AMD Radeon RX 6000M : enfin du RDNA 2 mobile

AMD profite du Computex 2021 pour lancer ses nouveaux chipsets graphiques mobiles. Les Radeon RX 6000M amènent l’architecture RDNA 2 au coeur d’une nouvelle gamme de portables haut de gamme.

La nouvelle gamme de circuit graphique d’AMD se veut autrement plus puissante que la précédente. La marque annonce que les premiers portables de ses partenaires qui profiteront des Radeon RX 6000M sous RDNA 2 seront jusqu’à 1.5 fois plus performants que les modèles précédents. Un joli bond en avant pour un secteur qui ne connait pas la crise. Le rendement des machines, leur efficacité, serait 1.77 fois plus performant.

Radeon RX 6000M

Si le marché des cartes graphiques est très problématique en ce moment avec des pénuries massives et des prix qui se sont envolés. Celui des ordinateurs portables gaming est paradoxalement moins impacté. Le secteur reste en croissance et l’arrivée de nouvelles solutions Radeon RX 6000M devrait encore le fluidifier.

Radeon RX 6000M

Disponible dès ce mois ci, la première gamme de portables Radeon RX 6000M devrait être signée par Lenovo, Asus, HP et MSI. Trois premières solutions Radeon RX 6000M sont annoncées. Les machines visées ne seront, à priori, pas des ultraportables au vu des consommations demandées par les puces. 

2021-06-01 20_34_32

Première puce de la gamme, le modèle Radeon RX 6800M proposera 40 Compute Units, 12 Go de GDDR6, une fréquence de 2300 MHz pour… 145 Watts de TDP et une interface mémoire de 192-bit pour 96 Mo d’Infinity Cache. C’est clairement un modèle très haut de gamme dont les tarifs devraient être élevés. Son intégration ne concernera pas, à priori, les portables milieu de gamme mais des machines très performantes et sans concessions sur aucun poste.

2021-06-01 20_34_43

La promesse d’AMD est semblable à celle d’un Nvidia lors de la sortie des RTX 30×0. La Radeon RX 6800M promet du jeu en 1440p en toute fluidité. Evidemment, il faut faire attention aux petits détails de la présentation de ce tableau. Si AMD intitule celui-ci “Time for an upgrade”, c’est parce que les chiffres annoncés sont ceux d’un PC portable de 2019 sous la précédente génération de puces Nvidia : les RTX 2070. Cela met un peu de perspectives sur le gain véritablement obtenu.

2021-06-01 20_34_52

Cela dit, les performances annoncées en jeu sont excellentes avec des titres récents tous au dessus des 130 images par seconde en 1440P avec tous les détails graphiques au maximum. 

2021-06-01 20_35_02

Face à une gamme Nvidia plus récente, les performances sont moins flatteuses mais restent excellentes. On appréciera les colonnes trois et quatre qui présentent un résultat inférieur aux RTX 3080 sous la forme d’un tableau que l’on pourrait qualifier de très avantageux graphiquement parlant.

2021-06-01 20_35_15

Un point important, on y reviendra plus bas, est la performance déployée en mobilité par les puces d’AMD. La gamme Radeon RX 6000M promet une meilleure performance en jeu mobile. Cela se retrouve avec ce tableau qui montre que le modèle haut de gamme d’AMD écrase le modèle haut de gamme Nvidia sur cet usage. Mais je ne sais pas si c’est vraiment un point positif au final.

Radeon RX 6000M

La puce suivante est la Radeon RX 6700M avec 36 Compute Units, 10 Go de GDDR6, une fréquence de 2300 MHz pour 135 Watts de TDP et une interface mémoire 160-bit avec 80 Mo d’Infinity Cache.

Elle promet la même chose que la 6800M dans une moindre qualité graphique. Si le 1440P est tenu, les détails graphiques sont un cran en dessous avec un réglage sur “High” et non plus sur “Max”. Le reste des fonctions annoncées est identique.

Radeon RX 6000M
L’entrée de gamme sera le Radeon RX 6600M, une solution qui embarquera pas moins de 28 Compute Units associés à 8 Go de GDDR6. Sa fréquence de jeu sera de 2177 MHz pour un TDP de… 100 watts. La puce tournera sur une interface mémoire 128-bit avec 32 Mo d’Infinity Cache.

On passe ici au FullHD jouable tous détails à fond, avec des résultats un peu moins glorieux sur certains titres mais toujours jouables sans aucun soucis.

Cette puce sera capable d’encaisser les demandes des derniers jeux les plus gourmands du marché en FullHD tous détails à fond. AMD la compare à la RTX 3060 et, effectivement, elle devrait se positionner sur le même créneau de machines. 

Radeon RX 6000M

Les caractéristiques de ces trois puces sont impressionnantes et les TDP… très élevés. AMD annonce que ces puces proposent un meilleur rendement que les précédentes solutions de la marque. La série Radeon RX 6000M pourra offrir les mêmes performances que l’ancienne génération en consommant 43% de ressources en moins.  Un élément rassurant mais qu’il faut mettre en perspective des usages réels des machines. Ce que veut dire AMD par ce gain en rendement, c’est qu’un utilisateur qui emploie une solution graphique RDNA de première génération et qui obtient un affichage en FullHD à 100 images par seconde pour 100 Watts de TDP, celui là pourrait, dans le même jeu, ne consommer que 57 watts pour le même résultat en RDNA 2.

Sur le papier, c’est absolument formidable mais en pratique je doute que l’utilisateur le vive de la même façon. Qui va limiter exprès son processeur graphique pour consommer moins d’énergie ? Ce serait évidemment la bonne démarche mais je doute que beaucoup d’utilisateurs mettent les mains dans le cambouis pour limiter volontairement les performances de leurs puces. La carte RDNA 2 restera donc à 100 watts de TDP, affichera plus d’images par seconde, proposera plus de détails graphiques et donnera plus de satisfaction au joueur pour toujours la même autonomie.

C’est ce qui me fait peur avec le tableau sur la meilleure performance en mobilité annoncé par la puce face à Nvidia. Si cette meilleure performance en mobilité est aussi visible, le tableau est clairement à l’avantage d’AMD, c’est peut être parce que la marque ne fait aucun contrôle de la dépense énergétique de sa puce. En mobilité, je préfère un titre juste fluide et jouable à un titre qui tournera à 150 images/seconde avec tous détails à fond. Je préfère que le système ne dépense pas un watts de superflu quitte à limiter le nombre d’image/seconde à un chiffre optimal. Quitte à oublier un lissage ou un anti crénelage quelconque. Je suis sur une batterie et si je veux pouvoir jouer plus d’une demie heure, je préfère que ma carte graphique et mon processeur limitent clairement leurs dépenses énergétiques plutôt que de m’afficher plus d’images. Il faudra donc tester les puces en situation pour voir d’où vient cette suprématie de performances en mobilité. Je pense qu’il n’y a pas de miracles et qui dit performances dans ce milieu dit dépenses en watts.

Les solutions Radeon RX 6000M apporteront évidemment les bénéfices de l’architecture d’AMD avec une gestion du Ray Tracing, le Smart Access Memory et la technologie Smartshift qui optimisera au mieux le TDP des engins en concertation avec la puce AMD embarquée. En laissant faire le système, AMD assure un excellent rendement des portables équipés avec une optimisation très équilibrée des différents composants en mode batterie. Une promesse qu’on a bien entendu envie de croire mais qu’il faudra juger sur pièces… tout comme le comportement de ces engins en terme de refroidissement. 

La série de slides présentant les performances des puces est à prendre avec tout le recul habituel. AMD mélangeant habilement différentes générations de puces Nvidia concurrentes au fur et à mesure que les slides s’enchainent. Dans l’absolu, le message est clair : AMD est aussi bon, voir au dessus de ce que Nvidia propose. En pratique, il faudra voir si ces annonces sont réelles et surtout si le jeu en vaut la chandelle. Si AMD est plus pertinent que Nvidia sur une machine mobile tous postes confondus, aussi bien en terme de performances brutes que d’autonomie, de bruit et de chaleur dégagée.


Rivière
4 commentaires sur ce sujet.
  • 2 juin 2021 - 12 h 53 min

    Hello, ça chauffe ! (j’ai le droit de dire ça ?)

    Là où je comprends la com’ de vouloir montrer les “Ferrari” (c’est comme ça qu’on se fait remarquer), je serais bien plus intéressé de voir des GPU mobiles sur portables moyenne gamme, juste pour faciliter le traitement de certaines tâches.

    En tout cas, on voit qu’AMD frappe très fort, mais connaissant NVIDIA, je doute qu’ils restent les bras croisés. J’espère juste que cette débauche de Watt ne va pas tourner à la course à échalote.

    Répondre
  • 2 juin 2021 - 13 h 16 min

    moi je pense que Nvidia va pas bouger le pti doigt “même pas peur minus” les graphs sont jolis puis quand on regarde les comparaisons c’est toujours face à la gamme en dessous que les GPU sont comparés

    RX 6800M 12GB vs RTX 3080 8GB
    RX 6600M 8GB vs RTX 3060 6GB

    toujours moins de vram alors oui forcement avec les détails à fond ou une résolution 4K les GPU Nvnidia auront plus de mal mais avec autant de VRAM je pense que les graphs ne seraient pas aussi généreux

    je préférais quand AMD faisait du factuel c’est moins puissant mais aussi moins cher, même si ça chauffe plus, c’était en partie assumé enfin j’ai l’impression

    Répondre
  • 2 juin 2021 - 18 h 47 min

    Une horloge de 2300 Mhz c’est tout de même énorme pour un processeur graphique surtout sur portable, faut une dissipation qui tient derrière et pas qu’un peu.

    Répondre
  • 3 juin 2021 - 20 h 27 min

    Je doute qu’on voit ces puces sur des ultraportables :D :D
    Mais blague à part, si avec Smartshift, on peut gérer le ratio de dépense énergétique CPU/GPU finement, ce ne pourra être que bénéfique au final .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *