C’est pas facile

Vous la sentez la gueule de bois ? L’engourdissement qui vous laisse en arrêt au dessus de ce que vous faites ? Le moment d’introspection qui vous fait planer par dessus vous même au moment de reprendre vos activités, votre vie ? C’est pas facile.

Non parce que ce qui me fait vivre en ce moment, mis à part les boulots annexes que j’exécute pour remplir la gamelle, c’est de parler de minuscules PC et des technologies qui y sont liées. Et cela me semble si vain ce lundi. Faire le relais d’un bon plan vers un produit alors que tant de tant de morts, tant de blessés et l’énorme spirale de souffrance que cela entraîne mécaniquement a eu lieu…

 

C’est franchement pas facile et je ne vais pas vous faire un énième couplet du style oui mais la vie continue ou faut continuer parce qu’on les emmerde et qu’ils n’ont pas gagné. Non il n’ont pas gagné, le terrorisme dans l’histoire n’a jamais gagné.

Non ce que je veux vous dire c’est que si vous vous sentez un peu nauséeux a reprendre une activité ce matin, si vous vous dites que merde, vous n’êtes si vous êtes ni médecin, ni infirmière, ni chirurgien, ni brancardier, ni de la protection civile, ni flic, ni soldat c’est que vous vous êtes peut être plantés quelque part, ben je vous comprends.

Les attentats existeront toujours, il ne faut pas se cacher la vérité. Qu’ils soient l’oeuvre d’un seul homme, d’une bande d’illuminés ou d’un gouvernement, c’est la technique lâche et facile que l’homme emploie depuis toujours pour gagner des batailles dans des conflits perdus d’avance.

Alors voilà, aujourd’hui c’est pas facile, aujourd’hui c’est différent, j’ai tourné en rond tout ce week end à faire les trucs que je n’ai pas pris le temps de faire depuis des années chez moi. Histoire de se vider la tête. Essayé de ne pas allumer la télé pour éviter la machine à emporte pièces qui vous dit quoi penser de manière si perverse. Préféré me concentrer sur le net qui sait dépeindre une scène à l’aquarelle de la réalité plutôt qu’au pochoir des cinq minutes de paroles du grand écran.

Mais ce matin, après les deux promos faites un peu comme un réflexe postées cette nuit, le fait est là. Il faut reprendre le collier et continuer de bosser. Je ne vous cache pas que le sujet et la manière du traitement de ces informations autour des minimachines n’aura que peu de poids face aux très bons textes que j’ai pu lire ce Week End. Mais je vais continuer quand même, parce que finalement je suis lié à ce boulot, à vos commentaires, à ce mode de vie. Que je sais que le coeur reviendra en travaillant.

La dernière fois que j’écrivais mes états d’âme c’était en Janvier, après les exécutions de Charlie Hebdo, j’espérais que notre gouvernement n’allait pas faire trop de conneries, je n’ai malheureusement pas été surpris de voir comment nos libertés ont été mises à mal sur l’autel de la sécurité. Je n’ai pas non plus été surpris de voir des actes racistes se multiplier sur notre territoire, de voir des gros cons, de tous bords et de toutes appartenances, profiter du coup de projecteur de cet attentat pour se mettre dans la lumière,.

Je ne peux que réitérer mes espoirs de voir mes compatriotes prendre un peu de recul sur la situation, de s’intéresser 5 minutes à de la géopolitique et de tâcher comprendre au mieux à qui profite le crime. Si c’est vraiment leur camarade de classe musulman d’aujourd’hui et d’hier, leur voisin arabe ou le boucher Halal qui pose problème. Si ce qu’il fallait faire dans l’hémicycle cette année c’était bien de débattre sans fin sur oui ou non le porc à la cantine, de causer laïcité en ne pointant qu’une seule religion ou de brûler nos libertés devant le grand dieu “Algorithmique” d’un internet sécurisé par des robots sans juges. Où si il fallait plutôt donner des moyens pour que nos systèmes de défense puissent encore faire leur boulot. Que l’école et les profs puissent déminer les mauvais aiguillages pris par certains en leur ouvrant les yeux sur la réalité du monde. Parce que malheureusement, l’usine à fabriquer des ouvriers dociles utilise la même recette que l’usine à fabriquer des cerveaux malléables pour d’autres tâches. Que la télé qui rend con rend tout aussi poreux aux idées les plus falsifiées.

Je rêve d’un pays où, comme chez certains de nos voisins européens, les policiers ne soient plus vus que comme des machines statistiques mais comme des éléments d’intégration au même titre que beaucoup d’autres professions sur le territoire national. La politique du chiffre n’a jamais été une bonne politique et, parce qu’un chiffre est plus facile à manier qu’une idée, n’a jamais été aussi plébiscitée par nos élus.

Je rêve enfin que les français se rendent compte que ce petit vieux qui prend le train avec vous vers le boulot en lisant un livre religieux n’est finalement pas un vrai souci pour la France, il semble d’ailleurs bien fatigué. Que le véritable gagnant est un groupe de quelques décideurs qui ne raffolent pas vraiment des ceintures d’explosifs autour de leur taille à eux, pas si illuminés quand même, et qui ont fait du terrorisme et de la peur un levier de pouvoir bien juteux. Que ce genre de situation où l’homme a tendance à ranger son cerveau au profit de ses émotions, est la potion miracle pour pour tous ceux qui font de la peur une arme politique pour arriver au pouvoir dans ce qui ne ressemblerait plus du tout à une république si on appliquait ce qu’ils proposent.

Je pense évidemment à tous ceux qui sont morts ou blessés, tous ceux qui ont perdu quelqu’un ou qui sont dans l’angoisse d’une blessure et de ses conséquences. Je pense à ceux qui les soignent, à ceux qui les écoutent et ceux qui vont se charger de leur rééducation.

Je pense a eux et c’est franchement pas facile.

53 commentaires sur ce sujet.
  • 13 décembre 2015 - 4 h 52 min

    @Pierre Lecourt:

    Le débat sur les cantines scolaires ne me semble pas imposé d’en-haut. Je pense qu’il rencontre les préoccupations d’une partie des Français. Il en va de même de celui sur les prêches en arabe que vous citez à la fin de votre commentaire. S’il y a préoccupation, je pense que c’est le devoir des hommes politiques d’en débattre, au contraire de ce que vous semblez penser… Que les politiques s’en saisissent permet à mon avis d’enrichir et d’élever le débat à un niveau plus élevé que les simples discussions de comptoir, si vous voyez ce que je veux dire… Deuxièmement ces deux sujets de débat sont plus ou moins liés au sujet du communautarisme, qui est un sujet de débat encore plus large et qui, lui aussi, préoccupe une partie des citoyens (à tort ou à raison ; mais encore une fois, si c’est une préoccupation importante, il me semble plus sain que les politiques s’en saisissent, plutôt que de laisser le débat se tenir entre les extrémistes de service, sur les forums de discussion…).

    En outre, même en admettant que ces débats soient inutiles, il me semble un peu facile de rejeter, comme vous semblez le faire, la faute sur nos responsables politiques, en oubliant que c’est bien vous, moi, nous, qui les élisons, et que nous sommes donc tous co-responsables. Nos responsables politiques ne vous plaisent pas ? Militez et faites-en élire d’autres ! Aucun ne vous plaît ? Présentez-vous ! La critique, c’est très bien, mais laisser entendre que nos responsables politiques manipuleraient le débat pour mieux faire oublier leurs turpitudes me semble totalement faux et injuste.

    Bon vote !

    Répondre
  • 13 décembre 2015 - 22 h 29 min

    @Anonyme: Mais oui ! Bravo ! Alors personne ne se plaint depuis des années du mélange porc et plat de substitution à la cantine mais parce qu’une minuscule frange de mairies y voient un solide argument pour montrer leur “différence” avec les autres, elles décident de le supprimer. Ce qui en fait immédiatement un débat national. On passe de “il n’y a aucun soucis depuis 20 ans avec des plats de substitution” à “Faisons vite une loi ou un débat national pour régler le problème posé par 4 maires en France.” Il y a là bel et bien une bonne manière de déplacer le débat vers des éléments ingérables et sans intérêt pour le peuple Français plutôt que de s’intéresser, je sais pas moi, au chômage par exemple ? Au fait qu’on n’aura plus jamais le plein emploi et qu’il faut dépasser même cette idée.
    En agitant un drapeau rouge d’un problème de laïcité dans les cantines, on arrive a faire oublier le léger problème de croissance de notre pays. Magique.

    Interdire les prêches en Arabe me parait également très particulièrement con, pour plein de raisons. La première est peut être parce que les terroristes ne sont pas formés dans les Mosquées Françaises et que les Mosquées Syriennes ne vont pas faire le détail de la langue employée.
    Si demain les RG, qui surveillent depuis des lustres la plupart des Mosquées sensibles ou non, entendent des prêches en Français cela leur fera certes moins de travail de traduction mais dans le fond cela ne changera pas grand chose. La plupart des mosquées délivrent leurs sermons en Français et en Arabe. Car si certains Imams Français prêchent en Arabe c’est avant tout pour être compris de certains de leurs auditeurs qui ne saisissent pas aussi bien le Français. Mais en fait elles sont rares et la plupart du temps le sermon est en Français.

    Dans le même temps que l’on condamne ces sermons en Arabe, on explique que les Terroristes se radicalisent sur Internet. Donc si je comprends bien, ils sont radicalisés en ligne mais également dans les Mosquées ? Un Imam serait assez fou pour balancer des appels au terrorismes à un large auditoire, en France, sachant qu’il y a de grandes chances qu’il soit repéré en 5 minutes par les RG ? Alors qu’il pourrait le faire de manière totalement anonyme sur le net ou en simple petit comité ? Quelle vaste blague.

    En réalité c’est juste une manœuvre politique faite pour jeter de la poudre aux yeux des électeurs. “On va interdire les prêches en Arabe” ça fait très joli sur l’électeur de base qui se dit tout d’un coup que cela éteindra un foyer de Terrorisme alors qu’en fait cela sera totalement inopérant.

    Et pour finir, imaginons qu’un Imam sur le territoire Français envoie des messages incitant au terrorisme dans des mosquées, au grand jour, devant un large auditoire. Pof, d’un coup, il arrêterait d’être un vecteur du Terrorisme parce qu’il causerait en Français ? Et ben je parierais qu’il déplacerait le problème ailleurs. Il utiliserait toujours l’Arabe, et ferait autre chose que des sermons avec des réunions un peu plus discrètes et moins de public… C’est à dire probablement ce qui se fait depuis toujours pour tout ce qui a touché le terrorisme dans l’histoire. Rares sont les terroristes a appeler au terrorisme de manière publique dans le pays qu’ils vont viser.

    J’ai voté, depuis que je peux le faire, à chaque élection. Le soucis de notre système de vote c’est que la personne pour qui je vote, de bonne foi, ne se sent pas du tout obligée de faire ce qu’elle a promis. Elle peut même faire bien pire, l’inverse ou autre chose et pas se sentir mal à l’aise dans ses baskets. Je crois qu’il n’y a aucun moyen dans le système actuel de faire autrement, il est temps de changer le système, de le réformer et de faire en sorte, par exemple et en vrac : D’interdire tout cumul de mandat, de rendre inéligible un politique surpris en flagrant délit de mensonge politique (même mineur) et de limiter le nombre d’années de mandats possibles. Pas plus de 5 ou 10 ans de politique, tout type de mandats confondus par exemple.

    Bizarrement, avec ce simple type de lois, il n’y aurait plus du tout le même panel d’hommes politiques sur la scène. Et je ne serais plus obligé de voter pour quelqu’un qui ne sera pas le représentant de ses idées d’avant élection une fois élu.

    En attendant oui, nos politiques manipulent les faits, les messages et agitent beaucoup les bras pour du vent au lieu de s’intéresser aux mécaniques du moulin que sont la France et l’Europe. Il suffit de regarder l’actualité pour le comprendre. Qui se souvient des mesures de nos politiques pendant la crise de la grippe aviaire en 2005 / 2006 ? C’était pratiquement la fin du monde d’après nos élus et nos médias à l’époque non ? La crise était pourtant située à des milliers de kilomètres de nous. Aujourd’hui que nos élevages français de foie gras sont touchés, ça ne semble pas poser le moindre soucis, aucun politique ne l’évoque, même pas un acahat de 2000 millions de vaccins au cas où. Etonnant non ?

    Répondre
  • uko
    14 décembre 2015 - 11 h 41 min

    @Anonyme:
    “mais laisser entendre que nos responsables politiques manipuleraient le débat pour mieux faire oublier leurs turpitudes me semble totalement faux et injuste.”
    C’est mignon d’être naïf à ce point. Je vous invite à vous renseigner sur le contenu des cours de science po, et de rechercher des analyses des discours de nos politiciens. La langue de bois, les faux-semblants, la manipulation, ça fait partie du boulot en *politique*. La première question que se pose un homme politique avant de faire un discours n’est pas “est-ce que c’est sincèrement ce que je pense ?” mais “qu’est-ce que l’électorat va en penser ?”. Et quand il s’agit de prendre des décisions, “est-ce que c’est ce dont la France a besoin ?” est de toute évidence conditionné par “quel va être l’impact sur ma carrière ?”.

    Bref, les responsables politiques font avant tout de la politique. Pour arriver aux plus hauts niveaux, ils ont du s’investir très lourdement dans leur propre carrière et sacrifier de nombreux aspects de leur vie.
    Dans un tel contexte, il est difficile de penser qu’ils soient plus altruistes que la moyenne des autres êtres humains et fassent passer leurs intérêts personnels (et surtout leur précieuse carrière qui représente toute leur vie) après ceux des autres.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *