Asus ROG Zephyrus, un portable de gamer aux entrailles intéressantes

Je préfère prévenir, l’Asus ROG Zephyrus est un 15.6 pouces. Ne vous étonnez pas pour autant de le voir sur Minimachines car si la diagonale de la machine n’est pas dans la ligne du site, sa conception est franchement originale et mérite quelques éclaircissements.

L’Asus ROG Zephyrus est un engin haut de gamme, destiné aux joueurs, il sera probablement vendu fort cher et à une date inconnue. Pas besoin d’être devin pour comprendre que ce nouveau bébé est là autant pour attirer le regard des amoureux technophiles que de dorer le blason déjà passablement épais de plusieurs couches de métal fin de Republic Of Gamer, la division PC Gaming d’Asus.

Asus ROG Zephyrus

Un pari qui semble impossible à tenir

Avec un écran 15.6 pouces de type IPS affichant un FullHD 120 Hz compatible G-Sync, le ROG Zephyrus a de quoi cohabiter avec l’équipement haut de gamme de l’engin puisqu’il sera livré avec une carte graphique GeForce GTX 1080 dans un design Nvidia MAX-Q.

Asus ROG Zephyrus

Le processeur sera évidemment un Intel Core i7–7700HQ de septième génération et l’engin pourra embarquer jusqu’à 24 Go de mémoire vive DDR4. Le stockage se fera sur des solutions NVMe M.2 PCIe x 4 en 256, 512 ou 1024 Go. A priori rien ne distingue, au prime abord, cette machine d’une autre hormis le placement particulier de son clavier et de son pavé tactile. En effet les deux éléments sont positionnés côte à côte sur la partie basse du châssis de manière à laisser la partie haute totalement libre.

Asus ROG Zephyrus

Le clavier est rétro éclairé et dispose d’un jeu de LEDs RGB permettant de le colorer à la demande suivant les jeux. Le pavé tactile peut se transformer en pavé numérique en activant un mode dédié.

Asus ROG Zephyrus

La véritable différence entre ce portable et un autre, c’est qu’il ne mesure que 17.9 mm au maximum de son épaisseur et 16.9 mm au point le plus fin. Une finesse record qui s’appuie sur un développement sur mesures pour tendre à ce but : Proposer un engin extrêmement fin pour un équipement haut de gamme. Plusieurs stratagèmes ont été mis en oeuvre pour y parvenir.

Asus ROG Zephyrus

Il y a d’abord le déplacement des périphériques de saisie vers le bas : L’espace libéré au dessus sert de système d’aération par convection naturelle. La chaleur pourra s’échapper de cette large grille d’aération et permettra de refroidir au mieux le ROG Zephyrus. En dessous sont positionnés processeur et processeur graphique qui auront moins d’obstacles pour se refroidir ainsi.

L’autre trouvaille est plus mécanique avec un système d’aération qui se déplie sous l’engin pour lui faire gagner…. de l’épaisseur. Voilà la recette miracle d’Asus et c’est extrêmement bien trouvé !

Asus ROG Zephyrus

Pour que les composants internes n’étouffent pas dans leur propre chaleur et afin d’améliorer la circulation de l’air, le déploiement de l’écran bascule un système de béquilles qui écartent la partie inférieure du châssis des composants internes. libérant ainsi une plus large voie de circulation pour aspirer de l’air frais et chasser de l’air chaud. On comprend mieux l’appellation Asus ROG Zephyrus, Zéphyr étant dans la mythologie Grecque le fils d’Eole et dieu du vent de l’Ouest, peut être le plus connu des dieux des vents.

Avec un poids de 2.24 Kilos, l’engin est relativement léger et s’inscrit donc dans une gamme d’ultrabook orientée jeu jamais vu jusqu’à aujourd’hui. L’engin propose une connectique intéressante avec une sortie vidéo HDMI, quatre ports USB 3.1 Type-A et un port USB 3.1 Type-C Thunderbolt. Un port jack 3.5 mm combinant entrée micro et sortie casque mais pas d’Ethernet. On remarquera tout de même que la connectique est correcte pour un engin de 17.9 mm d’épaisseur. Bien entendu le ROG Zephyrus se connectera en Wifi AC et proposera du Bluetooth 4.1.

 

10 commentaires sur ce sujet.
  • 31 mai 2017 - 11 h 51 min

    Très prometteur pour les PC portables joueur dans les prochains mois et prochaines années.

    Répondre
  • 31 mai 2017 - 12 h 06 min

    @Pote: Oui, pas mal de leçons a retenir et la première de toutes, il est possible d’envisager de tout remettre à plat. Et pas que pour les portables de jeux, pour toutes les machines.

    Répondre
  • 31 mai 2017 - 12 h 16 min

    J’attends de voir les test de notebookcheck (bench + en jeu): un slim MAX-Q 1080 face à un laptop gamer “classique” genre GT73/GT75 ou G752 avec une 1080 aussi.
    Quid de la poussière qui viendra se loger en bas lorsque le ventilo ne tournera pas à fond ?

    Répondre
  • 31 mai 2017 - 12 h 23 min

    @tiliarou: Plein de questions a se poser sur cet engin, c’est pour ça qu’il a atterri sur le blog :)

    Répondre
  • 31 mai 2017 - 12 h 35 min

    deux petites coquilles :

    En dessous sont *placés* processeur et processeur graphique

    dans la mythologie Grecque le *fils* d’Eole

    ce commentaire s’autodétruira a la correction.

    Répondre
  • 31 mai 2017 - 12 h 47 min
  • 31 mai 2017 - 13 h 25 min

    En effet PC portable intéressant sur bien des points sur le papier qui resteront à confirmer lors de tests pour voir si la promesse est tenue.

    très astucieux ce système de levage. Par contre le système de refroidissement lui reste slim et non étirable. Je veux dire que cela apporte certes plus de place à l’air pour circuler mais ça augmente pas la surface d’échange du ventirad.
    Intéressant aussi le toucher pad qui se transforme en pavé numérique tactile.

    Je vois déjà un défaut ; le connecteur d’alim placé un peu trop bas qui va à coup sûre gêner l’utilisateur (autant plus qu’il passe juste devant la grille d’aération, pas malin). Ils auraient du le placer plus en arrière ou directement derrière.

    reste à voir le prix de vente qui va exploser les records à mon avis.

    Répondre
  • 31 mai 2017 - 15 h 54 min

    Justement j’étais en train de me prendre la tête avec le besoin d’un pc portable très performant et léger.

    c’est une bonne chose, mais aux vues des caractéristiques minimales des Max-Q je doute qu’on ne trouve ça avec des chipset entrée de gamme avant un petit moment (avant que msi ne décline ses modèles vers le milieu de gamme en tout cas)

    mais ça augure bon, si en 18mm environ on est capable de refroidir toute une config haut de gamme, les ultrabooks réussiront peut être à caser de meilleures batteries ou des chipset graphique un peu moins entrée de gamme pour 1000€ dans un avenir proche

    Répondre
  • 31 mai 2017 - 18 h 37 min

    La même configuration dans mon Alienware Alpha ( acheté grace a la présentation sur ton site Pierre ), et je signe de suite !!

    Répondre
  • 18 novembre 2017 - 18 h 37 min

    […] Gamer ASUS ROG ZEPHYRUS GX501VS-GZ024T – 15,6″ 1920 x 1080 – TN – Core i7-7700HQ – 16Go […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *