Tablettes, la tendance à la baisse du marché se confirme

Largement anticipée par un tassement du marché sur la seconde partie de l’année dernière, la tendance à la baisse des ventes de tablettes se confirme au regard des ventes sur le quatrième trimestre. Ce qui n’était pas forcément prévu c’est que le chiffre de cette baisse atteigne 2 chiffres…

On le savait suite à l’étude de différents indices du marché tablette sur l’année 2014, la croissance des ventes était déjà largement en berne. Un effet qui s’explique par un marché qui est passé de l’équipement au renouvellement très rapidement, la croissance de ces 4 dernières années étant explosive.

Aujourd’hui, alors que la plupart des acheteurs intéressés sont déjà équipés, il va falloir séduire pour revendre des tablettes. Séduire par des designs intéressants, des performances supérieures ou des fonctionnalités nouvelles. En attendant, le marché va baisser, et plutôt rapidement puisque d’après Canalys la chute de ces ventes serait de 12% au quatrième trimestre 2014. 12% de tablettes vendues en moins par rapport à la même période en 2013. C’est beaucoup mais compréhensible avec les campagnes marketing que l’on a connues pendant la période des fêtes de 2013, qui a été clairement la plus impressionnante en terme de ventes de ces produits.

Cela représente tout de même 67 millions de tablettes vendues ce qui laisse du temps aux marques pour anticiper la suite des événements. Elles sont néanmoins toutes touchées, les leaders du segment compris.

ipad iphone

Apple et ses iPad restent en tête mais son chiffre de baisse est impressionnant avec une chute de 18% des ventes. Avec plus de 31% des parts de marché, Apple reste dans une position confortable d’autant que les autres acteurs de ce peloton de tête baissent également sensiblement. Samsung est également en large baisse par exemple, avec une chute brutale de 24% de ses ventes sur ce marché. Il reste avec 11 millions de modèles écoulés et 16.4% de parts de marché, le second derrière Apple.

Amazon progresse un peu et doit jouer à plein sur l’effet cadeau de Noël en mettant en avant ses produits sur son énorme catalogue. Avec 6% de parts de marché et 4 millions de Kindle Fire, il est troisième. Lenovo, Microsoft et HP prennent la suite avec respectivement 3.7, 2 et un peu plus d’1 millions de tablettes écoulées.

Si on fait le calcul il manque plus de 20 millions de tablettes pour faire coïncider tous ces chiffres. Ce trou est comblé par des modèles Android et Windows en provenance de l’ensemble des fabricants Asiatiques de Asus à HTC en passant par Acer ou  Huawei et la kyrielle de petits fabricants désormais suffisamment reconnus pour proposer leurs produits à travers le monde.

Sans innovation notable et avec la montée en puissance et en taille des smartphones, le marché des tablettes risque de reculer encore fortement en ce début d’année. Je me demande par ailleurs quelle est la part des tablettes Windows dans ce calcul et quelle est la proportion de tablettes montées sur dock clavier chez les fabricants qui en proposent.

Source : Lemondeinformatique

26 commentaires sur ce sujet.
  • 3 février 2015 - 13 h 49 min

    J’attends l’arrivée de tablettes supérieur à 13 pouces pour remplacer la mienne… et encore, vue le peu d’utilité de celle que j’ai déjà.
    Mon smartphone fait la même chose tout en me suivant partout et quand j’ai besoin d’un écran plus grand, j’ai mon PC et son écran de 23 pouces…
    Franchement la tablette, si on a un smartphone et un PC, c’est inutile.
    Je vois plutôt l’avenir dans une fusion entre tablette et PC portable.

    Répondre
  • 3 février 2015 - 14 h 06 min

    Ces chiffres me font penser que ça doit être la catastrophes chez les grossistes et les revendeurs avec tous les stocks accumulés. Ce sera peut-être un frein certain à “l’innovation”.

    Répondre
  • 3 février 2015 - 14 h 10 min

    Soldes d’été intéressantes en perspective, déstockage ?

    Répondre
  • Cid
    3 février 2015 - 14 h 16 min

    Les chiffres de vente en France ? plus de tablettes que d’habitant ?

    Répondre
  • 3 février 2015 - 18 h 32 min

    La tablette : un objet inutile qu’Apple à voulu imposer comme soit disant révolutionnaire et indispensable… et tout le monde est tombé dans le panneau (effet de mode…).
    5 ans après, force est de constater que ça ne sert pas à grand chose (un smartphone et beaucoup plus pratique et en fait beaucoup plus : SMS et appels téléphonique).
    Elle prennent donc toutes la poussière sur un coin d’un bureau…

    Répondre
  • 3 février 2015 - 19 h 40 min

    Richard, ton expérience n’est pas forcément celle des autres. ;)

    Répondre
  • uko
    3 février 2015 - 20 h 05 min
  • 3 février 2015 - 20 h 09 min

    Je crois que la tablette a de l’avenir car la taille 12/13″ est la bonne pour la lecture généraliste mais à condition de respecter un ration adhoc: 3:2.
    Donc, je pense qu’il y a encore un marché mais il faudra une vraie valeur ajoutée: la qualité et le confort visuel.
    Et si en plus elle est utilisable en tant que périphérique d’édition graphique comme une tablette Citriq, j’y vois un plus non négligeable..:)

    Répondre
  • uko
    3 février 2015 - 20 h 16 min

    @wazou: Oups, message envoyé par erreur.

    Je disais donc +1. Pour ma part j’étais réfractaire aux tablettes, surtout au prix demandé par Apple pour ses iPad, dont les usages étaient à l’origine très restreints.
    Depuis, je m’en suis procuré un certain nombre et en possède encore 3 actuellement. Et j’en suis ravi ! Il m’arrive de les utiliser toutes les 3 en même temps, et chacune offre des avantages d’ergonomie spécifiques.

    Mon smartphone, je ne l’utilise que rarement pour autre chose que téléphoner. Il me sert aussi d’APN, mais c’est anecdotique chez moi.

    Mon PC reste ma machine principale, et si je devais n’en garder qu’une, ça serait un PC. Mais il laisse bien souvent la place aux tablettes, qui me permettent de m’installer plus confortablement dans un canapé ou au lit.

    J’utilise les tablettes pour: Regarder des films/séries, jouer, regarder des vidéos youtube, bouquiner, lire des documents, mes mails, surfer occasionnellement… le tout avec une ergonomie jamais égalée par mes autres appareils et une autonomie bien plus fiable.

    Et si je regarde dans mon entourage, toutes les tablettes ont trouvé leur usage. Que ce soient les parents ou les enfants qui les utilisent, pour des activités variées en fonction des besoins de chacun, on peut ne pas les aimer mais certainement pas affirmer que la majorité des tablettes prennent la poussière sur le coin d’un bureau.

    Répondre
  • uko
    3 février 2015 - 20 h 17 min

    @DotNet:
    Pour ma part, ma préférence va à un format 7″ en 16/9e pour la lecture. Comme quoi, il en faut vraiment pour tous les goûts :)

    Répondre
  • 3 février 2015 - 22 h 42 min

    J’ai 3 tablettes (Android) qui prennent la poussière, je n’arrive pas à m’y faire, non pas à la tablette, mais à Android. C’est fouilli, plein de limitations, plein de différentes versions qui ne se ressemblent pas tant que çà!
    Par contre, je suis toujours sur mon téléphone (un 6″, et oserai-je le dire, sous WP8.1).
    Quand je ne suis pas sur le téléphone, c’est carrément un des PC (XP, W7 et W8.1)…dont un 11.6 qui fait…tablette!
    Oui, je sais..je suis “Indécrottable” ? 8-)

    Répondre
  • 3 février 2015 - 23 h 57 min

    @Richard: un pote m’a demandé hier ce qu’il fallait qu’il achète comme tablette à son fils, alors qu’il y a déjà une tablette dans son foyer… pourquoi ça n’y est pas dans ton affirmation catastrophe ?
    Un smartphone, beaucoup + pratique ?! Pour lire une page web ?
    Impossible les SMS et appels téléphonique sur une tab ?…t’es sûr ou t’en sais rien ?
    “Suite à une augmentation de 57% entre 2012 et 2014, le temps de jeu moyen sur ces appareils est passé à 2 heures par jour.”, “la tablette est le préféré des joueurs mobiles” http://www.tablette-tactile.net/etudes/etude-le-joueur-mobile-passe-en-moyenne-2-heures-par-jour-jouer-sur-sa-tablette-163891/ …c’est à quel moment que ça prend la poussière ?

    Répondre
  • Alu
    4 février 2015 - 0 h 23 min

    @Skwaloo:

    C’est normal si je ne connais personne dans ce cas là?

    Ni dans ma famille ni dans mes amis? :-s

    La grande question est celle du marché ici, pas de savoir si untel ou untel aime les tablettes la question c’est: est-ce que beaucoup plus de monde veut une tablette et, dans ceux qui en possèdent, combien en veulent une de nouveau?

    Si il y a bien un élément sur lequel il ne peut y avoir débat c’est les chiffres de ventes. Je pense qu’ils parlent à ma place…

    Répondre
  • 4 février 2015 - 0 h 35 min

    La plupart des gens que je connais ont une tablette, ce qui se fait actuellement est amplement suffisant pour une grande majorité de personnes, donc acheter un nouveau modèle n’est pas forcément intéressant, surtout que ça vie bien et que ça dure assez longtemps.

    J’ai encore l’ipad 1 que ma femme utilise pour les jeux, elle utilise aussi une tablette android pour d’autres jeux et surfer, j’utilise ma gpad 8″ pour voir des séries, surfer etc.

    Tant que ça tient, je n’ai pas l’intention de changer.
    Ça doit être le cas pour beaucoup de monde.

    Apple crée le besoin de nouveauté, mais sur les derniers ipad, j’avoue que je ne vois pas trop de diff entre les modèles.

    Les tablettes ne sont pas comme les smartphones, on s’en tape de ce qu’a le voisin et on ne crane pas parce qu’on a un ipad vu que ça reste à la maison la plupart du temps.

    Répondre
  • 4 février 2015 - 2 h 55 min

    @grand wazoo: Plus que de craner ou pas, c’est la qualité de dev des applications qui compte. Franchement, quand je teste la Nexus 9 ou la Shield Tablet c’est vrai que la fluidité est impressionnante, vraiment. Mais en fait j’arrive a faire la même chise avec un Quad core Cortex A9… Pire, j’ai essayé HearthStone sur une Asus TF101 et si ce n’est pas fluide c’est jouable. Tout comme sur une Nexus 7.

    Le vrai problème du marché tablette, l’absence de véritable application qui pousserait à l’achat d’un modèle plus performant aujourd’hui. C’est ce qui a motivé la course sur le monde PC et MAC depuis toujours. Les gens investissaient pour pouvoir lancer le nouveau photoshop, être plus productif ou jouer à des titres plus beaux.
    C’est l’inverse du monde des applications ou la rentabilité se nivelle en visant le bas de la pyramide des machines, plus on est compatible, plus on gagne de l’argent. Si un éditeur ne lançait des jeux compatibles que avec un certain niveau de performances, il y a toutes les chances qu’il ne vende que quelques exemplaires de ses titres.

    Répondre
  • 4 février 2015 - 3 h 35 min

    @Alu: tu as raison pour les chiffres. 67 millions de vente en 3 mois, on est très très loin d’un marché mort. Pour les 7″, format qui se vendait le mieux, ça pu le roussis à cause des phablettes. Mais même si les tab “on besoin” d’être réinventées pour que les ventes augmentent, les marchés émergents en sont + friands que nous et ne sont pas près de s’essouffler.

    @wazou: “Les tablettes ne sont pas comme les smartphones, on s’en tape de ce qu’a le voisin et on ne crane pas parce qu’on a un ipad vu que ça reste à la maison la plupart du temps.”, absolument d’accord !!!!!!!

    Et tout à fait d’accord avec Pierre sur le fait qu’il n’y a pas de “killer apps” très répandues qui pourraient pousser à acheter une tab + rapide. Mais les smartphones sont logés à la même enseigne pour ça, et pourtant le renouvellement est bien + important que les tab, donc Wazou a certainement raison. Il commence timidement à y avoir des tab + grandes et des SoC qui ne peuvent aller que dans de la tab, il va certainement venir des app qui conviendront bien à ces nouvelles tab et cette mutation risque de prendre encore du temps…

    Répondre
  • uko
    4 février 2015 - 4 h 05 min

    @Scoubidouille:
    “…Android. C’est fouilli, plein de limitations, plein de différentes versions qui ne se ressemblent pas tant que çà!”

    Fouilli, c’est sur. Mais nettement moins que Windows toujours ;) J’utilise moi aussi des machines sous Windows XP, 7 et 8, et bien que je sois largement plus habitué aux OS MS qu’à Android, je trouve ce dernier bien plus accessible.

    En ce qui concerne les limitations, c’est certain. C’est la contrepartie de sa légèreté et sa simplicité d’accès. Il s’en sort mieux que d’autres OS mobiles, mais il reste limité.

    Pour les différentes versions qui ne se ressemblent pas tant que ça… pour ma part, j’ai du mal à les distinguer les unes des autres. Encore une fois pour reprendre un parallèle avec Windows, je trouve les différentes versions d’Android d’un point de vue ergonomique bien plus proches les unes des autres que Windows XP, 7 et 8.

    Répondre
  • uko
    4 février 2015 - 5 h 04 min

    @Skwaloo:
    En ce qui concerne le renouvellement des smarpthones, je pense que d’autres facteurs entrent en jeu. Un paramètre évident me semble être le taux de casse, qui doit être bien plus élevé sur les smartphones que sur les tablettes. Un autre reste la manière dont ils sont bradés, couplés avec un abonnement téléphonique. Tant qu’ils donnent l’impression d’être gratuits, ils se renouvellent plus facilement.

    Mais il faut aussi regarder ce que proposent les smartphones actuels par rapport à ceux d’il y a une paire d’années:
    – Un écran plus grand et mieux défini, donc plus confortable
    – Un meilleur APN, qui remplace de plus en plus les appareils dédiés
    – Peut-être l’espoir d’une meilleure autonomie, point plus critique sur smartphone que sur tablette
    – De meilleures performances, les smartphones partant d’une base moins puissante ce facteur reste aujourd’hui plus pertinent que sur tablette.

    Enfin, il nous manque de nombreux paramètres pour évaluer les baisses des ventes annoncées. A quelle vitesse les ventes ont-elle explosé à l’origine? Combien de tablettes ont été écoulées ? Qui les achète, dans quels pays ? Plus la croissance est rapide, plus le point d’inflexion est rapidement atteint et plus la chute est brutale.
    Un petit exemple purement théorique:
    Si 30% des ménages étaient déjà équipés d’une tablette en 2012, que 50% de plus se sont équipé en 2013, on attaque 2014 avec 80% des ménages équipés en tablettes récentes. Pas besoin de sortir d’HEC pour comprendre les raisons des faibles ventes de 2014.

    Pour en revenir aux smartphones, je pense que deux facteurs jouent en leur faveur:
    Leur polyvalence en fait un “besoin” plus important que les tablettes, élargissant leur base de consommateurs potentiels. Il probable qu’un acheteur non équipé et peu fortuné prioritisera l’achat d’un smartphone à celui d’une tablette.
    En outre, leur pénétration du marché s’est faite de manière bien plus progressive que pour les tablettes, les rendant moins sensibles a un pic des ventes.

    Avec tous ces paramètres à l’esprit, il me semble évident que la baisse des ventes constatée fin 2014 correspond plus à une saturation du marché qu’à un désaveux du format tablette, dont le succès a été spectaculaire.

    Répondre
  • 4 février 2015 - 9 h 51 min

    Sur les nouveaux smartphones, il y a aussi la 4G qui est désormais là avec de vraies performances et cela en a incité beaucoup à changer leur téléphone, surtout qu’entre temps, on a progressé sur la qualité des écrans, l’autonomie des téléphones, la vitesse d’affichage.
    Maintenant, qu’il y a des téléphones 4G de grande qualité à 150€, je doute que dans le futur, ces téléphones soient changés tous les ans ou tous les deux ans

    Répondre
  • 4 février 2015 - 13 h 01 min

    @uko:

    Je suis d’accord avec toi!

    Le fait est que c’est l’inverse: A part la Surface Pro 3, il n’y que des tablettes 16/9 ou 16/10.

    Donc je pense qu’il serait pas mal que ce format 3:2 soit plus démocratique.

    Et oui, il en faut pour tout le monde!
    :)

    Répondre
  • 4 février 2015 - 21 h 19 min

    @uko:
    Bonjour uko,
    En fait, mon désintérêt pour Android vient (au delà du fait que j’utilisais aussi bien du 2.3 que du 3.x et du 4.X) peut être principalement du fait que je ne fais pas de jeux.

    Et pour reprendre la phrase de DotNet juste ci-dessus, “il en faut pour tout le monde”.
    Mais le fait que le marché des tablettes (qui était le sujet initial) tend à la baisse, ne m’étonne pas outre mesure …

    Répondre
  • 5 février 2015 - 11 h 10 min

    @Escaflowne52: Tellement d’accord avec cela. C’est un basique. J’ai toujours volontairement un temps de retard. Les années 2000, je suis resté bloqué sur le PC fixe (avant je n’avais rien, n’étant pas un joueur non plus), en commençant à m’intéresser aux PDA-phone comme complément intéressant. Je ne comprenais pas l’intérêt des portables comme remplaçant des PC fixes, il fallait que ce soit vraiment mobile. Les netbook? Pas mal mais trop cheap. 2011, ok pour les petits PC avec autonomie sérieuse, mais non aux tablettes. Bref, j’ai pris un PC pour m’en servir comme d’une tablette ET comme comme d’un portable de salon= jamais regretté. 2012: Ok super les smarphones I-Phone like, je prend, c’est une mini tablette hyper-connectée à tout faire. Mais la tablette dans tout cela: un angle mort pour moi. Je n’ai toujours pas changé d’avis. Par contre, il est évident que: mon PC fixe est devenu le plus secondaire des trois (mais aussi le plus stable car sur linux), sachant que seul le grand écran m’intéresse, et qu’il peut être remplacé par une TV+Box. Et le PC portable sera logiquement remplacé à terme par un hybride du même format que j’affectionne 11.6 ou 12 pouces. Reste la question du système, qui restera à trancher : Windows 10, ndroid 5, Linux mobile ?

    Répondre
  • 6 février 2015 - 13 h 18 min

    @uko “J’utilise les tablettes pour: Regarder des films/séries, jouer, regarder des vidéos youtube, bouquiner, lire des documents, mes mails, surfer occasionnellement… le tout avec une ergonomie jamais égalée par mes autres appareils et une autonomie bien plus fiable.”

    Alors moi, pour les films et les séries, j’utilise un duo canapé + téléviseur avec une ergonomie et une autonomie imbattables… ;-)

    Concernant ta remarque sur l’évolution ergonomique… les versions de Windows que tu compares s’étalent sur une période de temps bien plus longue que la simple durée d’existence des versions d’Android dont on parle. Après, au delà du “coup d’essai” mal accueilli de Windows 8 en termes d’ergonomie, une comparaison entre Windows 10 et Windows XP montre quand même une bonne cohérence d’ensemble pour treize ans de vrais progrès ergonomiques dans les détails.

    Répondre
  • uko
    6 février 2015 - 17 h 31 min

    @yannick:
    Ouep, mais ton canapé+TV à 1000-2000€ ne tient pas sur mon bureau, n’est pas particulièrement ergonomique dans le train et manque un poil d’autonomie en camping.

    En ce qui concerne Windows, je trouve que ses paramètres sont organisés de manière désastreuse, et que W8 n’a rien arrangé. Android est infiniment plus facile à prendre en main, même pour quelqu’un qui utilise Windows depuis les années 90 comme moi.

    En terme d’ergonomie, les surcouches propriétaires des différents propriétaires ont bien plus d’impact que les versions de l’OS lui-même. Et malgré ça, il ne faut que quelques heures pour avoir fait le tour du propriétaire et avoir une maitrise raisonnable du système. Ce qui est logique, étant donnée les limites des OS mobiles face à la complexité et à l’ouverture des OS traditionnels.

    Répondre
  • 6 février 2015 - 17 h 38 min

    @uko
    Tout à fait d’accord sur les paramètres sous Windows. C’est un gros gros bazar ce derniers temps, et surtout ça bouge beaucoup d’une version à l’autre, alors que ça avait été assez stable auparavant.

    Par contre, normalement, l’utilisateur ne passe pas sa vie dans les paramètres. Surtout que certains sont désormais liés au compte et non à la machine, et vont donc se répliquer automatiquement d’une machine à l’autre. (ce qui par contre ne simplifie pas forcément le sujet global, s’il y a des paramètres locaux, et des paramètres cloud…)

    Répondre
  • 4 mai 2015 - 18 h 15 min

    […] Ce n’est donc pas une surprise et les constructeurs qui ont mis depuis des années toutes leurs billes sur le marché tablette vont en être pour leurs frais. Sans réserves de croissance sur d’autres secteurs ou avec un déficit d’identité sur le marché smartphones vont avoir du mal a amortir la chute. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *