Un robot détecteur de métal autonome sous Raspberry Pi

Voilà, tu perds tes clés dans ton grand jardin. Tu sais pas trop où et franchement tu n’as pas envie de les chercher. La solution ? Le robot détecteur de métal autonome piloté par une Raspberry Pi qui analysera inlassablement, du moins tant qu’il aura du jus dans sa batterie, ton terrain à la recherche du précieux sésame. Fini la poêle à frire et les parcours interminables, l’avenir est aux robots.

Le cliché du type qui parcours la plage avec son détecteur à la main à fait long feu, il faudra désormais compter sur le type affalé au fond d’un transat qui pilotera une armée de robots autonomes.

Minimachines

Ce montage de robot sous Raspberry Pi embarque un détecteur de métal monté dans une solution autonome  sur roues. Muni d’un GPS, le robot ausculte le sol à la recherche d’éléments métalliques. A chaque détection il note précisément sa découverte via un fichier qui additionne mes coordonnées GPS de chaque objet. A la fin de son périple, après avoir sillonné une zone, ce petit robot peut donc fournir une cartographie précise de tout présence de métal detectée par son capteur.

Il ne s’agit que d’un prototype pour valider ou non le concept de robot autonome mais l’idée est excellente et au delà de la recherche de “loisir” on peut imagine des tonnes d’autres applications plus utiles à ce type de montage.

A commencer par un déploiement en zone de guerre ou un engin de ce genre pourrait simplement marquer au sol les objets métalliques assez larges détectés avec, par exemple, une pression rapide d’une peinture aérosol. Avec un de ces robots détecteurs de métal autonome et un système de panneaux solaires, il y aurait probablement moyen de déblayer le terrain pour des missions de déminage sans risquer d’accident.

D’autres usages archéologiques ou autres peuvent être imaginés : Détection de ferraillage dans une dalle de béton, recherche de débris archéologiques sur un terrain de fouilles, etc.

Bien sur l’engin ne sera pas apte à naviguer dans tout type de terrain, on imagine assez mal le petit robot dans un sous bois. Mais l’idée est là et avec un moteur plus conséquent et des roues de plus grand diamètre, ce type de machine peut très bien envisager de fonctionner sur une surface relativement plane.

Source : Geeky Gadgets

6 commentaires sur ce sujet.
  • to
    9 mai 2016 - 19 h 47 min

    remplacer le detecteur par une lame rotative et hop : robotondeuse!!!

    Répondre
  • 10 mai 2016 - 7 h 36 min

    @to: c’est le chat qui risque de pas aller l’idée!

    Répondre
  • 10 mai 2016 - 8 h 08 min

    ca reste un prototype, mais bonne idée, on voit qu’a la fin de la video le détecteur de métaux part en cacahuète, due à l’aspect caillouteux de la route.
    Ensuite il faudrait rajouter un bras qui bouge de gauche a droite, pour avoir un angle de detection plus grand..

    Répondre
  • 10 mai 2016 - 10 h 03 min

    @jojolapin:
    autant embaucher une armée de nichois ! et hop, voilà la roue réinventée :D

    Répondre
  • Cid
    11 mai 2016 - 9 h 21 min

    Par contre la précision des GPS si c’est encore à 3 m pour de la détection c’est léger.

    Répondre
  • 11 mai 2016 - 9 h 38 min

    @Cid: Oui… d’où l’idée d’une petite pression de peinture “bio” à la craie par exemple sur le terrain :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *