Qualcomm est en train de bâtir un tout nouveau SoC pour les Wearables

Qualcomm fait table rase du passé, pour son prochain SoC à destination des Wearables le concepteur de puces a choisi de prendre son temps et d’imaginer une nouveauté en repartant de zéro. Cette nouvelle solution devrait être disponible d’ici la fin de l’année.

A l’annonce de l’Apple Watch, cela a été quelque peu la panique chez les constructeurs concurrents. Tout le monde a voulu répondre à ce qui était présenté comme la prochaine déferlante d’Apple après l’iPod, l’iPhone et l’iPad. Pour répondre à cette demande qui a d’un coup explosé, de nombreux concepteurs de puces ont immédiatement planché sur des solutions. Tous ou presque ont sorti miraculeusement et en quelques mois des SoC parfaitement-adaptés-aux-Wearables™.

Android Wear

En réalité, et comme la conception d’un SoC prend tout de même un peu de temps, Mediatek, AllWinner ou Qualcomm ont employé la bonne vieille méthode de l’adaptation d’un SoC existant. On prend une puce à très basse consommation, on la triture dans tous les sens pour conserver les éléments indispensables à un Wearable comme une montre, on en désactive logiciellement d’autres et on met en production.

Minimachines

Le Snapdragon 400

C’est ce qu’a fait Qualcomm avec le Snapdragon 400. Un SoC architecturé au départ pour des smartphones entrée de gamme et qui a été manipulé pour coller aux réquisitions des montres connectées. Une solution qui a surtout été castrée logiciellement, on s’est assez vite rendu compte au fur des mises à jour d’Android Wear que des fonctions “cachées” étaient finalement activables au sein des montres comme le Wifi.

Puis est venu le temps du Snapdragon Wear 2100 qui était un successeur du 400 avec une diminution importante de sa taille puisque 30% moins encombrant et surtout plus économe avec 25% de consommation en moins. Il proposait, en outre, un modem 3G/4G intégré. Malgré tout, il était encore bâti sur une solution existante, un ARM Cortex A7 et un chipset graphique Adreno 304… Le tout optimisé pour fonctionner plus longtemps que les solutions existantes avec des batteries identiques. 

ZTE Mamorino

Une “montre” sous Snapdragon 1100…

Cette puce n’a pas fonctionné, les industriels faisant déjà face à un souci de ventes de leurs Wearables, ils ont boudé cette mise à jour qui n’apportait pas grand chose selon eux. Qualcomm s’est alors retourné en annonçant une troisième puce, le Snapdragon 1100. Ce dernier était une déclinaison du 2100 mais en moins performant et moins cher afin de viser l’entrée de gamme du marché : Les bracelets connectés, les podomètres et autres montres noname. 

Bref, pour le moment Qualcomm a surtout recyclé des designs existants pour coller avec la demande du marché. Cela a bien fonctionné pour le Snapdragon 400, moins pour les 2100 et 1100, mais cela a permis de répondre aux demandes du secteur.

2018-05-10 12_36_46-minimachines.net

Pankaj Kedia : Cet homme aime les montres.

Aujourd’hui, Qualcomm annonce l’arrivée pour cette fin d’année d’un nouveau SoC. Et quand je dis nouveau, c’est bien de nouveauté qu’il s’agit. Pankaj Kedia, responsable des activités Wearables chez Qualcomm annonce ainsi l’arrivée d’une puce construite à partir de zéro pour le marché des Wearables. Une nouveauté complète pensée pour ces objets minuscules mais qui doivent proposer une autonomie correcte. Elle sera évidemment compatible avec Wear OS, nouveau nom de Google Wear.

Android Wear

Cela se traduira par une meilleure autonomie – principal reproche fait aux montres connectées aujourd’hui – mais également par une meilleure mesure et gestion des usages externes de ce type d’objet. En particulier, les mesures externes au travers de podomètres, de capteurs cardiaques, de suivi GPS et autres. Ce nouveau SoC offrira évidemment du Bluetooth et du Wifi. Ce sont ces mesures qui justifient l’achat de ce type d’objet pour la plupart des utilisateurs. Plus compact encore, ce nouveau SoC pourra s’intégrer dans des solutions plus fines et moins encombrantes ou dégager de l’espace pour des batteries plus conséquentes.

On comprend donc ce que Qualcomm cherche à faire, donner un outil aux industriels pour qu’ils puissent relancer le marché des montres connectées. Si cette nouvelle puce à destination des Wearables répond au cahier des charges des utilisateurs avec des mesures plus fines, une meilleure autonomie et des designs plus variés… Il sera peut être possible de remettre le marché des montres connectées sur les rails.

Source : Wearable via Liliputing

20 commentaires sur ce sujet.
  • 10 mai 2018 - 22 h 56 min

    Mouais.
    Finalement la meilleure montre connectée c’est encore le smartphone non ?
    Pas limité en mémoire, un véritable clavier, un véritable écran , etc.
    Ça évite d’avoir un truc de plus à recharger le soir.
    Et une Patel au poignet dont la pile doit bien durer un an.

    Les industriels se gourent complètement de cible avec ces montres.
    Parce qu’Apple l’a fait il faut le faire
    Ben non.

    Celui qui sortira un manchon et des gants connectés et équipês d’un afficheur tactile (comme dans Mission Impossible) celui-là , oui, il aura tout gagné.
    En attendant ce ne sont que de piteux ersatz.

    Db

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 0 h 34 min

    The weareable c’était quand même bien plus d’avant-garde quand Telé 7 jours proposait, parmi ses publicités, des lunettes pour voir le corps des femmes sous les vêtements.

    Pas de circuit électronique, pas de batterie pour ce miracle de la technologie des années 70…

    Dans cette quête incessante du Graal technologique,les ingénieurs n’ont pas fini de se gratter la touffe…

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 1 h 11 min

    @gaduc

    Le but de l’Apple watch est ailleurs…
    Renseigne toi.

    La concurrence s’est empressée, en effet, de ne pas laisser Apple seule mais il est déjà trop tard, comme dab…

    Mais à lire toujours les mêmes commentaires, et à voir où se pourvoit la concurrence, Apple va encore avoir encore une autoroute devant elle…

    La santé..C’est l’unique but de l”Apple Watch.Rien d’autre.

    Et ils ont pris une belle longueur d’avance.

    Donc ça va être compliqué.

    Quand Apple suit (rarement) c’est jouable mais pas quand ils lancent un truc, car ils ont déjà une road map bien tracée et ça déroule derrière.

    Je n’ai acheté aucunes de leurs montres car j’attends la prochaine (voir la suivante) qui va intégrer 2 nouveaux capteurs, essentiels au niveau de la santé.

    Idem pour les iPhones.J’ai acheté le 7 exprès, juste avant la sortie du X pour pouvoir patienter ;-)
    2019 va marquer un très grand tournant.

    Et les autres vont suivre, encore et toujours…

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 1 h 12 min

    (fourvoit)

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 7 h 57 min

    @cerroni : les ventes d’apple watch de cassent la gueule depuis 2 ans, tout comme le reste des montres connectées. Et je ne relancerais pas le débat sur l’innovation d’apple ou son pourvoir de vente… Dont feed the troll.
    Pour moi une montre connectée doit être un écran déporté du tel avec des capteurs en plus et une autonomie d’une semaine. Mon miband2 fait presque tout cela pour 100x moins cher qu’une iwatch…

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 8 h 24 min

    @Lodaus

    Les ventes d’Apple Watch s’écroulent…

    Mon Miband 2 fait presque tout ça pour 100x moins cher…

    Bonne journée dans ton monde parallèle 😉 (tu as parlé de troll je crois aussi…)

    Répondre
  • gUI
    11 mai 2018 - 10 h 11 min

    Mon soucis dans les montres Wear OS c’est Wear OS. Cet OS est bcp trop gourmand et évolué pour être sur le poinget. On veut des affichages de notifications (SMS, Hangout), d’icônes (météo, heure), et un poil d’intéractivité (allumer/éteindre un objet). Pas la peine de 1Go de RAM et de quadruple coeur à 2GHz pour ça, faut arrêter.

    Pebble a montré qu’on peut faire une montre hyper ergonomique, hyper pratique, avec une veille bouze de processeur. Résultat, 1 semaine en étant allumée 24h/24.

    Je trouve dommage cet acharnement à rester sur du Android like, alors que un micro-OS est un parfait compagnion à Android dès lors qu’on a de la communication moderne (BT, WiFi).

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 10 h 41 min

    @gUI

    totalement d’accord avec ton idée, mais n’oublie pas que la force de la Peeble était avant tout son écran E-ink…

    Je rêverais aussi d’une montre E-ink bardée des mêmes capteurs mais le public trouverait ça rétrograde donc les constructeurs ne le feront jamais.

    Comme pour les écrans mats de nos ordis…Même incohérence mais il faut que ça brille, c’est comme ça que ça tourne.

    C’est aussi pour ça que l’on ne verra jamais d’écran E-ink couleurs désormais, bien que la techno soit là et éprouvée.

    Mais passer d’un QHD+ à un écran E-ink couleur aujourd’hui, les gens vont penser qu’on se fout de leur g…

    …Je rêverais qu’on se foute de ma g…Et pour la montre, et pour les écrans ;-)

    Répondre
  • 11 mai 2018 - 17 h 07 min

    J’avoue ne pas trop comprendre l’intérêt. J’ai une Garmin Vivoactive HR depuis 1 an 1/2.

    Une semaine d’autonomie, lisible en plein soleil (étonnant d’ailleurs), GPS intégré, capteur de fréquence cardiaque, altimètre… Alors oui, l’OS n’est ni android, ni iOS, mais finalement à l’usage, qu’apportent réellement en plus ces OS :
    – Des applis ? Rappelez-moi le nombre d’applis “phare” qui ont quitté le store de l’Apple Watch ?
    – Des notifications ? Perso je trouve ça infernal.

    Par ex, sur ma Garmin, je peux afficher les notifs de mon téléphone, j’ai tout désactivé : inutile pour moi, je préfère regarder le téléphone de temps en temps et pas être emm..dé toutes les 2 min par une notification sur ma montre.

    Si les fameuses “wearables” n’y arrivent pas, c’est peut être qu’elles ne répondent pas à un réel besoin de monsieur et madame tout le monde. Les fonctions de santé sont, me semble-t-il, au coeur de la demande de ce type de produits : Garmin, Tomtom ou Polar l’ont bien compris… et pas qu’Apple.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 0 h 20 min

    @Roboc

    Je me répète mais Apple vise au final la santé, malgré ce que tu penses.

    Et malgré ce que tu penses, bien que ta tocante soit vraiment excellentes, ton capteur de fréquence cardiaque ne va pas te servir à grand chose sans l’analyse derrière…

    L’Apple watch vient de sauver une 3ème vie aujourd’hui.Pas grâce à son capteur de fréquence, mais par l’intervention d’Apple qui l’a interprété.Jète un oeil sur les 3 cas récents et tu vas comprendre la nuance.

    Je te mets à bord d’une F1 et tu vas finir dans le mur ou dernier de la course.
    Tu n’exploiteras rien de ce bijou.
    Idem pour ta Garmin et ta santé ;-)
    Ce n’est pas l’outil qui fait l’utilité mais bien l’intervenant.

    On en pense ce qu’on veut, voilà le seul vrai intérêt de ces devices pour moi.

    J’attends le prochain capteur ajouté et j’en prend une aussi.

    Même si malheureusement elle ne sera pas E-ink, son seul défaut car pas autonome du tout.

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 10 h 29 min

    @Cerroni… lit bien, sur Apple, je n’ai jamais dit le contraire.

    Allez, je te remets la phrase : ” Les fonctions de santé sont, me semble-t-il, au coeur de la demande de ce type de produits : Garmin, Tomtom ou Polar l’ont bien compris… et pas qu’Apple.”. Pour être plus précis, quand j’écris ‘pas qu’Apple’, c’est bien pour indiquer que ce ne sont pas les seuls à s’orienter sur la santé.

    Pour le reste, les données de la Garmin (ou tout autre montre de ce type ou d’une autre marque) peuvent remonter les infos sur les appli partenaires (au hasard, Apple santé, ce que) qui peuvent faire la même analyse que ce qu’Apple a réalisé (ou Apple via l’appli santé).

    Allez, j’arrête là, comme certains l’ont déjà dit ici Dont feed the troll

    Répondre
  • gUI
    12 mai 2018 - 17 h 33 min

    @Roboc: “je préfère regarder le téléphone de temps en temps et pas être emm..dé toutes les 2 min par une notification sur ma montre.”

    Alors justement, l’intérêt est de filtrer fortement les notifications et ne faire remonter que celles qui sont le splus pertinentes. “j’ai reçu un email”, c’est pas pertinent. Par contre “réunion dans 10mn salle Voltaire”, là oui, c’est pertinent :)

    En tous cas pour que les notifications soient efficaces, il faut absolument filtrer selon ses propres besoins. Je dois avoir 3 ou 4 applis maximum qui me remontent les notifications. Le reste, comme tu dis, c’est très bien sur le téléphone.

    Répondre
  • 13 mai 2018 - 1 h 01 min

    @Roboc

    Si c’est juste pour avoir la fréquence cardiaque, un Miband 2 à 20€ fait LAAAARGEMENT l’affaire.

    L’intérêt est ailleurs, avec d’autres capteurs, plus fins encore.

    Mais comme tu dis, “don’t feed the trolls” ;-)

    En effet, le fait que la presse communique sur les vies sauvées par une Apple Watch vient essentiellement de l’abrutissement et de fanatisme des Applefans.

    Rien à voir avec le traitement plus fin que pourrait faire Apple.

    C’est pour ça qu’en suivant ton raisonnement, avec des apps tierces sur ton tel, et un MiBand 2 par exemple, on arrive au mêmes résultats.

    C’est juste que les autres marques ou apps ne sont pas mises en avant.

    Mais il est fort à parier que l’analyse et le traitement des données est aussi efficace.

    Aucuns doutes la dessus.

    On revient toujours au début de la chanson…

    Au final, les produits pommés sont juste les mêmes que les autres, mais la com est apparemment beaucoup mieux faite puisqu’ils se vendent par wagons malgré leurs prix, et cette Apple Watch dont on parle n’apporte strictement rien de plus pour 3 à 4 fois plus cher…

    Heureusement qu’il y a les moutons…

    Répondre
  • 13 mai 2018 - 9 h 53 min

    @gUI Oui, effectivement, vu comme ça c’est pas mal. Et pour le coup, tous les produits ne le permettent pas.
    @cerroni …

    Répondre
  • 13 mai 2018 - 10 h 10 min

    Bon allez, j’espère que @Pierre et les autres me pardonneront,je vais nourrir un peut le troll.
    Ma curiosité a été piquée par toutes ces vies sauvées par l’Apple watch. J’ai donc recherché les articles concernés.

    Effectivement, l’Apple watch sauve… mais plutôt que des vies je dirais de la c…ie humaine.
    Sur les 3 cas, 2 étaient pour rythme cardiaque anormalement élevé (ce que n’importe quel tracker peut faire), et on ne parle pas de 100 bpm mais plutôt de 190 (!). Bien entendu, quand vous êtes au calme et que votre petit palpitant flirte avec les 190 bpm vous ne le sentez pas et cela ne vous inquiète pas. Vous avez donc besoin d’une montre pour vous dire que ça pulse trop vite.

    Le dernier cas : vertige et saignements… perso, dans ce type de situation c’est direct chez le médecin… mais bon, là aussi, la montre semble indispensable pour se rendre compte qu’il y a un problème.

    De là à dire qu’une certaine presse aime le sensationnel et que la direction de la com d’Apple est très performante…

    Bon appétit !

    PS. Promis Pierre, après j’arrête ;-)

    Répondre
  • 13 mai 2018 - 23 h 43 min

    @Roboc

    Attention, vous risquez de basculer dans ce que vous critiquez en vous empêchant de discuter…

    Oui malheureusement, la connerie humaine est avant tout ce que ce type de devices sauvera.

    Et contre ça, aucune marque ne pourra jamais rien.

    Il est important de se mettre à la place de l’autre pour saisir à quel point ce que tu vois comme évident, est complètement absent chez d’autres.

    Donc oui, ça sauve des vies et aucune vie (qu’on soit intelligent, évolué, logique ou pas) n’a plus de valeur qu’une autre non?

    Sinon, pour la presse et la com Apple, j’ai peur que tu n’aies pas saisi la joke…

    Je prends pour ma part, beaucoup de plaisir depuis toujours, à être celui que l’on veut que je sois.

    Et ici, ça marche du tonnerre🙃

    Répondre
  • 15 mai 2018 - 8 h 55 min

    Cerroni >
    ahhh si si je t’assure certaine vies ont plus de valeur que d’autre. Un exemple la vie de Hitler vs la vie (en faites la, quasi n’importe qui).Ce n’est qu’un exemple simpliste… Mais si on pouvait choisir, la vie de certain ont bien moins de “valeur” que d’autre.

    Concernant les watch, celle d’Apple ou les autres sont exactement les mêmes, croire le contraire est juste stupide. Apple vise sur la santé… La bonne blague…. Leurs bonne santé financière sans doute mais pour le reste…
    Arrêter de croire à de telles sornette.
    Plus précise…. Heu…. Pas vraiment non plus…. Voir même moins.

    Pour rappel Apple ne fabrique quasi rien réellement tu retrouve les mêmes composant chez d’autre marques et le traitement derrière n’est pas meilleur chez apple, à part être un fanboy tu devrais vite t’en rendre compte.

    Pour ce qui est de sauvé des vies, je dirais plutôt que les médecins l’ont fait, au mieux la montre à averti d’un problème… Pas vraiment la même chose, puis apparement les cas donné, tu aurais du t’inquièter par toi même, on appel cela le bon sens.
    Les gens ont tellement l’habitude qu’on leur indique tout qu’ils ne sont plus capable de penser par eux même….

    Pour ce qui est des watch, je trouvais ça génial au départ puis bon la sauce a pas pris et pas mal de chose non pensé on faut que pour le moment je trouve cela plutôt inutile, j’en ai toujours une dont je ne me sert pas et la femme en a une également, elle s’en sert principalement pour les notifications.

    Répondre
  • 15 mai 2018 - 9 h 07 min

    @Exoder

    Détends toi, prends un cachet, ça va bien se passer…je sens beaucoup de colère là.

    Trop d’incohérences dans tes propos pour polluer le post et tout a déjà été dit en plus.

    Essaie d’évoluer sur les gens, la plupart sont inconscients et il leur faut malheureusement une grande assistance…

    Ça s’appelle se mettre à la place des autres.
    Tout le monde n’a pas ta capacité d’analyse.

    Bon courage à toi pour ça.

    Répondre
  • 15 mai 2018 - 19 h 50 min

    Concrètement ça intéresse les assurances.
    le smartphone est déjà l’extension de la main, la montre connectée apporte bien peu de confort en plus.
    lorsque ces montres détecterons le taux d’insuline, la présence de toxine dans le sang, dans l’air…on pourra parler de santé. franchement, google fit, apple health et compagnie c’est juste totalement surfait pour le moment.
    le seul wearable qui avait énormément de sens a court terme pour le grand public c’était les lunettes connectés avec réalité augmenté et pour l’instant c’est pas encore d’actu.
    le wearable ce sera pour le marché professionel à court/moyen terme. équiper des travailleur au fond d’une mine pour du monitoring avec de tel capteurs ça a du sens, monsieur michu qui fait son footing du samedi matin sur la croisette, c’est de la branlette technologique.
    j’avais eu une sony liveview a l’époque parce que mon “smartphone” c’était une tablettes. changer les musiques et checking de notification étaient utile à cause de la galère a sortir la tablette de la poche. maintenant je sors mon téléphone de ma poche l’écran s’allume, il me reconnait se dévérouille, ça prend 1 seconde et j’ai accès à toute les fonctionnalités.
    Pour l’instant, le wearable grand public c’est du bullshit useless.

    Répondre
  • 15 mai 2018 - 21 h 23 min

    @shok

    Totalement d’accord avec vous.

    C’est pourquoi je n’en ai aucune pour l’instant.

    C’est en effet l’avenir de la montre connectée et c’est ce qui est prévu 😉

    Ça promet !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *