Tom Forsyth rejoint Raja Koduri chez Intel

Tom Forsyth est un architecte processeur, un de ces cerveaux que l’on s’offre pour développer de nouvelles pépites de silicium. C’est aussi et surtout l’architecte de Larrabee, le projet de puce graphique avorté d’Intel.

Tom Forsyth vient d’indiquer rejoindre l’équipe de Raka Koduri, le transfuge d’AMD qui a grossi les rangs d’Intel il y a peu pour construire l’attendu nouveau processeur graphique de la marque.

Ex-Intel, donc, mais également ex-Oculus, ex-Valve et ex-3DLabs, a indiqué sur Twitter avoir rejoint les rangs d’Intel dans l’équipe de Raja Koduri. Il précise ne pas savoir exactement sur quoi il va travailler même si on se doute qu’il ne servira pas des cafés entre deux paquets de photocopies…

C’est le troisième recrutement d’importance dans cette équipe après Koduri, Tom Forsyth rejoint en effet Jim Keller qui annonçait son arrivée chez Intel en Avril dernier.

Intel a confirmé il y a très peu de temps son intention de revenir sur le marché des chipsets graphiques indépendants pour 2020. Une voie que le fondeur orientera vers le marché professionnel dans un premier temps.

2018-06-20 13_19_39-minimachines.net

Forsyth a été l’architecte en chef du projet Larrabee d’Intel, une tentative de pénétrer le marché des circuits graphiques lancée en 2008 et abandonné l’année d’après. Larrabee devait servir à la fois de carte de calcul classique avec des possibilités vidéo, 2D et 3D mais également fonctionner comme un co-processeur pour épauler les puces d’Intel avec du calcul parallèle. Malheureusement, Larrabee s’est vite retrouvé dépassé par les propositions de Nvidia et d’AMD.

On se doute que c’est cette expérience passée et probablement la bonne connaissance de Forsyth du dialogue nécessaire entre le processeur et la partie graphique qui va être mise à contribution ici.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 20 juin 2018 - 14 h 38 min

    @Pierre,
    Larrabee c’était bien le projet de die multi-coeurs x86 basés sur le tout premier Pentium ?

    Répondre
  • 20 juin 2018 - 14 h 59 min

    J’ai accepté le contrat, mais je ne sais pas pourquoi exactement. ^^

    Répondre
  • 20 juin 2018 - 15 h 04 min

    @Nico: Tapes Xeon Phi dans Google, c’est des cartes de multi CPU en parallèle oui (60 de mémoire) :)

    @prog-amateur: Personne n’y croit vraiment. En fait on n’embauche pas ce gars là pour autre chose que pour faire de l’architecture de puce. reste a savoir quelle archi et quelle puce exactement. Je crois que c’est ce qu’il voulait dire.

    Répondre
  • 20 juin 2018 - 15 h 37 min

    ah! je savais bien j’avais déjà vu un gpu dédié intel ^^

    après ça vaut ce que ça vaut mais rien que le fait que le pilote soit libre peut intéresser des libristes

    Répondre
  • Cid
    20 juin 2018 - 16 h 27 min

    Ils se sont aperçu que les innovations stagnaient ? Ca fait combien de temps que le catalogue de puces graphiques n’a pas changé ? Ce qui est dommage quand on voit la mode gamer actuelle prets à payer 600€ une carte.
    (ça m’étonnerait que ce soit pour des stations de travail 3D ?)

    Répondre
  • 20 juin 2018 - 16 h 30 min

    @Cid: Pas des station de travail 3D mais pas non plus des cartes graphiques de jeu. Plutôt des supercalculateurs.

    Répondre
  • 21 juin 2018 - 8 h 54 min

    par exemple, en microscopie les cartes Nvidia (gamme pro et titan) permettent de faire le trie des images prise automatiquement par les microscopes (en moyenne 60 000) et de traiter les images par groupe pour sortir une super resolution en qq heures là ou il fait des jours avec des Xeon (et pas que 2… mon ex institut à remplacer son cluster de 20 x Xeon@8c contre 3 Nvidia… )

    Répondre
  • Cid
    21 juin 2018 - 14 h 20 min

    Ah pour miner du bitcoin :)

    Répondre
  • 21 juin 2018 - 17 h 35 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *