Le PC-Console Atari VCS est enfin arrivé !

Ca y’est, les premières livraisons de l’Atari VCS ont débuté pour les participants à son financement participatif de… 2018 !

C’est donc avec un an et demi de retard qu’Atari livre1 les premières pièces de sa console qui n’est pas une console. Bon, une pandémie est passée par là ce qui explique un peu le temps perdu mais la marque a connu des épisodes assez salés dans sa gestion de la construction de l’engin. Entre les équipes qui tournent en rond sans rien faire avant un changement – logique – de processeur. Les divers soucis rencontrés avec ses développeurs et autres mésaventures, la solution s’en tire pas si mal finalement.

2018-05-31 11_20_05-minimachines.net

Evidemment, entre 2018 et la fin 2020, les octets ont eu largement le temps de couler sous les ponts. On  a connu quelques évolutions intéressantes sur le marché. Par exemple le processeur choisi pour la VCS a été remplacé par un autre plus récent. Le Ryzen Embedded R1606G intégré fait désormais partie de l’ancienne génération de puce sur ce segment puisque AMD a lancé les V2000 en Novembre dernier sous architecture Zen2.

Atari VCS

Mais passons, la machine est là, fidèle à sa promesse de base. Il s’agit d’un PC sous Ryzen R1606G avec 4 ou 8 Go de mémoire vive extensible jusqu’ 32 Go de mémoire vive et également 32 Go de stockage eMMC de base. La carte mère propose un port M.2 compatible SATA 3.0 pour offrir un stockage supplémentaire. Un module Wifi5 et Bluetooth 4.0 est présent en plus d’une connectique Ethernet Gigabit. La connectique comporte une sortie HDMI 2.0, 4 ports USB 3.1 distribués par paires de chaque côté de l’engin. Le tout dans un châssis en plastique avec une éventuelle façade en bois plaqué. Le tout lance un système Linux baptisé Atari Native OS tout en étant compatible avec d’autres Linux et même Windows 10. Ce qui est logique puisque l’Atari VCS est un… PC.

Cet ensemble est vendu entre 250 et 400$ suivant les versions. Evidemment, on peut trouver beaucoup mieux pour moins cher sur le marché aujourd’hui, c’est tout le problème d’être un PC et non pas une console. La comparaison existe et elle est facile, surtout quand on pose dans la balance les avantages à acheter une VCS.

Dans les points positifs exclusifs offerts par la VCS il y a :

  • Le look de l’engin. C’est un détail bien sûr mais c’est le point le plus différenciant de cette offre puisque derrière il ne s’agit que d’un PC classique. 
  • Les manettes de jeu liées. Le côté rétro du modèle classique et l’autre modèle plus classique.
  • Le logiciel maison qu’est Atari Native OS et les 3 jeux offerts.

Pour le système d’exploitation, c’est une version Linux modifiée pour coller aux besoins de l’engin. Rien de vraiment formidable, à première vue. Le navigateur par défaut est Chrome. Les premiers retours sont assez positifs malgré quelques éléments étranges. Par exemple, il est impossible de créer plusieurs comptes sous Chrome. Ce qui donne un navigateur unique pour tous les profils de la maison. Il faudra soit en créer un spécifique soit… partager ses accès.

Ajout du 21/12/2020 : deux jeux du Atari Store.

Autre détail étonnant du logiciel, les sauvegardes sont uniques. Un joueur qui lancera une partie d’un jeu VCS devra partager sa progression avec tous les autres. Atari a promis de régler ce souci avec une mise à jour. Enfin, trois jeux sont livrés gratuitement avec la machine… Le reste sera payant à des tarifs allant de 0.99$ à 24.99$.

2018-05-31 15_49_23-minimachines.net

Alors au final la Atari VCS ?

La gestation du projet a été très longue et le produit sort déjà dépassé techniquement mais, comme anticipé, la livraison aura bien lieu. J’ai bien peur pourtant que personne n’y voie au final un véritable intérêt. Je vois mal le point d’ajouter cette solution derrière son téléviseur face à n’importe quel MiniPC classique en Ryzen classique qui sera moins cher et plus puissant. Ou n’importe quelle console moderne au vu du prix de la version VCS 800…

Si on prend un Minisforum UM300 en Ryzen 3 3300U avec 8 Go et 256 Go plus rapide et évolutif avec un prix moins élevé on aura exactement le même service que ce que propose la VCS. Plus de possibilités d’évolution et les mêmes partenariats puisque tous ceux évoqués par Atari ne sont pas exclusifs.

Je suppose que l’Atari Native OS sera vite récupéré et rendu disponible pour tout le monde. Ce qui permettra à tout un chacun de « profiter » de cette interface particulière… Enfin, les manettes Atari devraient également être disponibles à l’achat pour compléter la panoplie.

atari-boule

Bref, si je résume, l’Atari VCS est une machine dépassée et vendue trop chère par rapport au marché. Elle est disponible avec un an et demi de retard et n’a aucun attrait particulier si ce n’est son look. La marque aurait, encore une fois, pu se contenter de proposer un boitier en partenariat avec une grande marque et lancer ses manettes à part. Elle aurait évité bien des écueils et même, peut être, gagné plus d’argent. Je ne suis pas sur que la VCS se vende désormais. La « mode » est passée, les gens vont être au courant de ce qu’elle propose véritablement et ils comprendront assez rapidement qu’il est plus intéressant – et rentable- de choisir une autre solution.

Pour le moment mon pari de Mai 2018 est toujours gagnant

Notes :

  1. A noter que les consoles livrées en France viennent des USA, elles ont donc fait le voyage de la Chine vers les USA avant de repartir pour l’Europe… Avec au passage plus de 60€ de frais de douane surprise aux acheteurs…

Pas de Pub
57 commentaires sur ce sujet.
  • 17 décembre 2020 - 17 h 26 min

    j’attrape le popcorn et je reviens lire l’article !

    Répondre
  • 17 décembre 2020 - 17 h 29 min

    Ryzen 3 3300U et pas Ryzen 7 3200U

    Répondre
  • 17 décembre 2020 - 18 h 29 min

    A defaut d’un cyberpunk, peut-être que gta2 pourrait tourner ?

    Répondre
  • 17 décembre 2020 - 22 h 17 min

    Oui Pierre mais comment te dire… Il y a ATARI écrit dessus :)

    Répondre
  • 17 décembre 2020 - 22 h 43 min

    Si cest une console Linux c’est forcément bien

    Répondre
  • gUI
    18 décembre 2020 - 11 h 14 min

    Quelle débauche de matériel pour faire tourner des jeux qui ont 40 ans !

    Rassurez-moi, il est prévu d’émuler d’autres consoles ?

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 12 h 05 min

    Ouaip, une impression 3D, une Raspberry (si on veut moins cher d’un PC), quelques rétro manettes sans fil.
    Et hop, mieux pour moins de 100 balles, et customisable à mort.

    Ce qui aurait valu le coup, c’est soit un Atari VCS à moins de 100 balles, qui fasse peu mais bien.
    Soit un Atari VCS à moins de 200 balles qui apportait un véritable plus (mais lequel ?).

    Et pour finir : oui, ils arrivent clairement, longtemps après la guerre (aka la mode des consoles)

    Ah Atari… comment détruire le souvenir merveilleux d’une belle marque de mon (notre) enfance !

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 12 h 13 min

    Au pire il les enterreront dans le désert à côté des boîtes de E.T.

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 12 h 15 min

    @Dadoo: @Dadoo:
    ba justement, « Atari » ne fait pas rêver du tout. Juste pour rire, essayer de faire jouer un jeu en émulation Atari à un enfant d’aujourd’hui, il ira faire autre chose (alors qu’ils restent et accrochent devant un mario, un sonic ou un altered beast, un Rick Dangerous, un Prince of Persia, etc.)

    Sorti de la nostalgie d’une période, quel jeu Atari peut susciter quelque chose de si mémorable ? Pacman (mais pas sur Atari), space invader pour 1 à 2 min max ?

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 13 h 09 min

    Geppeto35 : pas un jeu ATARI, mais des jeux ATARI ST, STE ou STF comme tous les jeux des bitmaps brothers (Xenon 1 et 2, cadaver, gods, The chaos engine, magic pockets…) ou le fameux Dungeon master de FTL…

    Clairement la nostalgie ne joue pas sur les plus jeunes, mais c’est un peu le principe de la nostalgie.

    Je suis d’accord c’est pas main stream du tout et beaucoup trop cher, mais bon comment dire :)

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 14 h 51 min

    @Dadoo: sans oublier Goldrunner et Starglider

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 15 h 15 min

    Après avoir suivi tout le cycle de vie du projet grâce aux billets de Pierre, content de voir une fin heureuse, même si cela montre à nouveau que du hardware sujet à l’obsolescence en financement participatif, ce n’est pas un bon plan pour le client final.

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 15 h 19 min

    @Dadoo et @Blotza : ainsi que Speedball I et II

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 15 h 30 min

    J’avais oublié !!! Le fameux scrolling impossible (syncscroll) de Steeve Bak.

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 16 h 27 min

    Hello, je vois qu’ils proposent une interface « media TV ». Peut-être qu’en faisant comme Nvidia avec la Shield, il y aurait moyen de susciter l’achat, comme une alternative Linux à la Shield, et qui sait, une meilleur réputation à long terme.

    Le modèle actuel (presque tout payant, finition plastique, hardware peut-être un peu « juste » selon les jeux, prix), ne me convainc pas du tout, à part le design.

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 18 h 45 min

    @eeegr: je plussoie

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 18 h 45 min

    @Dadoo: steve Bak qui nous a malheureusement quitté 😢

    Répondre
  • 18 décembre 2020 - 22 h 34 min

    Hélas, en collaboration avec David Whittaker, ils ont fait de sacrés bons jeux. A une époque où les coders rivalisaient entre eux pour faire l’impossible avec le matériel disponible… Alors que de nos jours, il leur faut 3 gigas pour écrire un mauvais tétris…

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 1 h 01 min

    @StarDreamer:

    Faut remettre les pieds sur terre, un raspberry ça n’a rien à voir. En plus un raspberry 4 8Go, c’est 75€, et t’as pas de stockage, pas de manettes, pas d’alim, pas de boitier, donc l’ensemble à moins de 100€, ça me semble douteux pour le grand public.
    Mais surtout, le processeur ARM limite le catalogue de jeu au « casuel android » (la grande majorité des jeux Linux ne tournent pas sur raspbian), et c’est beaucoup moins puissant que la VCS (facteur 5 rien que sur le CPU, aussi mauvais soit il). Pour cette même raison, les comparaisons avec la Ouya sont hors de propos.

    Fournir à un client un boitier pas trop moche, refroidissement passif, avec un système, un magasin et un SAV, c’est quand même chaud à moins de 200€. Le 1er tarif de la VCS (240€) n’en est pas si loin ceci dit. J’ai d’ailleurs toujours trouvé le tarif de base pour les backers (199$ soit 165€) inquiétant, car trop bas.

    À ce tarif, je pense pas que les acheteurs sur igg soient à plaindre, si ?

    Le véritable problème de la VCS, c’est de marché des consoles, complètement barré par Sony et microsoft sur le segment des consoles puissantes (Atari ne vise clairement pas ce segment vu le matériel), et par Nintendo dans le familial/indé (la VCS correspond davantage à ce segment). Évidemment, ça ne peut concerner qu’une niche.

    Sinon on est finalement loin de la « box android en plastique, […] coincée sur un bristol ridge à cause d’un partenariat avec flextronic, voire jamais livrée » annoncée dans les premiers articles sur ce site. Un petit mea culpa n’aurait pas fait de mal, ca arrive à tout le monde de se tromper…

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 3 h 18 min

    @Eusèbe: Oulala non, on est TRES loin de “box android en plastique, […] coincée sur un bristol ridge à cause d’un partenariat avec flextronic, voire jamais livrée”

    D’abord, je vois bien tes guillemets mais je ne vois pas d’où ils sortent. Les guillemets supposent une citation mais j’ai beau chercher je ne vois pas où j’ai pu écrire “box android en plastique, […] coincée sur un bristol ridge à cause d’un partenariat avec flextronic, voire jamais livrée” ?

    Si tu pouvais éclairer ma lanterne parce qu’à te lire là on dirait un procédé malhonnête consistant a glisser dans mon clavier un discours que je n’ai pas tenu pour pouvoir ensuite me discréditer.

    Un petit mea culpa ne fera donc pas de mal, ca arrive – presque -à tout le monde de faire une fausse citation pour essayer de donner du crédit à une faible argumentation…

    Mais passons :

    Si je reprend ta phrase inventée tu remarqueras quand même que le Bristol Ridge a disparu. Parce que ce n’était techniquement pas tenable. J’ai expliqué d’ailleurs en détail pourquoi dans ce billet : https://www.minimachines.net/actu/atari-vcs-proces-76896.

    Au moment du choix du Bristol Ridge A1, cette puce était déjà dépassée techniquement. Totalement has-been. Même aux yeux d’AMD qui préparait depuis longtemps son renouveau avec Ryzen. Cette puce existait toujours au catalogue d’AMD pour des raisons industrielles. Pour pouvoir fournir ses partenaires pro en puces afin d’alimenter le circuit de SAV. Pour des machines comme des DAB ou autres. BREF.

    La puce A1 se vendait alors 84.90€ tarif public. Soit le MEME prix qu’un AMD Ryzen 3 3200G. Problème le Bristol Ridge A1 a été lancé en 2016, il dégageait 35 watts avec une gravure 28 nanomètres. Pourquoi ce choix de la part de la marque ? Atari explique à l’époque qu’il s’agit d’un choix technique pour des raisons de dissipation thermique : https://medium.com/@atarivcs/atari-vcs-product-q-a-1-b2017894c15d

    Mais 4 mois AVANT la publication du choix du Bristol Ridge A1 par Atari, AMD lançait les puces AMD Ryzen Embedded. Truc rigolo avec ces nouvelles puces, elles étaient également en 35 watts de TDP. Donc pas plus chaudes ni plus complexes a intégrer que les Bristol Ridge. Mais elles étaient également plus rapides, géraient la 4K en vidéo et proposaient un détail important : la gestion des DRM pour piloter des vidéos comme ce que propose Netflix par exemple… Pas idiot d’intégrer ça dans une machine a poser sous une télé non. Si Atari avait sorti ses VCS sous Bristol Ridge et que les bakers avaient découvert ce petit détail d’une incompatibilité avec Netflix, CanalPlay ou Disney+ une fois arrivée chez eux, on imagine l’effet que cela aurait fait.

    Comment Atari a pu choisir et annoncer une puce comme le Bristol Ridge A1 alors que le Ryzen Embedded finalement retenu était au même tarif, avec le même TDP tout en étant plus compétente et plus efficace ? C’est un mystère. J’ai 2 scénarios à l’esprit :

    1 : Le partenaire d’Atari a essayé de fourguer son stock de puces.
    2 : Le prix du Bristol Ridge A1 – totalement invendable alors – a été baissé au minimum pour s’en débarrasser. Avant qu’Atari ne comprenne le soucis posé.

    D’un point de vue simplement commercial : qui aurait l’idée saugrenue d’acheter une Renault Clio modèle 2017 aussi gourmande mais moins compétente et efficace que le modèle 2019 qui vient tout juste de sortir au même tarif ? Personne.

    Atari a donc finit par faire ce qu’il fallait, jeter le Bristol Ridge A1 aux oubliettes et passer à la solution la plus logique : Ryzen. Du coup ta phrase n’est pas si fausse, le Bristol Ridge a fait long feu.

    Pour le reste de tes arguments :

    « Fournir à un client un boitier pas trop moche, refroidissement passif »

    Première désillusion, je suis désolé, la Atari VCS n’est pas a refroidissement passif. Elle embarque un ventilo.

    2020-12-19 02_07_14

    C’est un PC avec une puce de 35 watts pas très épais, y’aura donc pas de miracle. Elle aura besoin d’un ventilo pour dissiper ses 35 watts.

    « avec un système, un magasin et un SAV, c’est quand même chaud à moins de 200€. Le 1er tarif de la VCS (240€) n’en est pas si loin ceci dit. J’ai d’ailleurs toujours trouvé le tarif de base pour les backers (199$ soit 165€) inquiétant, car trop bas.
    À ce tarif, je pense pas que les acheteurs sur igg soient à plaindre, si ? »

    Oula ! Comme tu vas vite ! Atari n’a pas de « clients » avec un financement participatif. La marque a des investisseurs à la place. Personne n’a de magasin avec Indiegogo, tout le monde a parié sur le produit mais AUCUNE garantie n’est obligatoire pour Atari. Ni materielle, ni logicielle. Atari n’a aucune, absolument aucune, garantie a couvrir sur les VCS vendues. Les investisseurs qui ont une panne sur une VCS n’ont pas de garantie légale dessus. Ils n’ont pas acheté un produit, ils n’ont aucune des protections liées à un achat par correspondance. Ils ne peuvent pas la renvoyer si ils ne sont pas satisfaits. Ils ont investit dans un produit. C’est très différent. Si demain Atari voit que la VCS ne se vend pas du tout et que cela n’est pas rentable a entretenir. Ils jetteront la console avec l’eau du bain. Tout simplement. Et les investisseurs découvriront les joies des risques de ce type de pari.

    A ce tarif les clients ne sont pas a plaindre ? Je sais pas ce qu’il te faut. Recevoir en 2020, a 15 jours de 2021, un produit qui avait été promis pour le second trimestre 2019 tout en faisant 38€d’économie au final… c’est pas si facile a avaler. Surtout quand désormais il y a des solutions concurrentes sur le marché.

    Qu’est ce qu’on eut les « bakers » pour ces 165€ (prix calculé HT et Hors frais de port et on a vu des bakers avoir 60 à 70€ de TVA a payer en sus…) : un Ryzen Embedded première génération désormais remplacé par la seconde Gen chez AMD, 4 Go de mémoire vive, 32 Go de eMMC et un boitier.

    Alors ok, pour 165€ je n’ai rien de comparable à la VCS. Parce que les produits sous Ryzen Embedded de première génération sont restés cantonnés à des usages industriels. Très bien. Toujours est t-il qu’entre temps on a eu des machines en Ryzen 5 2500€ 8/128 Go évolutives pour 199€ TTC. Soit TRES loin des 249$ demandés aujourd’hui pour le produit (Parce que oui, la promesse d’une commercialisation à 299$ lors de al campagne Indiegogo n’a pas eu lieu au final, la VCS se précommande à 249$ aux US. Cela nous fait 203€ HT une fois converti. Donc des années d’attente pour les bakers afin de faire 38€ d’économie en réalité tout en perdant toute garantie au passage… Génial).

    Si on veut un engin « vaguement comparable » sur le marché actuel on a la version Carbon GOLD de la VCS sur Walmart. Avec les deux manettes. On arrive à 389.99$ en précommande. La livraison est prévue en AVRIL 2021, faut être méchamment motivé. 390$ cela nous fait du 308€ HT…

    Pour ce prix on a au choix :

    -Une VCS sous Ryzen Embedded V1 avec 8Go de DDR4 et 32 Go de eMMC et 2 manettes originales
    -Un MiniPC sous Ryzen 3 3200G avec 16 Go de DDR4 et 512 Go de SSD.
    -Un MiniPC sous Ryzen 3 3200G avec 8 Go de DDR4 et 256 Go de SSD et 2 manettes PC noname

    Le problème de la VCS c’est que c’est un PC. Un PC ça devient toujours rapidement obsolète et un PC acheté en 2018 pour être livré à 15 jours de 2021 malgré un upgrade materiel, cela ne peut pas être une bonne affaire. L’autre soucis c’est que c’est une boite quasi vide avec 3 jeux offerts et sans réelle plus value logicielle. Je doute que les maigres ventes de cette machine poussent des éditeurs a proposer des jeux en exclusivité sur la VCS ce qui fera de celle-ci un PC comme un autre pour toujours. A part son look sympa, aucun intérêt donc.

    D’où la comparaison avec la Ouya. Non pas d’un point de vue technique mais d’un point de vue écosystème. Sans écosystème, la VCS sera un produit marginal qui n’aura rien pour se défendre. Elle sombrera petit à petit dans l’oubli et le tout sera revendu ou abandonné un jour ou l’autre.

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 12 h 07 min

    >Si tu pouvais éclairer ma lanterne parce qu’à te lire là on dirait un procédé malhonnête consistant a glisser dans mon clavier un discours que je n’ai pas tenu pour pouvoir ensuite me discréditer.

    Ces citations proviennent de l’article du 18/07/2018. Amha, ça relève plus de la volonté de critiquer à tout prix que de la malhonnêteté. « on va se la faire cette console » : le ton des articles sur la VCS montre bien la volonté de se payer « le machin ».
    J’arrive à comprendre une partie de l’animosité sur ce produit. Atari est une petite boite aujourd’hui, qui a clairement sous estimé la difficulté, qui lessive la marque avec des produits dérivés loin du coeur de métier, la blockchain etc.

    La multitude de vidéos sur youtube (qui ont mal vieilli du coup) hurlant « scam, scam,scam Atari va prendre le fric et ne rien livrer » relèvent selon moi du même procédé psychologique : on va se payer ces prétentieux de chez Atari qui n’y connaissent rien.

    Mais ça me semble clairement surdimensionné. Si des quarantenaires fans de la marque veulent ce boitier Atari dans leur salon, grand bien leur fasse, non ?

    Pour la suite : je vois mal Atari vendre des VCS. C’est un marché de niche pour les raisons que j’ai exposées au dessus. Ca n’ira, selon moi, pas beaucoup loin que les chiffres sur IGG. Le tarif du bundle complet est bien trop élevé à l’inverse du tarif IGG.

    Mais j’en reviens à mon post d’il ya 2 ans : dans le pire des cas (on exclut encore les théories du complot actuelles qui disent que les vidéos de VCS sur youtube sont faites par des employés Atari), les backers auront un Petit pc de salon multimedia, sur lequel ils pourront mettre un Linux (ou un windows) et jouer aux indés.
    J’ai un mini Pc de salon monté exactement pour ça, raison pour laquelle je n’ai d’ailleurs pas acheté la VCS.

    La grosse critique c’est plutôt le délai (on est d’accord sur ce point) et la communication désastreuse de la boîte, qui les font passer davantage pour des commerciaux que pour des amoureux du jeu vidéo. Il y a bien Jani Pentinnen qui pousse la console sur Youtube, vraiment un passionné (de l’époque du Ste), mais il n’est pas vraiment chez Atari.

    Bref, j’ai du mal à mettre l’étiquette « arnaque » là dessus. Je pense qu’on ne sera jamais d’accord sur ce point. J’en ai financés des produits sur IGG/kickstarter, dont certains ne sont jamais sortis.
    Il y a aussi un « biais de l’expert » : sur un site spécialisé comme minimachines, évidemment, avec quelqu’un qui connait parfaitement le marché, est capable de gérer seul matériel et logiciel, le besoin d’un objet clé en main tombe à zéro.

    Mais alors on n’est plus dans le grand public.

    >Le problème de la VCS c’est que c’est un PC. Un PC ça devient toujours rapidement obsolète

    Bah… Mon pc de salon a déjà quelques années, mais je pense pas le changer de sitôt…J’ai une grosse machine dans le bureau qui fait le boulot pour les gros jeux, et un mini pc pour le familial/multimedia et l’indé dans le salon.

    Je pense pas que mon cas soit si marginal que ça.

    >Je doute que les maigres ventes de cette machine poussent des éditeurs a proposer des jeux en exclusivité sur la VCS ce qui fera de celle-ci un PC comme un autre pour toujours.

    On est d’accord là dessus (Je ne vois que Guntech pour l’instant, annoncé en exclu limitée dans le temps). Atari doit simplement pousser le catalogue Linux sur son AtariOs qui n’est qu’une Debian Buster (SteamOs est basé sur Debian). Le portage vers la VCS doit être **quasi instantané**. C’est d’ailleurs le mot d’ordre d’Atari avec les développeurs quand on leur pose la question : cibler simplement Debian buster.

    Ce serait ici ma grosse critique envers Atari, qui me rend dubitatif sur la console : qu’attendent ils pour pousser le catalogue Linux sur cette console ?

    >D’où la comparaison avec la Ouya.

    Toujours pas d’accord non plus (décidément). La Ouya était/est une machine ARM, qui ne permet pas d’accéder au catalogue de jeux commerciaux Linux.
    Donc pas de vrais jeux. Du casuel Android. **L’écosystème n’est justement en rien comparable à celui d’un Linux X86.**
    Les comparaisons avec un rasp 4 ou les mobiles sont aussi complètement hors de propos selon moi.
    Impossible d’y coller un Linux x86 (ou un windows) en solution de repli.

    Donc décidément, là dessus je ne serai jamais d’accord : c’est justement **tout l’intérêt** de la VCS comparée à une Ouya. Elle peut profiter de l’écosystème Linux X86.

    > Elle sombrera petit à petit dans l’oubli et le tout sera revendu ou abandonné un jour ou l’autre.

    Bah Hollow Kight, Steam world dig ou Broforce, factorio, terraria, Dead Cells… seront toujours des jeux sympas dans 2-3 ans. À Atari de faire le boulot pour pousser ces jeux sur la VCS. Il y’en a 6000 sur Steam Linux. De quoi proposer un sacré catalogue sur cette console.

    Et sombrer dans l’oubli avec ce genre de jeux, ça me semble être une belle mort.

    Répondre
  • Alu
    19 décembre 2020 - 14 h 47 min

    @Eusèbe:
    Pour moi les arguments de Pierre sont toujours valables…

    Comme expliqué un mini pc chinois type misforum côute moins de 300 euros et propose une solution plus évolutive plus puissante sur la partie CPU multithread et GPU.

    Tu lui colle batocera 29 et tu as accès à tous dans une interface aux petits oignons:
    -Emulation de toutes les consoles jusqu’à Wii U/PS3
    -Media center avec Kodi
    -Possibilité de lancer les jeux windows avec Wine/DXVK

    C’est sur le que support n’est pas le même ni le look…mais c’est opérationnel tout de suite et bien plus riche en fonctionnalités.

    Pour moi il n’y a simplement pas de marché pour les Atari VCS malheureusement…

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 15 h 05 min

    « Ces citations proviennent de l’article du 18/07/2018. Amha, ça relève plus de la volonté de critiquer à tout prix que de la malhonnêteté. “on va se la faire cette console” : le ton des articles sur la VCS montre bien la volonté de se payer “le machin”.
    J’arrive à comprendre une partie de l’animosité sur ce produit. Atari est une petite boite aujourd’hui, qui a clairement sous estimé la difficulté, qui lessive la marque avec des produits dérivés loin du coeur de métier, la blockchain etc.
     »

    Ce billet là donc : https://www.minimachines.net/actu/atari-box-67666

    J’ai beau chercher je ne vois pas de citation qui irait dans le sens de la votre ?
    J’utilise, avec escient, le terme plastique 2 fois dans ce billet pour caractériser le boitier qui est en … plastique. Comme je le fait à longueur d’année dans mes billets pour parler d’un boitier lorsqu’il est en… plastique. Je ne vais pas dire qu’il est en carbone ou en aluminium lorsqu’il est en plastique. Je ne fait que décrire un fait.

    « coincée sur un bristol ridge » : Je n’ai pas utilisé le mot coincé sur ce billet. Je me demande si vous savez comment ça marche les citations ? Cela veut dire qu’entre les guillemets vous reprenez exactement les mots que quelqu’un d’autre a écrit. Pas que vous les inventiez. Sinon c’est malhonnête et trompeur.

    Par contre l’idée d’un partenariat Flextronics qui pousse a conserver Bristol Ridge pour une histoire de coût, j’y crois à fond. Je pense que Flex avait un design de carte prêt à l’emploi et qu’ils voulaient l’adapter au PCB nécessaire au boitier de la VCS. D’ailleurs dans le temps mon hypothèse est validée par un changement de puce plus tardif qui indique qu’aucun vrai travail de développement interne n’a été effectué avant ce design…

    Quand vous dites « à cause d’un partenariat avec flextronic » vous vous méprenez également. Le conditionnel est utilisé absolument partout dans mon billet. Je ne fait qu’avancer des hypothèses et je le signale.

    Enfin « voire jamais livrée » : je ne l’ai jamais écrit non plus. Mon pari initial n’a pas changé, jamais. Il date de Mai 2018 ( https://www.minimachines.net/actu/atari-vcs-lamour-du-risque-65410 ) où j’écris noir sur blanc, et là je me cite, « Quand le produit sera finalement validé, la production sera lancée. Les moules de la VCS seront fabriqués et les machines sortiront de chaîne. Les jeux disponibles seront implantés en usine dans l’image du système. L’engin sera alors finalisé et expédié aux quatre coins du monde. »

    J’ai toujours dit que le produit serait livré. Tout simplement parce que ce n’est pas compliqué a faire et que seule l’incompétence d’Atari a rendu cela difficile et long. Entre la fin de la campagne et aujourd’hui le temps écoulé est beaucoup trop long. Il suffisait d’aller toquer à la porte d’un des OEM chinois classique avec le design de la boite en poche pour obtenir la machine en 6 mois… BestStar, qui fabrique les Minisforum par exemple, est un OEM. Si vous allez voir cette marque en disant que vous voulez 5000 machines dans un design en forme de l’Atari VCS et que vous lui filez les plans du moule et un chèque, il lance la production en quelques semaines…

    L’Atari VCS n’est pas un exploit, c’est un PC OEM classique. Un truc qui sort par dizaines dans des designs variés toutes les semaines en Asie. Avec de meilleurs équipements que ce que propose aujourd’hui la VCS. Il n’y avait donc aucun doute sur la volonté de les produire et de les livrer. Même moi avec mon petit blog je peux monter une campagne IGG et sortir un MiniPC Minimachines en quelques mois.

    “scam, scam,scam Atari va prendre le fric et ne rien livrer” : Ce que je n’ai jamais dit, écrit ou filmé. Les propos des autres ne me concernent pas.

    2020-12-19 13_37_23

    Je n’ai aucune animosité envers Atari en tant que marque, je trouve juste leur procédé détestable. La marque n’a jamais caché sa volonté. La VCS n’est pas là pour faire plaisir aux fans de la marque mais pour faire un maximum d’argent. Les gens qui pilotent Atari aujourd’hui ne sont pas des joueurs, des programmeurs ou des ingénieurs en électronique. Ce sont des gestionnaires de licence et des financiers.

    Le brief ci-dessus destiné aux investisseurs est très clair : Atari dépense le moins possible pour sa console. En ne recrutant pas l’équipe nécessaire, en ne choisissant pas les bons éléments techniques, en ne payant pas les ingénieurs embauchés ensuite… MAXIMIZE PROFITS c’est du court terme et c’est à mon sens idiot. La marque aurait pu et du trouver un chemin alternatif si c’était là son idée : Ce que je dis également depuis le début : vendre la licence de son design à un partenaire pour sortir un PC ou un boitier de PC. Relancer ses manettes avec des distributeurs classiques… Mais essayer de tirer tout le fric possible des fans en jouant sur son image tout en leur donnant le strict minimum en terme de materiel, c’est pas la bonne démarche. Ni d’un point de vue moral, ni d’un point de vue technique.

    « Bref, j’ai du mal à mettre l’étiquette “arnaque” là dessus. » Moi également c’est pour cela que je n’ai jamais dit ce mot ou laissé entendre une telle idée. J’ai toujours dit qu’Atari livrerait. Par contre le combo « Méthodes d’Atari + Indiegogo », il y a des gens qui ne sont pas prêt de leur pardonner. Même si ils ne le savent pas encore.

    « Je pense qu’on ne sera jamais d’accord sur ce point. » En fait on l’est. Je n’ai jamais parlé d’arnaque, merci de ne pas me prêter les mots des autres.

    « La Ouya était/est une machine ARM, qui ne permet pas d’accéder au catalogue de jeux commerciaux Linux.
    Donc pas de vrais jeux. Du casuel Android. **L’écosystème n’est justement en rien comparable à celui d’un Linux X86.**
    Donc décidément, là dessus je ne serai jamais d’accord : c’est justement **tout l’intérêt** de la VCS comparée à une Ouya. Elle peut profiter de l’écosystème Linux X86.
     »

    Oui mais non parce qu’encore une fois le sujet n’est pas technique. Il est ecosystèmique.
    Les profils des acheteurs de la VCS pendant la campagne ne sont pas des ingénieurs ou des amateurs de Linux. Il y’en a sûrement mais ce n’est pas la majorité. Les acheteurs sont des quadra et plus qui ont connu Atari à l’époque de sa gloire passée. Ils ont acheté la machine non pas pour des raisons techniques mais pour des raisons nostalgiques. Ils n’ont aucune envie de coller leurs doigts dans un terminal ou de lancer une distribution sur la machine. Ils veulent du prêt a consommer. Et ça je doute que la Atari VCS leur propose.

    Rajouter des jeux ? Des trucs issu du catalogue Linux ? Pourquoi pas mais Atari aujourd’hui ne sait plus faire un seul geste sans espérer grapiller quelques sous. Pour avoir un développement original de Broforce, Factorio ou Terraria sur une console aussi peu vendue que la VCS il faudrait payer les développeurs. Je doute qu’Atari le fasse. Donc ce sera le même jeu que partout et aucun intérêt d’y jouer sur la VCS puisqu’on peu avoir mieux techniquement pour moins cher.

    Résultat ? Un joli boitier avec un PC classique – et dépassé – qui ne servira pas beaucoup à mon humble avis. Certains vont suivre des tutos pour les basculer sous Windows en rajoutant un SSD. D’autres vont peut être se mettre à Linux (ce serait bien) mais l’immense majorité sera déçue à mon sens… Et cela encornera encore l’image d’Atari.

    PS : J’attend le Mea-culpa que vous me demandiez à tord pour des propos que je n’ai pas tenu concernant votre « citation » malhonnête.

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 18 h 02 min

    L’article du 18/07 concerne le CPU bristol ridge soi disant en gros signé avec flex par les incompétents chez Atari. « Rob Wyatt ne pourra rien y faire, il vient faire du damage control ». Au final ? Le CPU a bien été changé…Je n’invente rien,c’est dans le billet.
    Idem pour le support disque dur en USB3.0 alors qu’au final il y a un port M2. Etc etc. Je vais pas tout relister.
    Pour la mesquinerie sur la « TVBOX bas de gamme », (sic) c’était en effet un billet du 31/05/2018.Mea culpa, je me suis trompé de date. Enfin la date du billet change pas grand chose à l’affaire.
    Pour la mesquinerie sur les produits IGG jamais livré, c’est aussi dans le billet du 31 mai 018. Donc je maintiens ce que j’ai dit.

    Pourrir **systématiquement** un produit, pour ensuite dire « oui mais c’était au conditionnel », « ca pourrait n’être jamais être livré », « ca pourrait n’être qu’une box android bas de gamme en plastique ». C’est du conditionnel donc je peux pourrir un produit tranquillement. Non, décidément, ce procédé n’est pas honnête.

    Bref, je vais pas épiloguer là dessus, ça n’a pas d’intérêt.

    >Pour avoir un développement original de Broforce, Factorio ou Terraria sur une console aussi peu vendue que la VCS

    J’ai l’impression de ne pas parler français. Je répète : AtariOs est une Debian et ces jeux existent déjà
    pour Debian. Ajouter ces jeux au catalogue de la VCS pose 0 (zéro) problème technique. J’ai l’impression que encore une fois, vous faites semblant de ne pas comprendre.

    Bonne soirée.

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 18 h 28 min

    @Alu:

    D’accord mais on sort du segment « grand public ». C’est ceque je disais avec le « syndrome de l’expert » plus haut. Si tu fais tout toi même, ce sera moins cher, plus flexible, c’est vrai pour tout, pas que l’informatique !

    >Pour moi il n’y a simplement pas de marché pour les Atari VCS malheureusement…

    C’est ce que je disais aussi plus haut, le marché est quand même bien bouché face aux poids lourds Sony/Microsoft/Nintendo…

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 18 h 57 min

    @Eusèbe:

    « L’article du 18/07 concerne le CPU bristol ridge soi disant en gros signé avec flex par les incompétents chez Atari. “Rob Wyatt ne pourra rien y faire, il vient faire du damage control”. Au final ? Le CPU a bien été changé…Je n’invente rien,c’est dans le billet. »

    Vous avez décidemment un problème avec les chronologies

    Le billet dit :

    1 : Février 2018 AMD sort un Ryzen Embedded V1000 de 35 watts de TDP plus puissant que le Bristol Ridge A1 au même prix que le Bristol Ridge A1.

    2 : Juillet 2018 : Atari annonce un PC sous Bristol Ridge A1 parce que c’est plus simple de dissiper 35 watts de TDP. ce choix est pourtant déjà ridicule donc. C’est Rob Wyatt qui indique ce choix technique. Il est sous contrat avec Atari donc il dit ce que Atari veut qu’il dise. C’est la première fois que le materiel est clairement justifié, auparavant c’était un flou technique total. Un article célèbre montrait la totale – et logique – incompétence de la direction d’Atari composée de financiers.
    Atari avait embauché un ingénieur, Joe Moak, qui n’avait semble t-il qu’u rôle de dialogue entre Atari et Flextronics.
    Je mettais en avant alors que Rob Wyatt avait été opportunément sorti du chapeau par Atari parce que la console commençait déjà a accumuler du retard.

    C’est donc bien Rob Wyatt qui annonce en Juillet 2018 que Atari va utiliser la plateforme Bristol Ridge A1.

    3 : En mars 2019, 8 mois plus tard donc, la marque indique un changement de puce ! En Août 2018 Atari proposait une image sur Medium d’une carte de développement classique sous Bristol Ridge A1. Entre août 2018 et Mars 2019 (7 mois tout de même) RIEN n’a été fait niveau développement. Wyatt a sans doute compris que Bristol Ridge A1 était trop dépassé ou la disponibilité des puces choisies par Atari est devenue trop compliquée. En tout cas Wyatt a annoncé lui même le choix de Bristol Ridge A1 et Atari a bien confirmé ce choix.

    Alors oui Wyatt a fait du Damage Control et lorsque la situation, déjà très en retard puisqu’en Mars 2019 on est à 1 trimestre de la date de livraison annoncée des commandes IGG, devient invivable, Atari annonce un changement opportun de processeur. Pratique pour excuser un retard que de changer de puce pour une autre au même tarif. Pour le même prix, les investisseurs vont pouvoir avoir un processeur ayant le même TDP, le même coût et plus de performance. Ce qu’ils auraient pu espérer dès le départ puisque le Ryzen V1000 était déjà disponible au moment de l’annonce du choix du Bristol Ridge. Le vrai drame c’est que c’est à 1 trimestre de la date de livraison qu’est fait cette annonce et c’est là que le vrai travail de développement commence.

    « Idem pour le support disque dur en USB3.0 alors qu’au final il y a un port M2. Etc etc. Je vais pas tout relister. »

    Je ne suis pas devin, en Mars 2019 il n’est pas encore fait mention d’un support M.2. Juste d’un eMMC de 32 Go. Je ne pouvais pas deviner cette apparition opportune. Difficile de m’en faire le reproche non ?

    « Pour la mesquinerie sur la “TVBOX bas de gamme”, (sic) c’était en effet un billet du 31/05/2018.Mea culpa, je me suis trompé de date. Enfin la date du billet change pas grand chose à l’affaire. »

    Ce billet donc : https://www.minimachines.net/actu/atari-vcs-lamour-du-risque-65410

    Je ne parle pas de la VCS en parlant de « TVBox bas de gamme », je parle du fait avéré qu’un investissement en financement participatif n’engage en rien sur les caractéristiques du materiel livré. C’est un peu facile de déformer mes propos ainsi. Atari lui même indique dans son financement : « All product specifications are subject to change. Final product may differ ». Et là c’est une vraie citation.

    La citation complète du billet c’est « Oui, actuelles car ces caractéristiques, comme le contenu de la console, ne sont pas garanties par Atari. Elles peuvent changer à tout moment. Si vous finissez par ne recevoir qu’une TVBox bas de gamme sous SoC ARM et pilotée par un android 4.0 avec 30 jeux mal implantés, Atari aura rempli sa mission. »

    Cela n’a rien a voir avec ce que vous écrivez. Votre procédé est malhonnête puisqu’ici je ne décris pas la VCS mais bien un des effets pervers du financement participatif.

    « Pour la mesquinerie sur les produits IGG jamais livré, c’est aussi dans le billet du 31 mai 018. Donc je maintiens ce que j’ai dit. »

    C’est de notoriété publique, beaucoup de campagnes d’Indiegogo finissent dans des zones bien marécageuses. j’ai fait plusieurs billets dessus :
    https://www.minimachines.net/actu/financement-participatif-la-poubelle-indiegogo-29874
    https://www.minimachines.net/actu/znaps-indiegogo-48171
    https://www.minimachines.net/actu/mi-minipc-69788

    « Pourrir **systématiquement** un produit, pour ensuite dire “oui mais c’était au conditionnel”, “ca pourrait n’être jamais être livré”, “ca pourrait n’être qu’une box android bas de gamme en plastique”. C’est du conditionnel donc je peux pourrir un produit tranquillement. Non, décidément, ce procédé n’est pas honnête. »

    C’est vous qui êtes malhonnête. Je ne fait que décrire des faits. Et quand j’avance des hypothèses je les soumet au conditionnel. C’est très différent de ce que vous écrivez. Le coup de la TV Box par exemple, c’est vous qui travestissez ce que j’écris. Le fait que la console ne puisse jamais être livrée c’est dans le principe même du financement participatif.

    « J’ai l’impression de ne pas parler français. Je répète : AtariOs est une Debian et ces jeux existent déjà
    pour Debian. Ajouter ces jeux au catalogue de la VCS pose 0 (zéro) problème technique. J’ai l’impression que encore une fois, vous faites semblant de ne pas comprendre.
     »

    Mais quel intérêt ? Pourquoi acheter une machine au prix fort avec des performances dépassées pour jouer au même jeu que tout le monde ? Quel est l’intérêt d’une VCS par rapport à un miniPC classique sous Linux ? Les jeux tourneront moins bien dessus que sur un MiniPC standard plus compétent au même prix. Pour avoir le même niveau de stockage et de mémoire cela deviendra un PC plus cher qu’un MiniPC classique. Je ne vois pas l’intérêt du produit. La seule solution serait d’avoir des jeux en exclusivité donc et cela n’arrivera pas.

    C’est vous qui faites semblant de ne pas comprendre.

    Si on me propose un ordinateur avec un joli look mais aux composants datant d’il y a 2 ans sous Linux et qu’un concurrent me propose un autre ordinateur, plus compact, plus évolutif, plus rapide et ayant le même catalogue de programme que le premier. Quelle raison d’acheter le premier ? Le look ?

    Ok je veux bien comprendre cet argument. C’est pour cela que je dis depuis le début qu’Atari aurait mieux fait de proposer un boitier et des manettes et pas un PC complet qu’ils ne savaient pas gérer.

    Si le look est le seul point fort de la machine, autant ne vendre que le look. Sous licence. C’est ce que fait Atari ces dernières années. Et c’est exactement ce qu’ils auraient du faire.
    Pourquoi ? Parce qu’en ne vendant le look ils auraient pu livrer une première génération de VCS en temps et en heure et ils auraient même puce lancer la VCS 2 depuis. Ils auraient pu gagner de l’argent avec et gagner en réputation également. Ils auraient satisfait leurs fans et leurs actionnaires. Là ils sont embourbés dans un chantier a bout de souffle.

    J’ai l’impression que, encore une fois, vous faites semblant de ne pas comprendre.

    Bonne soirée.

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 20 h 00 min

    Vous m’avez saoulé, alors que ce post devenait si bien….

    Répondre
  • Alu
    19 décembre 2020 - 21 h 40 min

    @Eusèbe:
    Franchement qui achète une « console » Atari en 2020 à part des gros geeks déjà assez âgés?

    J’ai 34 ans et pourtant je n’ai aucun affect pour la marque Atari…car ces consoles sont plus vieilles que ma génération (moi c’est plutot SNES/Megadrive/Playstation/Saturn/N64 mon enfance…).

    Sortir une Atari c’est pour jouer sur la nostalgie des geeks dans la quarantaine/cinquante pas pour aller chercher madame michu…soyons sérieux une minute… Or, justement, le problème du vieux geek c’est que souvent c’est plutôt un expert…

    Résultat il n’y a pas de marché pour ce genre de produit: c.q.f.d.

    Répondre
  • 19 décembre 2020 - 22 h 47 min

    Perso j’ai une Ouya dans un carton au fin fond de ma cave. Belle leçon sur le financement participatif… J’étais jeune et naïf 😅.
    Merci Pierre pour ton suivi du sujet.

    Répondre
  • 20 décembre 2020 - 0 h 26 min

    Tu sais il y a bien des acheteurs pour apple. alors pourquoi pas atari
    si le produit leur convient.
    Pierre tu parle de garantie, je connais pas beaucoup de société qui joue le jeu. C’est de votre faute, on répare pas (discourt préférer des marques)
    ne parlons pas d’obsolescence programmer, regarder vos phones…

    je pense pas que ce soit pire qu’ailleurs, bien-sûr tu aura moins cher, mais faudra mettre les main dans le cambouis et certain ça les embête

    Répondre
  • 20 décembre 2020 - 1 h 13 min

    @Leclerc: Tu ne vois pas la différence entre Atari qui vend un PC sous Debian maquillé sans aucun avantage technique et Apple qui est en train de tracer sa route avec des PC totalement différents et un système unique ?

    Les deux ne sont pas du tout comparables. Pas plus que la VCS et la PS4 par exemple.

    -> Je parle de garanties et de droits du consommateur oui. Pas d’autre chose. Quand on achète un produit en France on a 2 ans de garantie et des droits liés à la VPC. Si on ne veut pas les faire appliquer parce qu’on est pas assez motivé pour le faire c’est une chose/ Mais ces droits existent et protègent le consommateur. Le produit est garanti 24 mois . Que la société joue le jeu ou pas ce n’est pas mon soucis. Si mon produit est garanti il sera traité en SAV.

    -> En financement participatif il n’y a aucune de ces garanties. Pas 1 seule journée. pas de retour sous 15 jours ni rien. C’est une différence notable qui n’a rien a voir avec l’obsolescence programmée.

    « je pense pas que ce soit pire qu’ailleurs, bien-sûr tu aura moins cher, mais faudra mettre les main dans le cambouis et certain ça les embête »
    De quoi parles tu ? Je n’ai pas saisi ?

    Répondre
  • 20 décembre 2020 - 2 h 34 min

    Bonjour,

    Je m’attendais enfin à un article construit puisque les machines commencent à être livrées, même sur un blog.
    Ce n’est pas le cas, alors je vous préviens, je vais aussi me mettre en mode ironique.

    Contrairement à toutes les insinuations faites sur ce blog: disons insinuations puisque vous faites une pirouette dans les commentaires en évoquant votre utilisation du « conditionnel ».

    Très facile quand même pour masquer la vacuité d’articles publiés depuis plus de 2 ans sur ce sujet. Dans le genre si ma grand mère en avait….
    Soit on a une vraie info, soit on fait des brèves de comptoir au « conditionnel » pour faire du contenu.

    ———————————————————————————————————-

    Je vous avais écris un long commentaire en 2018 auquel vous aviez répondu sur votre opération boule de cristal : pourquoi supposer qu’Atari allait tout faire pour se tirer une balle dans le pied ?
    Vous y aviez fait preuve d’une abnégation rare sur le sujet.
    Voir par exemple https://www.minimachines.net/actu/tempest-4000-65728, alors que tout le monde fait ça.

    Sony livre des PS5 pleines de bugs. On n’en fait pas un foin.

    Je fais comme vous et déroule votre article de 2018:
    « Si vous finissez par ne recevoir qu’une TVBox bas de gamme sous SoC ARM et pilotée par un android 4.0 avec 30 jeux mal implantés, Atari aura rempli sa mission. »

    Bien vu les hypothèses! Merci pour m’avoir bien informé sur la qualité finale du produit.
    Fort heureusement vous répondiez à un post en juin 2018 :« je ne suis pas journaliste ! ». Je dirais heureusement ! Bon ça permet de justifier quand on part un peu en vrille, avec du conditionnel.

    _______________________________________________________________________________________________________

    Sur cet article:Le matériel est sorti : j’aurais voulu voir un test sur le plus intéressant dans cette machine, à savoir si un système Linux en plus de l’Atari Os s’installe avec un ssd à 30/40 euros. Avec Steam lancé en Big Picture. L’intérêt est là . Rien.

    On nous propose une machine ouverte, à l’heure où tout est verrouillé par Sony, Microsoft ou Google avec Android. Votre réponse c’était de faire du conditionnel ? Ou de la comparer à la Ouya ? Pour rappel :

    « La petite console promettait grosso modo la même chose que la VCS »
    Bien vu ! C’est tout à fait ça.

    __________________________________________________________________________________________________________
    – Prévenir les gens que les équipes d’Atari sont plutôt composés de financiers, d’accord.
    – Se dire que le développement de jeux en nombre va être compliqué , ok.
    – Mettre en garde sur le crowfunding, oui !
    Mais tout avait été à charge alors que la machine avait de réelles qualités surtout vu le prix.

    Vous auriez pu aussi à ce moment utiliser le conditionnel dans l’autre sens :

    « Pour un prix à peine supérieur au shield, vous pourriez avoir une console qui fait tourner des jeux récents et une boite TV, le tout dans un boitier sympa . Atari peut encore se tirer une balle dans le pied mais cela semble peu probable. ».

    Ah si, j’avais vu quelques lignes le 31 mai 2018 mais le paragraphe se terminait par
    « Je n’ai pas grand chose à dire là dessus, ce sont des promesses et les promesses n’engagent que ceux qui y croient. »
    En résumé: peu de choses à dire sur des promesses, mais beaucoup sur des hypothèses.

    Vous avez participé au bashing de la console, au même titre que les haters parlant de scam et ironisant sur les délais du au coronavirus 1 mois avant qu’une partie de la planète soit confinée.

    Monter un PC récent ? Je l’ai fait début décembre sur LDLC, impossible d’avoir un truc à moins de 300 euros et encore je n’ai pas de carte graphique.
    Votre boule de cristal n’avait pas vu la pénurie de processeur d’entrée de gamme…

    Sur la puissance, en plus de l’upgrade du processeur qui a bien été faite (encore une hypothèse plantée) je vous renvoie vers cet article intéressant de Reporterre :
    https://reporterre.net/PlayStation-5-ou-Xbox-Series-X-La-surenchere-des-consoles-au-mepris-de-la-planete

    Les développeurs ont depuis belle lurette des machines qui leur permettent de s’exprimer ! Quel est le problème : avoir la ultra 8K-HD- que je t’embobine le consommateur ?

    ________________________________________________________________________________________________________
    A l’inverse, les gens qui postent des commentaires ont tout compris grâce à vous: les commentaires sur les Raspberry continuent. Des informatix comparant la VCS à une Raspberrry alors qu’on a plus aucun doute sur le matériel. Qui peut encore voir la VCS comme une console d’émulation de la 2600 ?

    Et mon fils de 9 ans ne s’éclate pas quand je lui montre Sonic ou Altered Beast. Il s’est beaucoup plus amusé sur Steamworld dig 2, Pacman256 ou même Talos principle.
    J’ai deux Raspberry, des Pi 4 dont la dernière version intégrée dans le clavier soit disant overclockée (plus chère 110 euros en kit). Résultat ça rame des qu’il y a un peu d’animation dans les pages Web, c’est lent. Avez-vous testé ces rapsberry ou est-ce juste une incantation à base de Recalbox?
    C’est bien pour émuler une mégadrive et encore faut s’y coller, c’est pas tout prêt.
    Et pas encore d’OS en 64 bits.

    Malgrè tout, je vous lisais et exprimais des doutes. Bien sûr certains aspects ont été traités par Atari de mauvaise manière, pas besoin de dix articles pour le comprendre.
    Je vous expliquais alors que je n’avais pas besoin d’Atari si le système tournait sous linux, que ca ne serait que du bonus. J’ai vu ça dans les commentaires aussi.

    Eh bien je suis vert.

    Au final, le prix actuel n’a plus rien à voir, je n’ai pas supporté la console, merci de vos conseils au conditionnel, Pierre, basés sur des « faits », j’aurais pu avoir un boitier sous ma TV avec la quasi totalité  des jeux STEAM Proton et Linux pour moins de 200 euros -en comptant le SSD.

    Pour l’anecdote, je n’ai pas de TV connectée et ma box SFR ne propose que Netflix. Le Shield est cher pour une machine verrouillée par Android.
    J’ai acheté un boitier Android à base D’ARM/Android pour 65 euros qui ne me satisfait pas.

    Je dois donc maintenant choisir entre le prix fort pour la VCS ou monter un pc pour mon fils (hors de question de l’enfermer chez Sony, Nintendo, Microsoft). C’est à dire un pc à 300 euros grand minimum pour avoir un équivalent dans un boitier moche dans mon salon.

    Vous aviez écrit qu’il n’allait me rester que mes yeux pour pleurer : enfin une hypothèse qui s’est réalisée!

    Si le système basé sur Linux tourne, vous m’aurez trompé sur toute la ligne.

    Ah oui, le problème de garantie maintenant, avec ça vous êtes au moins reparti pour deux ans, faites-vous plaisir.

    Mais vous n’êtes pas un journaliste, vous êtes blogger comme vous le répondiez en juin 2018 à un commentaire : tout est dit.
    Je vous laisse, je dois chercher du matériel.

    Encore merci, merci, merci pour vos (minis) conseils.

    Répondre
  • 20 décembre 2020 - 2 h 35 min

    @Alu:
    Mais qu’est-ce qu’on s’en tape du marché, on bosse pas chez Atari.

    Répondre
  • 20 décembre 2020 - 3 h 30 min

    Première partie : Mon utilisation du conditionnel se limite à des suppositions. Elles sont entrecoupées de faits. Par inadvertance vous avez oublié de préciser que la plupart de mes utilisations du conditionnel finissent par devenir vraies. Pour le moment mes paris se réalisent comme un sans faute. Etonnant non ?

    ———–

    Seconde partie : « Sony livre des PS5 pleines de bugs. On n’en fait pas un foin. »

    Mais ce n’est pas mon sujet, je ne traite pas jeu vidéo. Je traite de MiniPC, ce qu’est la VCS. Et comme j’avais commencé a en parler, le fait que les éléments s’accumulent et prouvent les erreurs manifestes de la direction me parait pertinent.

    Vous confondez ensuite Sony qui publie un jeu buggué avec une toute autre histoire. Je vous la rappelle brièvement : Atari propose une vidéo qui montre un joueur lançant un jeu, Tempest 4000, sur la VCS. Mais quand le développeur de Tempest 4000 annonce que non, ce n’est pas possible, Atari finalement crache le morceau et déclare que la vidéo est truquée, qu’en réalité le joueur pilote le jeu sur un PC classique hors cadre. La caméra filme l’ensemble pour faire croire le contraire…

    C’est une histoire très différente de Sony non ? La méthode d’Atari consistant a faire croire que son matériel fait tourner un jeu alors qu’il n’en est rien. C’est de la propagande.

    Ensuite vous utilisez le même procédé que Eusèbe avec la même malhonnêteté : Vous écrivez :

    « Je fais comme vous et déroule votre article de 2018:
    « Si vous finissez par ne recevoir qu’une TVBox bas de gamme sous SoC ARM et pilotée par un android 4.0 avec 30 jeux mal implantés, Atari aura rempli sa mission. »

    Bien vu les hypothèses! Merci pour m’avoir bien informé sur la qualité finale du produit. »

    Or, encore une fois, je ne décris pas ici la VCS, ce n’est pas une hypothèse de livraison. je dis qu’Atari n’a aucune obligation légale de livrer quoi que ce soit de semblable à ce qui est promis. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Atari lui même ainsi que les CGV d’Indiegogo. Votre façon de me reprocher cela en faisant croire que j’annonce qu’Atari va livrer une TV Box bas de gamme est simplement mensonger. J’aurais pu dire qu’Atari pouvait livrer une manette ou un frigo, cela aurait eu le même sens. J’espère que même votre mauvaise foi s’en rend compte.

    ————-

    Troisième partie : Oui la console est sortie mais je n’ai pas investit dedans. Je ne fait pas confiance à IGG. Je ne l’ai pas et je ne la testerais probablement jamais. Le Linux embarqué ? Le peu que j’en ai vu pour le moment montre une interface graphique pleine de vide. C’est un Debian maquillé. La belle affaire.

    Oui la Ouya promettait la même chose que ce que promet la VCS. Un écosystème de jeu. Sauf que cela n’arrivera pas, j’en ai fait le pari et je le tient.

    ————-

    Quatrième partie : Oui c’est à charge car c’est stupide et dangereux ! Atari a été stupide dans cette histoire.

    Imaginez une marque ancienne de machines à laver qui n’en a pas développée depuis 30 ans, reprises par des financiers qui se disent : On va refabriquer une machine à laver en 2020 ! Mais eu lieu de coller leur logo sur une machine à laver existante (ce que font plein de marques comme Thomson, Brandt et autres), ils se disent qu’ils vont embaucher 2-3 personnes pour en fabriquer une avec des pièces dépassées. La vendre au même prix que les autres et juste travailler sur un design et un habillage. C’est exactement ce qu’a fait Atari. Cela n’a aucun sens.

    Qui va acheter une machine à laver incompétente par rapport au marché, au même prix que la concurrence, voir plus cher ? C’est absurde.

    Ah oui je peux utiliser le conditionnel dans l’autre sens mais c’est tellement idiot comme idée que cela ne peut pas fonctionner. La preuve, il a fallut attendre quasi 2021 pour recevoir les Box et elles embarquent un materiel dépassé.

    Je n’ai pas besoin de monter un PC récent, j’ai qu’a commander un MiniPC plus efficace et le recevoir en quelques semaines. Il m’a couté moins cher qu’une Atari VCS 4/32 Go avec les 60€ surprise à l’arrivée. Il embarque un meilleur processeur, 16 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage. Il peut évoluer en mémoire comme en stockage ? Il coute 299€… Pourquoi parler de LDLC ?

    Vous écrivez : « Sur la puissance, en plus de l’upgrade du processeur qui a bien été faite (encore une hypothèse plantée) »

    Mon hypothèse sur le processeur était : Le Bristol Ridge A1 ce n’est pas possible, c’est trop ancien. Ca ne gère pas les DRM, c’est lent et pas fait pour une machine de jeu grand public. Si Atari se lance sur le marché avec cette puce ça va être un massacre.

    Mais surtout je ne fait que reprendre ce que Atari lui même annonçait alors, soutenant mordicus que de choisir une vieille puce lente avec 35 watts de TDP c’était plus malin que de choisir une puce beaucoup plus récente, vendue au même prix et avec le même TDP. Ce n’est pas moi qui faisait une hypothèse, c’est ce que Atari avait annoncé.

    Si mon voisin me dit qu’il vient d’acheter un vélo bleu et que je répète à ma femme que ce nouveau vélo est bleu, ce n’est pas une hypothèse. C’est la retranscription de ce que le premier intéressé ma dit. Si au final il roule avec un vélo rouge, je n’aurais fait aucune hypothèse, ce sera juste lui qui aura mal vu ou changé d’avis. Atari a dit Bristol Ridge. Il a changé d’avis. Tant mieux ! D’ailleurs quand la marque a dit qu’ils passaient à Ryzen Embedded V1000 j’ai même applaudit la démarche.

    https://www.minimachines.net/actu/atari-vcs-proces-76896

    Très bien sinon votre billet sur Reporterre mais qu’est ce que vous ne comprenez pas dans la formule suivante ?
    35 Watts = 35 watts.
    La puce choisie par Atari au départ et celle que je pointait du doigt au même prix alors étaient toutes deux en 35 watts. Elles consommaient la même chose. Sauf qu’avec une architecture Ryzen plus optimisée, une meilleure finesse de gravure, l’efficience du choix d’Atari faisait pâle figure alors. Choisir un Ryzen à 35 watts ne va pas consommer plus qu’un Bristol Ridge, au contraire. La puce la plus efficace consommera moins à tâches égales que la moins efficace. Aussi je ne vois pas trop votre point ?

    ————

    Cinquième partie : Grand bien fasse à votre fils de s’amuser avec Steamworld dig 2, mais je ne suis pas responsable des commentaires des autres lecteurs.

    Ce que je sais par contre c’est que mon MiniPC à 299€ avec un Ryzen plus rapide, 16 Go de ram et 512 Go sera plus a même de me divertir qu’une VCS à 249$ + 60€ de taxes. Elle pourra faire tourner Steamworld dig 2 également et je serais pas obligé de désinstaller des jeux toutes les 5 minutes car il y a un monde entre 32 Go de eMMC et 512 Go de SSD.

    Pour la suite je saute le passage de votre verdure car je n’ai rien compris désolé.

    « Le prix fort pour la VCS » : Il y a 50$ d’écart entre la VCS en précommande il y a 2 ans et la VCS en achat aujourd’hui. C’est 40€ mais c’est également 2 ans avec l’argent dans votre poche…

    2020-12-20 02_27_58

    Pour le MiniPC de salon, j’ai déjà donné la solution plus haut : 299.97€ pour un Ryzen 3 3200U plus rapide avec 16 Go de DDR4 et 512 Go de SSD. Regardez je l’ai dans la main, livré en 2 semaines. Vous ne le verrez même pas dans votre salon car il est si petit qu’il se cache derrière la télé ou votre box SFR….
    Il est livré sous Windows mais rien ne vous empêche d’installer une Debian sans soucis. Cela sera donc moins cher et plus performant qu’une VCS… et de loin !

    Oui je suis Blogger et je signe mes papiers. Journaliste est un titre qui répond à des normes, je ne m’en réclame pas. Cela vous sert d’argument ? Bravo, c’est très finement joué.

    Répondre
  • 20 décembre 2020 - 16 h 36 min

    Mais pourquoi tant de haine ?
    Certains voudraient croire à une renaissance d’Atari ? Se persuader qu’ils ont bien fait de « backer » le financement participatif d’un objet dont tout effectivement portait à croire que ce serait une arnaque ? Se persuader que maintenant que le produit sort avec un joli boitier et les promesses apparemment tenues mais à un prix que même Apple n’oserait pas pratiquer pour un matériel aussi daté, ce n’est finalement pas une arnaque ? Se persuader qu’une entreprise commerciale se soucie plus de satisfaire la passion de ses clients potentiels que de faire des profits ?

    Atari est une coquille vide depuis longtemps. Il y en a plein d’autres comme ça. Thomson par exemple, est juste une marque de Darty pour vendre du made in China. La différence ? Darty a les moyen, ce qui reste d’Atari n’en a aucun (ce qui du coup justifie le financement participatif, parce que contrairement à des B-Link ou autre Minisforum, la VCS est un produit « nouveau », pas un fond de catalogue d’un industriel noname chinois, et que rien que la fabrication du moule pour le joli boitier a du coûter bonbon).

    Et après… croire ou espérer qu’Atari pourra renaître de ses cendres est illusoire. Atari ne sera a jamais qu’une marque, associée à la nostalgie de certains. Il n’y a plus de place dans le jeu vidéo en dehors de Sony, Microsoft et Nintendo. Même Sega a jeté l’éponge il y a bien longtemps. Les moyens à mettre en œuvre sont démesurée, et tout nouvel acteur s’y mordra les doigts (souvenez vous de Nokia, a sa grande époque), sauf à viser un marché de niche… qui par définition ne garantira qu’un chiffre d’affaire réduit, sauf éventuellement à viser l’excellence et l’originalité, ce qui n’est pas le cas ici.

    Je suis un fidèle de la marque Atari depuis la première fois que j’ai joué à Pong, j’ai passé des heures à me faire des crampes aux mains a tenir les manettes cubiques anti ergonomique de la vcs et à essayer de comprendre le but de E.T., j’ai suivi quand la famille Tramiel a racheté la marque pour en faire Atari Corp et sortir le ST, j’étais un vrai Atari fan, jusqu’à en venir a écrire des articles dans ST magazine, j’ai même acheté un TT et l’une des premières Jaguar. Lorsque salarié d’Infogrames, le Falcon est sorti, j’ai même adapté certaines de nos librairies et bouts de jeux pour le Falcon pour inciter à sortir des jeux dessus (en vain), et lorsque ce même Infogrames a hérité de la marque Atari en rachetant la division jeux de Hasbro, pour en prendre ensuite le nom, je n’ai pu qu’assister impuissant à la définitive déliquescence d’un nom qui ne valait plus que le souvenir que les anciens en avaient.

    J’aurais été le premier à acheter la VCS si elle apportait vraiment quelque chose de plus qu’un joli boitier sous un formidable logo. Mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’il s’agit d’une opération commerciale à court terme, sans aucune autre ambition que de faire fructifier la seule réelle IP de ce qui reste d’Atari, sa marque. Sans aucune vision de futur, ni d’évolution. Pour cela, faire payer une licence pour apposer un logo sur des casquettes, t-shirts ou mugs devrait suffire.

    Ma nostalgie ne va pas jusqu’à vouloir payer 250€ pour un joli presse papier, ni à tenter de vouloir retrouver un intérêt à voir bouger quelques gros pavés aux couleurs baveuses.

    Un système fermé proposant une actualisation sympathique de vieilles franchises aurait a la limite eu un minimum d’intérêt à mes yeux, pas en espérant voir naître un écosystème, mais au moins de donner un minimum de valeur à ce presse papier.

    Atari aurait pu mettre beaucoup moins de temps pour sortir ce produit. Éventuellement même avec un meilleur hardware, plus difficilement avec un meilleur contenu, mais je pense qu’au départ ils n’avaient même pas vraiment envie d’aller plus loin que de récupérer un peu d’argent sans rien livrer, et que le buzz les y a peut être incité. Mais on ne s’improvise pas constructeur (ou donneur d’ordre à un constructeur). Je pense que c’est déjà pas mal que la campagne IGG arrive à son terme, et qu’il ne faut pas s’attendre à beaucoup plus.

    Répondre
  • 20 décembre 2020 - 19 h 25 min

    Pourquoi tant de haine ? Surtout quelle débauche d’énergie et de ressources, c’est juste un blog donc un auteur avec son parti pris/ses arguments et puis voilà. Personne n’est obligé de le suivre.

    Après si j’avais 250 euros à dépenser pour un mini pc badgé Atari (puisque au bout du bout c’est de cela qu’il s’agit), je l’aurais acheté. Et si il y avait eu dans la boite un clavier et une souris de la marque… J’aurais trouvé l’argent :)

    Je crois pour ma part que les spécifications ne font pas raison. Il y a un public de fans, oui de vieux fans si ca vous fait plaisir, mais il existe et il a les moyens de se faire plaisir.

    On ne saura probablement jamais le chiffre des ventes, mais je ne serais pas étonné que le stock parte.

    Répondre
  • 20 décembre 2020 - 21 h 05 min
  • 20 décembre 2020 - 21 h 14 min

    Magnifique et en plus on peut l’imprimer en bois !

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 10 h 00 min
  • 21 décembre 2020 - 16 h 37 min

    @Pierre Lecourt:

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse.

    Attention à ma démarche, il y a tout au plus de l’agacement et je ne souhaite pas que mes propos soit ressenti comme haineux envers vous-même ou les autres posts. Il y a d’ailleurs sans doute plus de désaccords sur la forme que le fond.
    Votre blog est convenablement référencé, c’est pour cela que je m’attendais, à disons, moins de parti pris.

    En ce qui concerne la PS5, je faisais plus allusion à ce type d’info:
    https://www.tomsguide.fr/ps5-la-liste-des-bugs-et-erreurs-sallonge-voici-comment-les-resoudre/
    https://www.phonandroid.com/ps5-bug-la-console-eteint-des-le-demarrage.html

    En d’autres termes, sortir du matériel n’est pas facile. Si des acheteurs de Sony essuient des plâtres, faut-il s’étonner que des backers de la VCS aient des soucis ou une « coquille vide » au début ?
    Pour le cas TEMPEST, nous avions déjà parlé, mais j’ai eu aussi là l’impression qu’on en a fait tout un foin justement. Il me semble que cette pratique de montrer un jeu en développement sur un PC n’est pas isolée.

    Au final, nous ne sommes pas d’accord, et on ne va pas tourner en rond, il y a beaucoup de redite de précédents messages et Dadoo dit qu’on l’a saoulé ^^.
    De la part d’Atari, ca aurait du être un peu mieux et surtout plus rapide.

    En ce qui concerne le Mini Pc, je n’achète pas en direct sur les sites chinois (pas plus que sur Amazon) Je vous l’expliquais avec mon achat sur LDLC, vous connaissez il me semble. Pour 320 euros j’ai un Pentium G6400 avec de l’intel HD 610 et 8Go de RAM, 250 Go de SSD. Ce n’est pas pour jouer.

    Sur votre réponse « blog » et pas « journaliste », j’ai trouvé le procédé trop léger, mon but n’est pas de la « jouer finement ». C’est juste mon point de vue.
    ______________________________________________________________________________________________________
    @Blotza: Votre remarque sur les entreprises commerciales est juste mais elle est valable pour Sony, Microsoft, Nintendo etc. J’ai parfois eu du mal à percevoir de la nuance.

    Sur l’aspect « chez Atari ce ne sont que des financiers », Tramiel était déjà pressé par les financiers au moment de lancer le ST. Et n’oublions pas que Sony et Microsoft ne sont pas du tout des historiques du jeu vidéos, ils se sont imposés à coups de campagnes marketing féroces. Sans parler de l’attitude de la boite de Bill Gates à l’égard de tout ce qui peut barrer sa route.
    Pour rappel: https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaires_et_controverses_de_Microsoft .
    Et que dire de l’attitude de Nintendo -qui je pense a les reins solides- sur les Joy-Con Drift ?

    Atari aurait pu mieux entourer son projet mais rien n’est binaire.
    ————————————
    Comme je vous l’écrivais, l’aspect « blocs baveux » retrogaming ne me paraît pas intéressant.
    Pour votre remarque sur le prix et Apple, je vous laisse voir cette vidéo si vous avez une minute devant vous: https://www.youtube.com/watch?v=RUmdYwVH1Fg (Mince c’est du google)
    ______________________________________________________________________________________________________
    Contrairement à P. Lecourt, j’ai perçu cette machine comme une bouffée d’oxygène dans le monde beaucoup trop fermé des consoles/PC Windows. Et ca reste mieux que la casquette avec enceinte.
    Je ne crois personne assez naïf pour croire que ça peut faire repartir la marque au niveau du matériel, sans compter leurs multiples maladresses.
    Y a sans doute un coté Geek mais ce blog ne me paraît pas adressé à « Me Michu » (pour faire référence à un post).
    Sans pousser trop l’analogie, regardez les Fair Phone, ça n’est pas spécialement donné pour les spécifications, mais la machine est complètement ouverte-avec Linux installable dessus. Le prix à payer pour sortir d’Android et pouvoir réparer son téléphone ?
    _________________________________________________________________________________________________________
    @Daddoo: Deuxième (long) message en deux ans, ça va encore pour la débauche d’énergie. Et pas de haine, parce que , justement, je n’aurais pas passé de temps à répondre. C’est bien pour ça que j’évite scrupuleusement les réseaux sociaux.

    Bonne journée,

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 16 h 57 min

    @Wuuf_the_bika: « Sur votre réponse “blog” et pas “journaliste”, j’ai trouvé le procédé trop léger, mon but n’est pas de la “jouer finement”. C’est juste mon point de vue. »

    J’ai la même réponse si on me dit que je suis Docteur en Médecine, Académicien ou Orthodontiste. Je ne suis pas journaliste car pour être journaliste il faut répondre à des normes précises. ce n’est pas une question de choix, c’est une question de droit.

    Cela ne m’empêche en rien de faire du boulot d’enquête et surtout de signer des billets dont je suis responsable légalement. Aussi bien qu’un journaliste.

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 17 h 11 min

    @Wuuf_the_bika:

    Pour la comparaison PS5 / Atari VCS. On est quand même pas dans le même monde. Là où Sony développe un produit de A à Z, Atari passe par un prestataire pour adapter un materiel dont les guidelines sont directement proposées par AMD. Autrement dit, il suffit de « suivre la recette ». Encore une fois, Atari pouvait toquer à la porte d’un des nombreux fabricant de PC et lui demander de glisser une solution ou une autre dans son boitier. Elle l’a d’ailleurs fait avec Flextronics mais manque de bol, ce dernier est surtout connu pour sa prise en main de ce genre de boulot de A à Z et ses machines industrielles et non pas grand public. Un partenaire probablement moins souple qu’un EOM plus petit.

    Les différents acteurs externes embauchés pour piloter le projet ont tous quitté le navire, faute d’être payé pour Rob Wyatt… Cela n’a certainement pas aidé a garder le cap.

    Pour Linux et son oxygène, je suis le premier a relayer des produits Linux. Mais je n’ai aucune fibre nostalgique. Je ne vais donc pas encenser Atari plus qu’un autre. Le point est que l’Atari VCS est un produit Linux, au même titre que tous les PC commerciaux vendus sans système ou les solutions proposées par : Asus, Acer, Lenovo, Dell et j’en passe. Ce n’est pas pour moi un argument suffisant en faveur de l’objet. Si Atari s’était associé à Debian par exemple, en leur demandant de construire leur OS et en les finançant. J’aurais applaudis à deux mains. Mais là, il s’agit d’une exploitation de Debian pour coller à leur usage. Il n’y a donc pas grand chose a en retenir de positif pour Linux au final.

    Ce n’est donc plus une bouffée d’oxygène dans le monde du PC. C’est devenu classique des offres actuelles. Et tant mieux.

    Je suis d’accord que c’est mieux que la casquette enceinte. Cependant, encore une fois, il aurait sans doute été préférable de proposer un boitier vide ou un partenariat « casquette » à un constructeur de PC. Plus rentable pour Atari, plus satisfaisant pour les fans. Quand Atari signe une casquette, Atari ne la fabrique pas. Pas plus que les manettes. Ils recoivent une demande d’un vendeur de casquette qui veut coller un logo Atari dessus. Disent ok et demandent un chèque. Si Atari avait proposé à un Cooler Master ou un Fractal Design, de construire un boitier Atari, en partageant les gains, cela aurait sûrement été un investissement plus rentable pour tout le monde.

    Aujourd’hui je pense que les manettes vont rapporter plus à Atari que la VCS. Personne n’est gagnant dans cette histoire.

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 17 h 22 min

    @Wuuf_the_bika: Refuser les sites chinois, je comprend. Refuser Amazon, je comprend. Mais être prêt a commander sur Indiegogo en financement participatif ??? Là je ne comprend plus.

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 22 h 22 min

    @Pierre Lecourt:

    Ca me parait clair, la machine ne se trouvait que là ! Votre mini Pc, j’en trouve l’équivalent partout.
    J’ai acheté une fois sur Amazon mais alors vraiment parce que l’auteur du livre ne passait que par eux.

    En outre, entre soutenir un financement participatif et faire un simple achat informatique, quoi que vous pensiez de la méthode, si vous ne voyez pas la différence d’esprit pour le backer, je ne sais pas quoi vous dire.

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 22 h 30 min

    @Pierre Lecourt:
    « Le point est que l’Atari VCS est un produit Linux, au même titre que tous les PC commerciaux vendus sans système »

    Pardon, mais pas d’accord du tout, surtout au moment où on supporte le projet VCS. A priori on espère que l’aspect console avec une bonne interface et un catalogue voit le jour : appuyer sur ‘ON’ et jouer directement. Ca compte pour plein de gens qui ne veulent pas gérer un PC pour jouer.

    Sur ces bases du projet, c’est utilisable en tant que console et pas du tout comparable à un PC DELL sous linux (à quel prix en plus là?) ou sans OS qu’il faudra configurer.
    Sauf à croire que 100 % des gens sont intéressés par le côté ‘exclus’ des consoles, qui pour moi n’est qu’une louche de plus sur l’enfermement propriétaire des fabricants…

    Qu’Atari ait géré de travers la construction et sa communication, qu’un effort doit désormais être fait sur le prix, nous sommes d’accord. Même si je pense que l’affaire avec Rob Wyatt est sans doute plus compliquée que ça. Il suffit de voir les mensonges du journal The Register sur cette affaire (j’ai un article des Puces infos la dessus si vous voulez).
    Quant au suivi des gens du début à la fin, je n’en sais fichtre rien.

    Bonne soirée,

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 22 h 46 min

    @Wuuf_the_bika: Et bien achetez l’équivalent partout, ça sera meilleur que la VCS.

    « En outre, entre soutenir un financement participatif et faire un simple achat informatique, quoi que vous pensiez de la méthode, si vous ne voyez pas la différence d’esprit pour le backer, je ne sais pas quoi vous dire. »

    Ah ah ah elle est bonne. Indiegogo porte les pires arnaques de la terre et Atari explique noir sur blanc qu’ils utilisent le financement participatif c’est pas pour les utilisateurs mais pour éviter les dépenses au maximum pour favoriser les actionnaires. Je suis 100% partant pour financer des campagnes participatives mais :

    – Pas sur Indiegogo et ses financements flexibles.
    – Pas pour des sociétés ayant pignon sur rue et qui ne se servent du système pour défausser le risque bancaire sur les épaules de leurs « clients ».

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 23 h 35 min

    @Wuuf_the_bika:

    « “Le point est que l’Atari VCS est un produit Linux, au même titre que tous les PC commerciaux vendus sans système”

    Pardon, mais pas d’accord du tout, surtout au moment où on supporte le projet VCS. A priori on espère que l’aspect console avec une bonne interface et un catalogue voit le jour : appuyer sur ‘ON’ et jouer directement. Ca compte pour plein de gens qui ne veulent pas gérer un PC pour jouer. »

    Ah oui, Steam Big Picture, je connais. Ca date de quand SteamOS et Big Picture ? 2012 ? Ouais 2012. Depuis 2012 on peut lancer un OS Linux qui ouvre une interface qui permet de jouer en appuyant sur « ON ». Depuis on a eu plein d’autres solutions comme GoG Galaxy par exemple.

    « Sur ces bases du projet, c’est utilisable en tant que console et pas du tout comparable à un PC DELL sous linux (à quel prix en plus là?) ou sans OS qu’il faudra configurer.
    Sauf à croire que 100 % des gens sont intéressés par le côté ‘exclus’ des consoles, qui pour moi n’est qu’une louche de plus sur l’enfermement propriétaire des fabricants… »

    Ben, si, quasi n’importe quel PC x86 est passable sous Linux aujourd’hui. Un PC CDell comme un autre, ce sera juste plus rapide qu’une VCS… Avec une interface comme Gog ou Big Picture on aura le même résultat… en plus ergonomique apparemment.

    Pour Robb Wyatt je n’ai que le son de cloche du principal intéressé. Qui indiquait qu’après 6 mois de boulot et 260 000 $ de facturés à Atari Gamebox, aucun paiement n’avait été perçu. Ce qui a poussé Wyatt a démissionner et sa boite Tin Giant a attaquer Atari. La direction d’Atari n’a pas commenté mais Rob « Le sauveur de VCS » Wyatt a quitté le navire. https://venturebeat.com/2020/04/02/xbox-co-creator-rob-wyatt-sues-atari-for-failing-to-pay-him-for-design-of-vcs-console/

    Tu pourras trouver le texte de la plainte de Tin Giant ici :
    https://www.courtlistener.com/recap/gov.uscourts.cod.196695/gov.uscourts.cod.196695.1.0.pdf
    Pour rappel le début du contrat est ici fixé au 26 Juin 2018 et l’annonce de l’embauche de Wyatt par Atari date du 29 Juin 2018. Date à laquelle Atari indiquait bosser avec Wyatt « depuis des mois ». Annonce dont je ne crois pas un mot depuis le début tant il aurait été idiot de la cacher. Annonce qui concernerait donc du travail dissimulé si elle était vraie. Ici Wyatt lui même indique dans un document légal qu’il a été embauché 3 jours avant l’annonce.
    La plainte date donc du 2 Avril 2020.

    La réponse d’Atari du 2 Juillet 2020 est ici : https://www.courtlistener.com/recap/gov.uscourts.cod.196695/gov.uscourts.cod.196695.25.2_2.pdf
    En gros, Atari indique par la parole de son PDG F.Chesnais, que les bureaux US d’Atari son fermés (La boite est située dans le paradis fiscal du Delaware et ses « bureaux » sont à New York*) à cause de la pandémie. Et donc qu’il ne peut pas répondre.

    * : L’adresse des bureaux d’Atari est « 286 Madison Avenue, 8th Floor, New York, New York 10017 ». Un endroit huppé qui rassemble des centaines et des centaines de boites qui n’ont en fait qu’un bout de bureau loué pour recevoir du courrier à cette adresse prestigieuse.

    Répondre
  • 21 décembre 2020 - 23 h 55 min

    « Et bien achetez l’équivalent partout, ça sera meilleur que la VCS »

    Bah on va pas refaire le débat puisque vous remettez à nouveau le curseur au début, c’est un gimmick chez vous.
    Vous pouvez ironiser, mais vous devriez recommander votre mini pc aux gens qui achètent leurs jeux jusqu’à 80 euros sur les consoles mainstream. Là aussi c’est « dangereux » pour vous citer -je n’ai toujours pas compris ce que le mot « dangereux » venait faire là d’ailleurs .

    « – Pas sur Indiegogo et ses financements flexibles. »
    Cette opinion n’engage que vous (et ça ne change rien au fait que la machine n’était disponible que là).

    « – Pas pour des sociétés ayant pignon sur rue et qui ne se servent du système pour défausser le risque bancaire sur les épaules de leurs “clients”. »
    Vous précisez vous-même que les épaules d’Atari ne sont pas celles de Sony ou Nintendo. Et on dirait bien que le risque a été plutôt limité. Ils ont toujours dit que ça serait livré, ça l’est. Et pourtant, nous en avons cité des bâtons dans les roues.

    En outre, parler d’éthique ou de morale quand vous achetez ou conseillez du matériel sous Windows, c’est à moi de rire.
    Microsoft qui a toujours pris de gros risques financiers avec ses ventes liées aux PC de son OS dont certaines illégales, ou de ses offres OFFICE auprès des enseignants pour évangéliser la jeunesse du pays et encore ça c’est juste du lobbying. Malheureusement, c’est légal. Mais ça coûte des millions d’euros au pays. Et TOUT est supporté par le client dont l’état.
    Une main mise sur le pays telle que la gendarmerie elle-même a migré vers Linux dans le plus grand secret pour ne pas faire capoter l’affaire. L’éducation nationale n’y arrivera sans doute jamais.

    On ne parle plus de 200 $ pour quelques milliers de personnes qui de plus font ce choix en conscience.

    Rafraîchissez-vous la mémoire avec le lien que je vous ai indiqué plus haut pour le reste, encore plus reluisant et beaucoup moins légal.

    On reparlera des sociétés qui ont pignon sur rue après.

    Et gardons de la mesure.

    Bonne nuit et passez de bonnes fêtes,

    Répondre
  • 22 décembre 2020 - 0 h 45 min

    Hé béh, le sujet a dérivé en rond…

    @Blotza:

    Je ne sais pas si parles de moi, mais dans le doute : je suis pas backer pour la console car j’ai déjà un mini pc de salon (Ryzen). J’ai juste pris les contrôleurs sur igg, 2 pour 55€ (67$) livrés, quelle arnaque, vraiment :). Vu le prix de la console (165€ encore une fois), je sais pas ce qu’il vous faut ici. Un pauvre raspberry nu (boitier alim rasp), on est déjà à 100 balles. Un raspberry quoi… Autant le prix en boutique est trop élevé, autant pour les backers, je comprends pas qu’on puisse hurler à l’arnaque.

    J’arrive pas à comprendre cette espèce d’indignation parce que des gens ont « osé » acheter cette console.
    Un peu comme je suis sidéré par la violence des mecs qui hurlent « scamscamscam » en boucle sur youtube sur le sujet. Des gens veulent une console avec un logo Atari dans leur salon, Atari répond à leur demande, grand bien leur fasse…

    Répondre
  • 22 décembre 2020 - 0 h 53 min

    @Wuuf_the_bika:

    « Bah on va pas refaire le débat puisque vous remettez à nouveau le curseur au début, c’est un gimmick chez vous.
    Vous pouvez ironiser, mais vous devriez recommander votre mini pc aux gens qui achètent leurs jeux jusqu’à 80 euros sur les consoles mainstream. »

    Ben pourquoi ? Le catalogue de la VCS est tout entier disponible sur Steam ? Sur mes MiniPC je peux installer TOUT Ce que propose la VCS. Pour le même prix. Mis à part les 3 jeux… offerts par la maison.

    Ce jeu est sorti le 20/12/2020 sur VCS et sur Steam en même temps : https://www.youtube.com/watch?v=6SiKzErP-Wo

    « Dangereux » parce que Indiegogo est un service dangereux puisqu’il ne garanti ni la date d’arrivée du produit, ni sa qualité, ni même qu’il arrive. Et cela sans recours légal.

    « Cette opinion n’engage que vous (et ça ne change rien au fait que la machine n’était disponible que là). »

    « Disponible », comme vous y allez. La majorité des acheteurs ne l’ont pas reçue encore. Quand à mon opinion sur Indiegogo elle est construite sur des arguments assez valables. De part l’attitude d’IGG vis à vis des 2 parties. Il leur a fallut 3 ans pour stopper cette arnaque par exemple, pourtant démontrée pendant le lancement et remontée par des centaines de commentaires… https://www.indiegogo.com/projects/all-natural-wood-and-leather-watches#/story

    « Vous précisez vous-même que les épaules d’Atari ne sont pas celles de Sony ou Nintendo. Et on dirait bien que le risque a été plutôt limité. Ils ont toujours dit que ça serait livré, ça l’est. Et pourtant, nous en avons cité des bâtons dans les roues. »

    Mais c’est le rôle d’une société cotée en bourse de prendre le risque. Qu’un artisan demande de l’aide pour mener a bien un projet, je le comprend. Qu’un entrepreneur ait besoin de fonds pour lancer son aventure. Pas de soucis. Mais qu’une boite cotée en bourse écrive noir sur blanc qu’elle se sert du financement participatif pour limiter les risques financiers, c’est un poil différent :

    C’est écrit ici : http://www.atari-investisseurs.fr/wp-content/uploads/2018/04/PRES-ATARI-2018-04-US-VDEF2.pdf page 22 : « To limit the risks, the Box will be first sold through a crowd-funding campaign and can then be licensed to a third-party. »

    La volonté de la marque est clairement de limiter les risques qu’elle prend. Et de les faire porter aux gens qui vont investir dans la VCS. Pourquoi pas quand c’est un petit projet porté par artisan. Si il vend des stylos en bois et qu’il demande aux gens de financer son tour à bois. Je suis ok. Il va les fabriquer lui même. C’est moins glamour quand il s’agit d’une boite comme Atari qui ne fait que sous traiter l’ensemble de son projet à des intervenants qu’elle ne paye même pas au final…

    « En outre, parler d’éthique ou de morale quand vous achetez ou conseillez du matériel sous Windows, c’est à moi de rire. »

    Je veux bien admettre votre rire. Mais alors il va falloir jouer serrer. Jeter votre voiture qui consomme du carburant extrait et transporté dans de drôles conditions. Vous chauffer au feu de bois coupé par vos soins. Vous éclairer à la bougie maison et tutti quanti. On peut pas reprocher d’utiliser Microsoft si on soutien Total non ?

    « Microsoft qui a toujours pris de gros risques financiers avec ses ventes liées aux PC de son OS dont certaines illégales, ou de ses offres OFFICE auprès des enseignants pour évangéliser la jeunesse du pays et encore ça c’est juste du lobbying. Malheureusement, c’est légal. Mais ça coûte des millions d’euros au pays. Et TOUT est supporté par le client dont l’état. »

    Ca n’a absolument aucun rapport. Microsoft développe ses produits à ses frais, paye son marketing et prend ses risques. Quand MS se plante, la boite éponge ses risques avec ses bénéfices comme avec Windows 8 ou le MS Duo récemment. Ce n’est pas le cas d’Atari ici.

    « Une main mise sur le pays telle que la gendarmerie elle-même a migré vers Linux dans le plus grand secret pour ne pas faire capoter l’affaire. L’éducation nationale n’y arrivera sans doute jamais. »

    « Dans le plus grand secret » lol. On en parle partout depuis 2004 avec le passage de la gendarmerie à OpenOffice…

    « On ne parle plus de 200 $ pour quelques milliers de personnes qui de plus font ce choix en conscience. » puis « Et gardons de la mesure. »

    uh uh

    Non mais on parle d’un produit commercial présenté et vendu de manière classique pour Microsoft. Pas d’un miroir aux alouettes vendu trop cher en jouant sur la corde nostalgique et toujours pas dispo pour ceux qui ont investit dedans en Mais 2018, soit il y a 2 ans et demi…

    Mais on pourrais également parler de l’Exxon Valdez, de la catastrophe de Tchernobyl ou de Union Carbyde. Cela ressemble plus à une tentative de botter en touche ou de noyer le poisson qu’à autre chose. Les défauts des uns ne déresponsabilisent pas les défauts des autres. Sauf dans les cours de récré de Maternelle ou Kévin dit à la maitresse que « oui, j’ai poussé Mathilde mais Charles aussi il l’a poussée ». Une fois qu’on est adulte et responsable, cette excuse de « l’autre qui fait rien qu’a être méchant », ça ne marche plus.

    Microsoft pourrait être un repaire de monstres buveurs de sang, cela n’empêche en rien de pouvoir interroger les manières d’Atari. Je peux très bien condamner les affaires de Microsoft et m’inquiéter des agissements présents d’Atari.

    Atari pouvait fabriquer sa console avec ses sous ou emprunter de l’argent à une banque pour le faire. Comme font la très très grande majorité des entreprises dans le monde. Je veux un nouveau camion pour ma boite de déménagement ? Un tracteur pour ma ferme ? Un ordinateur pour ma boite ? Je fais pas un financement participatif. Je fais un emprunt à la banque. Ca coûte des sous, c’est comme ça que ça fonctionne.

    Cette démarche aurait surement accéléré le tempo d’ailleurs. La banque exigeant un remboursement, Atari aurait sans doutes boosté la fabrication… Et si la marque ne pouvait pas fabriquer la VCS ? Et bien elle n’aurait pas du le faire. C’est aussi simple que cela.

    Je crois sincèrement, avec du recul, que l’initiateur de la AtariBox a proposé à Atari le projet. Atari à dit oui. A laissé faire et quand ca a explosé, à leur grande surprise, ils se sont rendus compte qu’il fallait maintenant gérer un gros chantier compliqué. Qu’ils n’avaient aucune compétence pour le faire. Wyatt a été appelé à la rescousse et celui-ci a du expliquer les divers soucis qu’ils allaient rencontrer. Changement de puce, développement, logiciel, OS, partenaires. Tout cela avec une machine vendue à quelques milliers d’exemplaires et probablement jamais rentable. Machine que la marque envisage dès le début de refiler à une société tierce pour ne pas avoir a gérer la suite comme indiqué dans leur PDF au dessus.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *