Compulab Fitlet-RM : Un minuscule PC hyper résistant à vocation pro

Le Compulab Fitlet-RM est fidèle aux habitudes de la marque. Produire des solutions compactes à vocation plus industrielle que grand public, qui aménagent dans un châssis solide, une configuration à la large connectique. Cette nouvelle solution offre ainsi deux configurations particulièrement adaptées à un usage en milieu professionnel avec un châssis hyper solide.

Résister au chocs, à la poussière, aux vibrations et à l’écrasement, des éléments qui ne sont pas forcément utiles lorsque l’on place son PC dans son salon à moins d’avoir eu des sextuplés turbulents. La marque vise ici les automates, les engins à piloter et autres problématiques industrielles où la présence d’un MiniPC peut rendre de grands services.

Compulab Fitlet-RM

Le système de dissipation passif de Compulab

Ainsi le Compulab Fitlet-RM est protégé par une coque métallique en aluminium et zinc de 10,8 cm de large sur 8,3 cm de profondeur et 2,4 cm d’épaisseur pour 220 grammes. Des dimensions compactes qui n’empêchent pas la machine d’être robuste et résistante. Elle supportera les chocs mais également des conditions de travail rudes comme des températures allant de -40 à +70°C malgré sa conception fanless.

Compulab Fitlet-RM

A l’intérieur du châssis, on retrouvera un système à basse consommation basé sur un processeur AMD A10 Micro-6700T quadruple coeur cadencé de 1.2 à 2.2 GHz avec 2 Mo de cache L2 associé à un chipset graphique Radeon R6. Une puce qui ne dissipe que 4,5 watts de TDP et qui ne consomme quasiment rien, la solution toute entière dépensera entre 4,5 watts et 10,5 watts entre sa veille et son utilisation intensive. Pas du haut de gamme d’un point de vue performances mais suffisamment de performances pour faire tourner de nombreux systèmes et outils très correctement. Windows à partir de la version 7 et Linux Mint 17.2 sont annoncés comme parfaitement supportés.

Compulab Fitlet-RM

Compulab Fitlet-RM

Le Compulab Fitlet-RM XA10-LAN

L’autre élément intéressant vient de la connectique proposée puisque la machine sera déployée en deux versions : La première baptisée Compulab Fitlet-RM-iA10 embarquera deux prises Ethernet Gigabit, un Wifi de type 802.11ac sur port MiniPCIe, deux ports USB 3.0 et quatre ports USB 2.0. Elle sera vendue environ 311$. La version Compulab Fitlet-RM-XA10-LAN disposera de quatre ports Ethernet, tous également en Gigabit, un Wifi de type 802.11b/g/n, deux USB 3.0 et trois ports USB 2.0 pour 327$.

Compulab Fitlet-RM

Compulab Fitlet-RM

Le Compulab Fitlet-RM iA10

Les deux modèles embarquent un support SoDIMM DDR3 capable d’embarquer 8 Go de ram, un port mSATA pleine taille, un lecteur de cartes MicroSDXC, deux ports Jack audio 3,5 mm dont un compatible S/PDIF optique avec une capacité de gestion d’un son 7.1.

Source : Hackerboard et Fit-pc.com

6 commentaires sur ce sujet.
  • 1 juillet 2016 - 12 h 12 min

    A noter également un test récent ici : http://www.anandtech.com/show/10244/compulab-fitletxa10lan-review-a-fanless-amd-ucff-pc-for-networking-applications/8

    Dans lequel on apprend notemment que l’APU A10-6700T est configurable de 4.5 à 25w dans la bios et que Compulab a sorti un radiateur supplémentaire à installer au dessus du boitier.

    Le boitier de base semble tenir les 5w à 100% 24/24. Avec le nouveau radiateur, la machine tient les 15w …

    Avec cette nouvelle réserve de puissance, cet APU surclasse la concurrence Intel sans grand mal … (et l’anéantit sue le GPU :p)

    Vivement les futur APU “Zen” :D.

    Répondre
  • 1 juillet 2016 - 12 h 44 min

    En fait, si problème de résistance il y a, ce sera du côté de la connectique qu’il faudra se tourner…

    Répondre
  • 1 juillet 2016 - 18 h 28 min

    Merci, potentiel très intéressant pour les applications pro en environnement extrême. Mais qu’en est-il réellement en ce qui concerne la résistance à la poussière ? A-t-on des précisions de ce côté ?

    Répondre
  • 1 juillet 2016 - 22 h 14 min

    la resistance à la poussière sera de zero ou presque, la poussière passera par les connecteur.
    Pour avoir une résistance à la poussière il faut mettre le cas échéant des caches en platisque.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 - 8 h 35 min

    Un gars de Compulab a apporté des informations intéressantes sur cnx-software …

    Il a répondu à un internaute s’étonnant d’un bios ajustable jusqu’à 25w pour un proc avec un tdp de 4.5 w

    “The APU can consume up to about 10W, where frequency and voltage are dynamic. The 25W threshold is there to keep BIOS compatibility with other CPUs in the family like GX-424CC used in fitlet-T.

    In fact, one of the reasons fitlet-RM was introduced is to extend the thermal headroom in order to unleash the full performance of the A10-Micro 6700T. This was achieved by redesigning the case to be all-metal – increasing the effective heat-dissipation surface.”

    Ce serait bien que les informations de conso max reviennent chez les fabricants de processeur … Cela devient usant de voir des proc pouvant pomper 10w avec un minuscule rad dissipant au max 5w :O.

    Répondre
  • 6 juillet 2016 - 8 h 38 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *