Intel NUC P14E : un portable piloté par une carte Compute Element

Avec le Intel NUC P14E, la marque poursuit son ambition d’un nouveau type d’engin évolutif. En profitant de la technologie Compute Element, ce portable promet une excellente évolutivité.

Le Intel NUC P14E, c’est une machine à l’apparence classique même si sa dalle 13.9″ n’est pas des plus habituelle. L’engin affiche en 3000 x 2000 pixels via une dalle IPS affichant une luminosité de 400 nits. Une dalle tactile avec une colorimétrie contrôlée 100% Adobe sRGB. Un écran 3:2 parfait donc, enchâssé dans un corps en aluminium monobloc usiné. L’ensemble pèse 1.5 Kilo, mesure 30.36 cm sur 22.94 cm de profondeur et 1.65 cm d’épaisseur. L’engin présente les fonctions habituelles d’un portable classique avec une connectique très complète et un design assez neutre.

Minimachines-09-2021

Ce qui change la donne, c’est le moteur de cet engin. Intel a recours à une carte Compute Element pour fournir au NUC P14E son processeur et sa mémoire vive. Ces cartes, dont je vous parlais il y a peu avec le test du Wave de BleuJour, sont des modules intégrant processeur, chipset, wifi et mémoire vive. Un bloc de la taille d’une carte de crédit en plus épais qui va pouvoir jouer ce rôle complet de « coeur » de la machine. Le stockage est, quant à lui, laissé à part via des slots M.2 plus classiques.

Minimachines-09-2021

Qu’est-ce que cela veut dire pour ce portable ? Simplement que l’on pourra le faire évoluer en fonction de ses besoins. Passer d’un Celeron à un Core i7 vPro. D’un Core i3 entrée de gamme avec un Intel UHD à un Core i7 avec Iris Xe pour piloter l’affichage. Cela très simplement en retirant quelques vis pour remplacer le coeur de la machine. La mémoire vive évoluera également en fonction, de 4 à 16 Go de DDR4 en double canal directement intégré en LPDDR4-4266 dans le module Compute Element. Le stockage sera confié à un slot M.2 2280 PCIe NVMe qui acceptera le SSD De votre choix. 

NUC P14E

Ici en version Core i7, l’engin se comporte de manière tout à fait habituelle, sans aucune différence technique avec un portable plus traditionnel. Le châssis prend  en charge la dissipation de la carte Compute Element. On remarque la barre au dessus du pavé tactile qui offre trois actions distinctes. 

NUC P14E

Autour de cette solution, l’Intel NUC P14E offrira ce que l’on peut attendre d’un portable en 2021. La connectique comporte un HDMI 2.0b, un DisplayPort 1.4a et un Thunderbolt 4 Type-C permettant ainsi de multiples affichages.

NUC P14E

Deux ports USB 3.2 Gen2 Type-A, un jack audio combiné et un Ethernet Gigabit dans un format déployable sont également présents. Un module Wifi6 Intel AX201 qui proposera du Bluetooth 5.1 est intégré au Compute Element.

Minimachines-09-2021

 

On retrouve des fonctionnalités avancées avec un lecteur d’empreintes digitales, un système de micro pour assistant vocal, un clavier à membrane avec rétro éclairage et disponible en AZERTY et un large pavé tactile en verre. La batterie est une 77 WHr avec une charge rapide assurée en USB Type-C par un bloc 65 watts. 

Minimachines-09-2021

L’idée soutenue par ce modèle est donc de pouvoir acheter une coque qui proposera un bon écran, un clavier et tout l’attirail de fonctionnalités demandées à une machine moderne mais de pouvoir le faire évoluer au gré des sorties processeur. C’est également un moyen simple d’assurer à l’engin une disponibilité maximale. En cas de casse, de panne ou de problème technique, l’utilisateur pourra basculer sa carte Compute Element d’un NUC P14E à un autre en quelques minutes. Il sera même envisageable de transformer un poste fixe en ordinateur portable complet en quelques coups de tournevis. Au sein d’un service informatique complet, avec des centaines ou des milliers de postes, la possibilité offerte par le dispositif de pouvoir changer un portable ayant une panne de clavier, d’écran ou de quoi que ce soit d’autre par un modèle identiques en 5 petites minutes est également un grand plus. Réparer la machine problématique en atelier sera plus facile et moins contraignant. La personne ayant eu un portable en panne pouvant reprendre ses activités immédiatement.

Intel NUC P14E

Quand Intel sortira une carte Compute Element de douzième génération pour remplacer les actuelles, il sera également possible de faire évoluer sa machine rapidement et sans contraintes, tout en recyclant l’actuelle dans un MiniPC ou un autre engin de ce type. 


secret
11 commentaires sur ce sujet.
  • 7 septembre 2021 - 13 h 12 min

    C’est vraiment génial comme idée !!!
    La modularité, l’évolutivité, l’interopérabilité entre portable et fixe
    Mais il me semble qu’on nous a déjà déjà vendu ça (dans l’esprit) avec des processeurs que l’on pouvait changer dans des portables (les premières générations de thinkpad), je crois même me souvenir de cartes graphiques que l’on pouvait extraire pour en mettre une plus puissante (toujours sur des portables).
    A l’arrivée, cela n’a jamais été généralisé… de plus, la standardisation entre constructeur est très faiblement existante, même si intel pèse (à la louche) 50% des processeurs grand public/pro, auront-ils les moyens d’encourager/d’imposer cette idée auprès des autres fabricants (car pour ce qui est de ses propres parts de marché en terme constructeur, au mieux cela doit être qlq %…) ???
    Enfin, j’espère me tromper !!!!

    Répondre
  • 7 septembre 2021 - 14 h 20 min

    J’adore, l’idéal serait ce truc mais avec un châssis et clavier/trackpoint de Thinkpad.
    Je vais en parler au service informatique de ma boîte.

    Répondre
  • 7 septembre 2021 - 14 h 39 min

    L’intérêt au sein d’une flotte est bien expliqué, en revanche pour un engin personnel qu’on envisagerait de faire évoluer en gardant le chassis, encore faut-il que l’idée soit suivie, la disponibilité du format assurée de nombreuses années, … et à un tarif intéressant par rapport à un renouvellement complet.

    Répondre
  • 7 septembre 2021 - 15 h 26 min

    @Alain: Tout à fait… Je touche du bois là dessus car je pense que c’est une excellente solution à moyen et long terme

    Répondre
  • 7 septembre 2021 - 16 h 58 min

    La concrétisation du concept, enfin.

    Actuellement une compute card i5 8265u et ses 8go de ram c’est 360€ (6000 points passmark).

    Répondre
  • 7 septembre 2021 - 19 h 25 min

    Excellente idée, dommage qu’il n’y en ai pas en Ryzen (forcèment…) pour profiter aussi dun processeur graphique

    Répondre
  • 8 septembre 2021 - 9 h 39 min

    @ikaar:
    L’Iris Xe est dans la même zone de performance que les iGPU AMD maintenant (parfois un chouilla mieux, parfois un chouilla moins bien). Intel a enfin de l’ambition côté graphique, ils se lancent dans le GPU dédié aussi.

    Répondre
  • 8 septembre 2021 - 16 h 43 min

    bonjour pierre, donc le mini pc en cours avec micro achat va être équipé de cette carte ?

    Répondre
  • 8 septembre 2021 - 17 h 16 min

    @Sébastien: Avec Top Achat :)

    Non ce sera un Mini-ITX standard.

    Répondre
  • 8 septembre 2021 - 17 h 47 min

    Vraiment bien pensé l’idée du Portable modulaire .
    C’est sur cela doit coûter un certain prix ,reste a savoir quel élément risque de lâcher le premier .

    Après si l’ensemble de base dure en changeant que la batterie et le module processeur cela devient économique sur une longue durée .

    Bien diffusé a grande échelle par nos marques si connues ,c’est une alternative a un Portable sans grande marque changé très souvent .

    le seul petit truc qui me dérange c’est la super définition de l’écran ,400 nits c’est bien mais pas besoins d’un affichage en 2K ,je préférerai plus en mémoire et processeur .
    L’ensemble pour une machine dans les 1000 euros .

    C’est surtout l’écran en 13 pouces que je trouve sympa ,un 15 c’est vite lourd sur les genoux meme si en revanche, je dispose du pavé numérique .
    Je regarde vers du classique mais dès que tu regardes pour un Intel avec un Iris XE c’est vite au dessus de 1000 euros .
    Mon minimum ,c’est 16 Go de RAM et 512 Go de SDD ,pour l’écran un bon 1900*1080 avec une bonne fréquence .
    Après pour le processeur ,je suis branché vers un INTEL mais ne suis pas fixé sur un INTEL aussi une bonne configuration AMD pourrait le faire .

    Le problème AMD ,c’est quand je regarde les diverses configuration cela tourne vite configuration plus Gaming avec carte graphique type 1650 a 3060 a des prix variables de 800 a 1300 avec le problème du poids sur les genoux et la mauvaise ventilation qui en retourne .

    Répondre
  • 9 septembre 2021 - 9 h 18 min

    Waouw… alors ça c’est top

    j’attendais depuis longtemps qu’Intel fasse ça, ils ne l’avaient pas fait avec les compute éléments de 1ere gen (qui n’existaient qu’en format NUC) mais là intégrer ça dans des portables c’est juste génial.

    De la modularité et de la facilité d’upgrade c’est juste génial.

    Dans les choses possibles :

    – un portable completement cabossé on pourra racheter un ensemble chassis / clavier et remettre la carte processeur et le SSD dedans beaucoup plus facilement qu’avec des cartes mères « propriétaires »
    – on pourrait imaginer changer de chassis (passer d’un 13″ à un 15″ ou l’inverse) en gardant la même carte compute (CPU/Ram) et ssd

    le tout tout en gardant la même install de windows : pas de pilotes différents, pas de réactivation de licence, l’adresse mac de la puce wifi ne changeant pas

    – ou encore on pourra échanger la carte compute avec un chassis NUC elements, dans un sens ou dans l’autre

    par ex. si on upgrade un portable NUC elements avec une carte compute plus puissante, on peut recycler l’ancienne carte compute dans un chassis nuc element fixe…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *