Xiaomi InkPalm Plus : seconde liseuse 5″ chez le constructeur

La Xiaomi InkPalm Plus est une liseuse à encore numérique de 5.84 pouces de diagonale et fonctionnant sous Android 11.

La InkPalm Plus fait suite à la InkPalm 5 sortie l’année dernière. Si les engins se ressemblent au premier abord, beaucoup de choses ont changé entre ces deux générations. L’encre numérique E Ink est un point commun entre les deux solutions mais les diagonales et les définitions ne sont pas les mêmes. 

La liseuse InkPalm Plus propose une diagonale de 5.84″ en 1440 x 720 pixels. Une densité de 276 ppi avec une couche tactile capacitive 5 points et un éclairage proposant 24 niveaux de luminosité pour utiliser l’écran en zone sombre. Le précédent modèle proposait une dalle de 5.2 pouces en 1280 x 720 pixels. Cela offre pour la nouvelle solution un affichage en 2:1 et des dimensions rappelant plus que fortement celles d’un smartphone. Avec 15.89 cm de haut pour 7.86 cm de large et 6.9 mm d’épaisseur, le petit objet de 140 grammes est piloté par un Android 11 grâce à un SoC  ARM Rockchip RK3566 et ses quatre cœurs Cortex-A55 cadencé à 1.8 GHz. La partie graphique s’appuie sur un MaliG52 MP2 même si, évidemment, les capacités de traitement graphique de l’écran à encre numérique empêcheront la puce de montrer tout son potentiel.

Un design 100% smartphone

Au cœur de la liseuse / tablette, on retrouve également 2 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage. De quoi prendre en charge de manière efficace la version modifiée d’Android 11 employée ici pour afficher des contenus numériques. Le reste est classique avec un port USB Type-C pour transférer des données et recharger sa batterie 2250 mAh. Un module Wifi5 et Bluetooth 5.0 sont intégrés et on retrouve un petit micro ainsi que des enceintes dans l’engin.

Moaan qui signe cet appareil fait partie de l’écosystème Xiaomi

Comme le récent HiSense A9, la solution n’offrira pas toutes les fonctions d’une solution Android habituelle. A vrai dire, je doute même que ce type de solution soit suivie de mises à jour intensives de la part de Xiaomi. C’est vraiment, malgré son format et son système d’exploitation, un produit à considérer comme une liseuse. Avec l’avantage de pouvoir utiliser des applications de lecture de son choix et la problématique de la langue puisque le InkPalm Plus n’est, semble t-il, pas destiné à l’international. Il est fort possible que des solutions de contournement existent et cela a été le cas pour le InkPad 56 précédent. Mais rien n’est sûr et si la prise en charge de l’Anglais a abouti, il n’est pas certain que cela soit le cas pour le français.

L’argument du tarif de l’engin, proposé à 1099 Yuans soit environ 154€, est donc à prendre avec des pincettes. Si cela parait être une affaire intéressante, il faudra attendre de voir comment les choses tournent autour des développements de cette solution pour savoir si c’est une bonne affaire.

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

9 commentaires sur ce sujet.
  • Gat
    26 mai 2022 - 10 h 09 min

    Le prix est fou sur Ali

    Répondre
  • 26 mai 2022 - 12 h 54 min

    c’est donc une liseuse. c’est dommage qu’il n’y ait pas de partie téléphone. Ce serait tout de suite beaucoup plus intéressant.

    Répondre
  • 26 mai 2022 - 14 h 15 min

    Toujours ce format en hauteur, pas adapté à de la lecture de texte pour nous européens.
    A ce tarif là, et vu la taille de l’écran, ça fera pas de concurrence à Kobo.
    J’avais un 5″ (Kobo mini) et je viens de passer sur une Elipsa en 10.3″, c’est vraiment incomparable comme confort de lecture :)

    Répondre
  • 26 mai 2022 - 16 h 22 min

    @NotMe: Sûrement mais il faut des grandes poches dans la veste !

    Répondre
  • 27 mai 2022 - 9 h 00 min

    Ayant une Kindle 5 sans pub, de 2012, à 50€, je ne vois pas trop la plus value.

    6 pouces en 800×600, donc en 4/3, aucun souci pour lire des romans.

    On est prisonnier de ces formats d’écran inadaptés à la lecture. Le 3/2 fait presque le taff, mais le 4/3 et le 5/4 restent bien plus agréable. La lecture en colonne, défendue par les créateur de sites web visibles sur smartphones 18/9 ou plus, me sort du livre.

    A ce prix, il faudrait que ce soit un téléphone 4g VolTE à minima.

    Répondre
  • 27 mai 2022 - 10 h 00 min

    Je recopiele commentaire que j’avais laissé sur le Hisense Reader si ça intéresse des gens d’avoir un retour d’exp :

    <>

    Répondre
  • 27 mai 2022 - 10 h 01 min

    Je fais le même retour que @pipou24 concernant la Moaan Inkpalm 5 qui a d’ailleurs été présenté ici : https://www.minimachines.net/actu/xiaomi-inkpalm-5-98421

    C’est aussi une liseuse « de poche » comme la Hi reader : 5 pouces (plus petit que la Hi reader), pas de prise jack, pas de Google play, pas de micro sd, interface chinoise etc…

    Concernant le produit en lui-même, c’est super confortable d’utilisation à une seule main. Il est à peine plus gros qu’un iPhone 12 mini (et de la même taille qu’un iphone SE je pense), il se charge en USB-C (obligatoire pour moi), il a assez de batterie pour tenir quelques jours. L’interface chinoise peut être changée en anglais pour les fonctions principales (via github et des forums), et il faut aussi bidouiller pour que l’app kindle fonctionne. Autrement, RAS, c’est comme une mini tablette android. j’ai installé Unlauncher pour une interface plus claire, Pocket pour mes articles, et Kindle pour les ebook. Pas testé Moon+ et autres, je n’en ai pas encore eu l’utilité. Il faudrait que j’installe une app de musique un jour aussi, mais flemme.

    Concernant mon usage personnel, je voulais une liseuse assez petite pour tenir dans une poche mais pas non plus en format 6 ou 8″ que je trouve encombrant. Il me fallait aussi des boutons physiques pour tourner les pages. Enfin, et même si le Hisense a6 semblait très bon, je n’avais pas besoin d’un téléphone en rab. En fait, j’avais besoin d’un iPod touch version liseuse ! Eh bien c’est exactement le produit que je cherchais : parfait pour les transports, faible encombrement dans une poche interne de veste, autonomie correcte de quelques jours, pas de fonctionnalités inutiles. Le seul défaut d’un format aussi petit c’est que la lecture de manga est un peu difficile, mais ça vous vous en doutiez.

    A savoir si elle fait doublon avec le téléphone : pas vraiment. Les usages sont les mêmes qu’avec une liseuse, simplement avec un écran plus petit et l’avantage de pouvoir la ranger et sortir rapidement dans le métro. C’est à vrai dire l’anti téléphone par excellence, même forme mais usage complètement inverse : pas de notification, pas de contacts, pas de distractions externe, juste le texte et la lecture. Maintenant à la question « pourquoi ne pas juste utiliser son téléphone ? », la réponse est identique à toutes celles concernant le débat liseuse vs téléphone.

    Personnellement, la Hi reader est parfaite pour ceux qui veulent lire « on the go ». Peut-être même des mangas vu la taille, ça serait top et ça me ferait hésiter pour l’upgrade

    Répondre
  • 27 mai 2022 - 13 h 03 min

    @mejace: Merci pour ce retour, je ne comprend pas pourquoi ces produits ne sortent pas en versions internationales. Il y a clairement un public. Le combo poche + bouton pour tourner les pages est juste parfait.

    Répondre
  • 28 mai 2022 - 15 h 23 min

    @Pierre Lecourt: Peut-être à cause du ratio de l’écran. Comme l’écrit @NotMe, ce ratio n’est pas terrible pour lire en français ou en anglais.

    Peut-être aussi parce que si une liseuse est un confort certain (j’adore la mienne), la lecture sur un téléphone ne pas gênante pour bien des gens. Personnellement, ça ne me fatigue pas (mais avec une diagonale de 2,8″, je tourne souvent les pages ^^).

    Le coût de l’internationalisation semble peut-être un peu hasardeux aux constructeurs du coup.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *