Microsoft Hololens, après les minimachines voici venu le temps des zéromachines

Belle surprise de la part de Microsoft, hier, lors de sa conférence autour de Windows 10. Une sorte de lunettes holographiques baptisées Microsoft Hololens. Un objet situé entre la science fiction et l’outil du quotidien. Un projet loin des ambitions habituelles de l’éditeur de logiciels.

L’étape d’après, celle qui fera disparaître les ordinateurs de nos bureaux, les tablettes de nos poches et les portables de nos sacs, c’est peut être celle choisie par Microsoft avec cette paire de lunettes très originale.

La conférence de l’éditeur a créé la surprise avec ses Microsoft Hololens, on n’attendait pas la marque sur ce terrain de l’innovation. Un terrain ou règne d’habitude son rival Google qui profite souvent de ce type d’évènement pour annoncer de nouvelles technologies.

Avec cette paire de lunettes holographiques, Microsoft change de régime, tant au niveau de la conception de matériel que de la prospection de nouveaux usages. Microsoft Hololens est un projet réellement intéressant même si on peut se demander quel sera son aboutissement réel dans nos vies.

Hololens

Il s’agit d’un ordinateur sous la forme d’un objet à mi chemin entre le casque et la paire de lunettes, une solution intégrée et autonome qui vient se poser sur les yeux pour afficher des images comme un casque de pilote de chasse affiche des informations directement dans la vision de l’utilisateur.

Microsoft Hololens

Si il est difficile de savoir si l’objet se fait oublier, la proposition semble vouloir gommer la question de l’interface matérielle au profit d’une sorte de don de double vue proposé par Microsoft. Dans environnement réel vu au travers des lunettes se superposent des images proposées par le système. Des images en relief, holographiques, qui prennent du volume et donnent corps à des projets.

Les usages de base sont entre la réalité augmentée et la réalité virtuelle, il est difficile de sentir réellement ce que propose ce concept mais cela gomme en tout cas toute notion de PC matériel qui encombre votre espace. On nage entre virtuel et réel avec des interactions qui mélangent les 2 univers. D’un côté cela ressemble à ce que propose un système du type Oculus et de l’autre on est proche d’une Google glass qui vient proposer des éléments par dessus le monde réel.

IllumiRoom

Les usages sont énormes, à commencer par l’évident emploi ludique de la solution. Microsoft avait présenté en 2013 un concept de projection d’images dans votre espace intérieur pour un usage associé à sa Xbox. Baptisé IllumiRoom, ce concept n’a pas donné de suites pour le moment mais semble être la base de la réflexion de ce Microsoft Hololens aujourd’hui.

Microsoft Hololens

La projection est une technique difficile avec beaucoup de problématiques d’environnement. Pour obtenir le même résultat, il suffit de tromper l’oeil avec une surimpression d’images, c’est exactement ce que fait ce nouveau concept. Avec une console et Hololens, il est possible d’apporter une touche supplémentaire à toutes sortes de jeux, l’image se dédouble avec votre écran traditionnel purement immersif et Hololens pour les informations d’interface : Vie, direction à prendre, vitesse, radars…

Microsoft Hololens

Pour les créateurs, le concept est également assez impressionnant puisque la solution permet de voir in situ un objet 3D et d’en saisir l’effet facilement. On sait que la projection holograhique est très complexe et que ce n’est pas demain que Tony Stark pourra manipuler des éléments dans l’espace comme il le fait dans les Iron Man. Finalement, la seule différence entre ce que proposent ces films de science fiction et Hololens est le point de vue du spectateur : Seuls ceux qui porteront des lunettes pourront voir ce qui ne sera plus affiché réellement dans l’espace.

Microsoft Hololens

D’autres usages sont évidemment imaginables, tout dépendra de la finesse du procédé et du placement possible dans l’espace. Si il est possible de positionner des repères qui seront pris en compte par le Microsoft Hololens sur un objet, il serait par exemple possible de placer un objet 3D sur un objet réel et de voir ainsi comment fonctionnerait un objet 3D avant de l’imprimer.

On peut évidemment imagner plein d’autres usages plus pragmatiques qui iraient de la visualisation de plans d’architectes in-situ alors qu’une brique n’a encore été posée à la visualisation d’un dossier médical des différentes interventions d’un patient. Avec une paire d’Hololens sur la tête, un chirurgien pourrait voir les endroits où il devra implanter des broches ou la présence d’une prothèse sur un patient par juxtaposition des informations holographiques par dessus le corps à opérer.

A l’intérieur des Microsoft Hololens, on trouve 2 puces traditionnelles, un couple processeur de calcul et processeur graphique. Les deux travaillent de pair pour afficher des informations sur les lunettes. Microsoft annonce également un troisième processeur baptisé holographic processor unit ou HPU et dont l’unique tâche est d’effectuer les nombreux calculs nécessaires pour que ces hologrammes prennent vie : Distance dans l’espace, calcul en temps réel de position par rapport aux déplacements de l’utilisateur, perspective…

Microsoft Hololens

Le reste du système embarque connexion sans fil et batteries, affichage transparent et, je suppose, une foule de capteurs qui suivent les objets que vous voyez afin d’y placer ces images en 3D. Un traitement du son se voulant le plus proche de l’idée de l’hologramme est également prévu. Microsoft parle d’un son spatialisé : Il semble logique qu’un avatar holographique face à vous, posé dans votre salon et qui vous parle, émette un bruit qui semble provenir de votre oreille droite si vous tournez la tête à gauche. La 3D est avant tout un tour de passe-passe fait à votre cerveau et il suffit qu’un de vos sens vous rappelle à l’ordre pour que tout le château de cartes de la 3D s’écroule.

Présenté comme à 100% autonme, capable de se connecter de lui même à Internet, Hololens peut être piloté à la voix. Hololens est un projet de longue haleine qui est en chantier depuis des années chez Microsoft. Le prototype présenté n’est pour le moment pas commercialisable et aucune information précise de prix ou de sortie n’a été dévoilée. L’éditeur semble pourtant vouloir produire l’objet pendant la commercialisation de Windows 10, ce qui est encore une fois très vague. Les différents systèmes de Microsoft ont eu des phases de commercialisations de durées très variables.

C’est néanmoins un pas important pour Microsoft qui doit beaucoup compter sur  ce genre de produit pour se montrer à nouveau comme une marque plongée dans l’innovation. Le changement des équipes de direction se fait sentir ici, et la marque n’hésite plus à parler de l’attrait de sa marque au lieu de parler de l’obligation d’exploiter ses outils.

Microsoft Hololens

Pour que cela fonctionne, il faudra un Hololens assez grand public, un objet suffisamment accessible pour ne pas en faire un gadget de riche sans véritable marché. Microsoft ne souhaite probablement pas prendre la voie des Google Glass avec ce projet et il dispose d’une levier intéressant avec ses Xbox et la ludothèque PC. Le jeu est peut être le meilleur moyen de faire fonctionner Hololens dans un avenir proche. D’abord parce que Microsoft maîtrise parfaitement ce canal de distribution et la communication associée. Ensuite par ce que les studios de création de jeu pourraient voir dans l’outil un bon moyen de renouveler leurs licences ou de proposer des nouveautés. Microsoft mettra probablement à leur disposition un programme de développement sur mesure permettant de créer des objets holographiques.

Reste une grande question, quel risque de dépendance de ces nouveaux outils ? La différence entre le réel et le virtuel s’estompe encore un peu plus avec Hololens. Si cela devient normal de se balader avec un casque de ce type sur la tête, quelle différence entre cette vision du monde repixelisée et le fantasme de la matrice ?

Le site web d’Hololens

8 commentaires sur ce sujet.
  • 22 janvier 2015 - 12 h 04 min

    La différence avec “la matrice”, c’est qu’on doit porter un gros machin sur la tête, donc on a forcément conscience de la modification potentielle de ce qu’on voit. A l’inverse, on peut facilement l’enlever pour revenir à la réalité.

    Répondre
  • 22 janvier 2015 - 12 h 15 min

    Hors le jeu, le travail hors bureau est une cible également : plus besoin d’écran.
    En plus la sécurité gagne un cran : seul celle ou celui qui porte le casque voit et entend l’écran. Cela évitera d’avoir à placer des films polarisant sur les écrans de portables afin de masquer le champ de vision latéral.
    Mais, bon, le port d’un casque est fatiguant. Et, à mon avis, pour les yeux ça ne va pas être top non plus.
    Encore quelques progrès dans la qualité des micro-écrans ou des pico-projecteurs ainsi que dans la masse de ceux-ci et hop, ce sera bon !
    db
    db

    Répondre
  • 22 janvier 2015 - 13 h 04 min

    Ce projet est fabuleux mais ca reste helas un projet , on ne sais pas si on stream depui un autre pc ou si c’est autonome , et en parlant d’autonomie elle doit pas être énorme (autour de qualques heures pour moi mais moins que 4h je pense)

    Répondre
  • 22 janvier 2015 - 16 h 45 min

    Il se dit que le projet est financé par Dorcel Industries, vérité ou fantasme ?

    Répondre
  • 22 janvier 2015 - 18 h 00 min

    Et l’impression qu’il y a des fantômes dés qu’on enlève les lunettes.
    En mode Horla, ou “papa, je vois des morts” …
    Crotte, mais dans quel monde ais-je donc perdu mes clefs ?
    Vivement !
    @sourioplafond : fantasmérité

    Répondre
  • X07
    22 janvier 2015 - 18 h 29 min

    Avec une telle technologie on peut preserver l’équilibre mental des futurs explorateurs de notre système solaire.
    Plus simplement on ne refait plus la déco : madame dort dans une chambre girly et monsieur dans une atmosphère très masculine tout en partageant le même lit ! On peut même changer sa femme, ses enfants, sa belle mère !! Les casques disparaissent dans la reproduction 3d et un point d’ acuponcture bien placé retire toute sensation de son port. Bienvenue dans votre monde,vous êtes beaugosse, superman,président business, voyageur intersideral… mais connaissez vous la personne qui vous embrasse tout les soirs ??

    Répondre
  • 22 janvier 2015 - 22 h 14 min

    @Klydde : mode Horla ! Très bon mais pas sur tout le monde comprenne !!

    Répondre
  • 26 janvier 2015 - 23 h 25 min

    Ca me fait penser au film “Clone” où les humains pour éviter tous désagréments (accidents, maladies, etc etc) reste chez eux allongé sur un lit avec un casque de ce genre. Leurs avatars sont donc leurs “clones” virtualisés où chacun peut modifier son image éternellement séduisante etc etc. Jusqu’au jour où la mort frappe aussi ces humains au travers de leurs clones en leur infligeant une sorte de court-circuit fatal..!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *