Google présente une montre connectée pilotée par un radar Project Soli

Project Soli, c’est le nom d’un capteur de proximité qui permet de piloter des appareils sans contact, ce dispositif a déjà été annoncé par le passé mais lors de la Google I/O un premier prototype d’enceintes employant ce type de capteur a été présenté aux participants. L’idée d’un dispositif sans contact à bien sur beaucoup d’avantages et Soli ne se résumera pas aux usages les plus gadgets.

L’idée de ce type de dispositif sans contact est toujours le même, se débarrasser de cette interface problématique qu’est la peau ou le gant. Dans l’industrie ou la santé, certains contacts sont proscrits ou problématiques, aussi proposer un système fonctionnant à plusieurs centimètres de distance de la machine à manipuler a évidemment beaucoup d’intérêt.

Que l’on soit chirurgien, garagiste ou simplement traiteur, pouvoir manipuler un ordinateur, un appareil de mesure ou une caisse enregistreuse sans avoir à se laver les mains en suivant le protocole nécessaire à la bonne exécution de son travail serait un grand service. On imagine donc assez facilement les retombées d’un capteur de proximité fin et efficace au sein de divers appareils du quotidien pour ce type de métiers.

Project Soli

En haut le premier module Project Soli, en bas le dernier en date

Pour le moment, la montre fait donc plutôt office de gadget, même si cela montre la qualité de ce type de capteur. Car si la possibilité de piloter à courte distance un objet existe depuis fort longtemps, la particularité de Project Soli est non seulement la finesse des réglages proposés mais aussi la distance de détection.

Le capteur Project Soli est, par exemple, capable de détecter la friction de votre pouce contre votre index est de piloter une action logicielle à partir de ce mouvement. Régler les minutes d’une alarme par exemple, ou déplacer un curseur à l’écran. Mais Project Soli a également été présenté dans une enceinte autonome pour pouvoir la manipuler à grande distance.

Project Soli

Une enceinte Project Soli, pilotée à distance.

A 15 mètres de l’appareil, en face de lui, il sera possible de changer de piste, d’augmenter le volume ou allumer l’appareil en déplaçant juste ses mains en l’air. Une idée originale qui a le mérite de permettre de se passer des télécommandes traditionnelles même si il reste à déterminer dans quelle mesure les gestes du quotidien ne seront pas des éléments perturbateurs de ce type de systèmes.

Project Soli

Project Soli est, comme son nom l’indique, toujours à l’état de projet. Des Kits de développement seront disponibles dès l’année prochaine pour que des industriels puissent commencer à intégrer ce type de dispositif dans divers appareils. Les usages sont évidemment énormes puisque le sans-contact permet non seulement d’éviter la propagation de germes, de toucher des appareils lorsque l’on a les mains mouillées ou sales, mais apporte également une grande finesse de gestion des interfaces. Là où l’écran d’une montre de quelques centimètres carrés ne permet que quelques gestes courts, ce type de dispositif offre une plus grande capacité de dialogue.

Minimachines

Plus compacte et moins gourmande, la nouvelle puce Project Soli

Google n’a pas chômé depuis le lancement du projet en 2015, le nouveau capteur est plus compact ce qui permettra de le loger dans tout type d’appareils mais il est également beaucoup moins énergivore qu’auparavant. Un détail très important pour les appareils connectés les plus compacts.

 

5 commentaires sur ce sujet.
  • 23 mai 2016 - 12 h 03 min

    Le retour du Leap dans un perimètre fonctionnel plus simple (2D plutôt que 3D) ?

    Répondre
  • 23 mai 2016 - 12 h 15 min

    @amike: Le Leap est infrarouge, là c’est un vrai piti radar :D

    Répondre
  • 23 mai 2016 - 13 h 53 min

    Impressionnant et porteur d’applications potentielles dans le domaine industriel pour les “opérateurs augmentés” … industrie 4.0 !

    Répondre
  • 23 mai 2016 - 17 h 16 min

    Ouah technologie très prometteuse , ont peut l’imaginer dans de futurs smartphones aussi je pense , ce serait cool en tout cas ^^

    Répondre
  • Xo7
    23 mai 2016 - 17 h 56 min

    Un vrai truc pour magiciens en herbe !! Très amusant mais je suis curieux de voir ce que cela va donner car il faut effectivement tenir compte de l’environnement pour contenir toute interférence. Un utilisation en réalité virtuelle ? Pour des vrais objets rien ne vaut de vrais boutons surtout quand le système donne des signes de fatigue ( rien de pire qu’une tv fonctionnelle dont on a perdu la télécommande ! Et encore là on peut retrouver une télécommande compatible mais une puce radar….?)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *