AMD lance les Ryzen Embedded V2000 sous Zen2

Moins connus que les Ryzen classiques, les processeurs Embedded d’AMD évoluent également et la marque annonce aujourd’hui l’arrivée sur le marché des solutions V2000. Celles ci promettent deux fois plus de performances que la première génération.

En Février 2018, AMD annonçait les Ryzen V1000, des processeurs à destination des professionnels pour des machines embarquées. Typiquement des puces intégrées à des cartes mères que l’on allait retrouver dans des solutions très variées allant de la machine à sous de casino au distributeur automatique en passant par des outils indutriels. Moins connues du grand public, ces puces n’ont pas vraiment eu le temps de percer dans des solutions plus “familiales.

v1000

Le Ryzen V1000

On connait deux produits équipés de ces processeurs et annoncés pour le grand public. La console portable Smach-Z et la.. Atari VCS. Deux solutions lancées en financement participatif qui n’ont toujours pas porté leurs fruits. La sortie de cette génération Ryzen V2000 enterre encore un peu plus ces projets qui payent le prix fort leur développement beaucoup trop long et leurs sorties sans cesse repoussées. 

Aujourd’hui, les V2000 d’AMD annoncent doubler les performances par watt de cette première génération, à l’instar des autres gammes de puces de la marque pour machines mobiles et portables. Cette augmentation de performances n’est pas spécialement dure à imaginer puisque la marque emploie la même idée que pour le reste de ces processeurs avec un passage du Zen de première génération au Zen 2 pour ses coeurs. Un mouvement qui se fait avec une augmentation de leur nombre.

Ce “retard” perceptible entre cette évolution de gamme par rapport aux autres puces est liée au public visé. Les puces Ryzen Embedded ne sont pas spécialement choisie pour leur vitesse brute mais plutôt pour leur bon rapport performance/watt. Pour certains outils développés avec es puces, l’important est surtout qu’elles offrent une panoplie d’outils stables et durables, pas qu’elles soient plus rapides à calculer quoi que ce soit. Pour une machine de casino, par exemple, les points clés sont l’affichage de données et la prise en charge de protocoles de chiffrement stricts. Pour une solution qui va gérer le fraisage mécanique de métal, la possibilité de travailler sur de longues périodes dans un environnement difficile l’emporte sur un score de benchmark classique.

Il était donc moins important pour AMD de faire évoluer cette gamme rapidement. L’arrivée des Ryzen V2000 pour cette fin d’année 2020 ne bouleversera aucun calendrier technique et l’évolution des produits industriels pourra se faire dans une transition classique, au cas par cas.

Qu’avons nous dans cette nouvelle gamme V2000 ? D’abord un Zen 2 gravés en 7 nanomètres associé à un circuit graphique AMD Radeon, un duo qui promet, selon la marque, jusqu’à 30% de performances supplémentaires en mono-Thread. 100% en multiples Thread et jusqu’à 40% de performances graphiques en plus.

V2000

V2000 V2000 V2000

v2000

Cela concerne évidemment le haut du panier, le gratin de la gamme. Quatre puces sont prévues pour ce lancement avec des performances très variées mais toujours en Zen 2 7 nanos. Toutes seront capables de prendre en charge jusqu’à 4 écrans en simultané et sauront gérer de la mémoire vive DDR4 3200 en ECC.

V2000

Cela n’empêche pas une assez grande disparité dans l’offre, à commencer par un delta énorme de consommation entre les deux gammes de puces.

 Coeurs/ThreadsBase/BoostRadeon CUFreq GFXCache L2TDP
V27488/162.9 - 4.25 GHz71.6 GHz4 Mo35-54 W
V25466/123 - 3.95 GHz61.5 GHz3 Mo35-54 W
V27188/161.7 - 4.15 GHz71.6 GHz4 Mo10-25 W
V25166/122.1 - 3.95 GHz61.5 GHz3 Mo10-25 W

L’entrée de gamme est composé de deux puces qui restent assez sages dans leur consommation. Avec une enveloppe de consommation de 10 à 25 watts, elles pourront être facilement intégrées à divers designs. Les modèles en 35-54 watts demanderont une attention plus particulière en terme de dissipation.

v2000

Pour le reste, c’est une évolution logique des processeurs passés qui, d’ailleurs, ne devraient pas disparaitre. Le statut de processeur “industriel” offrant en général à ces solutions une très grande durée de vie. Les Ryzen V2000 sont annoncés pour une production continue de 10 ans. Histoire de ne pas avoir à bouleverser tout son matériel si on commande à un partenaire des cartes mères équipées de ces puces pour intégrer 5 ou 10 000 distributeurs de billets dans tout un pays.

2020-11-10 19_05_16

Cette carte mère ADlink sous Ryzen V2000 pourra embarquer les 4 processeurs

Les partenaires habituels d’AMD sur  ce segment ont encore une fois répondu présent et trois solutions sont déjà annoncées. La branche industrielle d’ASRock va proposer des produits comme Advantech, Adlink et Sapphire. 

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
3 commentaires sur ce sujet.
  • 10 novembre 2020 - 23 h 36 min

    Hello, merci pour cet article. Ce sont des puces vraiment difficile à cerner au regard de leur fréquence. Pour moi, je pensais qu’on faisait face à des équivalents de SoC Broadcom pour Radpberry boostés aux hormones, mais les TDP me font penser plus à des Athlon.
    Bref, ça me perturbe, je mélange peut-être un peu tout car ça me parait confus.

    Répondre
  • 11 novembre 2020 - 22 h 49 min

    Ce genre de chipsets seraient très intéressant en format ITX, pour faire des HTPC H265 HDR 4K par exemple.
    Dommage que ça n’intéresse plus le marché. Il parait que la raspberry 400 fait tout ça déjà (sauf la veille/hibernation).

    Répondre
  • 2 décembre 2020 - 16 h 28 min

    […] 14.91 sur 3.66 cm de haut. 4 processeurs seront proposés, la Sapphire FS-FP6 proposera les puces AMD Ryzen Embedded V2748 et V2546 en 45 watts de TDP mais également les Ryzen Embedded V2718 et V2516 en 15 watts. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *