Levi’s Trucker Jacket : un nouvel essai avec le Jacquard de Google

On pouvait penser que Google avait abandonné son projet Jacquard de tissu connecté. Mais non, Levi’s sort une seconde veste équipée de ce dispositif.

Jacquard n’est pas une nouveauté de Google, ce projet date de 2015 et n’a pas eu pour le moment beaucoup d’effets sur le marché. Je ne sais pas trop quelle mouche a piqué les constructeurs à cette époque. Les géants de la tech voulaient coller des trucs connectés partout.Dans les bijoux, les lunettes, les accessoires et même dans les vêtements. Jacquard était une de ces idées dans l’air du temps alors… Bien qu’elle n’ait jamais eu de véritables échos.

Levi’s a bien construit un premier projet avec Google Jacquard, il faut dire que la marque était partenaire de Google pour le développement de cette idée, mais ce dernier a eu très peu d’impact dans nos vies. Enfin, si, il aura eu le mérite de nous distraire un peu. L’idée de cette veste connectée à 350$ qui serait moins pratique qu’un casque avec télécommande et qui ne garantirait que 10 lavages avant une panne était amusante. 

2019-10-07 14_32_40-minimachines.net

Pourtant Levi’s remet le couvert et présente une nouvelle veste qui se veut être plus accessible grâce notamment à l’emploi d’un module Bluetooth. La veste est désormais disponible à 198$ en version de base et disponible à 248$ dans une version “Sherpa” avec une doublure. Cela reste cher par rapport à une veste Levi’s classique sans électronique. Presque le double de son tarif. 

Mais avec une veste classique on ne peut pas faire ce que propose cette solution. Connectée à son smartphone, la veste permet de piloter une application Jacquard qui comprendra les gestes effectués sur la veste. Si vous la tapotez, la brossez ou si vous laissez votre main posée sur votre manche, tous ces gestes déclencheront des activités logicielles.

2019-10-07 14_31_54-minimachines.net

Vous pourrez par exemple lancer ou mettre en pause vos musiques, changer de chanson ou demander à votre assistant personnel de vous dire de quelle musique il s’agit en lisant le titre. Vous guider avec Google Maps, déclencher à distance la prise d’une photo. Mieux encore, une petite LED et un système de vibrations intégré à la veste permettront de vous prévenir d’un appel ou de votre éloignement de votre smartphone… Mais attention, pas plus de trois usages à la fois. Il vous faudra choisir entre les différentes fonctions proposées parce que la veste ne  sait pas faire plus de trois activités. Si vous voulez passer de la prise de photo au suivi de navigation Google Maps, il vous faudra vous arrêter et reprogrammer la veste !

Bref, pour 198$, vous pourrez avoir quelques fonctions supplémentaires que ce que vous proposer un bracelet connecté à moins de 25€ comme le Xiaomi Mi Band 4. Evidemment en plein été la veste restera sur votre porte manteau, vous n’aurez pas de fonction podomètre ou de suivi de rythme cardiaque quand vous ferez du vélo ou de la natation… Vous ne porterez pas votre veste sur vous endormant pour avoir un suivi de sommeil non plus… Mais bon, Levi’s ne fabrique pas de bracelets connectés… 

Autre souci, si vous tombez de cheval avec votre veste en jean, il en faut peu pour qu’en tapotant vos manches après vous être relevé pour enlever la poussière, vous preniez une photo, montiez le volume de votre téléphone et appeliez le dernier correspondant que vous avez eu. L’interface de l’objet est veste est par nature tout sauf pratique pour ce genre d’usage. On la frotte et la touche constamment et devoir se restreindre dans ses mouvements pour ne pas déclencher des fonctions de son smartphone parait très contraignant. La bonne nouvelle de cette annonce est peut être que si vous tombez sur le crottin de votre destrier, vous pourrez nettoyer votre veste sans problèmes. Le dispositif Bluetooth peut s’enlever avant lavage.

Je suis toujours dubitatif face à cette technologie. Parfois on se rend compte que Google est une hydre à plusieurs têtes. En développant ses interfaces vocales d’un côté et Android Wear de l’autre, le moteur de recherche coupe tout véritable intérêt à des solutions comme Jacquard.

2019-10-07 14_47_05-minimachines.net

Je pense que cette technologie aurait un bien meilleur impact d’usage qu’avec le mobile. Dans l’ameublement, par exemple. Pour habiller des murs et pouvoir modifier la puissance d’un éclairage en le touchant. Augmenter le son ou changer de piste audio depuis une zone précise d’un fauteuil confortable. Des choses qu’il est possible de faire avec des interrupteurs très discrets mais qui auraient un certain charme à rester totalement invisibles derrière un beau tissu connecté.

Soutenez Minimachines.net !
8 commentaires sur ce sujet.
  • 7 octobre 2019 - 16 h 42 min

    à offrir à un vieil oncle parkinsonien…

    Répondre
  • 7 octobre 2019 - 21 h 08 min

    La première version était destinée aux cyclistes.
    Vu la coupe, celle-ci n’est pas adaptée aux cyclistes ni aux motards non plus.
    Et je ne vois pas ce qu’un piéton peut faire avec cette veste.
    Du coup, quel est son marché ?

    Répondre
  • 7 octobre 2019 - 23 h 19 min

    Surréaliste!J’imagine ce qu’un cinéaste comme Jacques Tati aurait tiré d’un tel pitch… Est ce qu’il y a une fonction secrète quand on pose la main gauche sur la pliure du bras droit et qu’on remonte violemment l’avant-bras droit en serrant le point ?

    Répondre
  • 8 octobre 2019 - 6 h 16 min

    @Sibervlc: oui, l’autodestruction ! 😁

    Répondre
  • 8 octobre 2019 - 6 h 20 min

    @PJL60: aucun. Je suppose que ce genre de projet n’est qu’une vitrine technologique. Une façon de garder l’antériorité sur une technologie ainsi qu’un savoir faire en attendant qu’un besoin apparaisse.

    Répondre
  • 8 octobre 2019 - 8 h 40 min

    Ce que je retiens, c’est que pour 50 balles de plus, tu a la version “sherpa” (essayez de le dire en verlant lol) tu as un peu de moumoute pour tenir chaud l’hiver….C’est beau la haute technologie lol

    Répondre
  • 8 octobre 2019 - 12 h 05 min

    @Madwill: j’avoue ça tombe bien que sherpa = inverse(pas cher) !

    Je trouve l’idée d’ameublement plus intéressant, mais j’aimerais bien d’un système qui émet/réceptionne des commandes à la demande, et non en constante connexion. Par exemple en mettant un interrupteur à côté d’un potentiomètre si on veut changer le volume/éclairage, etc.

    Tout ce cocktail d’ondes (je parle bien de la démultiplication des objet émettrices/réceptrices dans une seule et même pièce) me fait un peu peur.

    Répondre
  • 9 octobre 2019 - 11 h 34 min

    Oui, pas vu la valeur ajoutée du machin. Hormis le surprix bien entendu.
    Autant utiliser de la reconnaissance gestuelle à partir du smartphone ou de lunettes disposant d’un Kinect amélioré.
    Au moins on s’affranchit du vêtement et on a bien davantage de possibilités.
    Je pense que Levi’s place cet investissement au nom du marketing d’innovation.

    Quand on voit cela on se dit qu’il y a vraiment de l’argent gaspillé partout.
    Pendant que d’autres crèvent de faim.
    Pauvre monde.

    db

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *