Huawei MatePad : une tablette 10.4″ annoncée à partir de 279€

La Huawei MatePad se présente comme un compagnon habituel du quotidien sous Android à un prix relativement abordable.

La nouvelle Huawei MatePad oscillera de 279 à 379€ suivant ses options. Le prix de base ne couvre qu’une version 4/64 Go de la tablette tandis que les versions à 319€ et 379€ seront des propositions en 4/128 Go sans ou avec des accessoires. Le modèle le plus cher comprendra en effet un kit avec la tablette, une housse clavier et un stylet actif.

Le gros point fort de cette MatePad 2022 est son écran. Pour 279€, on se retrouve avec une dalle IPS en 2000 x 1200 pixels avec une luminosité de 400 nits sur une diagonale respectable de 10.4″. De quoi lire, regarder des vidéos, surfer et même jouer dans de bonnes conditions.

Derrière l’écran on retrouve une puce ARM maison, le Kirin 820 qui est composé de 8 cœurs dans une disposition particulière. On retrouve ici un Cortex-A76 CPU cadencé à 2.36 GHz comme BIG BIG, trois cœurs Cortex-A76 à 2.22 GHz BIG et quatre cœurs Cortex-A55 à 1.84 GHz en Little. La partie graphique sera traitée par un circuit Mali-G57.

On note l’emploi des « recettes » de Huawei avec ce modèle. Par exemple, la présence de quatre haut-parleurs pour profiter d’un son plus puissant. L’intégration de trois micros pour enregistrer au mieux votre voix. Une dalle tactile capacitive qui propose pas moins de 4096 niveaux de pression si vous voulez l’utiliser avec un stylet actif. La MatePad est également compatible avec une suite logicielle permettant le transfert de données depuis un PC en exploitant le Wifi. Une suite qui permet également de transformer son écran en affichage d’appoint pour la machine source afin de profiter d’un double affichage sur un portable par exemple. Avec un module Wifi6 embarqué, et Bluetooth 5.1, la Huawei MatePad proposera donc des services sympathiques.

Des webcams dorsale et frontale de 8 mégapixels sont disponibles et la batterie embarquée est une 7250 mah qui se rechargera avec un 10V/2.25A via une prise USB 2.0 Type-C. Tous les modèles disposeront d’un lecteur de cartes MicroSDXC pour étendre facilement leur stockage. Par contre, la marque a « oublié » le port jack audio stéréo classique qu’elle compense par un petite adaptateur USB Type-C vers jack. Ce type d’adaptateur qu’on perd au bout de 10 jours à moins de le fixer au scotch sur son casque préféré mais ça fait mal au cœur quand même.

Le tout tiendra dans un encombrement classique avec 24.52 cm de large pour 15.5 cm de haut et 7.5 mm d’épaisseur. Le poids attendu est de 460 grammes sans sa housse

Reste un petit souci technique, la tablette est livrée sous Android 10.0 et EMUI 10.1… Une version pas toute jeune du système de Google et dont on ne connait pas exactement les capacités d’évolution. Huawei étant toujours sur une ligne de crête avec l’éditeur, on ne sait pas exactement si il pourra prétendre à des versions ultérieures du système ni si il fera l’effort d’éventuellement les proposer. Dommage car la Huawei MatePad a beaucoup d’arguments pour elle. A commencer par ses performances, son prix et son affichage mais également avec sa suite logicielle qui semble pertinente. 

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

13 commentaires sur ce sujet.
  • 4 mars 2022 - 13 h 30 min

    Euh… Il manque une information essentielle non ?! Pas de services Google et donc pas de Play Store. Ce qui constitue un véritable handicap au quotidien.

    (Je parle en connaissance de cause : j’ai acheté une Mediapad pour ma mère et une Matepad 11 pour moi – je voulais voir à quoi ressemblait Harmony OS.)

    Répondre
  • 5 mars 2022 - 7 h 58 min

    BONJOUR
    Très cher ami (e) la vie informatique peut être vécu sans GOOGLE, soit vous manquer de connaissances ou de compétence a moins que vous soyez sponsorisé

    Répondre
  • 5 mars 2022 - 8 h 42 min

    @lalanne: BONJOUR AUSSI

    La vie informatique, oui. La vie sous Android, beaucoup moins. Ça ne correspond pas à mon expérience. Je rejoins @Nielda71 sur ce point. Pour avoir un téléphone Android sans les services Google, je peux témoigner qu’il faut mettre les mains dans le cambouis pour faire fonctionner… ce qui devrait fonctionner sans Google à en croire le principe de base d’Android.

    Quant à manquer de connaissance, l’attaque ad hominem ne vous honore pas. De toute façon, la plupart des utilisateurs n’en ont pas ; un produit qui en demande n’est pas un produit grand public.

    Répondre
  • 5 mars 2022 - 10 h 15 min

    @Nielda71:

    Pour remplacer Google play store, vous pouvez récupérer l’APK* du store alternatif Aurora Store qui permet d’avoir accés à toutes les applications du Google play store anonymement. Avec Aurora vous pouvez installer les applications habituelles, les mettre à jour, les supprimer bref, c’est la même chose mais sans le profilage Google.

    *Il suffit de faire une simple recherche avec Aurora store dans votre navigateur et moteur de recherche habituel, puis de télécharger l’APK et de l’installer manuellement en suivant les informations sur votre écran. C’est très simple.

    Répondre
  • 5 mars 2022 - 15 h 33 min

    @Hamer: En théorie, une application sous Android peut proposer un service que les autres applications utiliseront en demandant qui assure le service. C’est même le principe des services Google. Dans la pratique, certaines applications ne fonctionnent QUE si le service vient d’une application Google ; même si le service est assuré par une application tierce.

    Du coup, dans la pratique certaines applications ne fonctionneront tout simplement pas. Il faut pas mal parcourir le store pour trouver les bonnes. On y arrive, mais c’est clairement pour les geeks. 😁

    Répondre
  • 5 mars 2022 - 18 h 05 min

    @Kikimoo:

    Je ne sais pas. Peut-être. Quelles applications ont expressément besoin des services Google ?
    Sinon, je ne suis pas du tout un geek, juste un utilisateur lambda qui sait lire.

    Répondre
  • 5 mars 2022 - 18 h 09 min

    @Kikimoo: juste pour info, Aurora Store c’est une application qui permet de télécharger les applications présentes sur le Google play store, sauf que c’est anonyme et que ça ne nécessite pas d’avoir un compte Google. Ce n’est pas la même chose que F-Droid qui ne permet que de télécharger que des application libres et open sources.

    Répondre
  • jop
    5 mars 2022 - 21 h 01 min

    @hamer La première qui me vient en tête c’est l’application « ebay » qui ne fonctionne pas sans les services google.

    Répondre
  • 6 mars 2022 - 8 h 09 min

    @Hamer: Oui. J’utilise les deux (utilisais car le téléphone est configuré depuis belle lurette maintenant)… ainsi que l’application de store de Huawei.

    Je n’ai plus en tête la liste des applications que j’ai rejetée. je peux la retrouver je suppose si tu es vraiment intéressé ; mais c’est du boulot. De mémoire, ce qui m’horripilait le plus, c’est ce fonctionnement « presque ». Un client mail qui fonctionne mais qui n’est jamais notifié par le système pour aller chercher les mails (alors que son service est sensé être activé au démarrage)… et qui utilise des notifications particulières peu pratiques. En allant voir dans la documentation, on s’aperçoit que les programmeurs ont fait ce choix pour que l’application ne soit pas mise en veille par le système. Le problème apparemment n’est pas que sur mon appareil.

    Bref ce sont ces petits trucs pénibles qui me font dire que non, ça ne fonctionne pas comme s’il y avait les applications Google. L’appareil n’est pas inutilisable, note bien, mais il faut être motivé pour se débarrasser de Google. Moi je le suis et je savais à peu près à quoi m’attendre, donc ce n’est pas grave dans mon cas.

    J’aimerais par contre que les suivants sachent ce qui PEUT advenir (ils auront peut-être la chance que ça se passe mieux) afin qu’ils fassent un choix éclairé.

    Et pour moi un geek n’est pas un expert (il peut l’être cependant) : c’est quelqu’un suffisamment passionné à un moment donné par un sujet donné pour le creuser sans avoir les connaissances de départ. Tu as l’air d’être dans ce cas… comme beaucoup de gens ici.

    Répondre
  • 6 mars 2022 - 8 h 17 min

    @jop:…et une partie des applications qui localisent ne fonctionnent pas non plus sans Map. (Ça vient de me revenir.)

    Je suppose qu’il est plus simple pour les développeurs de partir du principe que ces services seront toujours là… et ils n’ont pas vraiment tort vu l’état du marché dans nos contrées.

    Répondre
  • 6 mars 2022 - 9 h 25 min

    @Kikimoo:

    D’accord. Je n’ai pas une utilisation « standard » de mon smartphone alors. Non parce que je serais un « geek » mais parce que je n’ai pas besoin des applications Google que j’ai remplacé depuis quelques années par des applications libres ou open sources ou que je ne remplace pas parce que je n’en ai pas besoin.

    Je n’utilise pas non plus les notifications qui sont désactivées par défaut chez moi. Pour les sites web que je visite régulièrement, j’utilise un client rss/atom. C’est plus simple et plus rapide que d’installer des dizaines d’applications pleines de trackers qui plus est. Je n’ai pas l’utilité non plus des applications de eBay ou du Boncoin ou Amazon et même Youtube et encore moins Netflix ou Spotify. Pour le commerce en ligne, je préfère utiliser mon pc fixe bien plus rapide et ergonomique.

    C’est pour ça que je posais la question de vos usages pour savoir dans quels cas les services Google peuvent être nécessaires puisqu’on n’a pas tous les mêmes usages et intérêts. Merci pour les retours.

    Répondre
  • 6 mars 2022 - 12 h 52 min

    La tablette, à MES YEUX, a toujours été cet objet qui a le cul entre deux chaises ou plutôt entre un grand smartphone et un petit PC portable, ça essaie de s’ouvrir la porte aux deux mondes Android et Windows mais je sais pas si ça y arrive vraiment, j’ai jamais trouver mon compte sur ce marché après tant mieux si certains y voient un intérêt.

    Répondre
  • 6 mars 2022 - 18 h 40 min

    Le souci avec les APK c’est que rien n’est optimisé et qu’il y a toujours des problèmes. C’est de l’a peu prés… Même les applications Huawei souffrent de ce problème : le propre store Huawei n’est par exemple pas compatible avec le split sreen par exemple.
    Même l’utilisation d’un navigateur tiers pose des problèmes : l’appli fige et il faut passer par la fenêtre des applis récentes pour un retour à la normale. Sur Twitch, l’icône pour offrir un abonnement n’apparait pas, etc.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *