Chute des tarifs imprévue sur la mémoire vive

Une bonne et inattendue nouvelle que cette chute des prix de la mémoire vive recensée par DRAMeXchange. Un mouvement significatif a marqué ce premier trimestre avec de 25 à 30% de baisse sur les composants.

DRAMeXchange a publié un nouveau rapport sur l’évolution des tarifs de la mémoire vive pour ce premier trimestre 2019. Les conclusions sont limpides, les composants ont marqué une chute de prix beaucoup plus importante que ce que les différents analystes avaient supposé.

Cette étude confirme une tendance générale à la baisse de la mémoire qui avait débuté au dernier trimestre de 2018 et qui va en s’accélérant.Alors que la fin d’année dernière présageait une baisse globale des prix d’environ 20% sur ces premiers mois de 2019, l’analyse des chiffres annonce plutôt un mouvement de recul de 25%. Celui-ci peut même atteindre 30% sur  certains secteurs.

Il s’agit d’une très forte baisse, la plus forte chute de prix de la mémoire vive enregistrée depuis 2011. Cette chute aura des effets à long terme sur l’ensemble du marché et devrait impacter la production matérielle pour l’année entière. C’est notamment prévisible parce que malgré la baisse significative des composants mémoire à destination des smartphones, tablettes et autres machines aux composants soudés ainsi que des solutions produites comme les barrettes de DDR3L et DDR4. Les stocks n’ont pas cessé de gonfler. Les fabricants de composants, malgré la baisse des prix, voyaient leurs ventes continuer à reculer.

2019-03-06 16_43_56-minimachines.net

Cette baisse des ventes n’a donc pas eu l’effet mécanique habituel de relancer la consommation de mémoire. Le stockage de celles-ci en trop grand nombre augmentant l’offre, les prix ont accentué leur recul. DRAMeXchange indique que les producteurs ont pour la plupart en réserve au moins six semaines d’inventaire, une situation que l’on n’avait pas connue depuis longtemps sur ce marché traditionnellement à flux très tendu voire sujet à des pénuries.

La réaction ne s’est pas fait attendre et la DRAM est entrée dans une phase de baisse imprévisible. La chute a également été alimentée par la pénurie actuelle de processeurs dans les secteurs de l’entrée et du moyen de gamme. Faute de puces, il était impossible de suivre le  rythme de production habituel sur lequel les fabricants de mémoire vive s’étaient fixés pour leur production.

Cette situation pourrait perdurer à l’avenir et finir par impacter plus fortement les revendeurs. Ces derniers travaillent pour la plupart depuis longtemps en flux tendu sur  ce secteur et pourraient donc bénéficier de meilleurs tarifs dans les semaines à venir. Au sujet des portables, tablettes et smartphones cependant, il est peu probable que les prix soient revus à la baisse. Il est par contre possible que certaines machines se voient gratifiées de plus de mémoire pour le même tarif.

Source : Trendforce

6 commentaires sur ce sujet.
  • 6 mars 2019 - 19 h 20 min

    Ca c’est une bonne nouvelle, je sens que 2019 cela va être le moment de me refaire une nouvelle config,

    je pense que la baisse sur les ventes des cartes graphiques doit aussi faire son effet.

    Répondre
  • 6 mars 2019 - 20 h 46 min

    Les astres s’alignent pour que je change mon 2500k pour un rizen 3xx en fin d’année en fin de compte. 😁

    Répondre
  • 6 mars 2019 - 20 h 50 min
  • 6 mars 2019 - 21 h 20 min

    Moais, ca me fait penser au marché de l’immobilier : + 30 % sur 5 – 10 ans d’augmentation des prix, puis, dès qu’on connait une baisse de 2 %, les enthousiastes célèbrent une baisse significative des prix qu’il serait bon de souligner et d’apprécier. Niveau ram : Crucial 8GB acheté début 2017 = 22 euro. Aujourd’hui 80 € pour ce produit, si on passe à 50 euro du fait d’une baisse de 40 % des tarifs, on reste tout de même sur un doublement des prix par rapport à l’année de référence 2017. Donc …

    Répondre
  • 7 mars 2019 - 1 h 43 min

    @youri_1er: n’hésite pas ! je te donne mon avis : je suis passé d’un 7700K à un Ryzen 7, et quand je vois les scandales Spectre + Meltdown et leurs variantes + le tout dernier “SPOILER” (à la Une des journaux depuis avant-hier car Intel n’a jamais rien corrigé depuis 12/2018) tous ne touchant pas ou peu probablement AMD, je ne regrette pas cet achat.

    Intel n’est pas du genre à s’écrouler, il a d’ailleurs un super Département Marketing pour pouvoir continuer à réussir à vendre ses solutions (chères pour ce qui est du moyen/haut de gamme) alors que techniquement, son architecture tient de plus en plus à du gruyère en matière de sécurité, et les correctifs ont pour effet de brider ses CPU.

    PS : pas d’action chez AMD ^^

    Répondre
  • 7 mars 2019 - 15 h 01 min

    Espérons que cela va signer la fin des PC avec QUE 4 Go de RAM.
    Surtout quand à côté on a des phones avec 4,6,8,10 et maintenant 12 Go.
    Et pourtant on fait plus de multitache sur PC que sur phone.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *