Les premières puces Intel Cannon Lake 10 nano d’ici la fin de l’année

Intel semble prêt à proposer ses premières solutions de processeurs Cannon Lake gravés en 10 nano. Une course qui se joue entre différents acteurs majeurs sur ce marché du processeur depuis des années.

Les puces  Cannon Lake seront gravées en 10 nanomètres. Le changement de finesse de gravure de ces processeurs est un bond de géant face aux 14 nanomètres actuels. Parvenir à maîtriser ce type de technologie n’est pas simple et les entreprises disposant des technologies nécessaires pour les graver ne sont pas nombreuses.

2017-10-30 10_27_32-minimachines.net

Intel est un marathonien de la compétition, son annonce par la bouche de son PDG, Brian Krzanich, d’une petite production de puces Cannon Lake d’ici la fin de l’année 2017 parait bien terne face aux annonces concurrentes de gravures fonctionnelles d’autres solutions en 10, 7 nano ou à la “construction” d’une usine pour graver en 5 nanos. Surtout quand on pouvait tomber sur des feuilles de route marquant la disponibilité d’une solution Cannon Lake pour la fin de cette année il n’y a pas si longtemps.

Intel ne semble pas vouloir jouer un sprint sur cette technologie mais rester dans la course de fond. L’intérêt de la marque est de ne pas déprécier son catalogue avec une nouvelle technologie qui mettrait la plus récente au placard. En passant du 14 au 10 nano, Intel va en effet être capable de multiplier les transistors sur la même surface de processeur. De proposer des puces plus efficaces énergétiquement et donc ayant tendance à moins chauffer.

Intel LAke

CNL = Cannon Lake

Logique pour Intel de ne pas trop insister sur leur sortie avant la disponibilité en masse d’ici la fin de l’année 2018. Ces premières puces 10 nano baptisées Cannon Lake seront donc probablement livrées aux partenaires de la marque pour qu’ils puissent commencer à travailler au développement de solutions compatibles. La disponibilité réelle en magasin interviendra probablement à la mi-2018 pour de premières solutions commerciales et ne sera visible sur tous les étals qu’en seconde partie d’année prochaine.

On comprend mieux pourquoi les Cannon Lake, Coffee lake et Kaby Lake Refresh se voient regroupées sous la même appellation de puces de huitième génération. La transition commerciale sera plus douce pour Intel. Il n’est pas évident, en revanche, que les utilisateurs n’y perdent pas un peu les pédales.

Source : Anandtech

8 commentaires sur ce sujet.
  • 30 octobre 2017 - 11 h 59 min

    @ Pierre,

    “Parvenir a maîtriser ce type de technologie n’est pas simple et les entreprises disposant des technologies nécessaires pour les graver ne sont pas nombreuses.”

    Oui et non. Cette technologie dépend des outils de production, que les fondeurs tels que Intel acquièrent et que les spécialistes des machines à photolithographier au rang des quels se hisse le néerlandais ASML (leader incontesté au niveau mondial, 3/4 du marché lui appartenant) produisent. Donc la techno liée à la finesse de gravure dépend bien de ces derniers plus que des fondeurs.

    Répondre
  • 30 octobre 2017 - 12 h 02 min

    @Raph: Euh, cela concentre encore plus le problème non ?

    Répondre
  • 30 octobre 2017 - 12 h 13 min

    Tout à fait ! la compétition est du fait de cette prédominance biaisée. Les 2 autres acteurs du marché (de tête Nec et Canon, si ce n’est pas Canon c’est Thoshiba) ont moins de moyen à investir pour la R&D qui est colossale chez ces acteurs). Tout le développement du secteur repose donc sur un acteur. Mais le problème premier est bien lié aux contraintes techniques : comment réussir à graver en dessous du nano. La chose paraît en l’état, au regard du state of the art, relevé de la gageure. Après, j’avais lu il y a bien une quinzaine d’années de cela un papier indiquant que le future de l’électronique serait la symbiose entre des circuits électroniques et de la matière vivante (de type synaptique) cette dernière permettant un traitement et une transmission de l’information instantanée. Le bon technologique se aura peut-être lieu là où on ne l’attendait pas ;)

    Répondre
  • 30 octobre 2017 - 12 h 33 min

    Comment dire ….
    La gen 8 c’est du flanc qui va etre remplacé en début 2018 deja ?!

    M’enfin amd est de retour et mon coeur est rouge de ce point de vue =p

    Répondre
  • 30 octobre 2017 - 14 h 17 min

    @Raph: ce jour là, les Cylons nous déclareront la guerre… et ils ont un plan !

    > je vais me creuser mon abri anti-atomique.

    Répondre
  • 30 octobre 2017 - 16 h 17 min
  • 1 novembre 2017 - 0 h 38 min

    Erf, ça devient compliqué de se décider pour investir dans un petit NUC pour faire du multimédia…

    Dans les magasins, on devrait avoir des bons TDP 10W capable de travailler en fanless sans soucis à un prix qui se rapprocherait d’un Nvidia Shield vers le 1er Q2018…

    Mais là, si j’ai bien compris, on peut espérer encore bien mieux vers fin 2018 ?

    Alors que faire ? Encore postposer pour se trouver une solution plus pérenne ???

    J’hésite… tout ça pour passer au HEVC x265, histoire de ne pas devoir investir dans un nouveau NAS faute de place…

    Un dossier pour les fêtes de fin d’année serait plus que bienvenue :)

    Répondre
  • 2 novembre 2017 - 10 h 18 min

    @GastonL: “tout ça pour passer au HEVC x265” eh bien tu te torture… attends 2020 y’aura encore bien mieux…
    Sinon tu va t’acheter une shield et tu sera tranquille jusqu’en…2020 au moins!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *