Dell Inspiron 11 2016 : Core M3, 4 Go et 500 Go à bord

Le marché continue de nous pondre des solutions qui oscillent entre de l’entrée de gamme classique et du milieu de gamme pas extraordinaire. La réponse à la crise du PC semble être de baisser les prix et Dell déploie donc des trésors d’imagination pour faire dans le banal. Les nouveaux Dell Inspiron 11 2016 se réfugient derrière ce cocktail devenu classique d’un matériel pas franchement ébouriffant.

Avant, chez les constructeurs, il y avait un groupe d’ingénieurs qui fabriquaient une solution technique, elle passait ensuite chez les designers qui essayaient de l’enrober de la manière la plus chouette possible avant de passer le relais au marketing puis aux ventes. Ces derniers s’affairaient à proposer du neuf au marché. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, la chaîne semble totalement chamboulée. Les ventes sont aux commandes, elles regardent ce que proposent les concurrents, le prix moyen des engins puis envoient le schéma d’une machine à assembler aux designers et aux ingénieurs. Le marketing n’a plus qu’à faire un gros boulot de présentation pour essayer de différencier l’engin du reste des  concurrents.

Dell Inspiron 11 2016

“On va coller un footballeur en fond d’écran, ça va se vendre tout seul” Jean-Kevin, salle de réunion Améthyste.

A lire les spécifications de cette solution signée Dell, on pourrait lire la fiche de nombreux autres constructeurs. Le Dell Inspiron 11 2016 sera décliné dans tout un tas de variantes mais toutes ont un goût de déjà vu assez prononcé.

L’engin de base sera construit autour d’une solution Intel Celeron N3060 associée à 2 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage eMMC. Elle sera vendue 249$. On retrouve le même type d’engin chez Asus, Acer, HP et bien d’autres… Cela ne me pose pas de problème et on se doute que cela rentre dans le cadre d’une solution Cloudbook telle que proposée par Intel. Ce qui me gène, c’est que Dell, comme la plupart des autres constructeurs, a totalement baissé les bras en terme d’innovation.

Dell Inspiron 11 2016

Le plus de ce Dell Inspiron 11 2016 ? Une charnière qui s’ouvre à 360°. Le marketing a eu aussi une dure semaine de réunions pour choisir les quatre coloris de la machine : Rouge, bleu, blanc et Noir. En marketing Dell, ils disent “Nuit brumeuse” et rien que ça, ça a du faire une bonne douzaine de débats. C’est un peu juste à se mettre sous la dent… Un peu comme la led d’activité témoin sur la coque du Acer Aspire One 11, ce n’est pas ce genre de détail qui va, à mon sens, donner envie de renouveler le parc de PC.

Dell Inspiron 11 2016

D’autres options seront possibles, la machine pourra changer de la cave au grenier avec des changements technique sur beaucoup de points. Les seules éléments qui ne bougeront pas seront la diagonale de 11,6 pouces de l’écran, sa définition qui restera cantonnée à un 1366 x 768 pixels tactile, sa batterie 32 Wh, la présence d’un Bluetooth 4.0 et d’un clavier résistant aux éclaboussures. La connectique restera également la même pour toutes les déclinaisons : Un HDMI 1.4a, un port combinant sortie casque et entrée micro, trois ports USB dont un USB 3.0, un lecteur de cartes MicroSD et une webcam “720p”.

Pour le reste, le processeur pourra être poussé en Pentium N3710 ou en Intel Core m3-6Y30. La mémoire vive grimper à 4 Go de DDR3L mais sur un seul canal, faut pas pousser. Le stockage pourra dépasser les 32 Go avec une option de 128 Go sur un SSD non détaillé mais, je suppose, au format 2,5 pouces puisque l’engin pourra également accepter un disque  dur de 500 Go. Même la carte wifi pourra évoluer puisque le modèle de base sera coincé en 802.11b/g/n mais pourra évoluer vers une solution AC contre quelques piécettes.

L’autonomie annoncée est bonne avec 10 heures de travail consécutif pour la version entrée de gamme et 8 heures pour les autres. Le poids des premiers engins sera de  1,2 kilo et 100 grammes de plus pour les versions avec disque dur.

A noter, tout de même, que le  constructeur  compte bien livrer ce Dell Inspiron 11 sous Windows 10 et sous Ubuntu. Mais comme d’habitude, il ne sera disponible que dans certains pays, chez Dell en ligne uniquement et achetable entre minuit et minuit trente les nuits de pleine lune sans brouillard.

7 commentaires sur ce sujet.
  • 31 mai 2016 - 17 h 02 min

    Je retiens donc que le modèle bleu ne sera pas livrable sous ubuntu puisque réservé “..entre minuit et minuit trente les nuits de pleine lune sans brouillard.”

    Répondre
  • 31 mai 2016 - 17 h 40 min

    J’adhère totalement à ton point de vue Pierre.
    C’est dommage le coloris gris me chatouillait le coin de l’oeil avec son faux air de macbook des années 2000 ^^

    Répondre
  • 31 mai 2016 - 20 h 24 min

    Et après, ils vont s’étonner que les ventes continuent de chuter !

    En gros, les clients qui renouvelleront (ou pas) ce genre de machines peu évolutivent, ce sont ceux qui auront cramé leur batterie sans possibilité de la changer puisque inamovible.

    Argggg, j’enrage devant le si peu d’imagination des constructeurs. C’est à croire que les marques ont viré tous ceux qui avaient un peu d’imagination dans leurs teams.

    Pas grave, on retrouvera ce genre de produits en entre 149€ et 179€ lors des soldes en janvier 2017. Tout comme, dans celles qui vont débuter dans un mois, on va trouver dans cette gamme de prix sous les 200€, les bouzins pondus à coup d’Atom Z3735F et Celeron N3050.

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 11 h 58 min

    Perso, si le prix est le même qu’un “Asus, Acer, HP et bien d’autres…” je prendrai un DELL ne serait-ce que pour la qualité de fabrication au dessus des autres.

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 13 h 38 min

    je ne suis pas d’accord avec ton billet Pierre… avec les modifs que permettent les config Dell, on peu avoir une machine assez sympa ( /!\ au prix !!! ) et plus adapté que ce que l’on trouverais dans le commerce !

    rien qu’un emplacement SSD dispo… c’est assez RARE !

    par contre, l’écran qui ne change pas… bon à la rigueur si c’est un BON IPS !

    PAR CONTRE… les designeurs… c’est des pré-retraité ?
    car c’est assez moche de chez plastique !!!
    j’espère que c’est un effet visuel de la photo !!!

    W&S
    mais j’ai peur que les prix grimpent vite avec les options… :/

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 14 h 01 min

    @Augure: Moui, à voir, j’ai bien peut que, like always, Dell se rattrape largement sur les options. Un prix d’accroche intéressant mais des évolutions qui enflamment rapidement la carte bleue.

    Répondre
  • uko
    2 juin 2016 - 15 h 45 min

    @[email protected]:
    Perso je ne suis pas très convaincu par la qualité de fabrication des Dell. S’agit-il d’un ressenti personnel, ou d’une information appuyée sur des chiffres ?

    J’ai pour ma part eu des machines Dell haut de gamme, et si je dois avouer que leurs finitions sont excellentes, je n’ai jamais eu autant de problèmes avec d’autres marques.

    Il faut aussi mettre les prix en perspective. L’ultrabook Dell XPS 13 que j’utilise actuellement a des finitions bien meilleures que celles d’un Zenbook d’Asus, mais à matériel équivalent le Zenbook de mon frère à coûté 500€ de moins.
    Et les problèmes que je rencontre avec sont tout cons, mais difficilement acceptables sur une machine à 1400€:
    – Un coil whine très audible quand je l’utilise au calme. Sachant que je l’utilise le plus souvent dans mon lit, c’est particulièrement désagréable.
    – Une gestion du rétroéclairage de l’écran qui s’ajuste automatiquement en fonction de ce qui est affiché. Si l’écran affiche plus de pixels clairs, le rétroéclairage monte, s’il affiche plus de sombre il baisse. Ca se produit avec un décalage d’environ une seconde, et je trouve désagréable de voir la luminosité changer quand j’ouvre ou ferme une fenêtre qui affiche beaucoup de blanc.
    – Un touchpad sans réglages et qui souffre d’un délai de réaction de 1 à 2mm, ce qui le rend imprécis. Probablement une protection pour éviter les mouvements indésirables, mais pas désactivable.
    – Le touchpad lui-même n’est pas désactivable non plus. Catastrophique pour une utilisation bureautique de l’appareil, les mains étant en contact avec la surface du touchpad pendant la frappe.
    – La sortie de veille est chaotique. Parfois des applications plantent lors de la restauration, incluant les services Dell.
    – Enfin, la dalle de l’écran est certes belle mais pas homogène. Sur un fond blanc, je vois clairement des endroits plus lumineux et d’autres moins. Encore une fois, sur une machine de ce prix c’est triste.

    Sachant que cette machine, c’est “celle qui marche bien”. Avant ça, j’avais le XPS 11, celui dont l’écran pouvait faire un 360 pour se transformer en tablette. J’ai rencontré tellement de problèmes avec qu’après une quinzaine d’appels, 2 passages d’un technicien et un retour en SAV, Dell a fini par m’offrir de le remplacer par le XPS 13.

    Bref, pour moi tous les constructeurs se valent. Leurs gammes low-cost peuvent être correctes comme désastreuses, leurs gammes pro bénéficient généralement d’une meilleure qualité de fabrication, mais le résultat final fluctue beaucoup d’une génération à l’autre et personnellement je n’ai pas réussi à déterminer qu’une marque s’en sortait mieux que les autres.
    Dell a l’avantage de proposer un SAV premium, mais les prix vont généralement avec.

    Si tu as des statistiques fiables sur la qualité de construction et la fiabilité des différentes marques à gamme tarifaire égale, ça m’intéresse :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *