Leez LP710 : Une première carte de développement pour Lenovo

La Leez LP710 est une carte de développement propulsée par un SoC RK3399, comme beaucoup d’autres sur le marché. Sa particularité est qu’elle est conçue et commercialisée par… Lenovo.

Après Nvidia, Intel et Asus, Lenovo est donc un nouvel acteur de poids à s’intéresser au marché de ces cartes de développement avec cette Leez LP710. Un marché de niche qui s’étend tout de même à quelques dizaines de millions de cartes vendues et que la marque aurait tort de bouder.

La Leez LP710 n’a pas vraiment bénéficié d’une communication de la part du constructeur Chinois. A vrai dire, si on ne pouvait compter sur la sagacité et le dévouement de CNX-Software, on n’aurait probablement pas entendu parler de cette carte. Jean-Luc Aufranc a en effet débusqué la carte après avoir lu des commentaires sur cette étrange référence. Après une petite enquête, il a découvert qu’il s’agissait bien d’une carte et que Leez, en tant qu’entité de Lenovo, l’avait exposée au Mobile World Congress en février dernier.

2019-12-04 12_06_56-minimachines.net

Le format de la carte est particulier, elle mesure 8.5 cm sur 8.5 cm, elle est donc différente du format “carte de crédit” des solutions type Raspberry Pi habituelle. A bord, on découvre un SoC Rockchip RK3399 six coeurs : 2 Cortex-A72 à 2.0 GHz et 4 Cortex-A53 associés à un chipset graphique Mali-T860MP4. Un SoC très performant autant en 2D qqu’en 3D et en vidéo qui sait piloter diverses distributions Linux et, bien entendu, Android.

2019-12-04 12_06_44-minimachines.net

La mémoire vive évoluera de 2 à 4 Go de DDR4 et le stockage sera constitué d’une puce eMMC de 16Go d’une part et d’une extension via un lecteur de cartes MicroSDXC d’autre part.

La Leez LP710 propose une connectique assez classique avec une sortie vidéo HDMI 2.0a et une sortie DisplayPort sur sa prise USB Type-C. Un connecteur MIPI DSI est également présent. La partie audio sera gérée par un port jack 3.5 mm classique en plus de la sortie numérique portée par le HDMI. On retrouve une sortie Ethernet Gigabit en plus de la puce Wifi5 et Bluetooth 5.0 Ampak AP6256 et une option modem 4G est également possible via un port M.2 et un lecteur de cartes SIM.

2019-12-04 12_06_26-minimachines.net

On retrouve un port USB 3, deux USB 2.0, un USB 3.0 Type-C exploitable et un second qui ne servira qu’à alimenter la carte en 5V/3A. Une ribambelle de ports et de broches sont également annoncés : Un MIPI-CSI de 2 x 4 lignes est présent ainsi que les 40 broches habituelles du format d’extension Raspberry. On retrouve donc les GPIO classiques avec deux 3V/1.8V I2C, un 3V UART, un 3V SPI, un SPDIF_TX, jusqu’à huit 3V GPIOs, un I2S 1.8V 8-canaux. Huit broches proposent des éléments à dériver de la carte avec deux USB 2.0 supplémentaires, un bouton de démarrage, un reset et  une LED. Une sortie audio est également disponible.

Debian semble avoir été porté sur la carte Leez LP710 en plus de deux versions d’Android (7.1 et 9.0) ce qui peut en faire une solution d’intégration intéressante. Reste que la carte ne semble pas du tout destinée au marché international mais uniquement proposée en Asie. On la trouve cependant en importation à un tarif assez dissuasif de 128.95€ sur AliExpress. Loin des 55€ de la Orange Pi 4 qui embarque la même puce RockChip RK3399.


Soutenez Minimachines.net !
Un commentaire.
  • 5 décembre 2019 - 13 h 45 min

    129€, le prix d’un jetson nano, ils ont tout compris …

    Je suis le seul à penser qu’ils recyclent beaucoup en voyant le rad digne d’un radiateur chipset du southbridge d’une carte mère des années fin 90′?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *