Ice Tower : un ventirad pour Rapsberry Pi

Le ice Tower est un mini ventilateur posé sur un vrai dissipateur à ailettes. Il est parfaitement adapté aux cartes Raspberry Pi et va permettre de faire baisser en température le SoC Broadcom embarqué qui a tendance à méchamment chauffer dans cette nouvelle version.

Conséquence logique d’une montée en gamme d’un point de vue performances, le SoC Broadcom BCM2711 quadruple coeur ARM Cortex-A72 cadencé à 1.5 GHz du Raspberry Pi 4 chauffe encore plus que le Broadcom BCM2837 de la Raspberry Pi 3 B+. Les températures relevées peuvent atteindre les 85/86°C suivant les usages et la température ambiante, ce qui n’est pas sans poser de problèmes.

2019-07-05 18_09_27-minimachines.net

La solution pour faire baisser cette température est simple et évidente, il s’agit de la même recette que le monde PC traditionnel : Un minuscule ventirad, comprenez un radiateur et un ventilateur associés ensemble, vont pouvoir dissiper la chaleur émise par le SoC. C’est ce que propose le Ice Tower de Seeed Studio1, une solution reprenant tous les codes des meilleures solutions PC.

2019-07-05 18_10_40-minimachines.net

On découvre donc un coeur en cuivre qui se fixe au SoC via un support adapté aux cartes Raspberry Pi. Des bras viennent se positionner sur des entretoises placées au niveau des supports classiques de la carte. Ce coeur en cuivre est en contact avec des caloducs qui vont échanger la chaleur avec un corps en aluminium composé d’ailettes très fines afin d’offrir une surface d’échange d’air maximale. Le fonctionnement pour cette partie est passif. Les caloducs sont creux et abritent un fluide caloporteur. Celui-ci se vaporise en atteignant une certaine température, remonte chargé de chaleur vers les ailettes qui vont absorber cette chaleur et le re-transformer en liquide, cet échange liquide-gazeux permet de dissiper de manière très efficace la température du SoC.

2019-07-05 18_09_35-minimachines.net

Mais pour ne pas que les ailettes atteignent une température trop élevée et empêchent le système de fonctionner, un ventilateur pousse de l’air frais sur leur surface et permet ainsi de les maintenir à une température plus basse que celle des tubes caloporteurs. Maintenant ainsi le système à l’équilibre.

2019-07-05 18_04_02-minimachines.net

Le ventilateur choisi est un 7 pales alimenté en 5 volts directement par la carte Raspberry Pi mais peut également être alimenter par un source externe. La marque indique qu’un Raspberry Pi tournant à 80°C sans le Ice Tower tombe à 40°C une fois en place. Bien entendu, il y a des bémols à cette installation. Le premier est qu’on passe d’un engin 100% passif à un engin actif. Qui générera du bruit, qui pourra tomber en panne et qui accumulera de la poussière. Le second est lié à l’encombrement de la Ice Tower. La solution mesure 5.8 clm de haut pour 1.5 cm de large, elle rend le RPi beaucoup plus imposant. Cela peut néanmoins intéresser quelques utilisateurs, je pense surtout à ceux qui ont intégré une Pi dans ue station d’émulation comme une borne d’arcade par exemple.

Lancé en précommande à 19.90$, le Ice Tower annonce une disponibilité vers le 19 Juillet.

Source : CNX Software

Notes :

  1. Je ne suis pas sur qu’il ne s’agisse pas d’un materiel plutôt classique juste adapté au Raspberry Pi avec un support. J’ai mis plusieurs de mes contacts en Chine au travail pour trouver une solution du même tonneau.
23 commentaires sur ce sujet.
  • 5 juillet 2019 - 18 h 32 min

    mieux faut un simple petit radiateur pour la pluspart des cas :)

    Répondre
  • 5 juillet 2019 - 18 h 43 min

    Je préfèrerais un rad low profile avec un ventilateur plus grand mais moins bruyant.

    Répondre
  • Luz
    5 juillet 2019 - 18 h 48 min

    Là, ça commence réellementà ressembler à un ordinateur !

    Répondre
  • 5 juillet 2019 - 21 h 18 min

    Pratique quand il est à moitié renfermer par contre pour le Raspberry 4 y a t il aussi contact avec la ram

    Répondre
  • 5 juillet 2019 - 21 h 53 min

    farnell vient de me prévenir que ma RPI arriverait fin AOÛT et pas fin juillet.
    Tant mieux, cela laissera le temps à l’OS comme au matos “à rajouter en plus” d’éclore et d’être nickel.

    J’attends beaucoup de cette version (y compris pour un “laptop” en impression 3D, mais on verra bien).

    En tous cas, ce système a au moins l’avantage de permettre une utilisation “correcte” du matos (comprendre, dans les bonnes températures) et d’éviter les soucis de la V3 qui obligeait une box en alu (avec les soucis pour le Bluetooth notamment).

    On attend et on voit venir.

    Sinon, la solus me rappelle celle de coolermaster à l’époque des athlon 2000 et leur solus était super, super silencieuse (tout en cuivre aussi).
    avec un petit noctua peut être…

    Répondre
  • 5 juillet 2019 - 22 h 40 min

    Ce ventilateur me laisse froid…

    Répondre
  • 6 juillet 2019 - 8 h 01 min

    J’ai testé mon rasp 4, et il faut dire que ce qui est impressionnant, c’est l’affichage. Je n’avais pas l’habitude que mes raspberry prennent la résolution native de mon écran !

    Au delà,effectivement, le processeur chauffe de façon incroyable. le petit dissipateur que je place habituellement sur celui-ci semble loin d’être suffisant cette fois ci.

    Par ailleurs, s’il est confortable d’avoir 4Go, je ne pense pas que ce soit nécessaire dans la plupart des usages, 2Go seront suffisants.

    Enfin, dommage, NextClouPi ne fonctionne pas encore avec un rasp.4 pourtant, avec le gain en RAM, USB3 + vrai gigabit, j’espère gagner en fluidité sur ma solution à base d’un 3+, qui est exploitable, mais vraiment lente !

    Répondre
  • 6 juillet 2019 - 8 h 03 min
  • 6 juillet 2019 - 9 h 05 min

    Si on veut aller vers une vraie solution, il faut accepter l’idée d’un plus grand boîtier, intégrant les contraintes de refroidissement et de ventilation, et se basant sur un plus large ventilateur sous-volté. Pour tous les usages sans contrainte de places (dans tous les cas, cela demeure petit…) on peut avoir du très fonctionnel tout en demeurant inaudible.

    Répondre
  • 6 juillet 2019 - 11 h 34 min

    @Grrr: as tu essayé de l’installé via docker?

    Répondre
  • 6 juillet 2019 - 11 h 46 min

    @Steph:

    ou cela
    totalement passif

    Répondre
  • 6 juillet 2019 - 19 h 20 min

    Ca m’a donné envie, et en allant voir les soldes chez Docmicro je me suis pris des waterblock pour RAM MCX One, pour mettre sur des Rasberry Pi4/3B+.
    Reste qu’a trouver une petite pompe à eau quelque part…

    Répondre
  • 6 juillet 2019 - 19 h 32 min

    Pas mal,
    Il ne manque plus qu’un boîtier sympa et je craque 😀

    Répondre
  • 7 juillet 2019 - 9 h 51 min

    Attention aux caloducs, leur fonctionnement est basé sur la gravité, et ne fonctionnent pas dans tous les sens!
    C’est déjà un problème sur PC où ils fonctionnent très bien à plat sur une table de bench, mais beaucoup moins bien dans une tour classique à la verticale. Sur un système embarqué attention à ne pas fixer la CM à l’envers ce radiateur ne fonctionnerait plus du tout

    Bon sinon l’autre principe des caloducs est de déplacer la chaleur pour avoir une plus grande surface de dissipation, vue la taille minuscule du radiateur, je doute qu’il y’ait un quelconque intérêt.

    Répondre
  • 7 juillet 2019 - 12 h 24 min

    @fofo

    Tout a fait d’accord avec toi sur l’installation a l’envers de ce radiateur. Mais sur le plan vertical ça fonctionne aussi mais il sera moins efficace comme sur les pc portable et sur la Dreamcast Jap.

    Répondre
  • 7 juillet 2019 - 23 h 04 min

    On va attendre 1 an que tout soit au point c’est mieux . Si il gère le 4k à 60 images par secondes , il gérera le 8k à 30 images par seconde .
    En plus il sera moins cher .

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 10 h 20 min

    Le kit est t’il livré avec le frein filet nécessaire a toutes ces vis ?

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 10 h 31 min

    @brop:

    Le passage de la 4k à là 8K c’est 4 fois plus de pixel alors je doute que ton calcul soit bon ;)

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 10 h 48 min

    @orangina rouge: Pareil, je dois aussi attendre fin août pour mon pi4… Mais cela ne va pas me gêner pour faire mon laptop (cp bouleau ou compact et aluminium) en me basant sur mon rpi3+. Par contre, ce genre de refroidissement ne sera pas de la partie, bien trop gros :(

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 15 h 41 min

    @brop:
    L’Odroid C2 gère le 4k depuis longtemps :D

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 20 h 07 min

    Merci mais je suis patient :)

    Répondre
  • jpg
    9 juillet 2019 - 11 h 25 min

    Au final c’est plus une solution vraiment économique: Raspberry + Boitier + Alim + Dissipateur.

    Répondre
  • 12 juillet 2019 - 7 h 23 min

    Si le Caloduc contient un liquide qui se vaporise, faut il qu’il soit orienté de façon a ce que le liquide touche le processeur ?
    Que ce passe t-il si la carte est orientée tête en bas ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *