Répondre
  • 22 novembre 2021 - 22 h 33 min

    @Pierre Lecourt: Hé oui cher constructeurs : ce qu’on demande à une montre… c’est d’être une montre :)
    De plus, passer par Google ou Amazon fait craindre côté confidentialité : acheter un objet qui permettra (ou permet déjà) à mon assurance de TOUT savoir sur moi ne me convint pas.
    C’est actuellement ce qui m’empêche de passer sur cette techno, intéressante par ailleurs

    Répondre
  • gUI
    22 novembre 2021 - 22 h 40 min

    En matière de montres connectées, je continue de pleurer ma Pebble. En attendant je suis passé au bracelet connecté Mi Band pour son prix ridicule et ses 2 fonctionnalités de base : donner l’heure et faire remonter les notifications du téléphone.

    Répondre
  • 23 novembre 2021 - 8 h 00 min

    Intéressant.
    Est-ce que ce type de montre est capable au moins de tenir la journée quand on active le GPS, pour par exemple récupérer le trajet après une journée de balade (pieds, vélo, voiture) ?

    RaphT

    Répondre
  • 23 novembre 2021 - 8 h 07 min

    J’ai acheté aussi une GTR sur les conseils de Pierre. J’en ai été plutôt content, même si l’application dédiée n’est pas très intuitive.

    Mais ne pas pouvoir répondre rapidement via la montre à un SMS m’a fait la délaisser pour une Galaxy Watch, que je dois recharger tous les soirs ou presque, mais qui me permet même de répondre directement sans sortir le téléphone de ma poche. Et des fois ça dépanne bien !

    Répondre
  • 23 novembre 2021 - 10 h 01 min

    Pas open source, c’est mort. Acheter ce truc c’est l’assurance d’avoir un truc sans aucun support / mises à jour deux ans après sa sortie.

    Répondre
  • 23 novembre 2021 - 13 h 39 min
  • 23 novembre 2021 - 13 h 49 min

    Pour ma part, je suis sur une Garmin 735XT. C’est plus qu’un bracelet d’activité et moins qu’une grosse montre connectée ; elle fait ce que dit @gUI, à savoir donner l’heure et remonter les notifications du smartphone.
    Je ne peux pas me prononcer sur les bracelets, mais sur ma Garmin je peux désactiver le suivi H24/J7 du cardio pour ne le mettre que lors de mes activités sportives. Je l’ai depuis 3 ou 4 ans et à raison d’une à 3 activité(s) par semaine, l’autonomie me tient la semaine avec le cardio activé H24.

    Répondre
  • 23 novembre 2021 - 20 h 35 min

    Je suis sur Amazfit GTR47 depuis 2nas et demi ou trois ans, acheté via minimachines évidement et je ne l’echangerais pour rien

    Répondre
  • 24 novembre 2021 - 10 h 17 min

    @gUI: sans être fan des montres connectées, je te rejoins sur la spécificité de la peeble : l’écran e-ink => 0 conso pendant 59.9 secondes, mais affichage permanent de l’heure, visible même en plein soleil. Ce qui est le besoin primaire d’une montre.
    Les autres gadgets pourraient être ajoutés au fur à à mesure.
    Je comprends le côté blinkblink des couleurs et leds, mais l’autonomie est un tel atout !

    (pour ma part, je continue avec des montres classiques, mais des casio qui se mettent à l’heure toutes seules et se chargent au solaire => 0 entretien, et elles durent plus de 10 ans…)

    Répondre
  • 24 novembre 2021 - 11 h 01 min

    @StarDreamer: la pebble, design inégalé, programmable en C… Juste un poil trop chère pour le petit budget que j’avais à sa sortie :(
    J’ai malheureusement l’impression que Fitbit n’en a pas fait grand chose (toutes leurs montre sont à Led, et j’ignore si elle sont hérité de l’O/S pebble). Par contre ça a l’air d’avoir sa petite communauté
    https://developer.rebble.io/developer.pebble.com/index.html

    Répondre
  • 24 novembre 2021 - 15 h 32 min
  • 24 novembre 2021 - 16 h 16 min

    Pour ma part, toujours une semaine d’autonomie avec une Amazit stratos 2, découverte ici il y a plusieurs années… RAS

    Répondre
  • 24 novembre 2021 - 16 h 17 min

    @loslo: AmazFit, oups !

    Répondre
  • Val
    26 novembre 2021 - 15 h 56 min

    @StarDreamer: Tant qu’on y est je suis avec une Seiko à mouvement du poignet. Ça dure au moins 20 ans. Juste à remettre à l’heure de quelques minutes une fois par mois. Sinon, le mi-band, c’est à peine plus contraignant avec un mois d’autonomie, rechargé en 1h 30. Mais les solutions e-ink auraient ma préférence s’i elles étaient plus développées, d’autant que la couleur, certes basique, est désormais possible (liseuses, smartphones = tous chinois 100%).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *