Un Raspberry Pi 400 transformé en terminal portable

Avec un écran 11.9″ tout en longueur, Sasaki a transformé son Raspberry Pi 400 en une sorte de solution portable autonome.

L’idée est simple, ajouter un écran adapté à la largeur du Raspberry Pi 400 et de son clavier de manière à disposer d’une solution « tout en un ». La partie logicielle pour adapter le système Linux à la définition particulière de ce type d’écran, du 380 x 1480 pixels, est détaillée sur le billet de Sasaki.

Il s’agit, comme d’habitude, de modifier le fichier config.txt de Raspberry Pi OS sur la carte MicroSD du système. Il faut ensuite demander à Raspberry Pi OS d’afficher en mode vertical dans les paramètres et, si votre écran est tactile, d’effectuer également cette opération pour la partie capacitive afin de pouvoir faire de nouveau correspondre les deux éléments. 

Les bouts d’aluminium pour déterminer l’angle de l’écran

La connexion physique entre le MiniPC et l’écran est plus ardue, Sasaki a utilisé des plaques d’aluminium de 1 mm d’épaisseur coupées et pliées à la main afin de soutenir l’écran pour déterminer le bon angle et vérifier la possibilité d’une accroche de ce type. Puis, il est passé par un service de découpe de tôle professionnel pour adapter un support plus complet créé sur Fusion 360. Il est également possible de faire un modèle soi même en aluminium plié ou d’utiliser une imprimante 3D classique et de renforcer certains éléments en ajoutant des tiges métalliques pendant une pause de l’impression. La tôle est ensuite vissée (boulonnée ?) au travers du plastique du châssis du Pi 400.

Un prototype en carton

La tôle d’acier réalisée par une entreprise à partir du fichier 3D

Le résultat est assez sympathique. L’engin n’est évidemment pas autonome, il n’a pas de batterie et nécessite donc un câble pour fonctionner. L’affichage est vraiment particulier également, tous les usages d’un 320 x 1480 pixels ne sont pas forcément pour tout le monde. 

Mais cela transforme le Raspberry Pi 400 en un terminal complet ou une sorte de machine à écrire assez amusante. Ne reste plus qu’à envisager un système de charnière, un écran un poil plus haut et une batterie pour obtenir un netbook.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

3 commentaires sur ce sujet.
  • Xo7
    6 septembre 2022 - 13 h 06 min

    Le côté Psion me plaît !

    Répondre
  • Xo7
    6 septembre 2022 - 13 h 18 min

    Le format d’écran est particulier mais, je pense, très adapté au niveau scolaire.
    La faible hauteur de l’écran permet de garder une disposition classique des élèves en classe ou en amphi. (face au tableau) sans que le professeur ou les élèves soient gênés par une forêt d’écran dans leur champ de vision.

    C’est une bonne idée à creuser pour ceux qui sont concernés et pourquoi pas un kit ?

    Répondre
  • 6 septembre 2022 - 13 h 45 min

    Je suis très dubitatif sur le format: une quantité de boîtes de dialogues gtk/gnomes (probablement idem pour QT/kde) , y compris celles de modules/applets de config. de raspian (souvent de smodules xfce ou lxde) ont des formats fixes, souvent en hauteur, et me posent déjà problème sur un petit 1024 par 600 de netbook (sous bunsenlab, avec la barre sur le côté pour gagner en place), alors 380 seulement …
    J’ai l’impression que les développeurs de ce genre de solution se limitent souvent  » à ouais, ça claque, mon bureau au format original » mais oublient de vérifier ce genre de détails

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *