Amazon rachète le fabricant de répéteurs Wifi Eero

Amazon rachète Eero, spécialiste en réseau wifi. Derrière cette acquisition assez banale, beaucoup de questions de sécurité et de fonctionnement pour les créateurs indépendants.

Amazon a réussi son coup avec Alexa qui a tenu le triple pari de devenir un objet à part entière, le coeur d’un écosystème domotique et même une fonctionnalité disputée par de nombreuses marques au matériel déjà installé. La dernière série de produits annoncés en Septembre s’est révélée être extrêmement impressionnante. Des dizaines de produits et de fonctionnalités autour de ce service Alexa ont été dévoilés au public. De l’enceinte au Micro Onde en passant par des prises, des amplis et des accessoires automobiles ou une pendule. Des partenariats avec les plus grands vendeurs de PC qui intègrent désormais l’assistant vocal Alexa à la place de Cortana de Microsoft sur leurs machines sous Windows.

2019-02-13 13_49_28-minimachines.net

Pour continuer dans cette voie, la marque annonce le rachat de Eero, une relativement petite société Américaine, soutenue notamment par Qualcomm, spécialisée dans les produits réseau de maillage Wifi. On retrouve sur les étals américains le routeur Eero à 199$ et les  modules de maillages vendu 149$ pièce. La marque est assez bien implantée outre atlantique même si elle ‘est moins connue chez nous que les solutions de Netgear ou Linksys. On imagine facilement le but premier de cette acquisition pour l’utilisateur, augmenter la portée de son wifi et donc de l’écosystème Alexa. Plus de zones couvertes et plus de zones susceptibles de recevoir d’autres produits de la galaxie Amazon : Le système de sécurité de la marque par exemple, issu du rachat de Blink. Ou les sonnettes/caméras connectées Ring par exemple.

Pour Amazon, il faut absolument que l’expérience proposée soit simple, la marque vise le plus grand public possible et se retrouve confrontée en ce moment à de multiples problématiques. En ajoutant les produits Eero à son catalogue, la marque va permettre à son réseau wifi de couvrir au mieux les moindre recoins de la maison avec un Mesh efficace. Le schéma est clair, on améliore le réseau interne du wifi ce qui va permettre de rajouter plus d’objets wifi dans la maison. On le rend également plus simple à implanter et à utiliser et cela permettra un meilleur déploiement de ces objets.

Les problématiques américaines d’Amazon sont multiples en ce moment : La marque veut améliorer son service de livraison et se retrouve confrontée à un souci de plus en plus récurrent et surtout très monté en épingle par la télé US. Les chaines locales se délectent des histoires de vols de paquets laissés sous les porches devant les maisons.

Cette coutume du paquet “abandonné” devant la porte a très bien fonctionné pendant des années et c’était une des particularité du pays avec celle de laisser sa porte arrière ouverte. La communauté “surveillait” le voisinage. C’est désormais un jeu dangereux et tout le monde ferme à double tour en installant une caméra pour surveiller son porche. Amazon, quant à lui, cherche par tous les moyens à laisser les paquets directement chez ses clients en leur demandant une clé et l’autorisation de rentrer chez eux avec son service Amazon Key. La marque tente également de laisser les objets dans les garages pour éviter la porte principale. Voire d’obtenir l’accès à un coffre de voiture…

Cela passe mal auprès de la population qui rechigne à confier les clés de sa maison à un inconnu. La solution trouvée par Amazon est d’ajouter une caméra pour surveiller son entrée et voir exactement ce que fait le livreur dans sa maison. Le système envoie une notification au client qui peut vérifier immédiatement la vidéo enregistrée. L’offre d’Amazon pour ce service comprend donc une petite caméra à placer judicieusement pour surveiller le dépôt du colis. Problème, les maisons US sont souvent très grandes, très très grandes. Il y a de la place aux US et l’immobilier est bien moins cher qu’en Europe. Du coup, les  caméras sont mal couvertes par le réseau wifi… la vidéo est gourmande et le service ne sert finalement à… rien.

La solution ? Le maillage Wifi avec Eero

Et voilà donc que Eero tombe dans l’escarcelle d’Amazon. De là à croire que la prochaine génération d’Echo accueillera directement un système Eero pour améliorer le dialogue entre les machines. De là a croire que les prochaines solutions de maillage Eero sous la marque Amazon proposeront également des microphones relais des solutions Echo…

2019-02-13 14_04_33-minimachines.net

Le rachat semble donc très logique pour Amazon qui peut ici améliorer grandement son système, étendre ses services et réfléchir à encore plus de solutions annexes. Le Micro Onde Alexa était t-il un clin d’oeil ou une anticipation ? Sans un bon réseau interne, il n’avait pas vraiment de sens mais si il peut se mettre à prévenir que le plat est réchauffé via l’intermédiaire de la voix d’Alexa dans le salon, l’histoire est différente. Eero va peut être mourir en tant que marque ou Amazon va le pousser en avant comme ce qui a été fait pour Ring. Les fonctions avancées de VPN de la marque vont peut être devenir des arguments supplémentaires du package Amazon Prime.

Si Amazon met la main sur la distribution du Wifi dans votre réseau, cela lui fait un moyen de plus d’analyser votre comportement en ligne. De mesurer la totalité de vos consommations de réseau et d’en tirer des statistiques. Avec ce maillage, le géant saura par exemple exactement tout ce que vous avez de gadgets connectés chez vous : Tel ou tel smartphone, quel modèle et quelle année. Quelle tablette, quelle liseuse, quel PC, quel appareil connecté etc. La marque saura également quels films vous aimez regarder en dehors de ses services, quelle musique vous écoutez, quels sites vous visitez, quels réseaux sociaux vous utilisez et donc comment vous toucher et quoi vous proposer.

2019-02-13 13_59_04-minimachines.net

L’autre question que je me pose est dans l’avenir des concurrents d’Eero et de toutes ces compagnies externes qui tentent d’innover. L’objectif de certaines est justement de se faire avaler par des géants comme Google ou Amazon, les concurrents se retrouvent alors face à une situation difficile. Si Amazon ou Google se décide à intégrer un système de maillage Wifi dans ses solutions, réduisant ainsi le coût global de l’objet en l’ajoutant à d’autres services ou en le finançant par la collecte de données ou la vente de produits annexes, cela rend la concurrence extrêmement délicate. Plus un Echo fournira  de services, plus il sera appétissant et, en même temps, moins il coûtera cher à produire face a des solutions externes concurrentes. Il sera toujours moins cher d’acheter un Alexa-assistant-enceinte-routeur-mesh que de s’offrir plusieurs appareils pour les mêmes fonctions.

2018-09-21 12_11_30-minimachines.net

Le nombre de produits et services qui se retrouvent aux mains de ces entreprises comme Google ou Amazon devient de plus en plus ahurissant et si le réseau comme la sécurité en font partie, cela ouvre des portes immenses pour leur avenir. Eero était une petite société avec comme vocation de parfaire un outil assez simple et efficace. Comme beaucoup d’autres avant elle, comme Nest par exemple avant d’être repris par Google et largement étendu vers de “nouveaux services” comme on a pu le voir récemment. Quel avenir pour ces structures ? Ces “artisans” du High-Tech. Le jeu revient désormais à être le premier à avoir la visite d’un avocat d’un GAFA en vue d’un rachat. Le premier car si ce n’est pas eux ce sera un concurrent et dès que l’affaire sera faite le business ne sera plus aussi simple qu’avant.

A vrai dire, il est de plus en plus difficile d’acheter quelque chose d’indépendant qui ne vous donne pas envie de regarder sans cesse par dessus votre épaule. Les services de Google et d’Amazon se greffent partout, de vos enceintes à vos PC en passant par les différents services quotidiens. Le système Wifi d’Eero n’est qu’un maillon de plus dans la grande chaîne de la collecte de données qui est en train de devenir la norme.


Soutenez Minimachines.net !
5 commentaires sur ce sujet.
  • 13 février 2019 - 15 h 40 min

    En plus de vouloir nous écouter, ils veulent rentrer chez nous maintenant !

    Répondre
  • 13 février 2019 - 15 h 55 min

    Je me suis fait la même réflexion: Laisser Amazon se charger de son réseau interne, est-ce bien raisonnable??? On va bien au delà des possibilités offertes en la matière par leurs autres bidules connectés (à moins de flooder le switch de la box souvent assez basique pour passer alors en mode “hub”, à l’ancienne, mais ce serait pas super discret).

    A leur place, je ferais aussi du CPL… en continuant à écouter en parallèle avec les clef homeplug-av par défaut, ca permettra ainsi de toper non seulement le trafic de celui qui aura acheté son bidule mais aussi celui du voisinage qui n’appuie pas sur les petits boutons d’appariement “car ca fonctionne déjà sans rien faire”, quand il installe ses prises CPL!

    Et là, pour avoir vu un jour (câble réseau routeur connecté sur la prise AVANT appariement et non l’inverse…) une partie de mes voisins (et en pavillon) reconnaissables aux noms des débilophones qui se signalaient (i-phone-de-machin…) et des équipements (imprimantes…) que j’avais pu voir chez eux, c’est vraiment prometteur: Il y a de quoi avoir un câble virtuellement branché sur le réseau de tout le voisinage immédiat!

    Moi je les avais prévenu, mais Amazon j’en doutes!

    Répondre
  • 14 février 2019 - 9 h 58 min

    Pierre, tes analyses et questionnements sont passionnantes, merci de nous en faire profiter. Pour contrôler nos données et finalement nos vies, les GAFA avancent à une vitesse qui est hallucinante.
    Bien que je les déteste, il faut reconnaitre qu’ils savent se projeter avec intelligence, on a l’impression que personne n’est en mesure de les arrêter.

    C’est dur…

    Répondre
  • 14 février 2019 - 12 h 18 min

    Quand même…. une société privée qui en sera plus sur ta vie, que ta femme, ta famille, ou même que l’État, on marche vraiment sur la tête. Le pire est que nous lui donnons nous même les clés de notre vie.

    Répondre
  • 14 février 2019 - 13 h 13 min

    Au-delà de la vitesse de progression dans l’intimité des gens, il y a tout ce côté artisanat de l’high-tech qui est en train de disparaître. Avant pour le hi-fi, on parlait de DENON, Technics, etc. avec de superbes produits mariant le bois et l’alu, pour les machines à café Saeco, pour les téléphones mobiles HTC, etc. chacun avec son design et ses fonctionnalités spécifiques. C’était aussi l’époque où le savoir-faire ne quittait pas les sociétés : on savait augmenter et fidéliser le salarié.

    Aujourd’hui les salariés sont frustrés, les rachats pleuvent, les produits ont presque tous le même design, les fonctionnalités se clonent de marque en marque, ces dernières appartiennent souvent à Samsung, Amazon, Google, etc.

    et ont tous cette petite finalité cachée qui est d’extraire le nouvel or noir : la data, et nous en sommes à la fois la matière première, et l’acheteur final (faisant de nous le dindon de la farce).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *