Compal Flex Book : un concept de machine à écran souple

Parmi tous les concepts présentés par Compal au IF Design, ce Flex Book est peut être le moins réaliste. Celui ayant le moins de chance d’être proposé. Ce portable employant un écran 13.3″ souple plié en deux offre pourtant des fonctionnalités sympathiques.

Le Compal Flex Book propose un écran de 13.3″ de diagonale en mode portrait. Plié en deux grâce à une dalle souple, il se divise en deux affichages qui se superposent pour se transformer en un format de portable traditionnel. L’écran du bas joue le rôle de clavier tandis que celui du haut reste un écran classique. 

Flex Book

Le Flex book pourra bien entendu s’ouvrir totalement et se transformer alors en écran 13.3″ classique ou en tablette de grand format. Un clavier amovible est pensé pour se positionner sur l’écran du bas afin de retrouver une interface physique plus agréable que le tactile tout en permettant de piloter l’écran 13.3″ une fois déployé et positionné en face.

L’écran souple saurait prendre en compte à la fois le tactile capacitif calssique mais également les stylets actifs. Un détail intéressant pour ceux qui cherchent une solution à la fois compacte en mode portable mais également capable de proposer une belle surface pour dessiner en mode tablette. Telle qu’elle est présentée, la solution aurait beaucoup d’avantages.

Flex Book

Outre ces usages classiques de tablette et de pseudo-netbook, l’engin serait également capable de se comporter comme un livre et saurait afficher sur deux écrans séparés. Cela ferait du Flex Book un bon candidat pour un portage de Windows 10X… si le portable sort un jour. Ce qui n’est franchement pas gagné.

Flex Book

Beaucoup d’éléments me laissent à croire que ce type de produit est difficile à assumer pour Compal et encore plus pour ses partenaires. Ce type de produit est difficile à envisager comme un modèle confortable, commercialement parlant. L’engin coûtera cher, très cher à produire et à garantir dans la durée. Ce type d’écran souple avec une couche tactile et une prise en charge de stylet actif est peu produit. Mais c’est également peu valorisant pour une marque de passer par un ODM comme Compal pour ce genre de machine. Si un constructeur sort ce genre d’engin , vendu fort cher en général, c’est pour mettre l’accent sur les technologies qu’il maîtrise. Une manière de mettre en avant son savoir faire en tant que concepteur et constructeur. Passer par une société tierce pourra avoir du sens mais uniquement au moment où le prix se sera considérablement assagi pour ce type de machine. Quand ce type de dispositif deviendra plus commun, plus banal… ce qui n’est pas encore pour tout de suite.

Sources : Liliputing et IF Design

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
5 commentaires sur ce sujet.
  • Tof
    17 février 2020 - 17 h 04 min

    C’est la fête à Compal ce mois-ci: 7 articles en 12 jours… ;)

    Parmi les partenaires de Compal, il y a Lenovo (mais aussi Acer et d’autres vendeurs de laptops). Lenovo avait annoncé le ThinkPad-X1-Fold qui lui ressemble assez. Sachant que Compal conçoit certains de leurs ordinateurs (le Thinkpad Yoga en 2014, tout comme le Acer Swift c’était de conception Compal), y-a fort à parier que si ce Thinkpad Fold sort, ce sera du Compal.

    https://www.notebookcheck.net/Lenovo-ThinkPad-X1-Fold-with-flexible-screen-will-be-available-mid-2020-cost-a-lot-of-money.448945.0.html

    Répondre
  • 17 février 2020 - 18 h 16 min

    Je ne sais pas ce qu’ils fument chez Compal mais ils ont des idées en pagaille…..

    Répondre
  • 17 février 2020 - 18 h 19 min

    Les écrans pliables ne sont pas encore au point.
    On le voit avec le Fold, le Razr, le Flip Z. Dès ces écrans sont touché j’ai bien dit touché un peu trop fortement il marque voir se détériore.
    Pour dire que la techno n’est pas au point et pourtant les fabriquants les commercialisent comme étant un produit fini.

    Répondre
  • 18 février 2020 - 16 h 33 min

    Pour le tenir comme montré sur certaines photos, il faudra qu’il reste largement sous la barre du kilo. Et encore …

    Répondre
  • Ben
    18 février 2020 - 20 h 02 min

    Moi je rêve d’un objet qui est une tablette de 13″ dont l’écran est e.ink et flexible de façon non pas à replier la machine mais à pouvoir en orienter une partie pour pouvoir l’utiliser comme un laptop. Donc pas de risque de marquer l’écran ou de l’endommager par de trop fréquentes ouvertures / fermetures.

    Dédié à l’écriture et à l’édition de texte, elle aurait aussi un navigateur web full text. Elle serait tactile, on pourrait l’utiliser avec un stylet pour dessiner et y prendre des notes manuscrites. On pourrait aussi y brancher un clavier filaire et une souris filaire également.

    Elle serait équipée du wifi et du bluetooth, et serait capable de monter des volumes externes comme un smartphone, une clef usb ou une SD card et pourquoi pas un SSD. L’Os pourrait être un lineage ou un /e/ dans le cas où on voudrait bénéficier de l’écosystème Android sans le profilage, ou une distribution linux ultra-légère avec un gestionnaire de fenêtre de type tilling windows manager. Ce serait un système sur lequel on a la main, robuste, et qui ne rende pas le hardware obsolète au bout de 2 ans.

    Légère, ayant une bonne autonomie, dédiée à la productivité en rapport avec le texte, que ce soit pour écrire ou pour coder, elle serait de plus robuste, waterproof, et confortable pour les yeux.

    Bon évidemment, à part créer moi-même l’objet, on est très loin aujourd’hui de tablettes faîtes pour autre chose que pour consommer du contenu….. Malheureusement je n’ai aucune des compétences techniques requises pour fabriquer même dans mon garage une telle machine.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *