Acer Chromebook 11, il est venu le temps des Chromebooks sans complexes

Du timide Chromebook des débuts il ne reste pas grand chose, avec cet Acer Chromebook 11, la marque balaye pas mal d’idées reçues sur ce type d’engin. Si son stockage sera toujours limité, le reste de ses capacités est impressionnant avec des modèles en core i5 et jusqu’à 8 Go de mémoire vive.

L’Acer Chromebook 11 est le fleuron de la gamme du constructeur, il sera décliné dans une foule d’options puisque son processeur pourra varier du Celeron au Core i5 en passant par le Core i3 et sa mémoire vive osciller de 2 à 8 Go. Un Chromebook sous Core i5 et avec 8 Go de ram cela donnera une expérience probablement très impressionnante sous Chrome OS.

Acer Chromebook 11

On ne connait pas le stockage de ces engins, Acer ne l’a pas précisé pour ce Computex 2017. Les données locales sont la portion congrue du problème sur un Chromebook. On ne connait pas non plus la définition de l’écran de cette machine. Ou les définitions peut être, puisqu’il est possible qu’Acer déploie ce Chromebook 11 dans diverses qualités d’écran. L’affichage n’en demeure pas moins tactile même si l’objet n’est pas transformable en tablette.

Acer Chromebook 11

Il semble que se passer du tactile alors que les machines seront compatibles avec les applications Android serait manifestement une mauvaise idée.

Acer Chromebook 11

Pour le reste, les choix sont assez étonnants dans les séries haut de gamme avec, par exemple, un renforcement de l’engin pour qu’il résiste aux chocs. Acer utilise le traditionnel langage militaire en évoquant une résistance de type MIL-STD-810G issue des tests de l’armée US.

Acer Chromebook 11

Evidemment, l’objet n’a pas passé ces tests mais ceux d’un laboratoire indépendant qui les a imités. Il ne peut pas se prévaloir de ce grade particulier mais doit fonctionner de la même manière et ainsi survivre aux chutes qu’un quidam pas trop violent pourrait lui faire subir.

Acer Chromebook 11

Acer Chromebook 11

Le reste de l’engin est assez complet, on y retrouve des port USB 2.0 et 3.0, un port USB Type-C qui servira a l’alimentation de l’engin, une sortie HDMI plein format, un port casque et un port micro combinés et même un lecteur de cartes MicroSD.

Acer Chromebook 11

Une webcam est disponible et le clavier comme la pavé tactile semblent être de bonne facture.

Pas de date ni de prix pour le moment.

Sources : Office-Kabu.jp via Liliputing

11 commentaires sur ce sujet.
  • 1 juin 2017 - 11 h 16 min

    C’est une belle machine .
    Au regard de l’usage et de l’OS ,une machine en CELERON me suffirait .
    Reste a voir le prix et l’offre sur le marché des CHROMEBOOKS .
    Un écran tactile et un stockage sympa ,une puce réactive avec un GPU pouvant afficher des jeux ANDROID , 4 Go de RAM ,un lecteur de carte SD correspond a ma recherche .
    350 euros maximum pour un CHROMEBOOK .

    Répondre
  • MD
    1 juin 2017 - 11 h 54 min

    De la puissance plus qu’il n’en faudrait dans un chromebook si on se retrouve avec un i5 et 8 gigs de ram, mais du coup ça pourrait faire une très bonne machine utilisable sous Linux pour peu qu’on puisse facilement accéder au stockage pour l’améliorer (aller monsieur Acer, une trappe accessible et un stockage en M2) ?

    Répondre
  • to
    1 juin 2017 - 12 h 13 min

    On peut esperer des chromebook en 15 ou 17″ un jour ? Pasque la puissance c’est sympa, mais sur des ecrans de schtroumph, bof.

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 12 h 14 min

    J’aime beaucoup ce design très arrondi. j’aime moins les bordures énormes et le ratio 16/9

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 12 h 24 min

    A quoi ça sert ? Un i5 et 8go sur un système quasi Web, les prochains commentaires intéressé vont sûrement vouloir décliner la bête en machine Linux preuve que l’intérêt questionne. Mais j’attends des arguments qui me contredisent cela dit.

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 12 h 32 min

    Il faudra qu’on m’explique l’utilité d’un core i5 sur un chromebook.
    Même un Celeron ou un Pentium, c’est déjà trop pour une machine sensé faire tourner des application web et Android.
    Un Atom, c’est déjà amplement suffisant et franchement moins on onéreux.

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 12 h 51 min

    @Haruhi: Ca sert probablement a les vendre :)

    Je veux dire que le gros du marché Chromebook aujourd’hui c’est les US et le marché éducatif. Hors ce sont des marchés complexes où on achète des engins par milliers avec un cahier des charge très spécifique de plusieurs dizaines de pages.

    Si un des point exige la présence d’un processeur de tel ou tel type et que ton PC ne peux pas l’accepter alors que tu as en face de toi un PC Windows qui est compatible avec ce type de puce, tu ne peux même pas espérer gagner le marché.

    Accessoirement, cela permet également de profiter de grosses capacités de calcul utiles pour des usages annexes comme les apps Android.

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 13 h 21 min

    J’avoue. Je suis comme @Haruhi, je ne comprends pas l’intérêt de ces Chromebook… même dans les écoles. Les apps Android ? Sérieux ?

    Répondre
  • 1 juin 2017 - 13 h 53 min

    Pour ma part, j’utilise encore quotidiennement mon Acer C7 ; il ne peut accéder aux applications Android mais il y a toujours des maj Chrome. Il tourne parfaitement et son disque dur mécanique de 320 Go m’a été souvent utile pour décharger mes cartes mémoire de mon APN. C’est un peu ce qui me gêne dans les nouveaux chromebook, une capacité de stockage limitée.

    Répondre
  • 2 juin 2017 - 3 h 21 min

    Totalement inutilisable ici en Chine “centrale” (pas HK ou Shenzen). Internet foireux et grande muraille numérique ne permettant pas l’accès à tout ce qui est google. En Core i7. C’est le type de machine pour les pays “nantis”, les pays genre “qui sort de l’accord de Paris”. Continuez-les gars.

    Répondre
  • 2 juin 2017 - 10 h 59 min

    @Starlord
    Je ne vois pas ce qu’un commentaire de ce genre vient foutre dans l’histoire
    – je serais qd même assez scié qu’il soit vendu en chine “centrale”, tout “cheval de Troie” de l’horrible “impérialiste numérique” qu’est Google, et même si je n’ai promené mes guêtres là bas qu’une courte période, j’ai pu voir dans les outlets de chine “centrale” qu’ils sont très bien fournis en cochonneries technologiques de toute sorte
    – il existe des solutions pour paliers simplement à ce problème
    – 1. attends que sortent des versions YandexBook ou BaiduBook (ces compagnies étant des humanistes, c’est bien connu)
    – 2. Ou flashe le, fous un linux, un BSD, un aros, un haiku ou tout autre OS quelconque dessus

    Personnellement, moi non plus je n’aime pas le principe du client léger nécessitant une connexion pour vivre, mais ça ne vaut pas le coup de s’agresser

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *