Apple Mac M1 : l’heure de la rupture

A moins d’habiter dans une dimension alternative, vous avez sans doute déjà lu ou entendu tout ce qu’il y avait à savoir sur les nouveautés Apple annoncées hier pendant la conférence de presse de la marque.

Car Apple aura beau appeller cela une Keynote, il s’agit ni plus ni moins d’une conférence de presse qui rassemble aujourd’hui tous les médias du monde. Des médias non pas désireux de mieux vous informer mais bien souvent pressés de vous délivrer les éléments lâchés au compte goutte par Apple. Une méthode qui ne permet pas de prendre du recul mais qui ne fait que retransmettre les signaux de fumée du constructeur.

Les  évènements Apple, ça fait du clic et il est de bon ton de les afficher le plus en temps réel possible afin de maximiser celui-ci. Annoncer la nouvelle couleur du prochain iPhone devient ainsi un évènement relayé sur toute la toile. Un bruit généré qui profite beaucoup à Apple, moins aux internautes.

Heureusement, le jour d’après la conférence de presse, survient le temps de l’analyse à froid. La veille, on a servi de caisse de résonnance à Apple dans un manque d’objectivité propre aux orgies et aux grands rassemblements. Le lendemain, il est toujours temps de faire un bilan un peu plus dégrisé des annonces.

Mac M1

Qu’est-ce qu’a annoncé Apple hier ? D’abord des Mac M1 en couleurs. Des engins 24″ aux design beaucoup plus fin et aux coques colorées, teintées dans la masse de leur surface d’aluminium. C’est gai – on en a besoin – c’est joli et c’est probablement parfaitement irréparable. Avec 11.5 mm d’épaisseur les solutions proposées par Apple sont l’équivalent de tablettes greffées sur un pied adaptable. Ce n’est pas fait pour tomber en panne mais on n’imagine pas facilement un particulier aller plonger les mains dans ces engins en cas de pépin. L’affichage se fait en “4.5K” ou plutôt 4480 x 2520 pixels. On retrouve à bord la puce Apple M1 que l’on a découvert sur les Mac Mini il y a peu.

Apple M1

Ce processeur est plus rapide que celui embarqué sur l’ancien modèle de Mac Intel de la marque : 85% plus “rapide” d’après Apple. Sa partie graphique est 50% plus véloce et ses performances de traitement en Intelligence Artificielle sont trois fois au dessus que celles de son prédécesseur. Ces éléments sont difficiles à prendre en compte et à analyser mais, comme pour les Mac Mini M1, c’est une communication clairement orchestrée par Apple. La marque joue le flou des performances en évitant de tomber dans un biais fréquent des autres constructeurs, celui de la comparaison avec d’autres modèles.

Apple M1

Cela évite de dire que le précédent Mac était mauvais ou qu’il est désormais dépassé, un travers dans lequel la plupart des fabricants PC tombent. Un travers au mieux fatiguant pour les clients d’une marque informatique, au pire décourageant. Personne n’a envie d’entendre que le modèle de portable payé 1500€ il y a 12 mois est aujourd’hui ridicule car le nouveau modèle à 1500€ est plus rapide. Cette attitude permet également à Apple de rester dans la posture avantageuse qui consiste à laisser les autres se comparer à lui. On voit régulièrement les constructeurs de PC foncer tête baissée dans ce piège qui consiste à considérer les machines d’Apple comme des étalons auxquels se comparer. Une publicité gratuite qui doit bien faire rigoler la marque.

Ce que prépare Apple, comme pour le Mac Mini M1, c’est un raz de marée de tests proposés par les mêmes sites qui ont couvert l’évènement Live. Un ensemble de tests qui refléteront les performances, probablement excellentes, des machines. Une sorte de seconde couche de vernis qui donnera à l’internaute l’assurance d’un achat  raisonnable. Cela en plus de l’énorme couverture que représenteront tous les testeurs spécialisés qui savent qu’acheter un Mac M1 pour le tester avec leur logiciel ou outil spécialisé vaut le coup en terme d’audience. 

Apple M1

A n’en pas douter donc, les performances seront là et elles seront bonnes. Le recours à la puce M1 permet d’en être sûr et avec un écosystème logiciel qui se plonge de plus en plus profondément dans les entrailles des compétences de ces processeurs particuliers. Des développeurs qui ont compris  qu’ils pouvaient vraiment rafler la mise en misant gros et en misant bien sur le développement précis de leurs fonctions les plus gourmandes pour prendre en compte les fonctions matérielles des puces d’Apple. L’exemple du Mac Mini M1 a fait mouche, encourageant les développeurs à travailler d’arrache pied leurs programmes. La poursuite de cet écosystème étant une motivation supplémentaire pour s’y plonger.

2021-04-21 19_59_02

On a également droit à des petits à côté importants comme un passage de capteur de webcam qui évolue du traditionnel 720p à du 1080p. Un capteur qui est censé pendre en compte les basses luminosités et les compenser. Le système d’enregistrement audio est plus classique avec trois micros. Probablement une solution d’enregistrement en frontal et un double micro pour capter et réduire les sons ambiants sur les côtés. Des éléments bienvenus qui ont pourtant été boudés par de nombreux constructeurs de PC en ce début d’année. Constructeurs qui ont persisté après un an de pandémie mondiale et de vidéoconférences à gogo à placer des composants peu adaptés à cet usage.

2021-04-21 19_58_09

La connectique située au dos de l’engin est composée de deux à quatre ports USB Type-C dont deux au format Thunderbolt. Un connecteur propriétaire est également disponible et la liaison Ethernet est assurée par le port d’alimentation de la machine. On y gagne un câble en moins pour le branchement physique de l’écran, on y perd la possibilité de connecter le câble de son choix… 2021-04-21 17_32_33

Ce joujou sera vendu en Mai et question tarifs, il débutera à 1449€ en version Apple M1 avec GPU 7 cœurs 8/256 Go avec un Magic Keyboard et deux ports USB Thunderbolt. Une version M1 avec GPU 8 cœurs avec Magic Keyboard comprenant un Touch ID, deux ports USB 3.0 Type-C et le support Ethernet sera vendu à 1669€. Enfin, pour 1899€, on aura droit à la version 8/512 Go avec les mêmes options.

2021-04-21 20_00_53

Les iPad Pro M1 sont de sortie.

Apple bascule ses iPad Pro sous SoC M1, le même SoC que pour les Mac Mini et le nouveau Mac M1. Ce qui semble des plus logique pour des raisons d’écosystème comme de développement. Les machines actuellement sous M1 comme les Mac Mini et bientôt le Mac M1 vont pouvoir bénéficier des applications de iPad et il est logique d’imaginer que le futur des iPad Pro est de pouvoir se transformer en.. Mac. Pour le moment, iPadOS est toujours de la partie et MacOS reste réservé aux autres machines d’Apple. Mais les frontières entre les logiciels vont devenir de plus en plus floues. En grande partie parce qu’elles seront désormais uniquement volontaires de la part d’Apple. Avec le même SoC à bord des deux plateformes, il n’y a plus de raisons techniques à une séparation des logiciels.

Avec un clavier amovible, il est facile d’imaginer l’iPad Pro M1 en 12.9″ ainsi que la version 11″ devenir de véritables ultraportables proposant toute l’étendue de la gamme de logiciels Apple. Ce qui rendrait son offre encore plus attrayante à terme et continuerait de séduire les développeurs capables de toucher un nombre toujours plus grand d’utilisateurs.

2021-04-21 19_55_25

Pour Apple, c’est évidemment la solution la plus intéressante qui soit. L’iPad Pro M1 emploie désormais la même solution que ses autres machines. Chaque développement effectué sur la puce, chaque amélioration, profitera à l’ensemble de l’écosystème. Les frais de production, de conception et de recherche et développement futurs seront dilués dans une masse énorme de matériels différents. Autant d’éléments qui permettront de rentabiliser au mieux les machines. Difficile de voir comment Apple le fera mais il semble évident que les iPad Air, iPad et iPad Mini passeront un jour ou l’autre à des solutions M en abandonnant les puces A12 et A14 Bionic.

2021-04-21 19_55_53

Le stockage explose avec des iPad Pro M1 qui peuvent désormais accueillir 16 Go de mémoire vive ou 2 To de données1 et d’autres postes sont également améliorés comme la gestion des capteurs photos des tablettes qui dialoguent désormais directement avec la puce M1 qui pourra prendre en charge des fonctions avancées.

 On voit, par exemple, le recours à un écran vert qui sera gommé pour incruster l’image de votre choix ou  à des applications de réalité augmentée. Des éléments faisant appel aux fonctions de calcul d’IA de la puce Apple. Une gestion du signal capturé en HDR3 permettra de mieux lutter contre les contre-jours et l’ensemble sera plus performant en basse luminosité. Des options de modem 5G comme l’apparition du Thunderbolt amélioreront son usage.

Question tarifs, on part su un prix de base en 11″ en 128 Go à 899€ et un modèle qui pourra culminer à 2279€ en version 5G et 2 To. La version 12.9″ à 1219€ sera également en 128 Go et Wifi, comptez 2599€ pour la version 5G et 2 To sans stylet ni Magic Keyboard… La disponibilité est toujours prévue pour la mi Mai.

2021-04-21 19_56_16

Apple ne pourra plus être rattrapé

Rattrapé par son moi passé pour commencer. Avec évolution vers les puces ARM pour sa gamme complète et à terme la disparition de ses versions Intel, c’est le chant du cygne des Hackintosh. Les versions x86 de MacOS encore viables sont vraisemblablement les dernières. Apple sera désormais totalement protégé par son écosystème matériel et logiciel. Les possibilités de protection et d’enfermement de la marque sont énormes et tout dépendra du degré d’avidité ou d’ouverture que la société décidera pour son futur.

Avec un SoC M1 à bord, Apple peut très bien sonner la fin des accessoires non certifiés par exemple. Obliger les constructeurs à passer par Apple pour authentifier le  moindre matériel sous peine de ne pas le reconnaitre par une puce M1. Une solution qui obligera à verser une dîme à la marque et mettra fin à l’écosystème parrallèle permettant de profiter de matériels moins chers. Le moindre bout de câble pourra être monnayé aux tarifs “Apple”, fort d’une puce signalant au système leur certification.

C’est également pour le fabricant la possibilité de basculer facilement toute ses machines d’une génération à l’autre. On sait que le M1 est une première étape dans l’évolution de la marque. Le futur des puces Apple se met déjà en place et un jour ou l’autre un Apple M2 sera proposé dans toute la gamme de solutions Apple. Un bouleversement qui se fera en douceur avec un amortissement plus rapide de la R&D engagée.

2021-04-21 20_22_59

Rattrapé dans son design, le changement de puce qui passe d’Intel à ARM offre une vraie liberté de design à Apple. Si les Mac Mini M1 ou les Macbook Air sous processeur Apple M1 ressemblaient comme deux gouttes d’eau à leurs version Intel, le nouveau Mac M1 crée une rupture. Ce design est impensable sous processeur Intel ou AMD au même niveau de performance que le M1. Les constructeurs concurrents ne pourront donc pas suivre cette tendance ou prendront le risque de s’y bruler les plumes en castrant la puissance de leurs machines.

Ce n’est d’ailleurs pas souhaitable que le marché suive Apple dans ce sens. Si les engins des grandes marques employant des solutions x86 classiques suivent, ce sera la fin de toute possibilité d’évolution de matériel. La mémoire vive unifiée d’Apple est une chose mais le design complet de ces nouveaux engins est une tombe niveau évolutivité. Il serait suicidaire qu’une marque comme Lenovo ou HP se décide à proposer un engin de bureau totalement fermé dans le futur. Il faut au contraire jouer sur la possibilité d’évolution pour tirer son épingle du jeu.

2021-04-21 19_57_55

Rattrapé en cas de panne enfin. Je doute que les nouveau Mac M1 soient sujet à des pannes particulières. Le matériel embarqué à toutes les chances d’être des plus robustes. On parle d’un SoC ARM qui n’a aucune raison de surchauffer, de mémoire vive unifiée qui doit être largement passée au crible avant intégration, d’un stockage SSD de premier choix et d’un assemblage très travaillé par Apple. J’ai peur néanmoins que la moindre panne hors garantie se solde par une facture très salée en cas de réparation. Un montant qui encouragera à basculer vers une solution de remplacement même pour des composants triviaux.

Apple s’engage donc dans une voie en totale rupture d’avec le reste du marché informatique. Un marché qui n’a aucune chance de le rattraper faute d’un écosystème aussi complet. Les constructeurs dépendant de Microsoft sont condamnés à voir cette évolution les séparer toujours plus profondément de la marque à la pomme. Est-ce un mal ? Pas forcément. Cela dépendra de comment les géants de l’informatique réagissent. Beaucoup de cartes peuvent être abattues. Celle des tarifs, celle de l’évolutivité ou bien celle d’un écosystème plus ouvert et plus libre. Le pire choix possible étant, à mon avis, de vouloir faire du sous Apple en singeant le constructeur sans jamais avoir les moyens de faire aussi bien. C’est souvent le meilleur moyen d’aider un concurrent à mieux s’en sortir encore.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Ce qui est paradoxalement 4 fois plus que le Mac M1 le mieux équipé

Jaune
69 commentaires sur ce sujet.
  • 21 avril 2021 - 21 h 02 min

    C’est au moment où Apple perd le plus de clients dans tous les marchés qu’ils sortent la puce dont les performances sont les plus prometteuses.
    Maintenant je ne peux m’empêcher de penser à la période powerpc qui l’était aussi, sur le papier, et pourtant Apple en est revenu.
    Personnellement j’ai fait quelques mois sur Apple pour le taf et j’espère ne jamais y retourner, l’ergonomie mac n’est pas la mienne.
    L’avenir nous dira si Apple sera suivit, mais vu leur position actuelle je n’y croit pas, ils ne sont plus,actuellement, la cible à abattre.

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 21 h 21 min

    “Le matériel embarqué à toutes les chances d’être des plus robuste. On parle d’un SoC ARM qui n’a aucune raison de surchauffer, de mémoire vive unifiée qui doit être largement passée au crible avant intégration, d’un stockage SSD de premier choix et d’un assemblage très travaillé par Apple.”

    Sauf que… le SSD (soudé) semble avoir un vieillissement accéléré sur les premières machines basées M1. Le design ne devrait jamais passer devant tout le reste et une machine irréparable ne devrait même pas pouvoir être vendue si les régulateurs jouaient vraiment leur rôle.

    Les machines Apple m’ont fait rêver ado, désormais c’est un repoussoir qqsoient les perfs réelles ou supposées: Impossible de cautionner ce modèle, sauf à être un vrai âne. D’ailleurs ces derniers apprécient les pommes en friandise. CQFD.

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 21 h 28 min

    “Ce design est impensable sous processeur Intel ou AMD au même niveau de performance que le M1”

    Le trait me paraît un peu forcé quand même: le Mac M1 reste une grosse machine desktop dans laquelle il y a largement plus de place qu’un laptop.

    Y’a quand même de la marge pour intégrer le top de ce qu’on voit en perf sur un laptop Intel sans trop souffrir pour l’intégration et la gestion de la chauffe, non ?

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 21 h 42 min

    @nouknouk: Je ne pense pas qu’on puisse intégrer un GPU Nvidia ou AMD au niveau dans cette épaisseur. Ou avec un effet secondaire peu reluisant, celui d’une soufflerie incroyable. De toutes façons ce n’est clairement pas quelque chose de souhaitable.

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 22 h 16 min

    De quoi se plaint-on, d’un coup d’un seul tout le matériel Apple devient collector ! Mais aussi obsolète :)
    Visuellement selon mes gouts c’est déjà rétro.
    Enfin c’est la séparation totale et définitive de deux mondes ainsi que des gens qui y vivent.
    C’est un gros pari de la part de dirigeants qui font du Steve Jobs remix depuis sa mort, sans la dimension visionnaire qui était la sienne.
    Intéressant.

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 22 h 50 min

    Je vois la photo… No comment…, du apple quoi

    La course au design “fluide & fin comme du papier” au prix d’une quasi irréparabilité & d’une non modularité totale était peut être un impératif sur le marché il y a 10 ans, mais aujourd’hui, dans une époque ou l’on parle de gestion intelligente des ressources, c’est presque une faute

    Sans parler de la fermeture logicielle. Si tout périphérique doit jurer allégeance aux grands prêtres de Saint Steeve:
    – Y’a un paquet de musicos qui vont être verts: obligation de renouveler leurs claviers, surfaces de contrôle, etc …
    – Et moi comment je programme une carte de développement avec cette brique?

    (ndlr: oui je sais, si je commence à parler des tripaille de ce truc au lieu de faire des phrases avec “magique”, “facilité”, “fluidité”, “Beau”, “Incomparable”, “design” dedans, c’est que je ne suis pas la cible, I suppose ;) )

    … M’enfin

    Et vive les bonnes vieilles tours d’antan ;)

    Répondre
  • Xo7
    21 avril 2021 - 22 h 52 min

    Enfin libre ! Je suis heureux de la nouvelle position d’Apple ! Ils beaux forts puissant fins démesurés et non copiables, qu’elle joie. Je respire . Je ne suis pas un fan de la pomme, loin de là. Mais je suis fatigué de toutes ces comparaisons faites depuis vingt ans entre les différents acteurs du marché et apple. Le constat est posé. Dieu existe. La course s’arrête, le calme revient dans la plaine. Et si on passait à autre chose ?
    J’ai espoir dans ce mouvement libérateur, de nouveaux chemins vont se tracer, une créativité va se libérer, de nouvelles aventures nous attendent.

    …Enfin j’espère, on peut aussi tomber dans des dictatures de communauté informatiques refermées sur elles mêmes pour notre bien être face au piratage mondial de nos données. Des univers informatiques incompatibles entre eux ou notre libre arbitre ne s’exercera que lorsque il faudra choisir celui à qui nous prêterons allégeance … pour une vie et plus encore.

    On en sait rien. C’est un virage ou une confirmation. Une prise de poste ou le début de la fin. Attention aux multinationales en embuscade. Qui aurait pensé que le fondateur de PayPal serait un jour indispensable à la NASA ? Ou qu’un petit libraire de garage s’intéresserait aux réseaux informatiques de toute notre planète ?
    L’informatique c’est comme une boîte de chocolat….

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 22 h 54 min

    Bonjour
    il manque un bout de phrase la ? “Le moindre bout de c” et “capter et réduire les les sons ambiants sur les côtés.”Il d agit des iMAC M1 pas juste MAC M1.
    J aime pas trop faire ce genre de remarque désolé.
    Mais bon vu que ton article est vraiment top et objectif .
    J ai craquer pour un macbookair M1 et c est une bombe c est sur , après c est claire que ce n est pas réparable et c est très grave !!
    Apple a écrit un nouveau chapitre de l histoire informatique comme ton article le montrait bien.

    J espère juste qu apple ne bloquera pas tous comme tu dis , l avenir nous le dira!!

    Merci pour ton travail

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 22 h 57 min

    @youri_1er:

    Waouh, premier commentaire, et premier énorme troll… Apple perd des clients dans tous les marchés?
    Je pense que tu n’as pas été voir leurs résultats financiers depuis un paquets d’années…

    Rien d’autre à ajouter. Bonne soirée à vous.

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 23 h 02 min

    @Pierre Lecourt: ne pourrait-on pas intégrer un CPU Intel mobile comparable en terme de perf et une GTX 1650 mobile (comparable pour la partie GPU), aux fesses d’un écran 24 pouces avec une grosse surface de dissipation thermique possible, le tout sans devoir à y adjoindre un refroidissement actif conséquent ?

    Vraie question ouverte, je suis très loin d’être expert.

    Répondre
  • 21 avril 2021 - 23 h 45 min

    @Xo7: Whaaa sérieux? “libéré”? “dieu existe?” T’es carrément dans le “lâcher prise” technologique…(à moins qu’il y ait de l’ironie là dedans) C’est presque incompréhensible pour quelqu’un comme moi ça… ;)
    Plus sérieusement, je ne crois pas du tout à ce rêve “créativité déliée”, je crois simplement que ce modèle fermé va en valider d’autres et que le jour ou, par exemple sur commande de pekin, un Huawei ou un Xiaomi sortent une bécane tout aussi fermé avec un Kyrin “W1” ou dieu sait quel Risc-V R1 48 Coeurs avec les mêmes artifices(mémoire intégrée non extensible etc ….) et entreprend d’en faire le Mac de l’asie, ça en sera fini pour un temps de l’informatique ouvert
    IL faut rappeler que ça s’est déjà produit dans le secteur des stations de travail:
    – entre 79 et la fin des années 80, elles avaient toutes à peu près le même processeur (Motorola 68k) et faisaient tourner à peu près toutes des “variants des mêmes OS” (AT&T ou BSD unix)
    – Puis ce fut l’éclosion de toutes sortes d’ARchi Risc, avec des hards spécialisés et totalement incompatibles entre eux, et seul une relative portabilité logicielle a été préservée. Côté Perfos bien sûr, elles ont surclassé les machines en 68k, mac “quadra” inclus
    – et enfin, une vague de standardisations/mutualisations a taillé dans la masse, au fur et à mesure que le monde “cheap” du X86 rattrapait son retard
    Bref, au pire ça on a un re-Boom de l’informatique cloisonné pendant cinq ans, puis via un circuit externe à tout ça (qui cette fois risque de venir de chine le plus probablement… ou qui sait d’Inde, d’Iran, de Russie ou d’un autre émergeant inattendu), il est possible qu’une nouvelle technologie remette l’informatique ouvert au goût du jour et enterre cette mode au profit d’un nouveau “standard industriel”

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 1 h 09 min

    Et alors honnêtement, y a-t-il des ordinateurs réellement réparables dans l’univers PC ? Je ne suis pas un thuriféraire du matériel Apple,j’utilise actuellement un mini PC Miniforum Ryzen 3 fixé au dos d’un écran 24″ HP tournant sous Ubuntu budgie, mais je ne pense pas que mon matériel soit plus réparable pour autant. Et ne parlons pas de l’évolutivité, l’époque où on pouvait envisager de rajouter un coprocesseur arithmétique, changer de carte graphique, ajouter une carte modem ou une interface ethernet sur câble bnc remonte à la préhistoire informatique ; Je l’ai connue, et ne la regrette pas.
    La question de la fiabilité et de l’évolutivité du matériel n’est plus le problème actuellement. La grande force d’Apple (et sa faiblesse) est de s’appuyer sur un matériel unique pour proposer un système cohérent et fonctionnel. Qui n’a jamais souffert de problèmes de drivers, que ce soit sous linux ou windows ? Il ne faudrait quand même pas perdre de vue que l’informatique est faite pour être utilisée dans la vie de tous les jours et donc doit être le plus transparente possible, le matériel et le système d’exploitation devant rester en arrière plan. Et à ce point de vue là, l’environnement d’Apple est le plus adapté actuellement, quand bien même je préfère personnellement me creuser la tête (m’amuser et perdre du temps) avec linux, n’ayant plus d’obligations de résultats dans la vie “réelle”.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 3 h 12 min
  • 22 avril 2021 - 8 h 03 min

    @yann:
    > Sauf que… le SSD (soudé) semble avoir un vieillissement accéléré sur les premières machines basées M1.

    Nope, ce n’est pas le cas.

    > Impossible de cautionner ce modèle, sauf à être un vrai âne
    Ce n’est pas très sympathique de se considérer comme centre du monde ayant LA science infuse et dénigrant sans autre forme de procès tous ceux qui pourraient avoir une opinion différente de la votre.
    Vous pouvez être en désaccord avec ce qu’ils proposent, mais si des gens achètent, c’est que certains y trouvent un intérêt. Et je doute que 100% soient des ânes. Il y aurait peut-être même des personnes qui achètent par choix réfléchi, incroyable non ?

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 8 h 09 min

    @nouknouk: @Bastien B.:

    >La course au design “fluide & fin comme du papier” au prix d’une quasi irréparabilité & d’une non modularité totale était peut être un >impératif sur le marché il y a 10 ans, mais aujourd’hui, dans une époque ou l’on parle de gestion intelligente des ressources, c’est presque >une faute

    C’est irréparable … pour le particulier. Le fabricant quant à lui peut tout à fait réparer / recycler. Et si l’intérêt d’une machine modulable c’est de changer de carte graphique tous les ans pour gratter 5 fps, peut-on vraiment parler de gestion intelligente ds ressources ?
    Par ailleurs, ils tendent vers des machine moins énergivote, et nécessitant moins de quantité de matière pour être fabriquée …

    Tout est question de perspective, et même si le modèle d’Apple est parfaitement critiquable (on en parle du remplacement de l’ensemble du top case des macbook pro pour “juste” des soucis de clavier ?), il me semble qu’on peut mettre les choses en perspective avec un peu plus de mesure.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 9 h 35 min
  • 22 avril 2021 - 9 h 56 min

    Je ne suis pas l’actu mac, j’en ai un vieux ‘mini’ pour que ça me coute pas cher au boulot pour empaqueter et compiler pour mac mes productions…

    On en est où de la compatibilité logiciel sur ces M1 ? A-t-on passé le point de bascule où il y a plus de programmes et mises à jour M1 qu’ancien mac ou pas encore ?

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 9 h 59 min

    @youri_1er:

    Le chiffre d’affaires d’Apple a été de 111,44 milliards de dollars, contre 91,8 milliards de dollars un an plus tôt, soit une hausse de 21,39%. Le bénéfice net a été de 28,76 milliards de dollars, contre 22,2 milliards de dollars auparavant. Le bénéfice par action s’établit à 1,68 dollar, en hausse de 35%. Pour leur part, les analystes visaient un chiffre d’affaires de 103,28 milliards de dollars et un bénéfice par action de 1,41 dollar.

    Voici le détail :

    iPhone : 65,60 milliards de dollars de revenus (+17,23% par rapport à la même période il y a un an)
    Mac : 8,68 milliards de dollars (+21,16%)
    iPad : 8,44 milliards de dollars de revenus (+41,12%)
    Apple Watch et autres accessoires : 12.97 milliards de dollars (+25,58%)
    Services (iCloud, Apple Music, App Store, etc) : 15,76 milliards de dollars (+24%)
    Ce premier trimestre de l’année fiscale 2021 est tout simplement un record pour Apple. C’est la première fois que le fabricant dépasse le cap des 100 milliards de dollars de chiffres d’affaires. Il faut dire que les iPhone 12 ont dû aider avec le nouveau design, le support de la 5G et d’autres fonctionnalités. Il y a également les Mac avec la puce M1 qui ont visiblement bien cartonné.

    +21% pour le Mac… Tu as le droit d’être anti-Apple, soit. Mais sans déformer la réalité.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 10 h 01 min

    @youri_1er:

    D’ailleurs ton graphique s’arrête au T2 2020, manque pas mal de trimestres…

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 10 h 12 min

    Bonjour à tous,
    Personnellement j’aime beaucoup. Si j’avais un ordinateur de bureau à acheter, mon choix serait fait.
    Ce qui me plaît est l’évidence d’un écran et d’un clavier, plus souris plus câbles plus stockage etc. Bon, d’accord… C’est moins design tout à coup.
    Cela me fait penser qu’une “évolution/retour” du monde des PC pourrait être de revenir à des terminaux tactiles avec un bon gros PC à caser du côté de la box dont on partage la puissance. PC que l’on oublie ou que l’on upgrade à mesure. Je ne pense pas à du Cloud. Si j’y ai pensé, c’est que cela existe déjà ;-).
    Sur ces nouveaux M1, l’absence de ventilation fait passer à l’arrière plan la technologie, et je trouve que c’est un bien.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 10 h 13 min

    PS/ Il me semble qu’il y a une erreur dans les prix des IMac, entre le texte et le graphique.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 10 h 48 min

    @Ners: Le CA ce n’est pas le nombre de clients.
    Tu ne peut t’en prendre qu’à statista si les chiffres ne te conviennent pas, c’est la source détaillé que j’utilise. Tu peut donner la tienne ça m’intéresse (réellement car contrairement à ce que tu pense je veux bien revoir mon avis, et toi?) ;)

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 11 h 14 min

    Il n’est pas fanless.
    Il y a deux ventilo.

    PS: Un peu marre de voir que mes commentaires ne sont pas publié dans raison !

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 11 h 15 min

    J’utilise un Mac Mini M1 depuis quelques mois pour remplacer mon ancien i5-3570K qui tournait à 4.2GHz, et 16Go de Ram.

    Je suis bluffé par la puissance du petit M1, même si tout est soudé.
    je ne fais que de la bureautique maison, c’est a dire surf web, Youtube, et quelques conversions de fichiers video avec Handbrake.
    C’est silencieux, c’est clair. Pour les probs de SSD, je crois qu’une MAJ de MacOS a réparé le problème.
    Franchement, si il y avait un autre OS, Ubuntu, ou autre, je le recommanderais à 100%.
    Je ne suis pas MacOS, mais on me l’a offert, et mis à part ce bémol, il déchire vraiment. :)
    J’ai un autre PC pour les jeux.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 11 h 17 min

    @Geppeto35: Salut, pour exemple, pour la production musicale, le site Audiofanzine répertorie régulièrement les softs qui ont “basculé” sur le M1.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 11 h 21 min

    @Bastien B.: c’a m’inquiète aussi ce basculement possible des ordinateurs vers arm. Evolution ou retour aux chipsets et drivers fermés comme sur les smartphones et leur obsolescence logiciel programmé.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 11 h 42 min

    @Veridian:
    Oh mais je ne parles pas de ça (à priori vous m’avez pris pour un gamer) mais de beaucoup plus basiquement pouvoir si besoin est doubler la mémoire, ajouter un second disque interne, des cartes d’interface un peu touchy ou même développées “maison” et très anecdotiquement oui au besoin, changer la Carte graphique
    Alors oui autant les cartes graphiques sont des PCs à elle seules, donc les changer tous les six moi n’est pas hyper écoresponsable, mais je doute qu’il y ai match entre changer 2 à 4 barrettes de RAM ou un SSD et upgrader complètement la bécane, surtout si on a récupéré les barrettes en surplus d ‘une machine précédente
    Bref je persiste et signe, d’autant que si une telle modularité devient l’apanage uniquement d’un matériel “spécifique”, professionnel, celà fera automatiquement d’elle un plus qui se paie au prix fort… et ça, ça me gonfle

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 12 h 00 min

    @bbbcccc: Ca ne durera qu’un temps, comme dans les années 80 90, ou a l’époque des tablettes, qu’on présentait comme les fossoyeuses des [email protected]Robert:
    Rho non, pitié, pas encore le couplet sur la technologie transparente. Je ne vous reproche rien personnellement, mais je trouve cette philo délétère. L’idée de plus en plus rependue de technologie intellige qui s’adapte aux gens est que ces derniers ne s’y intéressent plus et ne l’étudient plus
    Il n’y a qu’à regarder vers quoi pointaient des expressions comme “grandes écoles” il y a 20 ans, et vers quoi elles pointe aujourd’hui pour s’en rendre compte.
    Personnellement, je la préfère tangible, pour que les gens se rendent compte que le confort qu’elle procure ne vient pas de nulle part et à un coût, tant financier qu’en terme d’énergie ou environnemental

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 12 h 01 min

    @youri_1er:

    Parlons en de ta source, elle est nulle. Oui moi aussi je peux être condescendant (alors que jusque là je l’étais pas mais vu le ton de tes réponses…)

    Elle est nulle car c’est la REPARTITION du chiffres d’affaires, et c’est tout. Aucune mention au CA en lui même ou à son évolution dans le temps. Donc si le Mac baisse c’est qu’un autre truc augmente. Aucun intérêt dans le débat actuel.

    Et pour te répondre, les prix n’ayant pas augmenté ou diminué plus que ça, quand le Mac fait +21% c’est bien grâce au volume.

    Mais ok continue dans ton délire, Apple perd des clients oui, oui. OK. D’ailleurs à ce train ils ferment la boite dans un an je présume, le fameux “Apple is doomed”

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 12 h 14 min

    Traiter les autres de troll, donner des chiffres sans sources et les traiter de condescendant .. combot 🤪

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 12 h 37 min

    @youri_1er:

    J’imagine que tu t’es rendu compte de la stupidité de tes graphiques.

    Ma source c’est juste les derniers résultats financiers d’Apple, qui comme toutes sociétés les annonce publiquement.

    version longue : https://www.apple.com/newsroom/pdfs/FY21%20Q1%20Consolidated%20Financial%20Statements.pdf

    version résumée par un site d’actualité : https://www.macg.co/aapl/2021/01/resultats-apple-t1-2021-une-pandemie-quelle-pandemie-119305

    Je le répète, tu peux détester Apple no soucy, mais par contre c’est pas beau de mentir comme disait ma mamie. Bonne journée.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 12 h 42 min

    @Will: Tu préfères avoir un délai de publication de ton commentaire de quelques heures ou être noyé de publicités pour des sites de fesse, de pub pour des “médocs” et autres spams ?

    Mon compteur de spam indique : 326 445 commentaires indésirables.

    en gros tu aurais 3 spam par commentaire sous ce billet et donc tu ne lirais plus les commentaires ni ne participerait ici. C’est assez clair ou tu crois encore à une persécution quelconque de ton pseudo ?

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 14 h 00 min

    Il y a au moins trois sujets concernant l’évolution d’Apple.
    L’utilisation d’un processeur ARM dans une machine de bureau. Ce qui est une bonne chose,les processeurs X86 ont fait leur temps. Ils portent en eux une histoire qui fait leur polyvalence ,mais qui va causer leur perte.
    L’intégration complète du hardware et du software, avec même une frontière qui devient floue entre les deux. Fermeture complète du système, impossibilité de réparer. Est-ce que le gain en sécurité vaudra la perte en liberté ? A voir.
    Un écosystème de plus en plus large, tous les appareils son connectés, toute les interactions sont transparentes. Ce piège ou cette prison dorée convient à 95 % des utilisateurs Apple.
    Que reste-t-il aux PC ? Le jour où Nvidia sort une version de Linux optimisée pour ces processeurs ARM avec une partie graphique maison. Le jour où Microsoft sort une version Debian de Office, il ne restera plus grand chose pour choisir une machine X86…

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 14 h 01 min

    @youri_1er:
    Ce graphique c’est la répartition du CA d’Apple par type de produit, en %age du total.
    Donc si la courbe de l’iPhone décroit ce n’est pas parce qu’il s’en vend moins, c’est parce que ça représente une moindre part – en pourcentage – dans le CA total d’Apple, et rien d’autre.

    Pour avoir une idée de l’évolution du CA d’Apple, on peut avoir recours plutôt à ce type de graphique :
    https://fr.statista.com/statistiques/521700/apple-chiffre-d-affaires-monde/ (qui s’arrête malheureusement il y a 1 an, mais on doit pouvoir trouver plus complet).
    Bref, la décroissance me paraît toute relative …

    Répondre
  • hle
    22 avril 2021 - 14 h 43 min

    Étant utilisateur de Mac, iPhone et iPad. Je ne conseille à personne d’acheter la version actuelle du Mac M1, sauf besoin impérieux. Je conseillerais plutôt un Mac Mini, même si la dernière version n’a pas assez de connectique et que j’aurais voulue avoir la possibilité d’un support de masse interne que l’on puisse changer.

    Quand on voit la taille de la carte mère, quelle intérêt sur une machine de bureau de l’intégré à l’écran au détriment de l’évolution de l’écran ou de la machine. Surtout quand maintenant il faut rajouter un transformateur externe pour l’alimentation de la machine ! Un pieds toujours pas réglable en hauteur, mais on peut avoir la version sans pied pour le même prix avec la possibilité d’une fixation VESA. Pour les utilisateurs comme moi de pied Ergotron ou équivalent, c’est toujours ça d’économiser !

    https://img.bfmtv.com/c/0/708/c36/7e74b8ccbe64502fc664d9c709b77.jpg
    Oui, il y a des ventilateurs !!! A quand l’iphone que l’on transforme en machine de bureau. Pour l’iPad Pro c’est bien parti, avec en plus la possibilité d’ajouter un écran externe

    Pour une machine destiné à être déplacé, j’aurais compris, mais pour un bureau pas besoin de vouloir être aussi fin au point de pas pouvoir intégré mécaniquement une prise réseaux et de le déporté sur le transformateur externe !

    Par contre pour l’iPad Pro, si j’avais pas un modèle pas trop vieux. J’achèterais sans hésiter.

    Comme lue quelque par, pour moi le Mac M1 est une machine de transition en attendant un M2 ? En espérant que Apple arrête une course à la minceur sur les machines de bureau ! Il ferait mieux de faire plus épais en mettant la carte mère derrière l’écran et supprimer le bord en dessous de l’écran.

    Avec un la possibilité d’ajouter ou changer facilement des composants, mais la je rêve !!!

    PS: je regrette la “boite à pizza” du Macintosh LC III, peut être pas design, mais tellement pratique. Ouverture sans vis, etc.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 15 h 05 min

    @hle:

    C’est bizarre de déconseiller une chose mais de ne pas dire pourquoi. J’écris ces lignes depuis MacBook Air M1 de base, avec l’option 16GO de RAM. Jamais je n’ai jamais autant été satisfait d’un ordinateur. Les applis que j’utilise sont pour la plupart passé en version Apple Silicon, les quelques restantes fonctionnent très bien sous Rosetta. Et le portage des applis continuent. Par exemple hier on a eu la version M1 de The Unarchiver.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 15 h 09 min

    @Veridian: merci de l’analyse qui est plus complète. Effectivement cela s’entend mieux ainsi. 👍

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 15 h 47 min

    @Pierre Lecourt: ça va pas être de ma faute si ta gestion de commentaires prend des plombs.
    Comment ils font les autres sites dont les commentaires sont instantanés ? Je ne vois pas de pub ni de spam !

    En tout cas cette gestion limite grandement l’interaction entre les commentaires ce qui est dommage pour le lecteur comme pour le site.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 15 h 49 min

    @Etienne Pralong:
    “Le jour où Nvidia sort une version de Linux optimisée pour ces processeurs ARM avec une partie graphique maison. Le jour où Microsoft sort une version Debian de Office, il ne restera plus grand chose pour choisir une machine X86…”
    Ca existe déjà, ça s’appelle android sous tegra
    Le rétroportage avers un linux mainstream ne doit pas être d’une extrême complexité (un bon morceau de boulot autour de X11/DRI & Co, I presume, mais rien d’insurmontable)

    Et qu’est ce que c’est que cette manie de vouloir enterrer le X86? Il traine quelques archaïsmes (un jour il va falloir tuer définitivement le mode réel, si c’est tj pas fait), et il y a le problème de la longueur variable des instructions qui rend la conception des décodeurs atroce, mais AMD surtout mais aussi intel on fait un travail de dépoussiérage monumental ces dernières années

    “Acceuillir le changement” c’est mingon, mais faut pas que ça devienne une fixette. Je vais finir par croire que le confinement a fait beaucoup plus de dégât qu’en apparence, entre ceux qui veulent changer, de vie, de femme, de religion, de style de vie, de techno, …

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 15 h 52 min

    @Will: Tu as un exemple de site ou il n’y a pas de cookies, qui ouvre ses commentaires à tout le monde sans s’abonner ni fournir son email et qui n’a pas de spams ? Géré par un seul mec (oui c’est un blog, je n’ai pas de modérateur, je suis TOUT SEUL derrière les manettes) et sans pub ni partenariats ? Si tu as une solution, je suis preneur.

    Si tu te sens limité, tu es pourtant le seul à t’en plaindre.

    Répondre
  • SGT
    22 avril 2021 - 16 h 55 min

    Ce qui est paradoxal avec Apple, c’est qu’ils font avancer certains domaines et font tout autant régresser d’autres.

    Répondre
  • to
    22 avril 2021 - 17 h 18 min

    C’est quand même pas très pratique de mettre TOUS les connecteurs DERRIERE l’écran… Sinon je me demandais s’ils allaient aussi fournir le kit de peinture (ou les références pantone) pour accorder la couleur du bureau avec celle du mac comme sur la photo, parce que sinon ca va jurer !!!

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 18 h 14 min

    @to:
    La prise Jack est sur le coté…
    Déjà ils l’ont laisser …

    Mais c’est clair que je suis déçu par ce iMac 24 pouces, déjà niveau design et aussi niveaux caractéristiques.

    Après le fait de tout regrouper sur l’arrière permet de limiter les composants interne et les cartes filles.
    Mais à part ça c’est pas super pratique.
    Ils auraient pu rajouter 2 ports USB-C en dessus de la prise Jack et tant qu’a faire ou moins un des deux en thunderbolt.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 18 h 20 min

    @Pierre Lecourt: Top For Phone où je poste très souvent et sans aucun problème.

    J’aurais une solution pour être moins limité ca saurait de visiter le site qu’une fois par semaine. Je serais sept fois moins limité et si ce n’est pas assez je passerais à une fois par mois…

    PS: Dire qu’au temps de Blogeee ça se passait mieux.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 18 h 37 min

    @to: Très juste pour les connecteurs, d’ailleurs, faudra t il que le moindre hub usb soit certifié Apple…pour y ajouter la dote? Ça ne m’entonnerait pas.

    Sinon, pour toutes les critiques que l’on peut faire a Apple sont probablement justifiées mais…on a le choix de ne pas être client.

    J’avoue, pour l’utilisation que j’ai de l’outil informatique, Apple serait parfait pour des raisons de facilité.
    Souvent j’ai pensé a me prendre un Ipad mini, plutôt que de me faire c…r a faire une installe Linux, fiable avec optimisation de mes applis, sur une mes tablettes, mais dans la vie, faut faire des choix, je préfère la liberté (et l’apprentissage) a la facilité (et son enfermement).

    Maintenant, j’attends la sempiternelle tentative commercial de MS de vouloir passer au tout ARM dans les 2 mois pour faire de l’ombre a APPLE (et surtout pouvoir pomper son business plan)

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 18 h 50 min

    @Will: Très bonne solution !

    Sinon pour ton site : Qu’est-ce que tu n’as pas compris dans “Tu as un exemple de site ou il n’y a pas de cookies, qui ouvre ses commentaires à tout le monde sans s’abonner ni fournir son email et qui n’a pas de spams ? Géré par un seul mec (oui c’est un blog, je n’ai pas de modérateur, je suis TOUT SEUL derrière les manettes) et sans pub ni partenariats ?”

    J’arrive sur la home de ton site j’ai une pop under, un habillage du site, une bannière en dessous, un carré dans la colonne de droite, puis un skyscraper. Autant d’éléments qui permettent de générer de l’argent et donc des moyens pour embaucher un modérateur par exemple. Le billet ci dessus ne génère rien comme revenu, pas un euro. Je paye un hébergement, je publie un texte de manière totalement bénévole. Tu le lit gratuitement sans avoir de pub ou de gène visuelle. C’est très différent comme approche.

    Ton site me propose de pousser des infos sur mon bureau via des alertes que je dois refuser, une icône en bas à gauche me propose un abonnement à des notifications également mais rien concernant les cookies bizarrement. Le site ne demande pas de consentement pour installer des cookies et propose pourtant 5 cookies tiers, il n’est pas conforme au RGPD.

    Je pourrais également installer des cookies sur ta machine comme ils le font quand tu coches leur case “Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.” comme cela tu serais automatiquement identifié. Je m’y refuse pour des raisons éthiques.

    Enfin, d’après la page “Equipe”, ils sont 5 derrière le site pour le gérer… Ce qui permet probablement plus de choses.

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 18 h 51 min

    Petite erreur : “il débutera à 1149€en version Apple M1” -> “il débutera à 1449€en version Apple M1”

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 18 h 59 min

    @Will: Petit détail supplémentaire : Il y a 2 commentateurs sur le site… Un certain Marco qui fait partie de l’équipe et…. toi. :D

    Répondre
  • 22 avril 2021 - 19 h 05 min
  • 22 avril 2021 - 19 h 09 min

    @Pierre : Juste pour emmerder Will, je viens de t’envoyer 10 boules par Paypal :)

    Merci pour ton site :)
    écrit sur mon Mac Mini M1 avec ce clavier “Magique” que je hais grave…
    :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *