AllWinner R40, un SoC entrée de gamme pour le marché des TV-Box

Trois nouvelles puces, pas franchement menaçantes par rapport au marché haut de gamme mais qui pourraient trouver leur chemin dans les solutions visées par la marque. Les TV-Box en particulier, quelques tablettes entrée de gamme et peut être les casques VR. Toutes exploitent des solutions Cortex-V7 avec plus ou moins de coeurs. Une en particulier pourrait être intéressante à suivre puisque le AllWinner R40 sait prendre en charge le SATA.

Quadruple coeur, les AllWinner R16 et AllWinner R40, octuple coeur pour le AllWinner R58. Rien de bien nouveau ni de réellement spectaculaire. Les deux premiers se basent sur ce bon vieux circuit graphique Mali 400 MP2 tandis que le dernier, le plus haut de gamme fait confiance à une solution PowerVR SGX544 MP1.

Minimachines

Le point le plus intéressant est donc sans conteste la présence d’une solution SATA dans le AllWinner R40, une puce gravée en 40 nanos qui sera profitable à l’écosystème des TV-Box, surtout en conjonction des fonctions de compression et décompression matérielles de la puce en terme de vidéo. Les fabricants pourront ajouter à leurs solutions des emplacements 2,5 ou 3,5 pouces pour accueillir des solutions de stockage SATA.

Minimachines

Le AllWinner R40

Le AllWinner R40 pourra donc décoder et encoder des formats 1080p à 60 images par seconde, les lire depuis un réseau ou un stockage interne et inversement, avec un Tuner TNT ou une entrée HDMI, les y enregistrer. La puce pourra gérer des sorties classiques en vidéo avec la prise en charge du HDMI et même des fonctions TV Out. Une prise en charge de l’eMMC 5.0, de l’USB 2.0 et de l’Ethernet Gigabit dessine déjà le profil de futures TV Box Android entrée de gamme.

Minimachines

La puce pourra également intéresser des fabricants de cartes de développement. La Banana Pi BPI-M2 Ultra annonce déjà mettre en oeuvre la puce avec un support SATA, 2 Go de DDR3, 8 Go de eMMC, une sortie HDMI, un port Gigabit et du Wifi de type 802.11 b/g/n


MinimachinesMinimachines

Le AllWinner R16 est plutôt orienté vers l’Internet des Objets avec un support d’Android et de Linux proposé par la marque. Le AllWinner R58 est plus performant mais semble s’orienter vers des usages de tablette ou hybride puisqu’il ne dispose pas de la gestion du HDMI ce qui limite forcément son intégration dans des solutions avec écran.

Rien de révolutionnaire donc et c’est quelque peu inquiétant pour AllWinner qui après quelques années de succès ne semble plus à même de développer des solutions brillant par leurs performances. Sur ce secteur, RockChip, Amlogic et Mediatek ont largement plus de succès.

Source : CNX Software

11 commentaires sur ce sujet.
  • 19 août 2016 - 18 h 25 min

    malheureusement il n’est pas 4K, mais c’est pas si grave que cela, bon avec un mali 400, oui c’est peut etre normal.
    Mais le pire, meme avec leur H5 un Deca core et 6 GPU mali 450,
    je ne sais pas combien ils ont acheter leur licence ARM mali, mais en tout cas les 400/450, ils mettent que çà, j’espere que c’est rentabilisé depuis le temps.

    Les concurrents ont des GPU beaucoup plus recent, T628 ou supérieur.

    Alors, c’est peut etre pour faire du low cost, vu le prix du de leur soc a 5$.

    Ce qui est de la puissance de fonctionnement ils sont bas aussi, jus’a 1,5GHz,
    leur concurrent, il font des produits au maximum 2GHz, comme rockchip, amlogic 2Ghz aussi.

    Répondre
  • 20 août 2016 - 13 h 56 min

    c’est quand même beaucoup plus moderne qu’un raspi

    Répondre
  • 20 août 2016 - 15 h 41 min

    @haze:

    Quand on voit la quantité de contenu 4K qui augmente mais reste marginale par rapport à l’ensemble des contenus existants (même en HD ça reste faible), on peut estimer qu’un décodage seulement HD est probablement suffisant pour les quelques années à venir.
    De plus le taux d’équipement en 4k reste encore faible (moins d’un million de foyers équipés en France en comptant les TV 4k de moins de 45″…)

    Répondre
  • 20 août 2016 - 16 h 37 min

    @wanou: La 4K reste marginal ok, mais une box compatible 4K même pour l’entrée de gamme, ça reste plus vendeur qu’une box non 4K.

    Ah moins que ces box se vendent maximum 30€…

    Répondre
  • 20 août 2016 - 19 h 17 min

    Si le CONsommateur veut une box 4k sur sa télé 1366*768 on y peut rien !!!

    Répondre
  • 21 août 2016 - 10 h 24 min

    @wanou: Si le CONsommateur a l’intention d’acheter une TV 4k mais ne souhaite pas changer de TV box dans 1 an? Faudrait qu’il reste CONsommateur, acheter une TV box non 4k pour en racheter une 4k dans 1 an?!
    Franchement ne pas acheter du matos compatible 4k en 2016… c’est du matos qui serais obsolète rapidement, surtout si ca ne décode pas le HEVC x265, même en 720 ou 1080p ;)

    Répondre
  • 21 août 2016 - 11 h 33 min

    @nisya:

    Pour ce genre de boites équipé de ce soc le tarif final sera de 25/50€ la cible commerciale ne sera pas celle de l’acheteur d’une télé 4k à plus de 500€…

    Pour prendre mon cas (qui doit être pas si rare que ça), j’ai deux tv une “grande” (60cm FHD) et une “petite” (51cm HD) qui ne seront changé que lorsqu’elles rendront l’âme. Que veux tu que je fasse d’une boite 4k (qui sera obsolète bien avant mes TV) ?

    Et puis la hevc… tant que la problématique des brevets n’est pas encore levé je ne suis pas sur que ce soit un critère de choix très pertinents surtout avec l’arrivé de ARM/ARM/NVIDIA sur le projet aomedia et google (youtube) / amazon (prime video) / netflix qui continuent à pousser très fort dessus.

    Certains auront l’air malin avec leur boite HEVC si ces grands services passent sur AOM lors du changement de codec…

    Répondre
  • r d
    22 août 2016 - 8 h 51 min

    @titi:

    PERSO ,si j’ai un gros reproche a faire chez ALLWINNERS c’est sur le manque de communications avec les gens qui travaillent sur LINUX .

    Je pense pas qu’aujourd’hui le besoin passe passe par des solutions chers ou très haut de gamme .

    Le PI est plutôt ouvert question utilisation ,bien que très limité pour une bonne utilisation vidéo .

    A quand un PI offrant une puce ALLWINNERS ?

    Suffit de voir le nombre de carte Banana PI ou ORANGE vendues pour penser qu’Allwiner c’est pas de la daube .

    C’est sur que si demain ,un PI Allwinner offrant le SATA existe et tourne parfaitement sous Linux je l’achèterai .

    Répondre
  • 22 août 2016 - 9 h 00 min

    @wanou: Ah bon! La cible n’est pas celle de l’acheteur d’une télé 4k à plus de 500euros?! Donc d’après toi, quand les gens se payent un écran à 1500 euros se payent un PC a 500 euros pour mettre derrière leur TV??? Ou ils ne mettent rien?
    Bizarre ton résonnement…

    Tu prends ton cas particulier, mais tu es madame michu ou tu as un “comportement de CONsommateur”?
    Si je prends mon cas (qui ne doit pas être si rare que ça), j’ai 1 TV FHD, elle sera changé quand j’aurais assez économisé, d’ici 1an, peut être un peu plus. Que veux tu que je fasse d’une boite non 4k quand j’aurais ma nouvelle TV 4K? Poubelle?

    Pour le HEVC :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/H.265/HEVC
    une norme de codage vidéo ISO/CEI 23008-2 et UIT-T H.265, publiée le 13 avril 2013. Elle est développée conjointement par les groupes Video Coding Experts Group (VCEG) et Moving Picture Experts Group et doit succéder au H.264 (ISO/CEI 14496-10 et UIT-T H.264). Ses applications concernent aussi bien la compression des vidéos en très haute définition (2K, 4K, 8K…) que la diminution du débit de transmission sur les réseaux pour les vidéos en définition standard avec des applications pour la vidéo sur mobile et pour l’extension de l’éligibilité aux services audiovisuels (TV, VoD…) des abonnés aux réseaux fixes (ADSL…).

    AOM :
    L’organisation à but non-lucratif Alliance for Open Media, abrégée parfois AOMedia, littéralement alliance pour un Média Ouvert a pour ambition de développer un format vidéo gratuit, en réponse au HEVC1,2. Les fondateurs sont Amazon, Cisco, Google, Intel Corporation, Microsoft, Mozilla, et Netflix1,2. Cette alliance vise à éviter des guerres de brevets et de licences qui sont un frein à l’innovation, et pour cela sera proposera un code sous licence Apache, en utilisant des éléments de Daala, Thor, et VP10

    CQFD : Tu me parle d’un format qui n’existe même pas encore…. Et qui sera probablement decodable par n’importe quel CPU/GPU de part sa nature “OPEN”

    Répondre
  • 23 août 2016 - 23 h 57 min

    @R D

    Oui c’est sûr mais l’agacement est sur le rythme de rspi avec la même puce broadcom BCM2727 à peu de chose prêt.

    Répondre
  • 24 août 2016 - 14 h 51 min

    @wanou: Avec ton raisonnement, on va rester en FullHD encore 10 ans ! :D

    Pour tous ceux qui veulent du 100cm et plus (et c’est loin d’être rare !), passer à du 4K est plus qu’appréciable, surtout si le traitement d’images en upscaling est performant.
    J’ai changé ma TV 80cm cette année, pour prendre plus grand et plus “moderne” (dont la prise en charge du HEVC/x265), et pour rien au monde je n’aurais investi dans une TV “seulement” FullHD. Je dis “investir” car comme toi, je suis plutôt du genre à garder mon matériel longtemps, ou jusqu’à la mort (du materiel !).
    Avec les prochaines consoles de jeux qui arrivent, en 4K, cela va sans doute débloquer un peu tout ça, et le contenu va arriver très vite ensuite.
    D’autant plus que les prix ont pas mal baissé, et que ça devient très accessible (un peu plus de 500€ pour du 100cm en 4K chez Panasonic sur les derniers modèles).

    Après, comme le dit Pierre, ce Allwinner est un processeur orienté TV-box entrée de gamme. Il sait gérer le SATA, et c’est déjà un bon point. Ça avance dans le bon sens. Pas super vite, mais ça avance.
    Mais du coup, avec du SATA et un disque 2.5″ dedans, le prix d’un Box sera plus élevé que seulement 25/50€ je pense. :-/

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *