MatePad Pro, la nouvelle tablette 10.8″ de Huawei

La MatePad Pro est une nouvelle solution Android haut de gamme lancée par Huawei. Cette tablette de 10.8″ propose un écran AMOLED devant un ensemble de composants que l’on réserve en général à un smartphone haut de gamme.

L’écran de la Huawei MatePad Pro en dit long sur l’ambition de la marque sur ce modèle. Avec une technologie sAMOLED, cette dalle de 10.8″ en 2560 x 1600 pixels offrira une image riche et belle, bien contrastée et agréable à regarder. Cet écran est associé à un ensemble d’accessoires qui ouvrent la porte à beaucoup d’usages et… à une évidente comparaison.

MatePad Pro

Dock clavier et stylet actif, la MatePad Pro se place face à la solution iPad Pro d’Apple en terme de fonctionnalités. Avec un petit truc en plus, une option 5G. Des versions Wifi5 et 4G seront bien disponibles mais il y aura la possibilité de commander la tablette en version 5G. Un détail qui semble au départ un gros avantage mais qu’il faut évidemment rapporter aux possibilités actuelles de ce format. Pour le moment, en France et dans le reste de l’Europe comme dans la plupart des pays du monde, la 5G n’est qu’une promesse.

MatePad Pro

Le marché de la tablette Android étant actuellement en berne avec peu de machines et une production qui s’oriente surtout sur l’entrée de gamme, la MatePad Pro sort évidemment assez bien son épingle du jeu. Le duo tablette 10.8″ et clavier physique fonctionnera à la manière d’un netbook moderne sous Android. Avec la possibilité de retrouver des performances élevées sur ce type de système grâce à un équipement moderne.

MatePad Pro

Le système est piloté par un SoC Kirin 990. Un SoC combinant 2 coeurs Cortex-A76 à 2.86 GHz, 2 coeurs Cortex-A76 à 2.36 GHz et 4 coeurs Cortex-A55 à 1.95 GHz en plus d’un chipset Mali-G76MP12 à 600MHz. 

Cette puce sera épaulée par 6 Go de mémoire vive de base et jusqu’à 512 Go de stockage. Un module Bluetooth 5.1 sera également de la partie ainsi qu’un ensemble GPS / Glonass.

MatePad Pro

Le reste de l’équipement de la MatePad Pro est intéressant. On retrouve, par exemple, un système de chargement classique et rapide via port USB 3.1 Type-C en 40 Watts mais également une solution sans fil en 27 Watts. Ce système étant à la fois capable de capter de l’énergie mais également d’en émettre. On pourra donc recharger un smartphone compatible sans fil avec sa tablette. La batterie 7250 mAh pousse le poids de l’engin à 460 grammes, ce qui est très appréciable pour un engin de ce gabarit. La tablette mesure 24.6 cm de large pour 15.29 cm de haut et 7.2 mm d’épaisseur. 

MatePad Pro

Deux webcams seront embarquées avec un module frontal de 8 MP et un second au dos de la tablette en 13 MP et quatre haut-parleurs semblent être disposés pour permettre de spatialiser le son. Pas de prise casque sur l’appareil, il faudra utiliser un adaptateur USB type-C pour brancher son jack préféré.

MatePad Pro

Reste un détail, et pas des moindres, la tablette ne sera pas livrée avec un accès au Google Play Store et n’aura pas droit aux applications de Google par défaut : Pas de Gmail, pas de Maps, pas de Drive ni même d’accès à l’application Youtube. Un vrai souci pour certains utilisateurs qui ne se satisferont pas des solutions mises en place par Huawei pour contrer cette restriction liée aux soucis entre la marque Chinoise et le gouvernement US. Le fabricant proposera son propre magasin d’applications et il ne vous faudra que quelques clics pour installer vous mêmes les services Android manquants, mais cela reste une grosse épine dans le pied de cette MatePad Pro.

Les prix varieront suivant les offres avec une disponibilité annoncée pour le moment pour le mois de Juin.

Pour les versions MatePad Pro Wifi on aura :

6 Go / 128 Go : 549€

8 Go / 256 Go : 649€

8 Go / 256 Go + stylet et pochette : 749€

Pour les versions MatePad Pro 4G :

6 Go / 128 Go : 599€

8 Go / 256 Go : 699€

Pour les versions MatePad Pro 5G :

8 Go / 256 Go : 799€

8 Go / 512 Go : 949€

Les accessoires seront vendus également séparément. La pochette de protection sera commercialisée 39€, le clavier sera proposé à 129€, le stylet à 99€ et la protection Folio à 39€.

Sources : Anandtech

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
21 commentaires sur ce sujet.
  • 25 février 2020 - 13 h 58 min

    Pour contre-balancer l’absence des services Google, Huawei pourrait jouer la carte de l’OS alternatif en proposant dès la sortie une version LineageOS ou un Linux “full” puisque l’on a ici un clavier et un périphérique de pointage.

    Répondre
  • 25 février 2020 - 14 h 25 min

    beaucoup trop cher

    Répondre
  • 25 février 2020 - 14 h 36 min

    Hello, effectivement, un matériel aussi haut de gamme (pour une tablette) vendu aussi cher avec le bridage du store, ça gêne un peu. En tout cas, au niveau hardware/légèreté, ça semble très bien.

    @aka_mgr: pas sûr qu’il soit légal de commercialiser un appareil sur LineageOS (faudrait vérifier la license), mais sinon je pense comme toi : un bon Linux (Armbian ou mieux, PostmarketOS qui a le même style d’OS que celui du Librem 5, c’est-à-dire un OS responsive design pour les formats tablette-bureau), ce serait énorme. Encore faudrait-il que le bootloader soit déverrouillable, ce que j’ignore totalement avec Huawei.

    Répondre
  • 25 février 2020 - 14 h 45 min

    @aka_mgr: Huawei, comme les autres grands fabricants du secteur, n’a aucun intérêt économique a faire du full Linux sur ce type d’appareils.
    L’un des meilleurs business model a l’heure actuel, c’est la revente de données et d’imposer une commission sur la vente des applications (30% en moyenne) via un store dans un eco-systeme complètement fermé.
    C’est ce que font Google et Apple, c’est aussi le chemins que MS essai, tant bien que mal, d’emprunter depuis longtemps (Windows RT, 10S ou ARM), donc, exit Linux :(
    Soit il reste sur android et attend de pouvoir réintroduire le play store Google pour vendre plus de volume, soit il tente l’aventure software et store proprio pour générer d’autres revenus et ne plus dépendre des US, je pense que la 2eme serait plus perenne pour Huawei…

    Répondre
  • 25 février 2020 - 14 h 46 min

    @aka_mgr:
    Mais qui voudrait d’un LineageOS ou d’un “full” Linux,
    en dehors d’une poignée de passionnés ?!
    En tous cas, je suis comme Madame MICHU,
    je ne veux pas changer mes habitudes et
    risquer de me prendre la “tête” !

    Je veux du simple et du fonctionnel…

    C’est peut-être une belle tablette,
    mais HUAWEI peut toujours aller se rhabiller chez GOOGLE !
    Et c’est Vrai que l’Espionnage du Gouvernement Chinois est institutionnalisé,
    comme chez les Américains… mais en PIRE !
    Donc je ne prendrai plus le Risque HUAWEI…
    Et je ne serai pas le SEUL !
    Bye, Bye, HUAWEI !!!

    Actuellement Huawei est en Échec…
    Et on ne sait pas pour combien de Temps ?!

    Répondre
  • 25 février 2020 - 14 h 55 min

    Avec le stylet, aussi cher que l´équivalent Samsung (Galaxy tab S6), les services Google en moins. Flop assuré. Dommage, le design et le hardware est pourtant attrayant…

    Répondre
  • 25 février 2020 - 15 h 55 min
  • SDK
    25 février 2020 - 16 h 03 min

    du bluetooth 5.1 mais encore un vieux wifi 5…

    Répondre
  • 25 février 2020 - 16 h 20 min

    Sympa comme matériel .
    Par contre l’absence des services Google comme le store Google ou YouTube plombe la vente .
    A ce prix sans être pro APPLE ,je prends la pomme .

    Après reste a savoir si la politique US de chez GOOGLE est cohérente ?
    Je veux bien que les chinois espionnent ,problèmes de logiciels espions chez Leonovo a une époque sur du Windows .

    DITES MONSIEUR GOOGLE ,MICROSOFT et autres ,si les chinois sont si vilains pourquoi leur vendre votre technologie ?

    Peut être que le problème est que HUAWEI vend plus que APPLE & SAMSUNG aux USA .

    Répondre
  • 25 février 2020 - 17 h 44 min

    @Anthony: je ne l’avais pas vu celui-ci, il a l’air super pour le rapport qualité/prix. En revanche, moi les tablettes Android avec bootloader blocké, c’est terminé !

    Je me suis fait avoir avec la super tablette Xiaomi Mi Pad 3 et son Mediatek verrouillé. Résultat : impossible de le mettre sur LineageOS ou tout autre ROM Custom, la tablette est devenue logiciellement obsolète en quelques années (on peut même parler en “mois”), elle est dangereuse en termes de failles de sécurité réseau. Pourtant, c’est un modèle toujours au top niveau hardware, autonomie et lecteur de vidéos ou PDF. Un énorme gâchis.

    Répondre
  • Ben
    25 février 2020 - 19 h 59 min

    Sur ma tablette Android, j’ai dégagé tous les services Google sans avoir eu besoin de passer root ou d’installer une rom alternative, en mode développeur et avec les outils ADB de ma distribution Linux. J’ai installé un magasin d’applis alternatif, F-Droid, pour avoir accès aux application libres, et j’utilise en plus Aurora pour avoir accès à d’autres applications qui ne sont pas tout-à-fait libres. Ça fonctionne correctement. Qu’est-ce qui empêche de faire la même chose avec une tablette sous Android qui ne dispose pas des services Google ?

    Répondre
  • 25 février 2020 - 23 h 58 min

    @Madwill:
    Il y a un business model qui existe depuis 30 ans : vendre des PC portables, ces trucs équipés d’un écran, d’un clavier, d’un peu de mémoire vive et de stockage.

    Il existe un autre business model que tente Apple (d’où l’article) : tenter de faire croire qu’une tablette est un ordinateur portable mais en n’osant pas vraiment le clamer sur les toits de peur de faire de l’ombre à ses propres production de portables.
    Du temps de Jobs, Apple nous avait habitué à bien davantage de vision.
    Là c’est juste une tentative schizophrénique (comme le business) de fusionner les 2 mondes comme l’a fait uSoft mais tout en préservant les populations d’origine.

    db

    Répondre
  • 25 février 2020 - 23 h 58 min

    Le truc qui m’étonne dans cet article et dans les commentaires, c’est qu’on parle de matos, rien que de matos, que de matos

    Que je sache, on parle d’une tablette, donc d’un outil de consultation avec une petite part de productivité et de création, avant tout destiné au grand public

    Parceque si c’est pour contenter 3 geeks qui vont faire du Linux je ne sais quoi … c’est sympa, mais ils en vendront une dizaine quoi

    Le plus important dans ce marché, c’est les usages … donc les softs. Et déja que les softs Google sont absents, mais quid des apps Android ? Et il y a de quoi rivaliser avec l’offre logicielle de l’iPad ? Parceque si c’est pour faire tourner 3 applis de merde livrées avec et pas plus … je vois pas trop l’intérêt de lacher 500 à 700€

    On peut détester Apple, mais quand on achète un iPad à 300€, on peut déja faire un immense paquet de choses avec tellement le store est bourré d’Apps vraiment utile, et il est compatible stylet, et les softs exploitant le stylet sous iOS/iPadOS sont nombreux, et de très haute qualité

    Donc les Go de RAM et le SOC de cette tablette c’est sympa, mais si au final c’est une brique à peine bonne à prendre 3 notes et surfer … bof bof

    Répondre
  • 26 février 2020 - 0 h 00 min

    @Ben:
    Oui, qui a besoin des services Google d’ailleurs à part … Google lui-même ?
    Et il le sait très bien !
    D’où les annonces du type : attention, n’utilisez pas de magasins alternatifs pleins de virus !
    Ouais, le plus rempli de malwares est, pour l’instant, le Google Play on dirait.
    db

    Répondre
  • 26 février 2020 - 0 h 04 min

    @J. DEBON:
    Il a bien fallu que Mme Michu se prenne la tête au début d’Android (qui était, soit-dit en passant, une véritable M…. et qu’il a fallu attendre la version 4 pour avoir quelque chose qui tienne la route) !
    Pourquoi ne recommencerait-elle pas ?
    Serait-elle si paresseuse que cela voire si bête qu’elle ne serait plus capable d’apprendre de nouveau ?
    Son indépendance, quelle revendique certainement dès qu’elle parle de lessive, de supermarché, d’employeur, de partis politiques, tomberait d’un coup dès qu’elle parle de plate-forme de services ?
    Ohhhh.
    Voyons.
    db

    Répondre
  • 26 février 2020 - 7 h 53 min

    Faut arrêter le délire à propos de l’espionnage par le gouvernement chinois.
    En tant qu’individu lambda, ne détenant ni des secrets d’Etat ni des secrets industriels, je ne vois pas trop ce que j’aurais à craindre d’un tel espionnage. Alors que je vois très bien les conséquences de l’espionnage de mes activités en ligne par google et autres (et si je pouvais l’éviter je n’utiliserais surtout pas Android).

    Répondre
  • 26 février 2020 - 9 h 08 min

    @Gaduc: “Il y a un business model qui existe depuis 30 ans : vendre des PC portables, ces trucs équipés d’un écran, d’un clavier, d’un peu de mémoire vive et de stockage.” Et? Même si il y’a eu une petite remontée des ventes en 2019, ça fait des années que ça chute…
    Qu’est ce qui est le plus rentable, pour une entreprise, a ton avis?
    -Sortir un PC, plus technique, “has been” qui va durer un paquet d’années avec un Windows X86 ou la possibilité d’installer ce que l’on veut dessus, par exemple, du linux avec des soft libres et open source, “respectueux de la vie privé”, le tout assez facilement mais qui demande quand même un minimum d’efforts.
    ou
    -Sortir un smartphone/tablette “mainstream” a trop forte valeur ajouté, facile d’utilisation, avec un SOC, un OS et un store bien verrouillés, qui permet de limiter la durée de vie de l’appareil, de foutre des sdk espions partout, histoire que toutes données passent de mains en mains, moyennant finance, et enfin de prendre 30% de com sur chaque appli payante.

    Alors?

    Si personnellement, je suis plutôt en accord avec toi, objectivement, je pense @AlxV: et @J. DEBON: ont raison dans la réalité économique, Huawei comme d’autres, sont la pour faire chiffre, pas pour satisfaire geek utopistes (comme moi).

    Pour Apple, je ne suis pas du tout client mais je leur fais confiance sur la stratégie amorcée avec l’ipad pro https://mac.developpez.com/actu/294878/Apple-pourrait-lancer-son-premier-ordinateur-Mac-equipe-d-un-CPU-ARM-personnalise-dans-les-18-prochains-mois-et-faire-l-impasse-sur-l-offre-CPU-d-Intel-predit-un-celebre-analyste/ Apple peut se le permettre.

    Répondre
  • 26 février 2020 - 10 h 46 min

    Encore une tablette avec un écran 16/9. Quand on utilise pas la tablette comme TV ce n’est vraiment pas pratique. Hélas seul Apple fait encore des écrans 4/3 !

    Répondre
  • 26 février 2020 - 11 h 20 min

    Effectivement sans les apps Google, je ne vois pas trop l’intérêt et je n’ai pas envie de bidouiller avec des apk pour les obtenir. Dommage l’écran a l’air génial et j’aurai pu remplacer ma vieillissante tab S2.

    Répondre
  • Tof
    26 février 2020 - 12 h 46 min

    @ptitpaj: “Peut être que le problème est que HUAWEI vend plus que APPLE & SAMSUNG aux USA .”

    –> Effectivement, je pense aussi que c’est une des raisons de ce qui lui arrive.
    D. Trump a commencé à s’agiter lorsque HUAWEI a dépassé Google dans les ventes de smartphones. Et Samsung qui se collait à Apple dans le nommage de ses appareils (S5, S6… S10, S11) vient d’effectuer un bon direct à S20 pour se coller à Huawei. Je vois cela même chez les ados où pour être tendance il fallait avoir le dernier iPhone ou le dernier Samsung… désormais c’est d’avoir le dernier Huawei.

    Répondre
  • 27 février 2020 - 11 h 46 min

    @Tof: “[…] même chez les ados où pour être tendance il fallait avoir le dernier iPhone ou le dernier Samsung… désormais c’est d’avoir le dernier Huawei.”

    Ce n’est pas forcément généralisable. Je connais des milieux où ce n’est carrément pas la tendance.

    Un autre défaut de Huawei est d’être en avance dans la 5G et d’être difficilement contournable pour les pays qui veulent s’équiper ; sauf action gouvernementale pour l’empêcher. Les acteurs américains dans la 5G ont besoin de l’action de M. Trump pour ne pas se faire tailler des croupières…

    Je suppose (mais cela reste une supposition) que c’est la raison pour laquelle Huawei parvient à avoir des autorisations pour certains matériels… non 5G.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *