Iris Plus et Tiger Lake, Intel met les bouchées doubles dans le graphique

Intel compte bien rattraper son retard sur ses circuits graphiques embarqués avec ses nouveaux processeurs Iris Plus (GEN11) et Tiger Lake (GEN12). La course contre AMD est difficile mais le fondeur va apporter des améliorations notables aux performances de ses puces.

Avec l’Iris Plus Intel travaille au développement de solutions de jeux plus efficaces. Ce circuit graphique intégré à la GEN11 de puces Intel devrait permettre de ne plus avoir besoin d’un circuit graphique externe pour tutoyer un nombre d’images par seconde suffisant en définition fullHD. On comprend bien qu’ici Intel ne cherche pas à se positionner comme une solution haut de gamme pour les joueurs mais cherche à séduire les utilisateurs désireux de lancer une partie sur un ordinateur classique.

2019-06-25 13_20_58-minimachines.net

Avec Iris Plus, Intel veut gommer l’écart entre les solutions AMD et les siennes sur le jeu 3D, rendre totalement inintéressant les solutions de type GeForce MX150. Pour se faire, Intel compte déployer ce circuit graphique gravé en 10 nanomètres dans plus de processeurs. Avec un maximum de 64 Unités d’éxécution et une fréquence maximale de 1100 MHz, la solution permettrait de jouer correctement – comprenez avec un assez haut nombre d’images par seconde – jusqu’en 1080P. 

Intel l’assure et liste même les titres compatibles avec cette jouabilité. Sans surprise, on retrouve des jeux très populaires : CS:GO, Rocket League, Dirt Rally 2.0, Fornite, World Of Tank, DOTA 2 et Tekken 7. Mais également des titres récents et gourmands comme ANNO 1800 ou Total War Three Kingdoms et beaucoup d’autres récents.

Si la promesse est tenue, même si ces annonces ne peuvent ne concerner que le haut de gamme de la GEN11, l’Iris Plus fera bouger les lignes de façon positive pour les utilisateurs. Face à une puce plus performante, la concurrence devra réagir. Nvidia et AMD sortiront probablement des chipsets externes plus efficaces que les actuels dans les mêmes gammes de prix. C’est également une très bonne nouvelle pour les MiniPC. Nul doute que les NUC en profiteront largement, les puces Intel Gen11 et leur 25 watts de TDP sont des processeurs parfaits pour ces engins et leur performances devraient encourager leur déploiement.

2019-06-25 13_22_41-minimachines.net

Dans un second temps, Intel annonce qu’il compte doubler cette performance annoncée avec la GEN12. Les processeurs Tiger Lake seraient donc deux fois plus performants que les GEN11 annoncés comme eux mêmes deux fois plus rapides que l’actuelle GEN9. La solution retenue par la marque serait la même que celle d’AMD. A savoir, extraire une partie du coeur de la future solution graphique indépendante Intel Xe et l’injecter dans le coeur de son processeur. Comme AMD fait avec ses Ryzen et ses Radeon. Le risque est évident, celui de puces aux TDP et aux tarifs bien plus élevés. Difficile de savoir l’impact de l’arrivée des puces graphiques Intel dédiées sur ce genre de solutions mais on imagine assez facilement que les dépenses en énergie de ces processeurs seraient semblables à leurs cousines de chez AMD.


Soutenez Minimachines.net !
4 commentaires sur ce sujet.
  • 25 juin 2019 - 17 h 09 min

    D’un côté je suis enthousiaste dans la mesure où Intel offre de bons pilotes Linux open-source ; d’un autre côté je me demande ce qu’il resterait à AMD pour tenir le coup.
    J’aurais préféré une offensive sur les cartes dédiées milieu de gamme pour botter le cul de Nvidia, notamment sur les portables (segment où AMD a de toute façon quasiment disparu ces dernières années).

    Répondre
  • 26 juin 2019 - 8 h 13 min

    @lateo : il restera à AMD les consoles Playstation 5 et Xbox One Scarlett

    Répondre
  • 26 juin 2019 - 12 h 48 min

    @jerry khan:
    Oui mais équiper les consoles ne suffit pas à les faire sortir du rouge : espérons que Navi tienne ses promesses et qu’AMD revienne dans la course…

    Répondre
  • 29 juin 2019 - 15 h 38 min

    @lateo:

    J’ai lu un article expliquant que intel avait ecrit un memo sur leur intranet expliquant qu’ils avait completement sous estimé AMD et que leur remonté spectaculaire les forcé a mettre les bouchées double et a eventuellement ne plus se battre sur les meme secteurs d’activité pour eviter la confrontation… amd s’en sort tres bien t’inquiete pas.

    quand on sait que le CA annuel d’AMD et quasiment le budget R&D de intel c’est un veritable explioit ce qu’ils font (et pourquoi crois tu que intel debauche chez AMD?)

    bref pas sur que le segment iGPU soit vraiment le probleme numéro 1 d’intel.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *