BMax MaxMini B5 : un nouveau miniPC sous Core i5-5250U

Le BMax MaxMini B5 emploie un processeur Intel Core de 5e génération pour fonctionner, une puce assez ancienne donc, mais toujours assez musclée pour bien des activités. Pourtant est-ce un bon choix pour un MiniPC en 2021 ?

Les disponibilités actuelles de processeurs sont compliquées, le marché est très tendu et beaucoup de constructeurs sont dans l’incapacité de produire les machines qu’ils voudraient. La solution devant un carnet de commandes bouché sur les puces les plus récentes ? Aller piocher dans les solutions plus anciennes. On a déjà vu cet effet avec l’apparition de MiniPC sous processeurs de huitième génération il y a quelque temps. C’est désormais au tour des puces de cinquième génération, sorties il y a 6 ans donc, avec ce BMax MaxMini B5.

Le recours à ces puces peut être une bonne idée si le processeur est au niveau de performances souhaitées pour un usage classique aujourd’hui. C’est le cas de ce Core i5 Broadwell mais, pourtant, je ne suis pas certain que ce choix soit le meilleur. Parce qu’il existe d’autres alternatives sur le marché, parce que le prix de ce BMax MaxMini B5 n’est pas donné et parce qu’au final, on paiera une note plus chère que prévu.

BMax MaxMini B5

Pour accompagner le processeur, on retrouve 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage sur un SSD SATA M.2 2280. L’engin propose une connectique assez complète et étrangement classique. La présence d’un USB Type-C est, par exemple, très moderne par rapport au processeur embarqué. D’autant que celui-ci transportera un signal vidéo.

BMax MaxMini B5

Ce qui permettra avec les circuits HDMI 1.4 et Mini DisplayPort embarqués de piloter 3 affichages. On retrouve également quatre ports USB Type-2A, deux USB 3.0 en façade et deux USB 2.0 à l’arrière. Un port jack audio combo et un Ethernet Gigabit complètent le tableau. La machine proposera un accès au réseaux en Wifi5 et Bluetooth 4.2.

BMax MaxMini B5

Le Core i5-5250U qui équipe ce BMax MaxMini B5 est un double coeur et quadruple threads cadencé de 1.6 à 2.7 GHz avec 3 Mo de mémoire cache. Il développe un TDP de 15 watts bien adapté à ce type de machine et embarque un circuit graphique Intel HD 6000 cadencé de 300 à 950 MHz. Une puce qui sait prendre en compte l’OpenGL 4.3, DirectX12 et les fonctions QuickSync en vidéo…

D’un point de vue performances, la solution se présente toutefois assez loin des processeurs plus modernes. La puce accuse tout de même fortement son âge et se retrouve a peu de choses prêt au niveau d’un Celeron N4100 Gemini Lake en terme de performances… Avec pas mal de fonctionnalités en moins comme la gestion du H.265 non prise en compte par le Intel HD 6000 et beaucoup de formats que la puce pourra certes lire mais pas encoder.

BMax MaxMini B5

Problème pour cette puce d’un autre âge ? Elle consomme tout de même 15 watts contre les 6 watts d’un Celeron moderne en Gemini Lake ou Gemini Lake Refresh. Cela nécessite non seulement une ventilation active – contre un système fanless en 6 watts de TDP – mais c’est également  une consommation électrique plus de deux fois plus importante pour des performances équivalentes. Autant le recours à des puces de huitième génération me parait souvent être une assez bonne idée, aller piocher trop loin dans le catalogue d’Intel n’est pas forcément une solution viable à mon sens.

BMax MaxMini B5

A environ 260€ en importation sur AliExpress, ce BMax MaxMini B5 est séduisant mais je vous conseillerais plutôt de rester à l’écart. A on trouve aujourd’hui bien mieux en ventilé avec des puces AMD Ryzen au même prix. Ou tout aussi puissant pour beaucoup moins cher avec des solutions fanless comme le Chuwi Herobox en Celeron N4100 par exemple qui se négocie à 152€ aujourd’hui.


Jaune
6 commentaires sur ce sujet.
  • 21 avril 2021 - 8 h 51 min

    Le seul « intérêt » que je peux voir à une machine pareille, c’est que théoriquement cette plateforme est supportée nativement par Windows 7 pour les allergiques à Windows 10 qui se fichent de la sécurité. A part ça, aucun intérêt.

    Répondre
  • Alu
    21 avril 2021 - 10 h 16 min

    @Empy:

    Si c’est juste pour ça, autant acheter un Optiplex micro, un Lenovo thinkcenter M ou un hp elitdesk 800 mini en occasion: ça sera moins cher et le CPU sera plus puissant…

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 12 h 19 min

    Méfiance, quand je suis passé d’un i5 4570S à mon actuel I5 10500, le taux d’occupation du processeur sur la lecture de fichiers 4K est passé de 100% avec lags à moins 7% avec les mêmes logiciels strictement… Les jeux d’instructions natifs intégrés sur les nouveaux processeurs j’imagine. Attention donc à la fausse bonne affaire je crois.

    Répondre
  • Alu
    21 avril 2021 - 13 h 09 min

    @Philippe:
    Non c’est juste que depuis Skylake les GPU intel gère l’accélération h.265 100% hardware. Les gros des vidéos en 4K sont encodées en h.265/HEVC…sauf sur youtube ou c’est les codecs VP9 et/ou AV1 que seuls les derniers Intel Xe gère en hardware…donc ça rame su à peu près tout le reste…

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 13 h 32 min

    @Philippe: ? « ce BMax MaxMini B5 est séduisant mais je vous conseillerais plutôt de rester à l’écart. » je ne vois pas de bonne affaire ici.

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 21 h 19 min

    « Avec pas mal de fonctionnalités en moins comme la gestion du H.265 non prise en compte par le Intel HD 6000 et beaucoup de formats que la puce pourra certes lire mais pas encoder »

    Elle pourra toujours compter sur ses 384 coeurs de traitement pour faire l’encodage (bien plus rapidement que si c’était fait par le CPU) à défaut d’avoir un moteur Quick Sync de dernière génération et si l’application le veut bien.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *