E-Ink détaille les améliorations de son encre couleur Kaleido Plus

Les liseuses couleurs se multiplient avec, en toile de fond, une technologie qui mûrit enfin. E-Ink est un acteur majeur de cette révolution grâce à la technologie Kaleido Plus.

Différentes liseuses couleur sont apparues ces dernières semaines après des années de disette et de fausses promesses sur ce segment. Le technologie Kaleido Plus de E-Ink est derrière ces nouvelles solutions et elle semble bien partie pour devenir une nouvelle référence sur ce segment.

Pocketbook 740

L’encre numérique couleur, cela a été pendant très longtemps une promesse de la part des plus grandes marques. Mais entre les rachats de technologies et les démonstrations en grande pompe, bien peu de produits ont finalement émergé sur le marché. E-Ink semble vouloir enfin faire bouger les choses avec sa technologie Kaleido Plus. Une encre numérique couleur qui, si elle n’est pas parfaite, semble suffisamment solide pour que différents acteurs l’utilisent dans des produits commerciaux.

E-Ink Kaleido Plus

En 2020, E-Ink lancait Kaleido Color, une première génération d’encre numérique permettant d’afficher 4096 couleurs. Un premier pas sur ce marché grand public qui n’a pas eu énormément d’impact sur le secteur. Cette année, c’est donc au tour de Kaleido Plus d’émerger et au troisième mois de 2021 nous avons déjà deux produits commercialisés. La PocketBook 740 Color ainsi que la Onyx BOOX Nova3 Color emploient cette technologie.

Qu’est-ce qui a décidé ces deux industriels à se lancer sur ce segment couleur ? E-Ink le détaille dans un communiqué de presse. La marque précisant les évolutions notables entre ses deux générations de produit.

Le principe de base reste le même, deux affichages se complètent dans cette nouvelle solution. On retrouve d’abord 16 niveaux de gris avec une très belle finesse d’affichage puisque l’encre affiche en 300 pixels par pouce. En plus de cette encre classique, les 4096 couleurs du format sont également disponibles mais dans une définition moins élevée avec 100 points par pouce. La génération Kaleido Plus est cependant plus vive, plus lumineuse comparée à la précédente génération. On a pu le voir dans une vidéo il y a quelques temps, cette différence est visible mais pas véritablement flagrante. 

2021-03-11 16_01_24

E-Ink indique également que la saturation est plus intense et les couleurs plus franches… Cela n’est pas vraiment du à une évolution de l’encre en elle-même mais à une nouvelle technique d’illumination de celle-ci. La technologie vendue par la marque ne concerne pas que l’encre en elle même mais indique un cahier des charges pour l’éclairage frontal à employer. Cette nouvelle génération a donc été optimisée pour améliorer le rendu coloré. De la même manière, la partie logicielle a bénéficié d’améliorations techniques et en particulier d’une mise à jour des programmes permettant d’afficher le texte pour le rendre plus lisible. 

On découvre donc, en réalité, que la technologie d’encre n’a pas bougé. E-Ink a réussi à améliorer les éléments secondaires liés à cette technologie comme la lumière les algorithmes ou la gestion de la dalle.. Mais la partie technique du procédé d’affichage ne change pas.

Onyx Boox Nova3 Color

Alors pourquoi le marché des liseuses semble s’intéresser à la couleur désormais ? Deux raisons principales. La première indiquée par E-Ink est dans la possibilité offerte par Kaleido Plus d’exploiter des dalles de plusieurs formats quand la première génération était coincée sur du 6″ de diagonale. Avec des liseuses de 7.8″ et la promesse de pouvoir choisir des dalles de tailles différentes, la formule semble plus attractive. On retrouve ainsi des solutions allant jusqu’à 10.3″ chez Sony.

Un autre point sur lequel E-Ink n’insiste pas mais qui doit avoir sa place dans cet engouement pour le Kaleido Plus, l’amortissement logique de la technologie. Cette mise à jour n’est pas fondamentalement une révolution et E-Ink a donc pu commencer à amortir les frais de recherche et développement et affiner son processus de fabrication de ses encres numériques couleur. Est-ce que cela a entrainé un prix d’achat plus raisonnable pour les marques ? Une solution qui permet de proposer des produits plus accessibles au public et donc des ventes plus importantes? C’est fort possible.


Jaune
10 commentaires sur ce sujet.
  • Xo7
    11 mars 2021 - 17 h 57 min

    Je craquerai peut-être pour un écran de ce type pour un GPS rando ( affichage des cartes ign), si le tel accepte aussi le brouillard et Google play… On avance.

    Répondre
  • Xo7
    11 mars 2021 - 17 h 59 min

    Pardon, merci Pierre je n’arrivais pas à comprendre la double résolution d’écran.

    Répondre
  • 11 mars 2021 - 18 h 08 min

    @Xo7: En fait pour faire les 4096 couleurs E-Ink mélange le RVB traditionnel, ce qui fait plus de couleurs a gérer en densité par rapport au niveaux de gris.

    Répondre
  • xav
    11 mars 2021 - 19 h 50 min

    très intéressant
    merci

    perso en début de semaine j’ai craqué pour un hisense A5 pro CC sur aliexpress.
    j’avais connu le télephone de base ( le A5) grace à minimachines

    merci encore pour ça

    Répondre
  • 11 mars 2021 - 21 h 24 min

    @xav:

    Y a un rétroéclairage sur le hisense A5 pro CC ? parcequer bon la nuit de l’ e-ink …

    Répondre
  • xav
    11 mars 2021 - 22 h 09 min

    @brop: je devrais le recevoir vers le 24 mais oui il y a une sorte de rétroéclairage – comme les liseuses en fait –

    Répondre
  • xav
    11 mars 2021 - 22 h 14 min
  • 12 mars 2021 - 12 h 30 min

    @XAV, mon dernier achat a mis 69 jours à arriver, j’espère que tu n’as pas prix l’envoi gratuit NLpost ! D’alleurs je n’achète plus sur cette plateforme; c’est abusé.

    Répondre
  • xav
    13 mars 2021 - 10 h 08 min

    @Dadoo:
    owned
    livraison dans les 74j & 23h, je connaissais pas ce souci
    dans mon cas c’est pas très impactant mais +de 2 mois c’est beaucoup

    Répondre
  • 15 mars 2021 - 11 h 05 min

    Bonjour, je diverge peut etre un peu (et diverge c’est beaucoup comme disait l’autre) mais je me suis intéressé aux offres de liseuses et j’ai été très surpris du résultat :
    – la gamme Kobo/Rakuten change très (trop) souvent : on voit des modèles a peine lancés qui disparaissent l’année suivante (Kobo Aura par exemple) pour être remplacés par d’autres…qui disparaitront l’année suivante. Bref, pas vraiment de cohérence dans la gamme je trouve et donc un manque de suivi de l’offre.
    – des prix exorbitants de marques comme Kobo, Vivlio par rapport à Kindle (certes Kindle ne lit pas les epubs mais quand même).
    – la généralisation des écrans 6 pouces…qui sont bien petits pour une lecture agréable. Si on veut passer au 7 ou 8 pouces, c’est une différence de 30/40 euros supplémentaires à mon sens peu justifiés.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *