MeLE PCG02 Pro : Plus gros mais compatible M.2 2280 NVMe

Le MeLE PCG02 Pro est un savant mélange entre les minimachines de bureau de la marque et ses « Clé PC » précédentes.

Le MeLE PCG02 Pro reprend un peu des deux modèles phares du constructeur. Le format « Quieter » d’un côté qui est une gamme de MiniPC fanless. Et les PCG classiques qui sont des machines les plus compactes possibles. 

J’aime assez cette petite étiquette rouge

En mixant ces deux éléments, le MeLE PCG02 Pro propose quelque chose d’assez sympathique. On oublie en réalité le format clé avec un sortie HDMI proéminente qui sort du boitier pour qu’on puisse connecter l’objet directement à un écran. La formule est désormais inexploitable, l’encombrement de l’objet ayant depuis longtemps dépassé le format adapté à ce genre d’usage. Avoir une « clé » de plus de 10 cm de long au dos de son affichage n’est pas une bonne idée.

Un refroidissement totalement passif mais toujours une coque en plastique..

MeLE a donc simplement coupé son format MiniPC en deux pour rendre l’objet plus compact, tout en longueur. L’objet mesure 14.6 cm de long pour 6.1 cm de large et 2 cm d’épaisseur. Un format compact, donc, qui rentre facilement dans un bagage et qui peut se cacher très facilement dans un ensemble multimédia. Si, à l’intérieur du MeLE PCG02 Pro, on retrouve un matériel assez classique, c’est donc vraiment le format qui démarque la machine.

Deux modèles sont annoncés, avec deux puces Intel différentes. Le premier est équipé d’un Celeron J4125 Gemini Lake Refresh que l’on connait bien et le second un Celeron N5105 Jasper Lake, plus récent. Les deux puces sont assez semblables dans leurs architectures avec un fonctionnement sur 4 cœurs et autant de threads, des fréquences de base de 2 GHz mais qui se démarquent par leurs architectures et l’emploi de puces graphiques différentes donnant clairement l’avantage à la solution Jasper Lake. Les deux puces ayant le même TDP de 10 watts, ils sont tous deux gérés de manière passive comme sur les Quieter du constructeur.

La mémoire vive est presque identique, 8 Go dans les deux cas mais un peu plus rapide en LPDRR4-2933 simple canal sur le N5105 et en LPDDR4-2133  sur le J4125. Un stockage en eMMC non détaillé, est disponible sur les deux versions. Il sera disponible de 128 à 512 Go sur même si toutes ces options ne sont pas encore listées pour le moment. En plus de cet espace, on retrouvera donc un port M.2 2280 compatible NVMe PCIe et SATA 3.0 uniquement sur la version Jasper Lake J4125 qui permettra d’étendre la capacité de manière importante.

Je doute que le débit soit maximal et il n’est franchement pas conseillé d’enfermer un SSD trop haut de gamme dans un appareil de cette taille. Au vu des usages de ce type d’engin, autant choisir un modèle qui chauffera peu. Le modèle N5105 n’aura pas droit à cette évolution de stockage, il faudra donc se contenter d’un eMMC de base. Pourquoi une telle différence ? Mystère pour le moment. Peut être une solution intermédiaire pour le constructeur en attendant la solution d’une version plus complète.

Le MeLE PCG02 Pro avance une connectique beaucoup plus vaste que ses prédécesseurs. Le changement de format lui laissant plus de latitude. Si le port HDMI protubérant a disparu, on bénéficie désormais deux ports HDMI 2.0 classiques sur lesquels on pourra connecter un téléviseur assez facilement avec un simple câble en profitant de leur compatibilité VESA. Un lecteur de cartes MicroSDXC permettra d’étendre un peu plus les capacités de stockage de la machine et on retrouve également les ports classiques d’un MiniPC avec un Ethernet Gigabit, un jack audio 3.5 mm combinant casque et micro, un USB Type-C et deux USB Type-A tous au format 3.1 Gen1. Un  second port USB Type-C permettra d’alimenter l’ensemble en 12V/2A. Enfin, on retrouve un port Antivol Kensington Lock sur la tranche.

Autre petite différence entre les modèles de MeLE PCG02 Pro, le module Wi-Fi intégré. Le J4125 profite d’une solution Wi-Fi5 et Bluetooth 4.2 et l’autre un Wi-Fi6 et Bluetooth 5.2. Les deux minimachines sont livrées avec une licence de Windows 11 Pro mais peuvent évidemment prendre en charge des systèmes Linux. En général, les composants Intel de ces engins sont parfaitement connus des différentes distributions.

Le BIOS des machines propose des fonctions avancées assez intéressantes comme le Boot PXE pour concevoir une architecture mainframe. Les engins peuvent également démarrer en Wake-On-Lan mais ne mentionnent pas de fonction de démarrage à heure fixe. Ils sont pour le moment annoncés aux US entre 230 et 250$ suivant les modèles et devraient rapidement apparaitre en France.

Ces engins sont assez intéressants, peu encombrants, légers, efficaces et fanless, ils peuvent servir à de multiples usages. Chez un particulier, cela peut aller d’une machine de bureautique absolument invisible une fois accrochée derrière un simple écran avec la possibilité de faire du double écran au besoin. Cela peut également être transformé en MiniPC de salon pour lire des vidéos ou d’autres contenus multimédia sur un téléviseur ou un vidéo projecteur sans faire le moindre bruit. Le faible gabarit et le poids plume – 180 grammes – de la solution en font également une machine que l’on peut balader facilement. Mais d’autres usages peuvent être envisagés. Comme client léger au sein d’une entreprise, par exemple, ou pour piloter diverses machines industrielles sans risquer de le voir s’empoussiérer outre mesure.

Le MeLE PCG02 Pro se détache du format Clé PC qui n’avait plus trop de sens et le fait de manière habile. En proposant juste un peu plus de connectique et en restant facilement escamotable, il garde tous les avantages du format précédent en ajoutant des fonctions supplémentaires.

Source : FanlessTech

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

10 commentaires sur ce sujet.
  • 4 novembre 2022 - 17 h 37 min

    Merci Pierre pour cette news.
    Effectivement, ce nouveau format est très intéressant surtout que les clé-PC certes plus compact avait la fâcheuse tendance à chauffé. Avec ce boîtier plus volumineux, la dissipation thermique devrait être mieux maîtrisée avec ces puces d’un tdp de 10w.
    Le stockage eMMC est certes moins performant/fiable qu’un ssd pour faire tourner un OS, mais si le prix contenu, cette machine peut faire un carton.

    Répondre
  • 4 novembre 2022 - 17 h 40 min

    @sidero: Oui je crois que l’on était arrivé au bout de la logique du format Clé PC.

    Répondre
  • 4 novembre 2022 - 18 h 02 min

    Sympathique petite machine, en effet, même si la présence du M.2 doit définitivement faire préférer le modèle N5105 pour un usage généraliste. Je n’ai pour ma part jamais été trop fan du format clef (trop dépendant de la configuration des ports de l’écran ou on la branche, risque de tout arracher avec une connexion rigide si on l’accroche…). Ce qu’il serait bien de savoir, par contre, c’est la qualité/fiabilité du matériel proposé par une marque récente/peu connue (elle n’est d’ailleurs pas un cas isolé): Si c’est correct, le prix l’est aussi.

    Répondre
  • 4 novembre 2022 - 19 h 47 min

    Une chose qu’on perd par rapport aux clefs PC, c’est la possibilité de les alimenter en 5V via le l’USB « classique »

    Ce n’est pas forcément rédhibitoire, mais il faut en avoir conscience.

    Répondre
  • 4 novembre 2022 - 19 h 51 min

    Je suis très content de mon Mele Quieter3C acheté en septembre, même s’il est étonnamment un peu moins réactif que mon LattePanda équipé d’un Core M3-8100Y bien plus ancien (mais qui chauffe également nettement plus).

    Je rêve d’un Quieter4 avec un pentium n6005 et 16go de RAM, par pure geekerie ;)

    (J’avais repéré le Morefine M6, mais il n’est pas fanless)

    Répondre
  • 4 novembre 2022 - 19 h 52 min

    C’est rigolo je cherchais justement l’autre jour des PC au format clé mais sans utiliser le port HDMI. Cette solution est du coup intéressante. En revanche, j’aurai eu besoin que la sortie USB-C soit compatible DP pour y brancher mon écran par là.
    Tant pis !

    Répondre
  • 5 novembre 2022 - 11 h 42 min

    @NyLan: Dans un format un peu plus grand qu’une clef PC tu as le Quieter3C qui possède le DP sur USBC : https://www.minimachines.net/actu/mele-quieter3c-111622

    PS pour Pierre, la version mobile du site ne propose pas la fonction recherche dans tes articles (ou alors je ne l’ai pas trouvée)

    Répondre
  • hle
    5 novembre 2022 - 11 h 49 min

    pilef, tu ma mis le doute. Mais non on peut bien aliment avec de l’USB.

    2. USB Type-C (DC-IN 12V=2A, support PD3.0)

    C’est pas du « classique », mais c’est du STANDARD qui devrait devenir du « classique » !8v)

    Répondre
  • 6 novembre 2022 - 1 h 52 min

    @pilef: Effectivement ca m’a l’air pas mal du tout ! Je vais peut être me laisser tenter !

    Répondre
  • 14 novembre 2022 - 13 h 24 min

    @pilef: En haut à droite, la petite loupe ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *