Trottinettes 2020 : Kugoo ES2

La trottinette électrique Kugoo S2 est un modèle milieu de gamme parmi les derniers sortis de cette marque très prolifique sur ce secteur. Robuste et à la fiche technique très semblable aux modèles les plus populaires, elle cache quelques détails assez importants à connaitre.

La trottinette Kugoo ES2 est une solution plus haut de gamme que la proposition de base qui est la Kirin S1. La volonté affichée de la marque est de rivaliser avec les offres de Xiaomi et de Ninebot comme sa… ES2. 

Kugoo ES2

Vendue à 330€ prix public mais que l’on peut trouver pour moins de 300€ en importation, la Kugoo ES2 est un assemblage de composants hérités des différents véhicules de marque ayant bien fonctionné sur le marché.  La ligne globale est assez élégante et la construction est robuste. Le choix ici a été fait de rester sur un engin assez compact ce qui pourrait être un parti pris intéressant si cette compacité n’était pas gâchée par un poids un peu trop élevé. Avec 1.12 m de hauteur, l’engin est en effet un peu juste pour un adulte mais plus adapté à un jeune.

Kugoo ES2

Le guidon est bas, un poil trop bas pour une personne dépassant le mètre 80, elle aura tendance à avoir les hanches au niveau du guidon, ce qui ne sera pas forcément toujours confortable. Autre problème, l’engin est parmi les plus lourds de sa catégorie. Quand une M365 de Xiaomi pèse 12.5 Kg et une Xiaomi Pro M365 assume 14.2 Kg, la Kugoo ES2 affiche 16 Kg sur la balance ! Un poids lourd qui est certes rassurant une fois la trottinette lancée mais pas vraiment pratique pour une manipulation par un adolescent.

Kugoo ES2

Performances

La Kugoo ES2 embarque un moteur 350 watts proposant une accélération progressive assez agréable. L’engin se comporte de manière très linéaire et en engageant la manette, on n’est jamais surpris par un à-coup du moteur. Le poids de la machine doit sûrement limiter sa nervosité. Cela en fait un engin de balade reposant. Par contre, même sur le plat, l’accélération fonctionne toujours en courbe. On grimpe vite de 0 à 15-16 Km/h puis on a plus de mal à atteindre les 20-21 et, enfin, il faut plusieurs bons mètres supplémentaires pour finir par décrocher un 24-25 Km/h. C’est parfait pour un usage en ville dense où il faut constamment jouer du frein et de l’accélérateur. Cela correspond bien également à un usage où vous devrez avaler un bon kilomètre de piste cyclable plate et déserte. Mais on manque parfois de tonus pour atteindre le maximum de vitesse possible avec la trottinette malgré un espace dégagé entre deux stop… faute de longueur de piste. 

Dans les côtes cependant, on appréciera la robustesse du couple du moteur qui parvient a grimper des degrés importants. Pas très vite, certes, mais jamais en descendant à une vitesse où l’on jugera plus prudent de poser pied à terre. Pour peu que l’on ait un peu d’élan, grimper des pentes de 10/12° laisse toujours l’engin atteindre les 10-12 Km/h. Là encore, cela dépendra de la charge de la machine, elle est censée encaisser 100 Kg. Un utilisateur de 45 Kg n’aura évidemment pas le même impact sur ses performances qu’un autre de 95 Kg.

Kugoo ES2

Autonomie

La Kugoo ES2 embarque une batterie de même niveau qu’une Xiaomi M365, un modèle de 7800 mAh. Je suppose que cette batterie est construite avec plus d’éléments que sa concurrente cependant. Un deck plus large et plus long, un poids global plus élevé, laissent entendre que la marque a choisi d’augmenter le nombre de composants pour arriver à ce niveau. On pourrait imaginer que son autonomie serait au moins aussi élevée que sa célèbre concurrente mais au final ce n’est pas vraiment le cas. La Kugoo ES2 propose une vingtaine de kilomètres entre deux recharges avant que la batterie n’arrive à 15% de sa capacité. A noter d’ailleurs que sa nervosité est bien moins bonne en fin de course. On a alors du mal a dépasser les 18-20 Km/h quand la batterie se décharge trop et atteint une autonomie de 17-18 km.

La recharge se fait via un bloc externe classique qui se connecte directement à la trottinette qui, au passage, n’indique aucun indice IP. Pourquoi au passage ? Parce que le connecteur jack de la trottinette est nu, sans aucune protection.  On voit clairement le petit port sous la machine directement au contact de l’environnement. Rouler sous la pluie ne sera donc pas forcément conseillé à moins de trouver une parade pour boucher ce connecteur. Un capuchon plastique est censé être livré mais Antoine qui m’a fait essayer sa trottinette pour ce test n’en a pas reçu… Sa technique ? Il moule régulièrement un bouchon en coulant de la colle chaude de pistocolle directement sur le jack. Avec un petit morceau de gaffer par dessus. Pas idéal mais fonctionnel… Vous éviterez donc tout nettoyage à grandes eaux !

Kugoo ES2

Confort, conduite et ergonomie

D’un point de vue confort, la trottinette mise sur son poids et l’espace de son deck pour séduire. Une fois dessus, lancé à une vitesse moyenne de 20 Km/h, il est vrai que la sensation de conduite est assez plaisante. Malgré sa petite taille – et comparée à beaucoup d’autres modèles –  on a un peu l’impression de conduire un paquebot. Tellement que la sensation de vitesse n’est jamais vraiment là. Cela a un côté rassurant mais n’est pas toujours très satisfaisant.

Kugoo ES2

D’un point de vue confort, tant que la route est plane et lisse, tout va bien. L’engin est fait pour rouler sur des pistes cyclables bien dégagées. Un petit amortisseur est présent en bas de la potence mais il n’arrive pas vraiment à libérer bras et jambes du relief de la route. Si un passage de pavés sera acceptable, si la Kugoo ES2 pourra sans problème encaisser des ruptures de dalles de ciment ou des plaques d’égout, je ne vous conseille pas vraiment de sortir en forêt avec cet engin. La machine a du mal à gérer un sol couvert de gravillons et vous fera regretter rapidement le choix d’un terrain accidenté. La taille des roues n’est pas à remettre en cause, il s’agit de modèles 8.5″ classiques. Mais la gomme dure employée, même si elle est percée de petites alvéoles censées encaisser une partie des chocs, a un effet très sauvage sur vos lombaires. Que vous soyez léger ou lourd la sentence sera la même et toute ballade détente sur un sol trop sauvage vous le rappellera immédiatement.

Kugoo ES2

Le guidon propose un panneau de bord très lisible qui vous indiquera en permanence votre vitesse, l’autonomie de la batterie sera également lisible via quatre petites barre de niveau, le mode de vitesse choisi pour rouler ainsi que l’activation des phares et du Bluetooth auront droit à des indicateurs dédiés. Les modes de vitesse sont au nombre de trois même si en pratique ils ne servent pas à grand chose au vu du comportement global de l’engin. On pourra néanmoins limiter la vitesse maximale de la machine à 10, 20 ou 25 Km/h en cas de besoin.

Sur la droite, on retrouve la gâchette d’accélération qui permet de lancer la trottinette, il faudra au préalable lui imprimer un petit mouvement pour que le moteur réagisse. Histoire de ne pas voir partir la machine en appuyant par mégarde sur l’accélérateur1. Une poignée classique commande le frein à disque situé à l’arrière de la machine. Ce dernier est assez efficace mais a tendance à bloquer la roue. Les amateurs de dérapages et de chutes seront ravis, les autres devront apprendre à manier le dosage nécessaire pour ne pas encombrer les urgences. 

Kugoo ES2

Le secret pour bien freiner ? Combiner ce freinage à disque avec le frein magnétiques situé sur la gauche du guidon. Accessible via une autre gâchette, il propose un freinage progressif qui influe directement sur le moteur. On utilisera donc prioritairement ce frein pour ralentir progressivement sa vitesse au lieu d’écraser comme une brute la poignée du disque au dernier moment. En utilisant les deux freins en même temps la distance de freinage peut descendre à 5 ou 6 mètres depuis une trottinette lancée à 23 Km/h sur du plat.

Kugoo ES2

Le phare à LEDs avant est plutôt lumineux et efficace, il éclaire suffisamment devant vous pour être visible de loin. Sa luminosité au sol est également bonne pour éviter les obstacles. Deux LEDs qui se positionnent vers le bas et vers l’avant sont intégrées pour proposer un très bon éclairage. La LED arrière est, par contre, assez peu visible, située sur le bas du garde boue, elle ne sera simplement pas vue d’une voiture qui vous colle. Deux séries de petites LEDs bleues sont disposées sous le deck , elles resteront allumées en permanence sans servir à grand chose au final.

Kugoo ES2

Fonctionnalités annexes

Sur l’avant de l’engin, en haut de la potence, un port USB est visible. Connecté à la batterie, il permet de recharger n’importe quel appareil. Cela peut être pratique si vous voulez accrocher une camera à votre guidon ou si vous roulez avec un smartphone pour faire GPS. Malheureusement, l’engin n’est pas livré avec un système pour accrocher son téléphone ce qui aurait été un plus. Une petite sonnette est disponible, accessible avec le pouce de la main gauche. Malheureusement, elle est toujours aussi faible et inutile pour prévenir les automobilistes, elle ne servira qu’a avertir de votre arrivée les piétons et autres usagers de la piste cyclable.

Kugoo ES2

La Kugoo ES2 propose un mode croisière qui permet de ne pas garder le doigt sur la manette des gaz en permanence. Une fois une vitesse stable atteinte, un maintien pendant quelques secondes suffit a enclencher ce mode. une nouvelle accélération ou un coup de frein et il se désengagera automatiquement. L’application dédiée permet de piloter les fonctions habituelles comme la mise en marche du mode croisière, la lecture des statistiques, l’état de la machine et propose également un système de navigation au travers de Google Maps. Autant utiliser des applications indépendantes souvent plus justes et plus pratiques.

Kugoo ES2

A noter que les poignées du guidon se vissent simplement dans la potence et peuvent donc être enlevées en cas de besoin. Cela peut s’avérer pratique dans un coffre de voiture ou pour ranger la trottinette debout dans un placard par exemple. Le pliage de l’engin se fait par un levier en bas de la potence, bien construit et solide, il permet de le replier de manière efficace. Evidemment cela ne gommera pas  son poids et si l’objet prend moins de place une fois plié il n’en reste pas moins délicat à manipuler dans cette position. Si encore Kugoo avait réussi a équilibrer la répartition du poids de la machine mais elle est vraiment entraînée vers l’arrière ce qui oblige a prendre l’engin par le bas de la potence dans une position qui n’est pas des plus confortable. La traditionnelle petite béquille est présente.

Vous l’aurez sûrement remarqué, la Kugoo ES2 ressemble énormément à la Mega Motion M5 également listée dans ces pages. Il s’agit probablement de la même base mais utilisée différemment. La Kugoo propose une batterie de 7800 mAh et un moteur de 350 watts avec une potence de 112 cm. La Mega Motion M5 mesure 118 cm de haut avec une batterie 7500 mAh et un moteur de 300 watts. Les deux n’ont pas le même poids non plus avec 16 Kg pour la Kugoo et 15 pour la Mega Motion. Comme beaucoup d’autres choses, le marché Chinois de la trottinette est fait d’offre et de demande et les marques piochent dans les catalogue et options de fabricants noname. Les choix ici se sont portés sur quelques détails pour différencier les engins.

Kugoo ES2

.

Disponibilité et tarif de ka Kugoo ES2

La Kugoo ES2 et disponible chez Geekbuying à 323€ avec le code GKB226S depuis un entrepôt Allemand ou à 319.99€ chez CDiscount via un vendeur tiers Chinois disposant d’un entrepôt en Allemagne. On la trouve également chez un vendeur tiers sur Amazon France à 338.99€. Enfin elle est vendue à la Fnac via un autre vendeur tiers chinois avec un stock allemand au prix intéressant de 289.99€

Un grand Merci à Antoine qui m’a laissé essayer sa machine pendant quelques heures et confié ses impressions, je regrette de n’avoir pas pu emporter de quoi faire des photos de sa machine en action. Lui ne regrette pas son achat car il correspond à son usage et semble ravi de se balader avec dans Paris. Attention cependant, Antoine à la chance d’avoir un garage en rez de chaussée de son logement avec une prise électrique pour recharger l’engin, il n’a pas d’escaliers a monter avec la trottinette. Comme il me l’expliquait lui même, si il avait eu a la porter tous les soirs et tous les matins, cela aurait été une autre histoire.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. A noter qu’il est possible de désactiver cette protection via l’application de la trottinette, cependant je ne vous y encourage clairement pas. Perdre le contrôle d’un engin de 16 Kg n’est pas une bonne idée.
Kugoo ES2
5.3
Kugoo ES2
  • POSITIF
  • Tarif
  • Prise USB
  • Confort en roulant
  • NEGATIF
  • Poids
  • Mollesse
  • Autonomie
  • Performances
    4
  • Autonomie
    4
  • Confort
    7
  • Fonctionnalités
    6

Rivière
Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*