Les performances d’Apollo Lake supérieures de 30% sur Intel Braswell

Prévues pour le seconde partie de l’année, les puces qui remplaceront les actuels Celeron et Pentium Braswell sont très clairement attendues au tournant après une évolution de ces dernières déjà entamée. Les performances d’Apollo Lake devraient être supérieures sur bien des points, c’est en tout cas ce qu’affirme Intel lors d’une réunion du Computex.

30% de vitesse de calcul pur d’une génération à l’autre, c’est la promesse d’Intel pour cette gamme de processeur qui joue dans une enveloppe très serrée. Gagner 30% de performance de calcul semble peu, même si devenir 30% plus rapide est déjà, en soi, un bon point, mais le faire tout en baissant sa  consommation est un tour de force pour une puce x86.

Les performances d’Apollo Lake sont au centre de bien des rumeurs et des débats depuis des mois, ce remplaçant des puces Intel Braswell que l’on trouve dans les processeurs Celeron et Pentium n’a pas encore fait beaucoup officiellement parlé de lui. L’arrivée est pourtant prévue sur terre dans peu de temps puisque le calendrier d’Intel vise la seconde moitié de l’année.

C’est assez vague mais cela pourrait correspondre à la rentrée des classes et surtout à la période des fêtes ou une nouvelle évolution de machines pourrait donc débarquer. Evolution ? Oui car la nouvelle gamme de puces ne devrait pas poser de soucis d’intégration et les engins actuels sous Celeron et Pentium pourraient évoluer vers cette nouvelle famille.

Un large ensemble d’ultraportables, d’hybrides et de PC de bureau petit format pourraient donc profiter de cette nouvelle gamme de processeurs, sans changer de forme par rapport aux machines existantes.

performances d'Apollo Lake

La nouvelle architecture Goldmont qui formera les cœurs des puces viendra prendre la place de l’actuelle architecture Airmont des puces Braswell actuelle. Les promesses de performances d’Apollo Lake  sont toutes entières résumées dans une image1 proposée par Intel et photographiée ici.

Au menu, on retrouvera donc 30% de performances de calcul en plus par rapport à la génération actuelle mais également 30% de vitesse de calcul 3D supplémentaires avec l’intégration d’un circuit graphique Intel Gen 9.

Les processeurs supporteront un plus large choix de mémoire vive avec la prise en charge de la DDR3L, de la LPDDR3 mais aussi de la LPDDR4, ce qui pourrait permettre la création de solutions disposant de plus de mémoire embarquée.

Intel met également en avant une meilleure gestion de l’énergie puisque pour deux machines équivalentes, celle sous Apollo Lake aurait 15% d’autonomie en plus. Intel met en avant la possibilité d’exploiter l’USB type C de manière native par la puce sans devoir recourir à un coûteux contrôleur supplémentaire. Enfin, le support de plusieurs types d’OS est mis en avant avec une mention de Windows 10 64 bits et de Linux. Ce qui ressemble à un voeu pieu puisque oui, évidemment, la puce x86 est censée gérer Linux, mais encore faut t-il que le constructeur fasse l’effort de le proposer, de fournir un BIOS compatible et de publier des pilotes.

Minimachines

Cette image confirme également que la gamme Apollo Lake conservera l’appellation Celeron et Pentium N ou J commercialement parlant soit une évolution en douceur des actuels modèles proposés par Intel.

Source : Liliputing

Notes :

  1. Cette image provient du forum d’Anand Tech et a été postée par Paul Jackson, je la trouve totalement crédible mais je ne peux pas en certifier l’authenticité et je suis obligé , vu mon faible niveau en langues asiatiques, de faire confiance en la traduction proposée en marge par ledit Paul.
7 commentaires sur ce sujet.
  • 6 juin 2016 - 12 h 11 min

    Ah le slideware… Il promet un truc plutôt incohérent car 30% de plus par rapport à Braswell ou CT comme cherry Trail.

    Le probleme est que braswell avait des fréquences CPU inférieures à celles de Bay Trail pour cause d’enveloppe thermique plus limitée (genre 6 w vs 10) et d’intégration d’une partie graphique plus importante sur le die.
    On peut ajouter à ça les bécanes sous win10 en 2/32 avec de l’emmc pas performante pour avoir une licence win10 pas chère, pour avoir des catas en perfs win…

    En fait le problème c’est le positionnement, je trouve que pour l’instant, il n’y a que les transformer-like pour lesquels ça vaille le coup

    Par rapport aux versions 15 w des core (celeron) pour un nettop de type nuc, braswell se traine.
    Sur un portable plus cher, le core M vers 5w ou les core celeron/i3/i5 vers 15 sont plus efficaces d’un point de vue perfs/énergie. (Tiens faudrait que je recherche un vrai article là-dessus)

    Et Intel a quitté le marché tablette pure / téléphones en soldant ses pertes en milliards pour l’instant.

    Donc c’est une bonne nouvelle pour ceux qui veulent renouveler leur transformer…

    Répondre
  • ted
    6 juin 2016 - 14 h 24 min

    30% de plus, mais c’est juste hénaurme !!!

    Répondre
  • 6 juin 2016 - 19 h 25 min

    @potf : Pourquoi dis tu que Intel a quitté le marché des tablettes pures?
    Les x5 z8300 en 4/32 ou 64Go sous Windows10 fleurissent sur le marché asiatique… Je viens de m’en commander une pour voir ce que ça vaut (jumper easypad a moins de 100€)
    En tout cas pour moi une tablette avec 1Go ou moins c’est pas une tablette, c’est un jouet…

    Répondre
  • 6 juin 2016 - 21 h 06 min

    @peper

    Un lien en anglais : annoncé il y a un mois http://www.anandtech.com/show/10288/intel-broxton-sofia-smartphone-socs-cancelled

    La precision est que les broxton pour tablettes sont aussi abandonnés, de même que les Sofia avec puces 3g/4g intégrés

    Donc tout le marché tablette de masse et le support Android avec l aide des ingénieurs Intel est abandonné. Après les tablettes Windows, le marché est quand même bien minoritaire en volume…

    Répondre
  • 6 juin 2016 - 22 h 49 min
  • 7 juin 2016 - 8 h 39 min

    @peper-eliot: un lien pour ton “jumper easypad x5 4go” ne serait pas de refus et petit retex lorsque la bête sera livrée aussi ;)
    Merci d avance

    Répondre
  • 5 septembre 2016 - 18 h 39 min

    […] Pour en savoir plus sur Apollo Lake, vous pouvez lire ce billet. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *