[DIY] Un clavier modulaire original avec écran e-Ink et molette

Zhihui est un ingénieur chinois qui propose une nouvelle approche d’un clavier modulaire construit sur mesure.

Zhihui semble avoir assez bien vécu ses périodes de confinement. Avec un tel projet de clavier modulaire, il n’a pas du voir le temps passer. Et pourtant, du temps, il en a fallu sûrement un paquet pour arriver à bout de ce projet.

Comme beaucoup de personnes qui se servent de leur clavier comme leur principal outil de travail, Zhihui est un passionné de claviers. Il faut dire qu’il s’agit de la trousse à outil principale permettant de piloter leur quotidien. Comme beaucoup d’autres donc, il est tombé dans le bouillon de culture permanent du clavier modulaire custom. Un vivier qui laisse libre cours à beaucoup d’expérimentations.

Mais cela ne semblait pas lui suffire et en plus des aménagements cosmétiques habituels de châssis, de disposition, de mécanismes de touches et de touches elle-même. Il a décidé de reprendre la partie programmation de son clavier de A à Z. 

Il existe beaucoup de matériels Open-source pour construire un clavier à partir de cartes Microcontroleurs classiques. Et elles sont en général très efficaces. Mais pour pouvoir vraiment adapter son dispositif à ses besoins, il a décidé de procéder autrement. Et pour commencer, il a décidé de designer tout le circuit des touches elles même au lieu d’utiliser un système de grilles qui combinent les entrées des touches au travers de circuits communs. Cela évite d’avoir des soucis dès lors que vous commencez à pianoter sur beaucoup de touches à la fois.

Son système emploie une solution différente qui élimine les effets de Ghosting et permet de presser autant de touches  que l’on veut à chaque fois. La vitesse du processus est excellente et aucun oubli de touche ne peut donc avoir lieu. Ce qui est un point capital, notamment pour piloter des logiciels de gestion d’idéogrammes puisqu’ils fonctionnent en combinant plusieurs touches successivement.

A gauche du dispositif, on retrouve plusieurs éléments intéressants et peu courants sur un clavier modulaire. Pour commencer, en haut, un module propose une molette rotative permettant de nombreux usages programmables. Pilotée par un petit moteur DC, elle propose un retour d’information haptique qui permettra de ressentir physiquement les crans de divers choix identifiés sur le petit écran OLED situé juste à côté. Quand vous ferez tourner la molette, elle proposera une résistance de manière à piloter finement les divers logiciels que vous utiliserez.  Mais vous pourrez également éteindre ce retour pour profiter d’une molette à défilement libre pour faire défiler des pages ou des textes longs. L’inertie se règle, finement, dans le code. Et on peut faire plein de choses avec ce simple bouton, du contrôle classique du volume au pilotage d’interfaces. Le retour haptique permet même de l’utiliser comme une sorte d’interrupteur et pourra s’employer avec des objets connectés.

Le moteur permet également de se servir de la molette non pas comme contrôleur mais comme indicateur. On peut par exemple imaginer une tâche et avoir un retour visible de son exécution au travers du couple molette et écran. Le petit indicateur traçant ici par exemple l’évolution de l’avancement d’une tâche. Des plugins sont prévus pour pouvoir assigner toutes sortes d’usages au dispositif.

En dessous, on retrouve un écran E Ink permettant de multiples usages. Des applications sont développées pour son emploi et il peut en outre afficher le logo de son choix refléter de nombreuses infos. A vrai dire, on peut tout afficher avec ce type d’écran : rendez-vous, heure du prochain bus, infos techniques… Pour le moment, il a été programmé un affichage de l’image de son choix, la météo, des informations sur l’état de l’ordinateur sur lequel le clavier modulaire est branché, des informations Github. Zhihui va proposer un SDK pour pouvoir communiquer facilement avec l’écran et proposer les applications de son choix.

Les applications existantes seront parfaitement exploitables par tout un chacun. Charger une image se fera par exemple avec un simple Drag’n drop. Le passage d’une application à l’autre se fait également via les deux petits boutons jaunes présents au dessus de l’écran.

Les solutions employées pour contourner les limitations techniques sont très intéressantes. Par exemple, le moteur emploie plus de ressources électriques que le port USB ne peut lui en procurer. Pour circonvenir au problème une batterie est intégrée au dock qui relie le clavier modulaire à la partie écran/molette et lui fournit le voltage nécessaire. Le port USB va recharger la batterie en permanence et fournir au moment venu les capacités suffisantes au moteur.

Enfin un petit hub USB est positionné au dessus du clavier pour alimenter divers appareils : micro clé USB pour une souris Bluetooth ou lecteur d’empreintes digitales par exemple.

Minimachines-08-2022

C’est tout ? Non, pour parfaire le dispositif, une petite zone tactile a été ajoutée sous la barre espace. elle est toute aussi programmable que le reste du clavier. Elle permet par exemple de changer de bureau ou d’onglets, de faire des copier-coller, de changer de piste musicale. Le tout avec une ergonomie exemplaire puisqu’en règle générale les pouces se retrouvent toujours sur la barre espace juste  au dessus.

Ce clavier modulaire est une merveille et pour couronner le tout, l’ensemble des éléments seront Open-Source : Qu’il s’agisse du matériel employé, des cartes créées sur mesures ou des différents composants, tout sera communiqué pour pouvoir créer le même appareil et, bien sûr, l’adapter à vos propres choix. Les logiciels seront également proposés aussi bien au téléchargement qu’aux modifications avec des communications complètes des sources sur Github.

Un clavier modulaire avec extension de contrôle pour du direct en ligne

Un modèle dédié à la création 3D

au montage vidéo

Et à la musique

Un projet à long terme donc mais assez fascinant à suivre. Ne serait-ce que parce que le projet va s’ouvrir sur d’autres développements tout aussi intéressants à terme.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

13 commentaires sur ce sujet.
  • 1 août 2022 - 20 h 37 min

    Il y a des projets DIY qui méritent des récompenses. Cet homme a imaginé tous ces systèmes complexes sans être accompagné d’une équipe. Grand respect, le clavier est magnifique de beauté et d’ergonomie.

    Répondre
  • 1 août 2022 - 21 h 22 min

    … reste que je voudrais bien le meme avec un pavé numérique :o

    Répondre
  • 1 août 2022 - 21 h 53 min

    @Grimeurt: Mais c’est ça la beauté du truc, tu peux très bien ajouter un pavé numérique, même deux ou trois :D

    Répondre
  • 1 août 2022 - 22 h 42 min

    Mazette, le gars est bon!
    Impressionnant

    Répondre
  • 1 août 2022 - 23 h 00 min

    Ce chinois pendant le confinement a été plus créatif que Logitech en 40 ans

    Répondre
  • 1 août 2022 - 23 h 24 min
  • 1 août 2022 - 23 h 39 min

    @SamsungMagician : ! A propos de Logitech, ils avaient sorti un clavier double avec un clavier piano et un clavier alphanumérique, malheureusement le mien a rendu l’âme et je n’ai jamais plus retrouvé d’équivalent ;(

    Répondre
  • bhu
    2 août 2022 - 3 h 26 min

    c’est excellent ,moi qui m’attendais à ce que cela soit japonais… là sur ce coup la Chine fait fort.
    Je ne suis pas très bricolo ,une version en kit pas trop chère aurait été sympa.

    Répondre
  • bob
    2 août 2022 - 9 h 40 min

    @bhu : en quoi la Chine devrait rendre quoi que ce soit à qui que ce soit ? Question naïve de la part, parce que de mon point de vue il y’a beaucoup d’innovations, de dépôts de brevets et de produits mis sur le marché qui donnent une leçon à l’occident, mais j’ai de grandes chances de me tromper.

    Répondre
  • 2 août 2022 - 10 h 14 min

    @Grimeurt: Il suffit juste de créer un module « pavé numérique ».

    Vu que l’on ne peut connecter qu’un seul module, je crains tout de même que ça n’enlève le principal intérêt de la solution…

    Répondre
  • 2 août 2022 - 10 h 43 min

    @bob: Ben là c’est même pas se tromper, c’est inventer une question que personne ne pose en la prêtant à quelqu’un qui ne parle pas de ça…

    @Laurent Simon: On peut créer 15 modules si ça nous chante, il suffit de les concevoir. En plus ils sont connectés avec des PogoPlugs et on peut imaginer pouvoir en changer.

    Répondre
  • bob
    2 août 2022 - 12 h 03 min

    « c’est excellent ,moi qui m’attendais à ce que cela soit japonais… »

    Ha bon d’accord. J’avais pensé que ça voulait dire que les japonais innovent et pas les chinois.

    Répondre
  • 4 août 2022 - 9 h 45 min

    Hello,
    Ce projet est vraiment incroyable!
    Est-ce que vous avez une idée du coût de fabrication d’un tel clavier?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *