Installer Ubuntu sur un portable Windows 10 ARM, bientôt possible

Acheter un portable sous Windows 10 ARM n’est pas la meilleure idée qui soit. Bridés, lents, peu adaptés au système, ces engins sont très décevants. Bloqués sous le magasin d’applications de Microsoft, ils n’ouvraient que peu de perspectives. L’arrivée d’une solution pour les basculer sous Ubuntu Linux est donc une très bonne nouvelle.

Le gros point fort des machines sous Windows 10 ARM, c’est leur autonomie et le fait qu’elles soient généralement livrées avec un modem 4G. Les HP Envy X2, Asus NovaGo ou Lenovo Miix 630 étaient de celles-là. Des engins vraiment pensés pour la mobilité et capables de vous accompagner partout.

2018-01-09 12_21_03-minimachines.net

Le revers de cette médaille, c’est que les engins étaient lents, très lents. Encore plus lents quand on essayait de leur faire tenir une de leurs promesses, à savoir de lancer des applications Windows 32 bits prévues pour un processeur x86 classique. Dans ce cas précis, les engins étaient tellement à la traîne que l’autonomie gagnée ne servait qu’à compenser le temps perdu à effectuer les opérations nécessaires. 

La conclusion logique face à ces produit était assez simple  alors : Le matériel était excellent mais pas adapté à un système d’exploitation comme Windows, aussi bien optimisé soit t-il. Cette conclusion semble avoir été partagée par d’autres puisque, aujourd’hui, on découvre une première tentative de méthode pour installer Ubuntu 18.04 LTS sur ces engins !

HP Envy X2

Le projet AArch64 Laptops sur Github est en cours de développement et se propose de basculer ces engins sous Windows 10 ARM vers une solution Linux. Pour participer au développement de cette méthode, une image système est disponible au téléchargement. Il faudra la flasher vers votre ultraportable avec l’outil Flash Tool recommandé par la page. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ce genre de pratique, laissez couler pour le moment. Le projet est encore en phase Alpha et beaucoup d’éléments ne sont pas fonctionnels.

Ainsi, le Wifi n’est pas actif, les circuits graphiques ne sont pas pris en compte matériellement par le système et – pire que tout – les stockages embarqués ne sont pas encore pris en compte.  D’autres éléments sont encore problématiques bien que moins importants. Cette page est néanmoins à surveiller car sous Linux ces engins pourraient être très intéressants à utiliser. Leur promesse serait moins forte – plus de compatibilité x86 32 bits – mais leur offre serait plus cohérente et on retrouverait la possibilité d’installer les logiciels nécessaires  à beaucoup d’utilisations comme FireFox ou LibreOffice en passant par VLC ou autres. 

Il m’est avis que l’on ne vas pas tarder à découvrir des engins de cette première génération en déstockage un jour ou l’autre. Certains ont déjà été largement bradés par des particuliers sur les sites d’enchères ou de petites annonces habituels.

source : Phoronix via Liliputing

20 commentaires sur ce sujet.
  • 11 février 2019 - 16 h 29 min

    Hello. Justement ! Est-il sûr qu’on puisse y installer Firefox sur ARM ? Je sais que pour Android, il y a bien une version, mais je voulais être sûr de la version Linux ?

    Quelqu’un a-t-il une expérience des app linux sur ARM (variété, bugs) ? Ça ferait de ces ordinateurs des belles petites bêtes d’autonomies. Merci !

    Répondre
  • 11 février 2019 - 16 h 37 min

    Ok après quel est l’avantage sachant que les PC Windows tournant sous ARM sont extrêmement chers (pour des perfs en l’état plutôt décevantes).

    Pourquoi ne pas opter direct sur un PC sans OS sur architecture x86 beaucoup plus abordables (et performantes, sauf niveau autonomie)

    Répondre
  • 11 février 2019 - 17 h 42 min

    @prog-amateur:
    J’ai tester armbian sur des box Android . Firefox ou chromium os fonctionne bien 😉

    Répondre
  • Alf
    11 février 2019 - 18 h 00 min

    “Leur promesse serait moins forte – plus de compatibilité x86 32 bits”
    La compatibilité x86 n’y est pas, mais il est aussi beaucoup plus simple de se procurer les programmes compilés pour ARM, cf les cartes Raspberry Pi. L’obstacle c’est plutôt le manque de compatibilité avec les programmes habituels de Windows (et si j’ai bien compris Wine ne peut pas aider, car ce n’est pas un émulateur).

    @prog-amateur: Firefox est trouvable pour Rasperry Pi, donc il devrait y avoir moyen de trouver ça pour tablette Windows 10 Linuxés.

    Répondre
  • 11 février 2019 - 18 h 02 min

    @Lair fabien: Excellent ! Un bon navigateur web comme l’est Firefox (après configuration et quelques extensions) est une très bonne nouvelle.
    Tout cela est prometteur en espérant que le parc d’applications soit également au rendez-vous.

    Répondre
  • 11 février 2019 - 19 h 00 min

    @Raph: Comme le précisait Pierre, ces machines sont au final un peu un flop, et devraient se retrouver bradées d’ici quelques temps a des prix intéressants ;)

    Répondre
  • 11 février 2019 - 19 h 09 min

    “Il m’est avis que l’on ne vas pas tarder a découvrir des engins de cette première génération en déstockage un jour ou l’autre. Certains ont déjà été largement bradés par des particuliers sur les sites d’enchères ou de petites annonces habituels.”
    Le syndrome Windows RT….
    Je ne suis pas étonné de voir Ubuntu arriver sur ce support, il n’y a qu’a voir toute les cartes de dev tournant la dessus ou armbian.
    Le chroot sur chromebook ou encore les smartphones…c’est logique et c’est plutôt cool!

    Répondre
  • 11 février 2019 - 21 h 45 min

    @Raph: On est d’accord. En gros, pour ceux qui se sont fait avoir, c’est une porte de sortie honorable. Pour ceux qui n’en ont pas acheté, qu’ils continuent ! :)

    Répondre
  • 11 février 2019 - 22 h 46 min
  • 12 février 2019 - 2 h 12 min

    @Skwaloo: merci pour ton retour. Ça me fait penser que si Flatpak gère bien ARM (en admettant que ça ne pompe pas beaucoup plus de mémoire/CPU qu’un programme natif), on pourrait prétendre à une belle bibliothèque d’applications.

    Répondre
  • 12 février 2019 - 9 h 32 min

    Sincèrement, ça fait trop longtemps que j’ai attendu après un Windows ARM et un Linux ARM… :(

    Perso, maintenant je reste sur macOS en espérant qu’un jour Apple bascule sur une plateforme ARM… Mais sans plus, en x86, Apple maîtrise parfaitement la technologie.
    J’utilise encore Windows 10 en x86, mais de façon très occasionnelle.

    Alors bien sur, si un jour, un mini PC Windows 10 ARM sortirait en Chine, au même prix qu’une box Android, pourquoi pas ?! Mais franchement, je n’attends plus après, c’est clair maintenant. L’attente a été trop longue, je crois que je suis écoeuré, pire je crois que j’ai tourné la page presque définitivement. Désolé. ;)

    Répondre
  • 12 février 2019 - 9 h 43 min

    Vu le prix des machines Windows 10 ARM, ça reviendrait radicalement moins cher de prendre un Chromebook ARM/x86 et d’y mettre des logiciels Linux via Crostini.

    Répondre
  • 12 février 2019 - 10 h 17 min

    @Sopilou : des Linux ARM il y en a plein plein plein. En gros toutes les machines qui ne fonctionnent pas avec le pack Office. Les Rasperry avec Raspbian, ça fait quand même 20 millions de machines. Toutes les cartes qui fonctionnent avec Armbian, je ne sais pas le nomnbre, mais il y a bien une vingtaine de marques différentes, toutes les “boxes” internet, là encore ça fait des millions de machines.

    Alors je ne comprends pas bien comment tu fais pour attendre un Linux ARM alors que ce n’est pas ce qui manque, nondidiou.

    Répondre
  • 12 février 2019 - 19 h 02 min

    @james Braun: Je sais qu’il y en a à la pelle des Linux ARM, mais aucun n’est parfait !!! Avec Linux il y a toujours un problème qui ne va pas, que ce soit en ARM ou x86 d’ailleurs.

    Les Linux ARM (et x86) n’ont pas de pilotes graphiques libres qui permettent de les exploiter correctement et confortablement !

    Répondre
  • 12 février 2019 - 22 h 39 min

    Je pensais qu’avec des programmes du store adaptés aux ARM, ils étaient plutôt bon niveau perf.
    Ce n’est pas le cas ?

    Répondre
  • 12 février 2019 - 23 h 33 min

    @Sopilou : parce que Windows, lui, il est parfait ? Bha, je plaisante. Mais il ne faut pas demander à Linux d’être Windows, Linux fait des choses différentes.

    Répondre
  • 13 février 2019 - 8 h 07 min

    Cela me parait avoir un avenir assez bouché, l’écosystème ARM etant trop fragmenté et sans effort d’harmonisation au niveau des périphériques intégrés aux SoC. Et forcément, cela se ressent au niveau logiciel immédiatement si le fondeur n’a pas fait l’effort de développement… et/ou sur la durée s’il n’a pas fait l’effort de faire intégrer le support upstream.

    Répondre
  • 13 février 2019 - 23 h 46 min

    @SirGallahad: si.

    @prog-amateur: [email protected]:~$ sudo apt-cache show flatpak
    Package: flatpak
    Architecture: arm64
    Version: 1.0.6-0ubuntu0.1
    Priority: optional
    Section: universe/admin
    Origin: Ubuntu
    Maintainer: Ubuntu Developers
    Original-Maintainer: Utopia Maintenance Team
    Bugs: https://bugs.launchpad.net/ubuntu/+filebug
    Installed-Size: 3100
    Depends: bubblewrap (>= 0.2.1), xdg-desktop-portal (>= 0.10), libappstream-glib8 (>= 0.6.1), libarchive13 (>= 3.0.4), libc6 (>= 2.27), libglib2.0-0 (>= 2.49.3), libgpgme11 (>= 1.1.6), libjson-glib-1.0-0 (>= 0.16.0), libostree-1-1 (>= 2018.7), libpolkit-gobject-1-0 (>= 0.99), libseccomp2 (>= 1.0.1), libsoup2.4-1 (>= 2.41.90), libxau6, libxml2 (>= 2.7.4)
    Recommends: desktop-file-utils, hicolor-icon-theme, gtk-update-icon-cache, libpam-systemd, p11-kit, policykit-1, shared-mime-info, xdg-desktop-portal-gtk | xdg-desktop-portal-backend
    Conflicts: xdg-app
    Replaces: xdg-app
    Filename: pool/universe/f/flatpak/flatpak_1.0.6-0ubuntu0.1_arm64.deb
    Size: 663192
    MD5sum: b3352fa54c774ea03473f2c296807dec
    SHA1: 29cace40fdbbfdd48aee223269cc5231aaf9f527
    SHA256: d0a8b35e88b6688ef8bd18c8d6bba672746125836744ae0bb182fcc3718d0fb7
    Homepage: http://flatpak.org/
    Description-en: Application deployment framework for desktop apps
    Flatpak installs, manages and runs sandboxed desktop application bundles.
    Application bundles run partially isolated from the wider system, using
    containerization techniques such as namespaces to prevent direct access
    to system resources. Resources from outside the sandbox can be accessed
    via “portal” services, which are responsible for access control; for
    example, the Documents portal displays an “Open” dialog outside the
    sandbox, then allows the application to access only the selected file.
    .
    Each application uses a specified “runtime”, or set of libraries, which is
    available as /usr inside its sandbox. This can be used to run application
    bundles with multiple, potentially incompatible sets of dependencies within
    the same desktop environment.
    .
    This package contains the services and executables needed to install and
    launch sandboxed applications, and the portal services needed to provide
    limited access to resources outside the sandbox.
    Description-md5: f91acb1d2880527b2759bc5e2d99fbff

    Fin mars Hardkernel devrait vendre le N2 qui a un S922 (4x Arm Cortex A73 cores @ up to 1.8 GHz, 2x Arm Cortex A53 cores @ 1.9 GHz, Arm Mali-G52 GPU @ 846MHz; 12nm manufacturing process) pour 79$ avec 4Go de RAM.

    Répondre
  • 14 février 2019 - 0 h 00 min
  • 16 février 2019 - 9 h 06 min

    @prog-amateur: tu connais les dépôts deb x86, sur ARM c’est tout pareil à part les paquets proprios, t’a même 2 types d’ARM et du x64 il me semble

    pour le x86 y a la machine virtuelle qemu-kvm

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *