BMAX S13A : un ultraportable 13.3″ entrée de gamme à 210€

Le BMAX S13A est un ultraportable disponible en importation à un tarif très agressif malgré un équipement, à première vue, très satisfaisant. Une bonne affaire pour autant ?

Le BMAX S13A fait suite à une série de machines portables proposées par la marque qui agit en tant qu’assembleur fabless. BMAX n’a pas d’usine et se contente de commander à un fabriquant des machines à son nom et suivant son cahier des charges. Cela ne veut pas dire que ses engins sont mauvais mais que la société fait des choix techniques spécifiques pour parvenir à tirer un prix aussi bas.

BMAX S13A

Le BMAX S13A est ainsi positionné très bas en matière de prix avec un équipement qui, a première vue, est très semblable à des solutions bien plus onéreuses. On retrouve un écran de 13.3″ de diagonale de type IPS qui affiche en FullHD. L’angle d’ouverture de l’image est de 178° et on aura donc un affichage efficace sur ce type de machine portable. Si les bordures latérales sont relativement épaisses avec 15 mm, la partie supérieure, qui abrite une maigre webcam 0.3 MP, ainsi que la partie inférieure sont massives par rapport aux standards actuels.

BMAX S13A

La machine est intégrée dans un châssis qui semble assez fin et qui déploie un clavier de type chiclet QWERTY classique occupant la quasi totalité de l’espace disponible. Pour y parvenir, parce que la diagonale de 13.3″ laisse toujours un peu de vide autour du clavier, le BMAX S13A propose une série de touches supplémentaires à droite de la distribution standard. On retrouve ainsi quatre touches fléchées en plein format. Le clavier n’est pas rétro éclairé et il ne faut, à priori, pas s’attendre à une solution à la course de touche particulièrement longue. Mais c’est un QWERTY exploitable assez classique sur ce type d’ultraportable. En dessous, on découvre un large et profond pavé tactile de 4.7″ de diagonale prenant en compte les gestes de Windows 10 avec 4 points de détection. 

BMAX S13A

La connectique est assez complète avec deux ports USB 3.0 type-A, une sortie vidéo MiniHDMI, un lecteur de cartes MicroSD, un port jack audio 3.5 mm combinant casque et micro et un jack d’alimentation en 12V 2A classique. La connexion au réseau se fera via un module proposant à la fois un wifi5 et du Bluetooth 4.2. L’engin pèse 1.3 Kilo et embarque une batterie de 10 000 mAh proposant entre 6 et 8 heures d’autonomie. A l’intérieur de la machine, on compte 8 Go de mémoire vive LPDDR4 et 128 Go de stockage SSD sur slot M.2 2280 en SATA 3.0. Ce slot se trouve sous une trappe d’accès vissée à la carcasse du BMAX S13A. De telle sorte qu’il sera facile de mettre éventuellement à jour ce stockage en changeant le SSD.

BMAX S13A

Enfin, on découvre un processeur Intel Celeron N3350 comme centre névralgique de l’engin. Une puce sur laquelle il faut que je m’attarde un peu car elle explique probablement pourquoi la machine se négocie à ce tarif. Le N3350 est un processeur Apollo Lake lancé en 2016 qui propose 2 coeurs sans Hyper Threading. C’est une solution très entrée de gamme avec des fréquences oscillant de 1.1 à 2.4 GHz et 2 Mo de cache. De plus, il embarque un circuit graphique Intel HD 500 aux capacités de décodage et d’encodage limitées en vidéo. Cette puce a été remplacée par la génération Gemini Lake en 2017 avec les excellents Celeron N4100 par exemple qui déployaient 4 coeurs et deux fois plus de cache mais aussi la gamme de circuits graphiques Intel UHD 600 bien plus compétente. D’un simple point de vue calcul brut, le Celeron N35350 est deux fois moins performant que le N4100… La marque proposait l’année dernière un BMAX Y13 de même diagonale mais tactile sous Celeron N4100 8/256Go pour une centaine d’euros de plus… C’était probablement une meilleure affaire techniquement parlant.

BMAX S13A

Voilà comment le BMAX S13A parvient à proposer un tarif aussi bas. L’engin embarque dans un châssis plutôt bien équipé un processeur un peu délavé par le temps. Cela n’empêchera pas d’utiliser le portable sous Windows 10 mais il faudra souvent se contenter d’un usage limité avec des performances très moyennes dans le meilleur des cas. Pour avoir eu des machines avec ce type d’équipement dans les mains, N3350 8/128 Go, l’usage d’un Windows 10 est assez agréable pour des tâches légères et simples. Pour lancer un traitement de texte, surfer simplement sur le net, lire des vidéos locales en FullHD maximum ou écouter de la musique, ce genre de solution n’est pas désagréable, au contraire. Le profil type de cet engin est toujours un peu le même, un utilisateur qui va se contenter d’un PC pour lire ses emails, surveiller son compte en banque, faire 2 ou 3 courses, lire des vidéos ou lancer un service de musique en streaming. en évitant de charger l’engin de multiples processus liés à l’installation de 50 applications, on peut aussi compter dessus pour se transformer en vrai traitement de texte et tableur, à condition de s’accommoder du clavier QWERTY ou d’en connecter un en USB. Les travaux de retouches d’images sont possibles mais ce ne sera que rarement confortable et le jeu est, à quelques exceptions près, à proscrire. La faiblesse de la webcam n’encouragera pas vraiment l’usage de l’engin pour la vidéo conférence même si ce point peut se régler facilement en ajoutant une webcam externe en USB.

BMAX S13A

Bref, le BMAX S13A est une solution très bien placée niveau tarif mais qui ne fait pourtant aucun miracle technique ou économique. Ce n’est pas une bonne affaire comme me l’ont suggéré plusieurs lecteurs suite à la publication de son adresse par AndroidPC. C’est juste un ultraportable 13.3″ lambda équipé correctement mais coincé avec un processeur qui en limitera les usages. Cela ne veut pas dire que l’engin est mauvais, juste qu’il ne vaut techniquement pas forcément plus. Vous pouvez tenter l’aventure si vous avez quelqu’un à équiper qui aurait ce type de profil particulier d’un usage basique d’un ordinateur portable.

Voir le portable sur AliExpress à 210€ stocké en Pologne ou en Espagne.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
14 commentaires sur ce sujet.
  • 16 février 2021 - 18 h 56 min

    Ce genre de CPU est poussif sous 10, mais avec une Mint ou une Ubuntu (ou autre hein), je pense que ça doit être pas mal du tout, à voir si tout est supporté.

    Répondre
  • 16 février 2021 - 19 h 11 min

    Sans vouloir jouer a l’Ecolo de service ,j’ai du mal a comprendre ce type de produit .
    C’est la même chose de fabriquer un truc bien qu’un merde ,seul le prix change .
    Premier truc dérangeant ,le processeur est pas récent et bien démodé aussi .
    J’ai ce processeur sur un ACER d’entrée de gamme payé 150 euros en soldes il y a quelques années qui me fait le boulot d’une tablette sous Windows 10 .
    Bref cela rame ,là je suis OK que l’écran est full HD ,que le SDD est amovible est qu’il est de 128 Go au lieu de mes 32 Go sur une puce soudée .
    Je pense que ce type de produit ressemble plus a une alternative WINDOWS face aux CHROMEBOOKS qui restent l’excellence en entrée de Gamme passe partout .

    Pour 320/400 euros on obtient du bon PC entrée de gamme ,la c’est 230 en Chine face a de bons autres chinois a 100 de plus avec un N-4100 et 256 Go de stockage .

    Si tu regardes bien ,c’est même pas un bon portable étudiant car il y a pas de secret ,le prix final est aussi dut au choix et prix des composants .
    J’ai un doute sur la durabilité physique de ce type de Portable bradé a prix coutant .
    Qualité des plastiques et des composants ,je pense pas que ce type de produit peut se trouver en Grandes Surfaces et a même prix et disposer de deux ans de garantie .
    PC a user puis a jeter ou est le geste écologique ,je pense pas que beaucoup de chose soit recyclable et sait t’on vraiment recycler les déchets informatiques ?

    Peut etre un sujet a traiter dans Mini Machines ?

    Répondre
  • to
    16 février 2021 - 20 h 32 min

    @ptitpaj: Faut ecouler les stocks !!! Et aussi ca vise les marchés “émergents” (les pays pauvres quoi) où le choix se fait sur le prix, et vu les salaires la bas…

    Répondre
  • 16 février 2021 - 22 h 37 min

    pour ce prix en occaze on peut aussi avoir de bon petits thinkpads, un peu anciens, mais probablement meilleure affaire que ce bmx13… et en plus c’est écolo.

    Répondre
  • 17 février 2021 - 0 h 25 min

    @ptitpaj: C’est pas le processeur qui fait ramer c’est ta mémoire de 32 go.

    Répondre
  • 17 février 2021 - 8 h 03 min

    Je rejoins eeegr.
    Taper dans la gamme x250 à x270 de chez Lenovo en occasion, c’est entre 200 et 300€ et c’est sans commune mesure avec cette machine.
    On peut jouer à Dirt 3 ou 4 dessus, ça supporte assez bien.

    Et vu que c’est pour le marché pro à la base, on peut faire tourner des VMs sans souci aussi.

    Répondre
  • fpr
    17 février 2021 - 9 h 10 min

    faut pas rever comme les series tec… qui “last” pas en fait! 6Mois et poubelle?

    Dliryc17 : you are right

    Répondre
  • 17 février 2021 - 9 h 37 min

    @Le Breton:
    Les 2 en fait: CPU asthmatique et stockage anémique font ramer la machine. Ne serait-ce que pour une cession Zoom avec webcam HD, la faiblesse du soc se fera sentir…

    Répondre
  • 17 février 2021 - 15 h 03 min

    @Dliryc:

    Méfie toi des processeurs chez Lenovo (et pas que). Par exemple mon T440 existait en 4300 et en 4300U, de mémoire, et un de ces deux processeurs (le non U) n’avait pas le jeux d’instructions VT-D, donc pour la virtu….

    Répondre
  • 17 février 2021 - 18 h 17 min

    @sidero: Peut-être que que Zoom ne reconnaît pas Quick Sync qui est le moteur de décodage des cartes Intel pourtant réputé très bon mais même la partie CPU doit être capable de gérer deux flux HD 720p sans problème après il y a peut-être du monde sur tes sessions (et donc autant de flux à tenir…) et ça peut devenir problématique.

    Répondre
  • 17 février 2021 - 20 h 57 min

    Nous sommes beaucoup à être rebuté par les claviers QWERTY. Pourtant ce portable n’est pas équipé de n’importe quel clavier QWERTY, il s’agit d’un QWERTY international, il permet par des combinaisons de touches très logiques de faire simplement tous les caractères accentués français. Ca mériterai un petit article à mon sens.

    Répondre
  • 22 février 2021 - 1 h 27 min

    @Dadoo:
    salut comment sait-on quand les clavier sont Qwerty international ?

    Répondre
  • 27 février 2021 - 1 h 08 min

    Il existe un PC quasi-similaire chez Polaroid (Polaroid Majestic 1400).
    La disposition du clavier est identique mais le clavier est AZERTY.
    Côté matériel, c’est seulement 4Go de RAM mais il y a un processeur Celeron N4000.
    Le stockage est également différent car il n’y que 64Go de stockage interne (eMMC) mais il y a un port SSD M2 MVMe accessible.
    Il est vendu en France avec une pochette et une souris sans fil.

    Côté prix je suis arrivé à le trouver à 249€. Ce n’est pas un prix exceptionnel. On trouve quelques pack “premiers prix” chez Asus. Il faudra passer par l’achat d’un SSD M2 pour arriver à avoir un PC plus durable. Donc un peu moins de 40€ à investir. On approche donc des 300€.

    L’écran est bluffant avec une colorimétrie par défaut plutôt juste. On est vraiment proche des écrans calibrés que j’ai sur mes autres PC. Une bonne surprise. Les angles de vision sont également très bons.
    Comme le clavier est identique, la petite touche Shift à droite est un peu gênante et le fonctionnement des touches de fonctions ou raccourcis (luminosité, son, etc..) sont un peu mélangés. Comme il n’y a pas de Fn Lock ce n’est pas trop grave. La mauvaise habitude me mettre la touche on/off près du la touche Suppr fait que l’on éteint assez fréquemment le PC par erreur.
    Le son est juste correct malgré le logo JBL.

    Côté benchmark Cinbench R23 en multi on est à plus de 630 pts. Pour une machine fanless je trouve ça correct. Ce n’est pas une foudre de guerre mais ca reste fluide.

    Chez BMax on trouve des machines assez proches mais avec une charnière plus sophistiquée.

    Répondre
  • 9 mars 2021 - 1 h 21 min

    Tiens Pierre je voudrai revenir sur un de tes propos sur cet article.

    Un moment tu dis en faisant la description des capacités graphiques de l’ordinateur que “il embarque un circuit graphique Intel HD 500 aux capacités de décodage et d’encodage limitées en vidéo”

    La différence entre les GPU gen 9 (ce fameux HD 500) et gen 9.5 (le HD 600 du N4100 dont tu parles souvent par exemple) de chez Intel est très mince concernant la vidéo, les deux savent décompresser les mêmes formats récents que ce soit HVEC, VP9 ou encore VP8 et H264 pour les moins récents par contre le Intel HD 500 ne sait pas afficher du 4K/60 fps en HDMI où tu seras limité au 1080p logiquement, il faudra passer par du DisplayPort pour ça donc si tu as une TV 4K, tu seras limite sachant qu’aucune TV à ma connaissance n’a de fiche DisplayPort mais sur un moniteur d’ordinateur 4K récent, tu te branches en DP et c’est bon !
    Mais autrement les deux sauront lire toutes les vidéos diffusées aujourd’hui sans aucune difficulté.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *