ECS PB01CF : Le plus petit MiniPC Apollo Lake disponible aujourd’hui

Prenez un Celeron N3350, 2 Go de mémoire vive DDR4 et 32 Go de stockage eMMC et glissez le tout dans un boitier de 7 cm de côté pour 3.1 cm de hauteur et vous obtenez le ECS PB01CF. Un minuscule boitier orienté vers des usages pro.

Le ECS PB01CF est donc un des plus petits PC du monde, il n’arrive pas au niveau des CléPC comme les Intel Compute Stick, mais il propose une connectique plus large qui lui ouvre d’autres usages.

Minimachines.net

Le ECS PB01CF vise un marché différent avec en ligne de mire l’affichage numérique professionnel. Des boîtiers dédiés à piloter un écran de manière quasi autonome pour afficher des données, des publicités ou autres éléments. Un marché en plein essor qui demande des unités compactes, fiables et surtout peu gourmandes.

Avec les composants embarqués dans cette machine, il ne faut pas s’attendre à des possibilités logicielles immenses, on dirait les composants d’une tablette Windows entrée de gamme qui aurait troqué son Atom passif traditionnel pour un Celeron ventilé. Le Celeron N3350 est un double coeur cadencé de 1.10 à 2.4 GHz avec 2 Mo de  cache et 6 watts de TDP. Il propose un circuit graphique Intel HD 500 avec 12 unités d’exécution.

Minimachines.net

La machine arrive à embarquer une connectique basique composée d’un port USB 3.0, un port USB 2.0, un lecteur de cartes microSD non détaillé, une sortie vidéo HDMI 2.0, une sortie Ethernet Gigabit et même un chipset Wifi de type 802.11AC.

ECS indique la présence de fonctions de pilotage à distance comme un“Remote Power Control” et une fonction “Watchdog” qui ne sont malheureusement pas détaillées. On imagine qu’il s’agit de fonctions liées au BIOS de la machine permettant d’allumer la machine à distance et de surveiller la bonne marche de l’engin.

Minimachines.net

La présence d’une puce Apollo Lake lui offrira la possibilité de lire des vidéos UltraHD grâce à la gestion Intel Quick Sync Vidéo et aux pilotes intégrés dans le Windows 10 familial pré-installé. Au vu des spécifications de l’engin, je doute que la machine soit spécialement abordable et intéressante pour un particulier, on n’a pas encore d’idée de prix mais le fait que la solution vise un marché pro et au vu de ses limitations et de sa probable non-évolutivité, ce ECS PB01CF ne me parait pas être un bon investissement à glisser sous un téléviseur.

Source : ECS via Anandtech et liliputing

 

4 commentaires sur ce sujet.
  • 6 mai 2017 - 7 h 49 min

    Pourquoi ne pas mettre 2 USB 3.0 puisque compatible USB 2.0

    Répondre
  • 6 mai 2017 - 9 h 22 min

    J’adore leur “gallery” chez ECS: 4 photos de la face avant de leur produit.
    Si je compte bien doit y avoir uniquement HDMI ethernet et alimentation en face arrière (pas d’usb), anti vol sur un coté, micro sd de l’autre et les usb sur l’avant.

    C’est un peu dommage, il va souvent se retrouver en mode pieuvre ce qui fait perdre de la place.

    A voir si ventilation est permanente. On ne voit pas d’aération sur les cotés/face avant/ dessus. Tu penses que des ouvertures sont présentes dessous ou en face arrière ?

    Les fonctions “Remote Power Control” et “Watchdog” sont de bonnes idées (vive les cartes ILO )

    Répondre
  • 6 mai 2017 - 12 h 11 min
  • 7 mai 2017 - 8 h 20 min

    6 watts de TDP chez Intel, ça a besoin d’être ventilé ?
    Les perfs sont assez proche d’un rk3399…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *