Intel Core i9-9900T : La future perle 35 watts d’Intel

L’Intel Core i9-9900T est une nouveauté au catalogue de la marque, il s’agit d’un processeur au TDP de 35 watts qui promet de belles performances pour des machines compactes et peu gourmandes.

La puce n’est pas encore officielle, elle est passée sous le radar de FanlessTech qui l’a reniflée sur un site d’enchères Japonais. Mais rien sur l’ARK de la marque qui ne l’a pas encore listée. On peut néanmoins espérer un dérivé d’un i9-9900K classique et en déduire, grâce à l’annonce, des spécifications techniques.

Le Core i9-9900T devrait donc être un processeur composé de 8 cœurs et 16 threads, une solution musclée qui tournerait sur une fréquence de base de 1.7 GHz et proposerait plusieurs modes Turbo. De 3.8 GHz sur 1 à deux cœurs à 3.3 GHz en 6 et 8 cœurs. Une fréquence intermédiaire devrait également exister en 4 cœurs. C’est ce qui le différencie du 9900K qui tourne à de beaucoup plus hautes fréquences de base (3.6 GHz) et encore bien plus haut en mode Turbo.

Le 9900K marque surtout sa différence par une consommation et un dégagement de chaleur bien plus impressionnant avec 95 Watts de TDP annoncés. Ce Core i9-9900T est donc, avec un TDP de 35 watts, une solution de compromis très intéressante. Il ne nécessitera pas les mêmes impératifs ni d’alimentation ni de refroidissement que le modèle classique. Il est également pertinent parce qu’il partage également deux autres points cruciaux avec son grand frère. Un circuit graphique Intel UHD 630 pour commencer, élément qui affiche désormais des performances très convaincantes et qui sait gérer de nombreux services. Mais également les 16 Mo de mémoire cache que cette gamme de puces huit cœurs embarque.

2019-02-02 12_59_54-minimachines.net

La puce Core i9-9900T vendue sur le site d’enchères n’est pas un modèle commercial, il s’agit d’un Engineering Sample d’après la terminologie ES de l’annonce. La mention Intel Confidential indiquée montre qu’il s’agit d’une de ces puces servant normalement aux partenaires d’Intel pour concevoir des machines, des cartes mères et des ventilations adaptées. Le processeur n’est donc probablement pas encore entré en production complète pour le moment, il est même possible qu’il ne soit finalement pas commercialisé du tout suivant le retour des partenaires de la marque. Et les soucis de calendrier et de production du fondeur.

2019-02-02 13_06_38-minimachines.net

Un boitier HDPlex H5 de seconde génération pourrait encaisser ces 35 watts sans broncher

Nulle trace de cette puce dans la feuille de route d’Intel pour ses NUC jusqu’en 2020, par exemple, alors que ce serait un excellent candidat pour ce type de machines. J’espère cependant qu’il débarquera bien un jour sur le marché. Il est en effet parfaitement calibré pour intégrer des machines de tous gabarits employant déjà des puces situées dans cette enveloppe thermique. Avec un Core i9-9900T, on pourrait espérer d’excellentes performances dans des engins Mini-ITX ou micro-ATX dénués de ventilation. De nombreuses solutions existent sur le marché qui savent dissiper ce type de puce sans avoir recours à un ventilateur. Il serait également possible d’employer des boîtiers ventilés de petit gabarit qui pourraient rester discrets tant au niveau de l’encombrement que de la nuisance sonore.

zotac

Reste à connaitre une date de commercialisation et surtout un tarif pour cette nouveauté. Un i9-9900K est annoncé entre 488 et 499$ dans les listings d’Intel, ce qui se traduit par un prix autour des 570€ en boite en ligne. Le Core i9-9900T pourrait donc se vendre un poil moins cher chez Intel, ce qui ne veut pas dire que l’on trouverait la puce moins chère. Si on suit l’exemple du Core i7-8700K, affiché à 359-370$ chez Intel, vendu 470€ en ligne, la version Core i7-8700T en, 35 watts de TDP est listée à 303$ chez Intel. Mais on le trouve – difficilement – en vente beaucoup plus cher, autour de 480€ notamment parce que sa commercialisation est malheureusement très rare. 

Il reste donc à espérer que des constructeurs s’intéressent à cette puce pour une intégration directe dans des machines. Accompagné d’un bon niveau de mémoire vive et d’un stockage rapide, voire d’un circuit graphique récent, un processeur de ce type ouvre les portes d’énormément d’usages. Une idée à souffler à une marque comme Zotac ?

20 commentaires sur ce sujet.
  • 2 février 2019 - 14 h 26 min

    Petite réflexion perso : c’est quand même dommage qu’un fondeur soit “obligé” de toujours faire une “ferrari” en haut de gamme avec un i9-9900K en 95w, alors qu’on obtient (à mon avis) une bien meilleure efficience avec un i9-9900T en 35w, voire même avec moins (i9-9900U en 15w ?) pour des solution encore plus “portables” et “durables”.
    Mais bon, c’est comme ça.

    Répondre
  • 2 février 2019 - 14 h 29 min

    “le silicium est pour le fondeur ce que la farine est pour le boulanger”, c’est bien ça ? 🙄😉

    Répondre
  • 2 février 2019 - 14 h 34 min

    @peper-eliot une meilleure efficacité mais des performances brutes moindres. En passant d’un portable en I7 8xK à un autre en 8xU, entre les différences de fréquences et autres, la performance brute du processeur est jusqu’a 20% inférieure. Mais si je suis passé au U c’est pour gagner 1,5 kg dans mon sac à dos, et dire adieu au bruit du ventilateur.
    Dans une tour, ces considérations sont sans fondement…

    Répondre
  • 2 février 2019 - 15 h 51 min

    @Blotza : sur ton retour d’expérience, en passant du i7 8xK en 95w au i7 8xU en 15-20w c’est 20% de perf brute en moins
    Mais c’est aussi 80% de TDP en moins… sans compter le gain d’encombrement, de poids et de bruit. C’est là que je parle d’efficience.

    Sinon, oui, pour ta tour… why not.

    Quoi que, on peut aussi imaginer concevoir des CM biprocesseurs pour tour, capables de gérer 2 i9 8xU (soit 70w) ou 2 i9 8xT (soit 40w) pour égaler voire même dépasser de les performances brutes d’un seul i9 8xK en 95w.

    ça me rappelle de loin la solution que j’avais préconisée pour un parc de reprographie dans une école aves des copieurs en libre service (3 x 25 cpm – copies minutes) et un seul copieur reprographie de 55 cpm.
    L’astuce était de faire en sorte que, pour un gros travail, il soit possible de fermer l’accès au libre service et d’arriver a cumuler 3×25 + 55 = 130 cpm. C’est le driver de la marque qui permettait une telle agrégation de copieurs pour un seul travail lancé.

    Et hop, pour les quelques pointes de production dans l’année, on avait donc un système plus performant qu’une seule grosse machine à 80 cpm dans l’atelier de reprographie et, cerise sur le gateau, si la 55 cpm était en maintenance, on pouvait réserver un, deux ou même trois copieurs à la continuité du service de reprographie.

    Répondre
  • 3 février 2019 - 2 h 30 min

    @peper-eliot:

    On ne peut pas imaginer une carte mère bi-processeur I3/I5/I7/I9 tout simplement car ce sont des processeurs conçus pour fonctionner uniquement en mono CPU c’est la gamme Xeon qui est conçu pour le BI-CPU

    Quand tu regarde regarde le prix des Xeon une carte mère bi-Xeon + le tdp des Xeon, tu comprendras vite qu’une carte mère bi-cpu pour le grand publique n’aura aucune utilité.

    Pour suivre ton analogie quand tu prends une Ferrari (i9-9900K en 95w) c’est pour ses perf brutes sans compromis qui est le critère principal pas pour sont efficience car ce n’est pas se qui est recherché.

    Par contre quand tu es dans l’optique de limiter la consommation surtout pour les appareils mobile tu cherche à faire le meilleur compromis mais qui aurra de toute façon une incidence sur les perfs brutes et quand tu s’oriente là dessus ce n’est clairement pas les perf le critère principal

    Répondre
  • 3 février 2019 - 11 h 25 min

    Le visuel est intéressant…
    Une perle dans une coquille Saint-Jacques… :-D
    Ce sont les huîtres qui sont perlière ;-)

    Répondre
  • 3 février 2019 - 11 h 55 min

    moi je vois ça comme un recyclage de ceux qui tiennent pas la fréquence de fou imposé par la série 9900K
    bref l’architecture est stable, on downclock a mort avec un voltage safe et bingo une nouvelle série pour une niche de marché ou ça va bien se vendre!

    Répondre
  • 3 février 2019 - 12 h 55 min

    @OCMan: C’est comme ça que fonctionne l’industrie du CPU PC tout entière depuis des années hein :)

    Répondre
  • 3 février 2019 - 13 h 00 min

    @Eric Langlois: Je crois que tous les mollusques à coquille peuvent produire des perles, les Coquille saint Jacques aussi :). J’ai pas trouvé de belle photo d’huître pour faire le montage :)

    Répondre
  • 3 février 2019 - 23 h 33 min

    Les tarifs d’Intel sont toujours aussi prohibitifs à mon goût. Si jamais un modèle Zotac ou autre sortait, je serais très intéressé de lire un comparatif avec modèle équivalent en AMD Ryzen Threadripper juste pour savoir lequel des 2 aurait le meilleur rapport qualité/prix, peser le pour et le contre, ce serait cool.

    Répondre
  • 3 février 2019 - 23 h 40 min

    @prog-amateur: Mais un Threadripper 1900X, le moins performant des Threadripper, est à 180 watts de TDP….

    Répondre
  • 4 février 2019 - 1 h 10 min

    Oui, en dessous de 65w amd n’a pas les armes !!

    Répondre
  • j
    4 février 2019 - 1 h 32 min
  • Xav
    4 février 2019 - 12 h 51 min

    Intel ne permet pas deja de gèrer la cadence ? Dans le monde des portables on dit que c’est les fabricants qui déterminent la conso. J’imaginais un portable U flexible à la baisse mais les infos sur le net concerne surtout l’overclock. Le logiciel intel auquel on accès ne permet que l’undervolt. Il parait que le portable chinois sont les plus ouvert à modifier l’envelloppe thermique.

    Répondre
  • 5 février 2019 - 1 h 38 min

    @Pierre Lecourt: ah bon ?! Je savais pas que c’était à ce point là. J’ai actuellement un Ryzen 7 1700X, effectivement aux alentours de 95W de TDP, mais refroudi passivement. Ça n’arrive pas à la hauteur d’un 9900K mais il fait mieux que mon ancien i7 7700K en ressenti.
    J’en suis très content pour le rapport qualité/prix mais si quelqu’un recherche un CPU avec un max de puussance sans avoir de souci niveau budget, ce core i9 semble être un très bon produit. La question étant : que vaut la version T poussée dans ses derniers retranchements par rapport à la version K.

    Répondre
  • 5 février 2019 - 11 h 36 min

    @prog-amateur: Wow 95 Watts Fanless, je suis curieux d’en savoir plus !

    Répondre
  • 5 février 2019 - 12 h 43 min

    @Pierre Lecourt: J’ai bien des radiateurs 2000W fanless chez moi :-) Mais bon je les utilise qu’en hiver :-)

    Répondre
  • 5 février 2019 - 18 h 24 min

    @Pierre Lecourt: oui en fait, j’avais investi dans un boîtier mini-ITX Streacom DB4 (c’est un peu comme les HD Plex). C’est un cube avec 4 côtés en alu avec de larges mais fines ailettes permettant de dissiper la chaleur. Ils fournissent un dissipateur thermique qui relie le processeur vers une/plusieurs des côtés du cube via des caloducs. C’est très bien pensé.

    J’avais fait tourné mon Core i7 7700K avec une Carte Nvidia 1050Ti tout en fanless (c.f. ce topic : https://hardforum.com/threads/custom-db4-build.1931503/)

    Aujourd’hui il fait tourner un Ryzen 7 et une Radeon RX 560. Bien que cette fois-ci j’ai laissé le ventilo sur la carte graphique uniquement, on n’entend presque 0 bruit sortir du cube.

    Seul défaut ? Le tarif : c’est quand-même un investissement mais je ne le regrette pas, et encore y a bien pire comme tarif quand on voit le prix de certains boîtiers Gaming RGB.

    Répondre
  • 5 février 2019 - 18 h 54 min

    @prog-amateur: Sympa :) Ca chauffe pas trop l’été ?

    Répondre
  • 5 février 2019 - 19 h 51 min

    @Pierre Lecourt: non c’est excellemment bien dissipé ! En posant la main à l’endroit le plus chaud en été, disons que ça chauffe autant qu’un verre à café ou un bon bol de soupe. Le PC est allumé 24/24 sauf très rares redémarrages. Je l’ai utilisé pour le surf/vidéo/jeux retropie (émule la Wii/PS2 sans sourciller)/montage amateur de vidéo. Ca fait environ un an que je l’ai.

    Je préconise quand même de laisser un ventillo sur les cartes graphiques car c’est mieux pour éviter les mauvaises surprises dans le temps et en plus c’est inaudible vu que le CPU (système de caloduc pour CPU inclus avec le boîtier) et l’alim du boîtier (vendue séparément) sont passivement refroidis. Pour les plus aventuriers, on peut aussi relier passivement le GPU avec un côté du cube (là-aussi, le système de caloduc pour GPU est vendu séparément).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *