Hisense Q5 : Une tablette 10.5″ en noir et blanc

La Hisense Q5 montre l’intérêt de la marque pour les terminaux à affichage alternatif. Difficile de savoir quelle mouche a piqué le fabricant mais il semblerait qu’il s’intéresse énormément à ce type de développement.

La HiSense Q5 est une tablette Android classique avec une dalle de 10.5″. Elle devrait sortir en Juin en Chine pour 2299 Yuans soit environ 300€. La grosse différence entre cette nouvelle tablette et un modèle classique vient donc de son affichage qui n’utilise pas un LCD couleur classique mais une proposition alternative

HiSense Q5

Il ne s’agit pas d’une solution à encre électronique mais d’un écran LCD en niveau de gris de type ePaper. Il s’agit d’un affichage à fort contraste et ne craignant pas spécialement la lumière directe. Le système fonctionne en réfléchissant la lumière du soleil ou d’une source extérieure sur le fond du dispositif pour afficher des données. Plus la luminosité globale est forte, plus la solution est lisible. Ce type d’affichage permet de garder une belle réactivité puisqu’il s’agit toujours d’un système de cristaux liquides. On pourra donc regarder une vidéo, surfer ou jouer mais… en niveaux de gris.

Hisense Q5Je n’ai pas trouvé de documentation sur le type d’écran réflectif employé

La solution ne permet pas la couleur et c’est donc un univers de noirs et de blancs qui sera affiché. Pas vraiment adapté à un usage multimédia mais pas forcément dérangeant pour tous les utilisateurs. C’est probablement ce qu’a déduit la marque avec le succès de ses smartphones à encre électronique. D’autres publics existent.

Hisense Q5

LA HiSense Q5 sera pilotée par un Android 10 et un matériel embarqué très proche des smartphones Hisense A5 Pro récemment annoncés. On retrouvera, à l’intérieur, un SoC ARM Unisoc T610. Cette puce sera composée de 8 cœurs répartis de manière assez classique en big.LITTLE. 2 coeurs en ARM Cortex-A75 cadencés à 1.8 GHz et 6 coeurs Cortex-A55 également à 1.8 GHz. Le  tout associé à un chipset Mali-G52MP2. La tablette proposera 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage eMMC. 

L’ensemble devrait donc permettre de profiter pleinement de la solution Android 10 mais avec un affichage bien plus adapté à la lecture qu’à la vidéo. Une solution qui ne servira pas forcément pour le multimédia donc, à moins de ne regarder que des films en noir et blanc mais parfaite pour la consultation de manuels, pour le surf ou en tant que liseuse en extérieur. Ce sera également un bon support pour un usage musical. Il sera possible de jouer, de regarder des séries et toute autre activité multimédia mais il faudra accepter la contrainte du noir et blanc.

Hisense Q5

La présence d’un POGO Plug, permettant de positionner la tablette en mode paysage sur un clavier, est une bonne indication d’un autre usage de cette Hisense Q5. Comme il existe des machines à écrire minimalistes proposant un affichage basique, cette nouvelle tablette pourrait s’avérer un excellent allié pour les personnes ayant besoin d’écrire sans trop de distractions sur de longues périodes. Avec un écran sans rétro éclairage, la tablette fournira donc un cadre reposant pour de multiples activités.

On retrouvera deux webcams de 5 mégapixels de part et d’autre de la solution avec une LED Flash au dos, un port jack combinant casque et micro, une sortie MicroHDMI pour profiter des capacités d’Android sur un écran externe et enfin un port MicroUSB pour la recharger et échanger des données. La tablette  se connectera en Wifi5 avec du Bluetooth 4.1 mais elle proposera, en plus, une connexion 4G. Ce qui permettra d’en profiter en extérieur et qui colle bien avec son affichage réflexif.

La batterie interne est une 5050 mAh et la Hisense Q5 sera livrée avec un adaptateur secteur 5V/2A. La Hisense Q4 mesure 25.79 cm de large pour 17.13 cm de haut et 9 mm d’épaisseur. Elle pèse 490 grammes.

HiSense A5

Smartphone HiSense A5

Hisense semble réfléchir à des marchés de niche avec ses nouveaux produits. Ses smartphones à encre électronique ou cette tablette ne visent clairement pas la totalité du secteur mais plutôt des usagers précis. Certes, le marché est plus petit mais si la marque est seule dessus, elle pourrait clairement tirer son épingle du jeu. Aux échos  que j’en ai pu avoir, ses Hisense A5 se sont bien vendus.

Suffisamment pour l’amener à se positionner sur ce type de nouveautés ? Probablement.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
14 commentaires sur ce sujet.
  • 27 avril 2020 - 14 h 29 min

    Écran intéressant
    J’ai des doutes sur :
    “Le système fonctionne en réfléchissant la lumière du soleil ou d’une source extérieure sur le fond du dispositif pour afficher des données. Plus la luminosité globale est forte, plus la solution est lisible.”
    Si j’ai bien compris c’est un miroir placé au fond qui réfléchit la lumière mais comment cette lumière qui travers de nombreux filtres et couches peut être plus élevé que celui qu’il a capté (à l’extérieur).
    Il faudrait quelque chose qui amplifie cette source lumineuse.

    Sinon cela semble être une solution révolutionnaire car on se passe du rétro-éclairage (qui est le gros point faible des écrans LCD principalement)

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 14 h 34 min

    J’ai une option/fonctionnalité sur mon phone Xiaomi à écran OLED qui permet de passer toute la dalle en noir et blanc (avec des niveau de gris) et le résultat est pas mal. Ca semble être plus reposant pour les yeux (lors de la lecture). Ça reste une source de lumière (OLED) mais ça semble moins agressif… à moins que ce n’est qu’une impression de mon cerveau.

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 14 h 37 min

    Avec ce genre d’écran, on peut s’attendre à quoi comme autonomie ?
    J’imagine qu’on reste plus proche de l’autonomie d’une tablette classique que d’une liseuse ?

    Répondre
  • Alf
    27 avril 2020 - 14 h 45 min

    J’aurai pu y voir un intérêt si l’absence de couleurs permettait d’augmenter la densité de pixels (il y a quelque temps je lisais un scan en très haute qualité d’un manga, et mon écran 12″ 2160×1440 manquait de précision pour vraiment apprécier la qualité du scan), mais visiblement c’est juste du 1280×800.

    Je vais émettre un doute sur la lisibilité en extérieur. Si ça fonctionne comme les écrans LCD de calculatrice ou de Game Boy, à partir d’une certaine luminosité, l’ombre des pixels sur le panneau réflectif devient trop prononcée et gène la lisibilité.
    Mais la technologie à peut être progressé depuis cette époque, je pense que le problème venait de l’écart entre le LCD et le panneau réflectif, et à l’époque des écrans ultrafins ce problème est peut-être éliminé.

    Répondre
  • Alf
    27 avril 2020 - 14 h 51 min

    @Kilian: Le (rétro)éclairage bouffe énormément d’énergie sur les écrans LCD/OLED habituels.

    Je sais pas combien consomme un LCD seul, mais ça doit pouvoir s’approcher d’une liseuse selon l’utilisation.

    Le LCD peut aussi rester en mode statique sans consommer comme un écran eInk (souvenirs de mon premier appareil photo numérique, si j’enlevais les piles au lieu de l’arrêter proprement, l’écran resté figé jusqu’au prochain démarrage), mais il faut voir si le système est prévu pour faire ça ou pas.

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 15 h 01 min

    @Will: Si je ne me trompe pas, l’écran de la Game Boy (1989) utilisait le même principe.

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 15 h 05 min

    Même écran que les Memory LCD de Sharp type LS013B7DH03 qu’on trouve sur les Pebble donc, dans l’idée. Franchement ça marche super bien et ça ne consomme pas grand chose, il devrait donc y avoir une plutôt bonne autonomie pour ce type de tablette.

    Et c’est à des années lumières de la solution Nintendo, qui était déjà du bas de gamme à son époque (c’était la grande spécialité de la maison-mère avec l’approche de Gunpei Yokoi, recycler des pièces de l’industrie low-cost pour bien maîtriser les coûts et faire de la thune en masse).

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 16 h 14 min

    @Alf: Avec de l’OLED il n’y a pas de rétro-éclairage comme pour le LCD.

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 16 h 16 min
  • Alf
    27 avril 2020 - 16 h 58 min

    @Will: C’est pour ça que j’ai mis “rétro” entre parenthèses, je trouvais ça moins lourd que doubler la taille de la phrase pour distinguer le rétro-éclairage du LCD et l’éclairage direct du OLED.

    Le point crucial c’est que produire l’éclairage coute cher en énergie, donc un LCD sans éclairage devrait être très économe en énergie par rapport à un écran habituel.

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 19 h 49 min

    Tu n’a pas noté qu’il y a une entrée HDMI, ce qui permet aussi de l’utiliser comme moniteur !

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 20 h 29 min

    Effectivement le prix pique un peu mais l’approche est intéressante.

    Répondre
  • 28 avril 2020 - 8 h 51 min

    Intéressant. Cela me fait penser à l’écran que j’ai sur ma Garmin Vivoactive HR qui est de plus en plus ‘lumineux’ en fonction de la lumière externe. Par contre il est en couleur.

    Répondre
  • 21 mai 2020 - 16 h 35 min

    Quelle est la différence avec les liseuses Boox (ePaper, Android…) ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *