Turemetal UP2 et Turemetal UP7 : Des châssis fanless très séduisants

Vous connaissez Turemetal ? Moi non plus. C’est un lecteur qui m’a indiqué cette marque basée à Shanghaï qui fabrique des boîtiers, il y a quelques temps, et depuis je suis leur activité avec attention. Ils viennent d’annoncer de nouveaux produits et ont posté des images réelles d’un de leurs premiers châssis. Et le résultat est assez séduisant.

Le Turemetal UP2 est le premier boitier à avoir été annoncé par la marque. Il s’agit d’un châssis destiné aux cartes mères ThinITX1 qui ne sont malheureusement pas légion sur le marché. Proposé à 99$, il propose de faire fonctionner une solution équipée d’un processeur affichant 51 watts de TDP sans faire tourner le moindre ventilateur.

590x385-1

Ce Turemetal UP2 est compact, il mesure 22.5 cm de large pour 22 cm de profondeur et 5.8 cm de hauteur. Ses côtés sont des dissipateurs en aluminium qui vont servir à dissiper la chaleur des composants et particulièrement celle du processeur grâce à un système classique de double caloducs qui viendra se coller aux parois de l’engin. Le résultat annoncé est assez impressionnant :

590x385-5

590x385-8590x385-3590x385-4TureMetal UP2

Un core i5-7600T annonce un stresstest AIDA64 de 10 minutes qui monte la puce à 48°C, au bout de 10 heures ce même test fait grimper le processeur à 65°C. cette puce d’Intel dégage 35 watts de TDP et sa température maximale autorisée est de 80°C ce qui est loin des 65°C obtenus.

TureMetal UP2

Il est donc possible de construire un châssis parfaitement inaudible en employant ce type de processeur performant dans un format de 2.5 litres au design original. je ne suis généralement pas fan de ce genre de châssis car ils en font beaucoup trop.

TureMetal UP2

Ici, c’est certes assez coloré avec ces panneaux en métal rouge et recouverts d’un panneau en acrylique mais cela reste plutôt sobre dans le genre et surtout assez agréable à regarder. La possibilité de voir les entrailles de la machine est assez originale et pourra intéresser certaine utilisateurs.

TureMetal UP2

Le TureMetal UP2 permet d’intégrer deux solutions de stockage 2.5″, il est livré avec un couvercle transparent en acrylique mais peut être également commandé avec une vitre classique en option.

Turemetal UP7

Le TureMetal UP7 est plus musclé, plus gros également. Il est compatible avec les solutions MiniITX et permet de construire des engins tout aussi discrets avec le même système de dissipation de chaleur sur les côtés que le modèle précédent.

2017-09-21 12_32_07-minimachines.net

Sa liste de cartes mères compatibles est assez large et on imagine qu’elle l’est encore plus puisque le design de ces différents éléments est assez classique.

2017-09-21 12_41_45-minimachines.net

Le seul souci de compatibilité vient du placement du processeur et de son socket pour accepter le système de  caloducs. Si il est standard, alors le Turemetal UP7 sera compatible. Le positionnement d’éventuels radiateurs en volume peut également poser problème.

Turemetal UP7

On retrouve le même type de finitions mais avec un châssis plus massif : 18.7 cm de hauteur, 25 cm de large et 39.5 cm de profondeur : Cela reste tout de même relativement compact au vu de ce qu’il est possible d’embarquer dans ce boitier. 
Turemetal UP7

Le TDP maximal de processeur absorbé par le gros dissipateur en aluminium du châssis est de 65 Watts, ce qui ouvre un assez large champ d’expérimentation et d’usages. L’alimentation est au format ATX standard mais ne doit pas excéder 18 cm de profondeur.

Turemetal UP7

Le châssis propose deux ports USB 3.0 sur sa face avant mais aucune prise jack pour un casque…

Turemetal UP7

Le Turemetal UP7 peut accueillir plusieurs solutions de stockage avec quatre emplacements 2.5″ et un 3.5″ ou deux 2.5″ et deux 3.5″. Evidemment, on pourra préférer monter un adaptateur 3.5 vers 2.5″ et glisser cinq 2.5″ en format SSD pour garder l’avantageux côté silencieux de la solution.
Turemetal UP7

Le Turemetal UP7 n’a pas encore de tarif, il devrait être disponible sous peu. La marque a encore d’autres produits en cours de développement : Un UF7 qui est un UP7 plus classique sans parois servant de dissipateur mais entièrement recouvert d’acrylique transparent. Un autre châssis semble être en préparation, un UP9 qui semble être un UP2 sous stéroïdes… Probablement une version compatible MiniITX et non plus uniquement ThinITX. Ainsi qu’un Turemetal UP10 en format tour qui embarquera un watercooling.

Pour découvrir la marque, ils ont un site.

Notes :

  1. Plusieurs modèles compatibles sont listés chez Asrock, Asus et Gigabyte.
16 commentaires sur ce sujet.
  • 21 septembre 2017 - 15 h 13 min

    Design très réussi avec un système de heatpipes qui a déjà fait ses preuves.
    A quand un boîtier pour NUC ?!

    Répondre
  • 21 septembre 2017 - 15 h 49 min

    Pourquoi si peu de connectique à l’avant ? Un peu dommage de ne pas conjuguer praticité et design (très réussis, certes). Pour le reste, ça laisse rêveur, même si j’ai du mal à me rendre compte des possibilités, en l’absence d’exemples de config et de prix.

    À suivre en effet, merci pour la découverte ! :)

    Répondre
  • 21 septembre 2017 - 17 h 00 min

    pas de ventilateur… mais quid de l’alim ? il y en a vraiment des fanless qui n’ont pas de sifflement électronique ni de ronflement sourd quand la bécane est à 50cm de vos oreilles ? Et à quel prix ?

    Répondre
  • 21 septembre 2017 - 17 h 26 min
  • 21 septembre 2017 - 18 h 05 min
  • fpp
    21 septembre 2017 - 20 h 25 min

    Le picoPSU en soi est un concept éprouvé et qui marche parfaitement dans son créneau.

    J’utilisais ça il y a des lustres pour une petit serveur avec les premières cartes Mini-ITX avec CPU VIA EPIA.

    Et jusqu’à récemment sur un NAS plus classique, avec une CM microATX, un CPU AMD E-350, un SSD et 4 disques mécaniques…
    La seule chose qui m’a fait revenir à une alim classique est le changement des disques pour de plus gros et qui consommaient plus… le pic de courant au démarrage dépassait les capacités du picoPSU et me faisait craindre pour leur durée de vie.

    Mais pour une config plus classique c’est parfaitement viable, silencieux et peu encombrant.
    NB: il vaut mieux commander directement en Chine :-)

    Répondre
  • 21 septembre 2017 - 21 h 23 min

    Ou des DC-ATX bien plus puissant que le format Pico-ITX.

    Répondre
  • 21 septembre 2017 - 23 h 40 min
  • fpp
    22 septembre 2017 - 8 h 33 min

    Merci à tous les deux, visiblement j’ai quelques trains de retard et je ne connaissais pas cette évolution du format, je vais creuser ça ! :-)

    Répondre
  • 22 septembre 2017 - 10 h 36 min

    PicoPSU, DC-ATX, ça m’a l’air sympa, mais pour le rendement ? Parce que si ça 50W pour fournir 30W, je suis moins sûr de l’intérêt. Surtout, le DC-ATX coute quasiment le prix d’une alim ATX.

    Quelqu’un a des infos sur ce point ?
    Visiblement, le rendement du DC-ATX a l’air bon, mais il faut ajouter le rendement du transfo 220V-19V. Et je doute toujours un peu des chiffres annoncé sur aliexpress.

    Répondre
  • fpp
    22 septembre 2017 - 13 h 02 min
  • fpp
    22 septembre 2017 - 15 h 50 min

    @Guillaume: et du coup, cette carte-alim est nourrie par une seule grosse “brique” 19V, ou deux standard ? J’aime bien cette fonctionnalité de double source.

    Répondre
  • 22 septembre 2017 - 18 h 08 min

    @fpp: une seule brique, assez volumineuse mais silencieuse. Elle fait 19.5V pour 11.8A. Pour la question de la conso électrique, pas effectué de test précis comparé à une ATX classique, donc je ne saurais dire

    Répondre
  • fpp
    22 septembre 2017 - 19 h 04 min

    @Guillaume: merci, en effet c’est du costaud ! Je suppose que si on en branche deux, les puissances s’additionnent ?

    Répondre
  • 22 septembre 2017 - 20 h 43 min

    @fpp : Le DC-ATX du lien fait 300w, ce qui est déjà beaucoup. Pas sûr que je me passe d’une alim standard avec des puissances supérieures. Il faut pouvoir évacuer la chaleur due aux pertes de conversion… A 90% de rendement sur 300w, ça fait 30w à évacuer. Autant que pour certains CPU !

    Répondre
  • fpp
    22 septembre 2017 - 22 h 07 min

    @Yannick: je suis d’accord, mais c’est l’inverse de ma question :-)
    Je ne parlais pas d’avoir deux DC-ATX mais d’en alimenter une par deux “briques” de portables, puisque ce modèle le permet.
    Autrement dit, celle de Guillaume est nourrie par une brique d’environ 220W (moins le rendement).
    Mais si l’alimentais avec deux de 60W, j’aurais bien 120 en sortie non ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *