Microsoft ajoute un peu d’intelligence à ses batteries

Alors que la recherche de nouvelles solutions pour stocker de l’énergie ne semble pas avancer beaucoup ces dernières années, d’autres voies sont explorées par certains constructeurs. Microsoft en fait partie avec une nouvelle gestion de ses batteries, pilotées plus finement par un logiciel.

L’idée générale est d’utiliser un système de batteries différentes et de les assigner à des composants spécifiques à l’intérieur d’un portable. L’ensemble de ces batteries disposerait alors d’un circuit de gestion adapté et piloté par différents logiciels.

Microsoft Batterie

Grâce à ce système, Microsoft cherche à employer le type de batterie le plus adapté à chaque module : Des éléments exploitant la technologie Lithium-Ion pour les éléments nécessitant beaucoup d’énergie. D’autres batteries exploitant la technologie Nickel-Cadmium alimenteront des composants moins gourmands mais demandant d’être alimentés en permanence pour de longues périodes.

Chacune de ces batteries est ensuite pilotée par le système d’exploitation afin d’organiser au mieux les tâches de chacune. Cette prise en charge évolue dans le temps puisque Microsoft a mis en place un système d’apprentissage de manière à adapter ce système au comportement de l’utilisateur et à ses exigences.

Microsoft Batterie

Ainsi, suivant vos usages hebdomadaires ou quotidiens, le dispositif alimentera vos composants pour répondre à vos besoins. Adapté pour les tablettes, ultrabooks et autres solutions made by Microsoft, ce système de gestion sur-mesures présente évidemment beaucoup d’avantage.

Microsoft Batterie

Mixer les composants est une très bonne idée et gérer ceux-ci pour qu’ils s’adaptent à vos besoins est évidemment une bonne chose. Si la solution de Microsoft fonctionne bien, si votre machine apprend à alimenter en permanence votre Wifi et votre Bluetooth par exemple, mais comprend que vous n’utilisez pas votre tablette avec un écran illuminé à 100%, la redistribution de l’énergie stockée dans vos batteries pourra être optimisée au mieux par le système.

Source : Hexus

17 commentaires sur ce sujet.
  • 23 octobre 2015 - 13 h 08 min

    Au delà de ça, le bon concept serait de pouvoir assigner une part minimum de batterie à une fonctionnalité. Un jour, je suis à l’aéroport et l’avion est retardé de deux heures. Je prends alors mon smartphone, musique, lecture en ligne et au moment d’embarquer batterie vide et surtout à l’arrivée plus de téléphone disponible faute d’énergie. Si j’avais pu assigner 10% minimum à la fonction téléphone, j’aurais pu me sauver

    Répondre
  • 23 octobre 2015 - 13 h 33 min

    @zenon:
    Iphone I presume ? Naaaaan, j’plaisante !

    Répondre
  • 23 octobre 2015 - 14 h 13 min

    Une idée pour rendre encore plus captif les gens d’un OS microsoft. Je doute que le système sera ouvert, et je vois bien un linux totalement incapable de piloter ces batteries. Et android aussi.

    Cette idée n’est acceptable que si la technologie devient ouverte gratuitement.

    Répondre
  • J
    23 octobre 2015 - 14 h 27 min

    Si je comprends bien, la batterie est découpée en plusieurs petites batteries. Donc dès que l’une est vide, l’ensemble de l’appareil devient inutilisable…

    Répondre
  • 23 octobre 2015 - 14 h 43 min

    @J: Oui, probablement que les ingénieurs de Microsoft n’ont pas pensé à ça, il se sont dit, tiens on va faire un système complètement débile.

    @Jean-Pierre: Tu veux dire qu’un acheteur de produit Microsoft comme un Surface Book aurait envie après l’achat de le passer sous Linux ? Sinon oui, comme tu dis, tu doutes. Et au bénéfice du doute, tu ne vas probablement pas juger Microsoft par défaut.

    Cette idée est probablement comme toutes les autres idées, brevetée.

    Répondre
  • chp
    23 octobre 2015 - 14 h 44 min

    Premièrement, c’est pas nouveau et ça fait des lustres que l’on essaie d’optimiser de la sorte. Les freins sont multiples et principalement liés à la technologie.

    En Bref, une arlésienne….

    Quand à la rendre Open Source (ou ouverte)… Comment dire… il faudrait aussi uniformiser les technos… Impossible car c’est faire abstraction des brevets et originalités des produits.

    Donc, ouf, merci, ce sera pas pour demain.

    Répondre
  • 23 octobre 2015 - 15 h 53 min

    @Pierre Lecourt : pourquoi ne pas vouloir passer une Surface Book sous Linux ? On peut apprécier le matériel (qui est pour le moment unique en son genre) et ne pas aimer l’OS…

    Répondre
  • 23 octobre 2015 - 16 h 51 min

    En tout cas,je ne suis passûr que cela se démocratise. Il faudrait prouver que la différence soit vraiment intéressante. De plus,un acheteur Microsoft (acheteur dans la relation client fournisseur, non pas l’acheteur final), ne peut pas se permettre ce type de système pour un moyenne gamme, encore moins un entrée de gamme.

    Répondre
  • 23 octobre 2015 - 17 h 18 min

    @vincent: Bien sur on peut mais on perds alors beaucoup non ? Cette technologie, le Continuum ? Je comprendrais un double boot… Sinon au vu du prix de cet engin, je trouve dommage de payer plein pot des techno qui ne seront pas utilisées sous Linux.

    @prog-amateur: Je suis pas sur que Microsoft veuille que ça se démocratise, SURTOUT si ça s’avère être efficace. C’est un avantage pour eux.

    Répondre
  • 23 octobre 2015 - 19 h 24 min

    @Pierre Lecourt: alors effectivement leur haut de gamme aurait une technologie qui permettrait de les différentier des hauts de gamme Apple. Vu comme ça, c’est smart.

    Répondre
  • 24 octobre 2015 - 0 h 10 min

    ça parait intéressant comme idée, profiter des avantages de différentes chimies de batterie en un seul bloc de batteries.
    Cependant je doute que le Nickel-Cadmium soit très compétitif par rapport au nouvelles technologies ( super capacités, lithium titanate oxide, et autres..), le seul avantage étant peut-être le prix.
    D’autre part, le système parait complexe pour un gain d’autonomie qui ne sera pas forcément très grand. Enfin quand on recherche des performance extrêmes… le jeu en vaut peut-être la chandelle si Microsoft le tente (à moins qu’il s’agisse en fait d’une stratégie de marketing déguisé!).

    bref, pas complètement convaincu, j’attends de voir les résultats de ce système.

    Répondre
  • 24 octobre 2015 - 8 h 24 min

    Je crois davantage à ce que fait Texas Instruments, depuis des années, dans le domaine des Battery Management System, depuis des décennies :

    http://www.ti.com/lsds/ti/power-management/battery-management-products-overview.page

    Là je ne comprends pas l’intérêt technique (NiCD alors que le point le plus important dans nos petits objets autonomes est la densité énergétique, usine à gaz technologique)… Franchement, comparé au travail de TI, ça semble une tentative de mettre du Microsoft partout.

    Répondre
  • 24 octobre 2015 - 13 h 28 min

    ms en fera un truc bien fermé, secret, non documenté comme ils ont l’habitude de faire … sur ce blog, la majorité de gens ne voient pas le problème …

    Répondre
  • 26 octobre 2015 - 1 h 14 min

    Allez je me lance : linux… Vraiment les mecs, pourquoi linux n’est-il toujours pas le premier système devant apple et Microsoft ? Chaque fois on a la même réponse c’est à cause de microsoft et d’apple, des brevets et de la vente liée… Vous pensez vraiment que linux n’a pas sa part de responsabilité dans le volume de sa propre diffusion ?

    Répondre
  • 26 octobre 2015 - 1 h 38 min

    @Dadoo pour répondre a ta première question je dirai que c’est surement parce que Linus Torvalds s’en contre fiche, s’il voulait être le leader il aurait réussi son coup depuis longtemps, cela dit… MacOS possède un noyau UNIX. Et pour répondre a ta seconde question je dirai que Linux c’est juste un peu le bordel, trop de distrib différentes pas toutes mises a jours de la même façon, que c’est toujours la misère niveau drivers graphiques et drivers tout court, que la plupart des utilitaires ne sont pas dev pour linux, que pour le commun des mortels Linux ça rime avec geek++, que a part certaines distrib ce n’est pas le plus userfriendly des OS,… Alors oui Linux a sa part de responsabilité, mais comme je l’ai dis pour ta première question, si Linux voulait tutoyer les leaders, Linux auraient sans doute été différents. J’ai beau être un grand fan d’Android, je déteste absolument toutes les surcouches, Sony, Samsung, HTC, passer d’un portable a l’autre c’est l’enfer. Android Stock, clean, simple et il y a tout ce qu’il faut. C’est ça qu’aurait du être Linux s’ils voulaient dominer, une bonne distrib comme CentOS ça fait le taf. Ne me prenez pas pour un idiot je sais bien que Linux et Android c’est ça l’intérêt pouvoir customiser et en faire ce qu’on veut. Mais selon ton objectif il y a des limites.

    Répondre
  • 26 octobre 2015 - 11 h 46 min

    J’ai rarement été aussi d’accord avec un commentaire.

    Répondre
  • 26 octobre 2015 - 14 h 21 min

    Ms a 3% de pdm dans le smartphone …

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *