Dell Latitude 7320 : Dell entre dans la Surface

Avec le Dell Latitude 7320, la marque se positionne sur un produit très proche de la gamme Surface de Microsoft. Une solution 13 pouces musclée et pas vraiment donnée.

Le Dell Latitude 7320 2021 est un PC Hybride au format tablette très proche du standard lancé par Microsoft avec ses Surface. On retrouve cette idée du clavier détachable et de la béquille mais également un affichage qui se positionne sur un ratio en 3:2 plus orienté vers la bureautique et la gestion de documents que le multimédia.

Dell Latitude 7320

Pas donné, le nouveau Dell Latitude 7320 démarre sa gamme à partir de 1159€ pour partir bien plus haut suivant les options choisies. Le processeur, sur une base Intel Core de onzième génération, pourra monter jusqu’aux Core i7 avec fonctions vPro. On retrouvera donc des chipsets graphiques Intel Iris Xe et jusqu’à 16 Go de mémoire vive LPDDR4X-4266 pour un maximum de 1 To de stockage PCIe NVMe.

Dell Latitude 7320

L’écran choisi est un 13.3 pouces de diagonale en FullHD+, c’est à dire du 1920 x 1280 pixels. Une proposition qui permet à Dell de maintenir ce ratio d’affichage en 3:2 pour plus de confort en usage bureautique. La béquille et le clavier magnétique finiront de transformer cette tablette en un portable traditionnel. La luminosité indiquée est bonne avec 500 cd/m², du classique sur ce type de produit mobile employant une dalle IPS.

Le Dell Latitude 7320 2021 vise clairement les professionnels ayant un besoin à la fois de portabilité en déplacement mais également du confort d’un véritable ordinateur portable en mode sédentaire. En mode tablette, on retrouvera la possibilité de pianoter directement à l’écran ou de prendre des notes avec un stylet. En mode plus sédentaire, le recours au clavier et au pavé tactile offrira la productivité habituelle.

Dell Latitude 7320

La machine propose une ribambelle d’options avec un modem 4G optionnel, un lecteur de cartes SIM adapté, des fonctions biométriques avec un lecteur d’empreintes digitales et une webcam embarquant un module infrarouge. Un module Wifi6 et Bluetooth 5.1 sera intégré et un adaptateur USB vers Ethernet Gigabit livré par défaut. Les versions 4G de l’appareil seront livrées avec un modem Qualcomm Snapdragon X20 LTE. Un module NFC est également intégré à l’engin.

Dell Latitude 7320

Un effort a été fait par la marque pour proposer une webcam digne de ce nom avec un module frontal en 5 mégapixels proposant des enregistrements 1080P à 30 images par seconde et un double microphone stéréo. Au dos, une solution 8 mégapixels toujours en 1080p permettra de prendre des clichés ou des vidéos encore mieux définies. De quoi filmer des visioconférences confortablement ou partager des éléments de terrain avec l’option 4G. Chantiers, visites virtuelles et autres usages en mobilité ou la possibilité de filmer son environnement devient de plus en plus utile.

Dell Latitude 7320

On retrouve une connectique moderne, c’est à dire très limitée par défaut, le format tablette n’aidant pas à multiplier les ports. La tablette proposera deux ports Thunderbolt 4 supportant chacun le transport de données, la vidéo et la charge en Power Delivery. Positionnés de part et d’autre de l’écran, ils permettront de connecter le Dell Latitude 7320 facilement quel que soit le côté de la prise d’alimentation ou l’écran. Des options de chargeurs 45 Watts ou 65 Watts en USB Type-C seront disponibles suivant les puces embarquées pour recharger la batterie 63 Whr intégrée.

Dell Latitude 7320

Enfin, Dell a particulièrement travaillé l’usage de son stylet actif avec un système de charge original. Le stylet a une batterie interne qui se recharge sans fil, son autonomie de base n’est pas énorme en soi avec 90 minutes d’usage continu, mais il suffit de le déposer dans l’emplacement prévu au dessus du clavier pendant 30 secondes pour le recharger totalement. Le stylet sera magnétisé par son dock et sa charge commencera immédiatement pendant que vous irez rapidement vous chercher un café… Le revers de la médaille est dans l’approche “clavier” de la recharge. Ainsi, si vous laissez ce dernier dans une sacoche et partez sur le terrain avec votre tablette et son stylet, celui-ci n’aura que son heure et demie d’autonomie au mieux…

Dernier “détail”, le Dell Latitude 7320 porte le même nom que son prédécesseur actuellement en vente chez Dell sous processeur Intel de onzième génération. Et cela même si il ne s’agit pas du tout du même engin… Les formats “détachables” ne sont pas encore apparus en France malgré une annonce de disponibilité immédiate.


Pas de Pub
21 commentaires sur ce sujet.
  • 4 mai 2021 - 15 h 23 min

    Du 1920*1080,c’est un peu limite pour ce type de portable.
    D’autant plus dommage que la fiabilité des surface pro est si problématique qu’une offre concurrente sérieuse pourrait me faire changer de crèmerie

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 15 h 39 min

    @kinderguano: L’écran choisi est un 13.3 pouces de diagonale en FullHD+ c’est à dire du 1920 x 1280 pixels.

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 15 h 47 min

    Le design à bordure fine (comme la Surface X) met un coup de vieux aux Surface Pro. Bien vu les 2 ports Thunderbolt 4 que MS refuse tjs à ses Surface Pro, probablement pour ne pas faire d ombre à son port propriétaire Surface connect. Mais la définition est un peu faiblarde pour le prix. Même les Surface-like chinoise (Chuwi ubook X par exemple) proposent mieux.

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 16 h 17 min

    Pas mal pour concurrencer les surface…
    Hâte de mettre la main dessus pour tester.

    @kiderguano du FullHD+ sur du 13 pouces c’est pile poil ce qui faut (à mon sens).

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 16 h 22 min

    @sidero et @kinderguano

    Si vous arrivez à voir la différence avec un 4k ou moins sur du 13″ alors vous devez avoir des yeux bioniques :) !

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 17 h 12 min

    J’ai pu voir sur le long terme un utilisateur professionnel de ce genre de design en mobilité et au final c’est pas ergonomique du tout, et même fortement bancal sur les bureaux chargés de papiers et de machines. Et je suppose que c’est irréparable aussi.

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 17 h 21 min

    Hello, il faudrait voir le poids de l’engin (ou j’ai loupé ce détail auquel cas désolé).
    Autre point qui m’interpelle, c’est la protubérance à l’arrière, on a bien un engin fin mais avec ce dépassement, il faudrait bien vérifier que l’ergonomie ne soit pas affectée.

    En espérant voir un concurrent à la Surface Go sur AMD un jour, ça en ferait peut-être une belle minimachine.

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 19 h 08 min

    @sideroon peut toujours trouver/avoir plus, la question c’est pour quoi faire ?
    Hausse de prix de l’écran, baisse de l’autonomie.
    Je trouve ce choix plutôt rationnel.

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 21 h 14 min

    Tablette instable à béquille et clavier rapporté: Dell concurrence une solution boiteuse et hors de prix. Succès assuré!

    Répondre
  • 4 mai 2021 - 21 h 15 min

    @Franck: @sourioplafond:
    Ca n’a rien avoir avec le fait d’avoir des yeux bionique ^^
    Qd tu utilises des softs graphiques (mon cas) avec des interfaces riches, t’es bien content d’avoir un écran bien défini où les menus, les barres et les boutons s’affichent clairement. Qd je passe de l’écran de mon clone de Surface Pro (2160×1440) à un écran FHD, mes yeux pleurent… Mon espace de travail se trouve raboté… ;-)

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 0 h 57 min

    Jolie Machine bien présentée !

    Juste une petite remarque concernant le ratio écran :

    “…un affichage qui se positionne sur un ratio en 3:2 plus orienté vers la bureautique et la gestion de documents que le multimédia”.

    Le multimedia rapporté aux autres ratios d’écran, c’est juste valoriser un certain usage vidéo qui se veut plutôt 16/9ème. Mais le multimedia su PC ne s’arrête pas à la lecture vidéo. Laquelle offre d’ailleurs plein de ratios différents comme ceux issus du filmage par smartphone à la verticale, avec un rendu bien plus étriqué sur un écran 16/9 ou 16/10 qu’avec un 3:2.

    De même, l’exploitation du montage vidéo est plus pratique sur un écran 3:2 pour avoir plus de pistes visibles et gérables directement à l’écran sur ces petits tailles. Elles s’empilent à la verticale et c’est dans ce sens là qu’un peu de place est bienvenu quand on fait du montage multipistes sur de petits écrans. Surtout si on affiche les vignettes vidéo. Idem pour les logiciels audio. Et on est donc bien dans des pratiques multimedia courantes.

    Donc pour la création multimedia, dans ce format 13″, je préfère cette tablette Dell 3:2 à la Lenovo Yoga Duet 16/10 présentée récemment. Même au prix de deux bandes noires à la lecture d’une partie des films en visionnage plein écran. Appréciation qui devient relative plus la taille des écrans devient grande.

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 1 h 25 min

    @Chouette Mâ-Mâ: D’où l’intérêt d’écrire multimédia plutôt que création multimédia…

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 10 h 33 min

    @Chouette Mâ-Mâ:
    Pierre parle de consommation et non de production de multimédia. Pour regarder Netffix, le 16/10 est certes un plus.
    Mais comme tu le souligne, sur des machines portables, dès qu’on bosse sur des interfaces riches avec moult fenêtres, barres de menus, barres d’options, panneaux outils, espace de travail et autre panneau flottant, rien ne vaut un bon 3/2 ultra défini.
    J’ai eu l’occasion de travailler sur une Surface book 15 (3240 par 2160 pixels), c’est royale sous Photoshop, Illustator et Painter :)

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 12 h 40 min

    @Pierre Lecourt

    “D’où l’intérêt d’écrire multimédia plutôt que création multimédia”…

    Ecrire multimedia n’exclut pas la création, cela englobe consommation et création sans autre précision.

    Pas de vaine querelle, mais juste l’idée que cette partie créative de plus en plus prégnante dans le usages des acheteurs est le parent pauvre de l’appréciation du bon ratio à l’achat d’un écran de laptop ou tablette par la plupart des chroniqueurs, tous sites confondus.

    Comme je l’ai écrit, il n’y a pas que la lecture de vidéo ou faire de la bureautique dans l’usage d’un ordinateur pour choisir son ratio écran. La création multimédia importe plus à la génération TikTok Youtube Instagram que Word ou Excel. Le 3:2 leur conviendrait mieux mais on ne leur dit pas. idem pour les pros ou créatifs confirmés comme Sidero le valide.

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 12 h 45 min

    @Chouette Mâ-Mâ: Ouais ? Moi je sais pas, j’écris en ligne depuis un moment en séparant toujours distinctement les machines de création des machines de consultation. De manière très étanche tant les usages et les solutions sont différents. Quand je parle de multimédia, j’entends consultation multimédia. Quand je parle de machines créatives je précise toujours leurs possibilités.

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 13 h 01 min

    Chouette Mâ-Mâ: Le problème de ce genre de discours, c’est un problème de nombril. J’écris comme je le souhaite parce que c’est ce que je ressent. Mais tu as toujours un commentateur qui va dire que Multimédia c’est plus ci ou plus ça. Un autre qui, au contraire, va demander une autre définition. Un troisième qui va dire que non, le 16:9 c’est mieux pour la création car ca permet d’apprécier le vrai ratio de ses films en plein écran. Ce qui est indispensable à son processus de création perso. Des avis de chacun, des définitions différentes. Aucun consensus. Sans compter certains logiciels qui ont pris cet état de fait et ont construit leur interface pour s’étaler en largeur comme Resolve.

    Du coup, ben, faut faire avec le site qu’on consulte et son taulier. Je pense qu’un amateur de vidéo, qui regarde Netflix au fond de son lit sur sa machine aura plus de plaisir a utiliser un engin en 16/9 ou 16/10 qu’en 3/2. Donc j’écris que c’est plus adapté au travail documentaire qu’au multimédia puisqu’il ne bénéficiera pas du bon ratio pour la plupart des vidéos aujourd’hui.

    Et comme la majorité, la très grande majorité des gens regardent des films plus qu’ils n’en montent, je suppose que c’est là vision la plus large et globale de mon lectorat. Lectorat que j’ai habitué a lire les détails des possibilités de création multimédia quand il en était question. Et ici je ne pense pas que cela soit l’objectif de cette machine que de monter des films en format large. Je peux me tromper mais celui qui va dépenser plus de 1000€ dans un engin ultramobile de ce type pour faire du montage se gourre de machine.

    Ton problème semble être la gestion des pistes multiples pour le montage. J’imagine bien la tête d’un engin de ce genre avec 3 piste UltraHD en parrallèle. La machine serait au fraises. Et puis pour d’autres ce n’est pas le point le plus important puisqu’ils vont utiliser leur pavé tactile pour naviguer rapidement dans les pistes. Pour eux une machine de création multimédia sera plutôt celle avec un gros pavé tactile ou une vraie belle paire d’enceintes.

    Voilà le problème, regarder à travers ses propres appétits pour tenter de définir ceux des autres c’est une obligation que l’on doit proposer et tenir quand on écrit au quotidien sur un blog. Mais pas vraiment ce que l’on peut exiger des autres pour autant. Je respecte ton choix, respecte le mien.

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 13 h 32 min

    @Chouette Mâ-Mâ:
    Dans l’esprit de bc et même des constructeurs au vu de leur présentation commerciale, qd on parle de machines multimédia, on fait référence à la consultation. Qd cela concerne la production de multimédia, on parle alors de machines pour créatif. Donc Pierre a raison qd il parle d’écran 3:2 orienté production plutôt que multimédia.
    On en a pour preuve le marché des tablettes Android. Les ratio 4:3 et 3:2 sont les plus adaptés à ces appareils. pourtant, les tab avec le petit robot vert sortent en 16:10. Google n’ayant pu convaincre les dev pour avoir sur Android l’écosystème de l’ipad, les tablette Android restent cantonné essentiellement à la consultation. Elle sortent donc toutes, même les hauts de gamme avec un ratio en 16:10 plus propice pour regarder Netflix ;)

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 14 h 54 min

    @Sidero

    C’est pas très clair quand tu dis que “Qd cela concerne la production de multimédia, on parle alors de machines pour créatif. Donc Pierre a raison qd il parle d’écran 3:2 orienté production plutôt que multimédia.” Tu voulais dire bureautique et pas production ? 

    Mais multimedia, ce n’est pas d’ailleurs que la vidéo.. Tu dis toi-meme qu’une Surface avec son format 3:2  “c’est royale sous Photoshop, Illustator et Painter”.  

    Ce Dell qui comme le dit l’article va jusqu’au Core i7 et 16 Go de mémoire et un maximum de 1 To de stockage est parfaitement capable de monter plusieurs flux d’UltraHD dans Davinci Resolve, par exemple. Ce logiciel dispose d’excellents réglages comme le calcul des effets spéciaux en tâche de fond rendant le compositing facile d’usage avec la moindre exploitation des temps morts. Et un montage, c’est aussi des photos et des titres sur les couches de travail. Par ailleurs de nombreux usagers – dont beaucoup de youtubers – tournent et montent en 1080  (full HD), format leur offrant plus de souplesse en montage multipistes comme en stockage de rushes. 

    Mais j’accepte parfaitement que ma vision des usages soit une distortion de la réalité objective des usages de ce genre d’engin. Et Pierre, comme il le précise judicieusement, connait mieux son lectorat bien évidemment. 

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 17 h 03 min

    @Chouette Mâ-Mâ: Oui, il peut. Mais acheter ce genre d’engin pour faire du montage UHD c’est comme acheter un épluche légume pour aller à la chasse, c’est pas le mieux calibré.

    Conseiller un engin de ce type, qui va throttler au bout de 2 minutes de rendu sous Resolve parce qu’ils n’est pas fait pour ça, aura une incidence réelle sur la productivité d’un monteur vidéo. Au contraire, conseiller un engin avec une solution GTX/RTX prise en charge par Resolve Studio pour le même tarif (on parle d’un engin a 1500€ HT en Core i7) semble être un meilleur investissement pour un engin dédié à la création.

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 18 h 58 min

    J’adore ma surface pro 2017 ; celle-ci pourrait bien me faire de l’œil.

    Pas pressé, j’attends de voir les premiers retours in situ.

    Répondre
  • 5 mai 2021 - 19 h 05 min

    @Chouette Mâ-Mâ:
    “Donc Pierre a raison qd il parle d’écran 3:2 orienté production plutôt que multimédia.” Tu voulais dire bureautique et pas production ?”
    Je parlais bien de multimédia. Un PC multimédia, historiquement, c’est un PC capable de consommer du multimédia. Qd j’étais gamin, pour avoir un machine multimédia, il fallait ajouter une carte sonore (comme feu Sound Blaster), une carte vidéo avec accélération matériel (et une carte fille 3D pour jouer), des enceintes et un grand écran (pour l’époque). Les PCs classiques, c’est eux qui étaient pour la bureautique^^
    Après, tu as une vision de power-user, donc je peux comprendre que tu ne veuilles reteindre le multimédia à la seule consultation. Mais pour la grande majorité des consommateurs, un PC multimédia sera une machine apte à consommer du multimédia.

    il y a qlq années, je bossais sur mon excellent laptop Asus (W2J) vendu comme PC multimédia (à cause entre autre de son tuner TV), mais qui de part ces spec à l’époque (écran bien défini pour l’époque avec une très bonne colorimétrie) me servait de station de travail. Je l’ai remplacé plus tard par un laptop gaming (le 1er Asus ROG) pour les mêmes raison alors que je ne jouais pas. Tout ça pour dire que que la “catégorisation” peut être subjective suivant les attentes/usages qu’on a ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *