Du graphène bientôt dans nos liseuses ?

Une société chinoise vient de présenter un nouveau type d’encre numérique développée autour du graphène. Les propriétés semblent très à l’avantage de ce nouveau procédé même si il faut, pour le moment, croire le fabricant sur parole. Plus contrasté, avec un fond plus blanc, plus souple et plus léger que l’encre numérique actuelle. Sur le papier, c’est le cas de le dire, c’est juste parfait.

Il faudra donc juger cela en pratique car la société Guangzhou OED ne montre pas vraiment les résultats pratiques de ses expérimentations. Son annonce est pour le moment très théorique et nulle liseuse exploitant une technologie au graphène ne semble sur les rails pour le moment.

Ecran flexible graphene

Un écran flexible au graphène a déjà été présenté par Plastic Logic

Il faut dire que si le brevet existe, la faisabilité technique et économique n’est pas encore démontrée. Le marché des liseuses est un marché très concurrentiel où il est difficile de venir détrôner des produits déjà très établis. La mise en place de la structure de fabrication de dalles à encre numérique au graphène doit donc obligatoirement passer par l’arrivée d’un nouveau concurrent ou la mise en place d’un partenariat ayant déjà une forte présence sur le secteur.

Autrement dit, il n’est pas gagné de voir un jour ce produit débarquer sur le marché. D’autant que le secteur de l’encre numérique semble être un des plus sclérosés qui soient. Depuis plusieurs années, on a vu des technologies apparaître, changer de mains et finalement ne jamais être exploitées par les grands fabricants les ayant dans leurs brevets.

“It could revolutionize ereaders” Le could était important donc…

C’est la cas de Liquavista : La technologie d’encre numérique couleur par Electrowetting si prometteuse. Dont Samsung, après l’avoir rachetée en 2011 n’avait rien fait et qui, une fois revendue en 2013 à Amazon, n’est pas non plus apparue sur le marché. Cela fait donc 5 ans que la technologie semble “au point” mais apparaît surtout “au point mort”.

Source : Engadget

7 commentaires sur ce sujet.
  • 9 mai 2016 - 16 h 39 min

    A mon souvenir, le graphène était censé aussi révolutionner les batteries…et on attend toujours.

    Trop tôt pour le marché ou ressources sur terre insuffisantes ? Dans la 1ère hypothèse, Samsung n’aurait pas revendu…

    Répondre
  • 9 mai 2016 - 16 h 53 min

    Pour ma part je suis toujours en attente de liseuses grand format “grand public”, j’ai pas les moyens d’acheter de la Sony hors de prix ;)

    Répondre
  • 9 mai 2016 - 17 h 45 min

    @silentauben:
    Sony a abandonné les liseuses depuis bientôt deux ans.

    Répondre
  • 9 mai 2016 - 20 h 47 min
  • 10 mai 2016 - 16 h 26 min

    Ou alors tu prends une kindle DX d’occaz (si tu n’as pas peur du fond un peu sombre)

    Répondre
  • 11 mai 2016 - 0 h 48 min

    Le graphène n’est rien d’autre que du carbone sous une forme cristalline spécifique. Il ne peut donc pas y avoir de pénurie, c’est plutôt le procédé de fabrication et l’industrialisation qui posent sans doute problème.
    C’est difficile de passer d’une manip de labo avec 3 mg de matériau péniblement fabriqué à une production de masse de plusieurs millions d’écrans avec un prix de revient de quelques euros et une durée de vie acceptable.
    Ça me rappelle l’OLED qui a mis plus de 10 ans pour enfin commencer à arriver en masse.

    Répondre
  • 11 mai 2016 - 6 h 25 min

    Bien que Sony se soit retiré du marché la liseuse géante DPTS1 est toujours en vente

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *