Acer intègre des puces AMD Mendocino dans ses Aspire 3 A315

Les nouveaux Acer Aspire 3 A315 sont des portables 15″ sous AMD Mendocino qui proposeront des usages très complets.

Pas encore annoncé en France et en Europe le nouvel Acer Aspire 3 A315-24P-R75B se présente comme un portable premier prix bien travaillé par la marque. Ce 15.6″ très classique dans son design comme dans ses propositions est sans fausses notes. 

Le Acer Aspire 3 A315 ne promet pas de miracles mais sa composition me parait très homogène. Sa dalle FullHD IPS sera probablement suffisante pour la plupart des utilisateurs et il embarque surtout un processeur AMD Mendocino. Cette gamme de puces qui combinent à la fois un coeur de calcul AMD Zen2 et un circuit graphique RDNA2 et non pas VEGA. 

On retrouvera donc le Ryzen 3 7320U et Ryzen 5 7520U à bord de ce A315, deux puces composées de 4 coeurs fonctionnant à 15 watts de TDP et poussant leur fréquences de 2.4 à 4.1 GHz pour le premier et de 2.8 à 4.3 GHz pour le second. Les deux puces pourront prendre en charge 8 Threads et embarqueront un chipset graphique AMD Radeon 610M. Pour accompagner ce processeur, pas moins de 8 Go de mémoire vive LPDDR5 et 128 Go de stockage SSD NVMe PCIe. De quoi proposer des performances plus que convenables à l’ensemble.

Cela ne fera pas de ces portables des foudres de guerre et ils seront éloignés des performances des dernières générations de puce AMD et Intel. Mais cela reste un excellent compromis technique, a des lieues de ce que proposaient les machines entrée de gamme d’il y a quelques années.

Avec ce type de configuration peu de choses sont impossible pour un particulier. L’engin ne permettra pas de la création professionnelle ni de jouer à des titres récents et/ou gourmands. Mais ils saura prendre en charge la très grande majorité des tâches d’une machine moderne. Travail bureautique, surf, multimédia, retouche d’images, montage vidéo et jeu léger. Le tout pour un prix de base démarrant à 400$ HT.

La connectique globale est tout aussi intéressante avec des choix solides pour le grand public. On retrouve une prise HDMI pour piloter un écran externe comme un téléviseur. Un port USB 3.2 Gen 2 Type-C avec charge 45 watts et support vidéo. Deux USB 3.2 Gen1 Type-A pour connecter des accessoires, un jack audio 3.5 mm pour casque et micro mais aussi un module Wi-Fi6 et du Bluetooth 5.1 pour se connecter aux réseaux. Une paire d’enceintes stéréo et un micro permettront d’écouter de la musique mais également de faire de la vidéo conférence avec la caméra HD embarquée.

Le clavier est de type chiclet, il n’est pas rétro éclairé mais semble très complet et propose un pavé numérique. Acer n’a pas intégré de fioritures du type lecteur d’empreintes ou enceintes frontales. On reste sur une solution basique mais son pavé tactile est large, bien positionné et prend en charge les gestures pour piloter les systèmes d’exploitation modernes.

L’engin est proposé sous Windows 11 Home en version « S ». Ces versions de Windows qui limitent leur champs d’usage pour être, soi-disant, plus facile à prendre en main et maintenir. Comme par le passé avec Windows 10, il est possible de rebasculer vers une version tout à fait normale de Windows en quelque clics et sans débourser un centime.

Le Acer Aspire 3 A315-24P-R75B est un bon exemple de ce qu’est devenue l’informatique moderne. Il y a quelques années en arrière un 15.6″ de ce calibre était une machine honteuse. Des engins sortaient avec des processeurs vraiment trop lents, aux circuits graphiques catastrophiques. Ils étaient lancés avec 2 ou 4 Go de mémoire vive et un stockage eMMC au rabais. Leur affichage était de type TN, leur connectique très limitée et les fonctions qu’ils pouvaient assurer se limitaient souvent à des services basiques.

Ce modèle sera capable aussi bien de lire des vidéos UltraHD que de vous permettre de modifier des photos de vacances dans de bonnes conditions. Il pourra assurer un petit montage vidéo, faire vos travaux de comptabilité et même lancer des jeux pas trop récents en 720p. Ce ne sera pas un monstre de performances mais pour un produit entrée de gamme, il saura correspondre réellement aux usages d’un PC moderne. Une machine bien plus utile que ses prédécesseurs sur ce segment d’il y a quelques années seulement.

Source : Liliputing

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

9 commentaires sur ce sujet.
  • 18 novembre 2022 - 15 h 39 min

    Comme dit ds l’article, enfin des composants équilibrés à la performance suffisante pour une machine moderne. Dommage que le tout soit embarqué ds des encombrants SUV de 15 pouces plutôt que d’agiles berlinettes de 11 pouces. Décidément, l’informatique suit la mode automobile :/

    Répondre
  • 18 novembre 2022 - 15 h 56 min

    @sidero: Ca va venir, le 15″ est un rouleau compresseur marketing, ca permet de tirer le marché. Je serais vraiment pas surpris que la carte mère soit construite pour venir s’intégrer dans des solutions plus compactes.

    Répondre
  • 18 novembre 2022 - 17 h 03 min

    pour suivre la métaphore filée : à titre perso j’aspire à avoir une F1 :)

    Répondre
  • 18 novembre 2022 - 17 h 45 min

    @Raph: Yep mai s faut bien se rendre compte que pour beaucoup de gens l’informatique n’est pas du tout un loisir. Il y a quelques années encore quand ils achetaient – par obligation – une machine premier prix, c’était souvent un engin très bas de gamme avec des possibilités vraiment ultra basiques. Aujourd’hui avec ce type d’engin on peut vraiment tout faire confortablement.

    Répondre
  • 18 novembre 2022 - 21 h 31 min

    @Raph: …si tu as le budget de fonctionnement d’une écurie :)

    Répondre
  • 18 novembre 2022 - 22 h 02 min

    J’ai acheté le même modèle mais en Intel de 12e gen, en promo à 400€ et franchement c’est une machine épatante.
    L’écran est vraiment agréable, de l’IPS en full HD on est à des années lumières des horribles 15,6″ TN en 1366×768 qu’on trouve encore malheureusement.

    Ce portable est fin et léger, dimensions proches d’un 14″ avec les bords fins.
    Et les perfs largement suffisantes pour tous les usages du travail / télétravail, en plus le SSD NVMe est facilement changeable ce que j’ai fait.

    Seul reproche le chassis n’est pas hyper rigide et la prise alim semble un peu fragile (et pas alilentable en USB-C)

    Répondre
  • 19 novembre 2022 - 13 h 54 min

    les gars c’était une boutade, j’achète mon matos informatique tjs de seconde main avec des process antédiluviens (je tourne sur du dual core avec de la DDR3) :)

    Répondre
  • 22 novembre 2022 - 23 h 08 min

    Décidément, je ne me ferai jamais à l’appellation qu’AMD à choisi de « voler » à Intel.
    Le Mendoncino reste et restera un Celeron !

    Répondre
  • 23 novembre 2022 - 14 h 33 min

    Mendocino est surtout une belle région ;-)

    blague a part, j ai toujours aimé chez Acer ses cran IPS sur du « bas de gamme ».. Chez la plupart de ses conccurents, a ce genre de prix, on a du TN amélioré ou pas beaucoup mieux, surtout en 15″ (en 17é ca va mieux en général)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *