Intel s’offre Lantiq, un spécialiste des accès domotique

Intel fait ses courses et investit dans ce qui rapporte. Avec Lantiq, spécialiste Allemand du dialogue entre objets et fruit de la séparation d’Infineon et de sa branche “communication”, Intel s’offre une jolie passerelle pour tout le futur de ses solutions domotiques et ses objets connectés.

Intel commence à gagner de l’argent avec les objets connectés, l’Internet des Objets lui a rapporté 2.1 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2014. Une somme rondelette qui affiche une croissance de 19% et qui montre la voie à suivre pour le fondeur.

Fort de ce constat, Intel s’offre Lantiq, une société créée en 2009, qui développe des systèmes de communication domotiques et entre les objets grâce à des routeurs intelligents. On ne sait pas le montant de la transaction, ni ce qu’Intel va faire de Lantiq, même si il semble évident qu’il s’agit là d’un bon moyen de rendre viable le dialogue entre objets connectés.

2015-02-03 17_16_53-Image

Entre eux, les objets vont avoir besoin de dialoguer de l’un à l’autre pour interagir mais aussi communiquer vers Internet tout simplement pour que l’utilisateur puisse être témoin de leur activité et qu’il puisse les faire fonctionner.

Une pierre de plus pour Intel donc dans l’écosystème qu’ils sont en train de construire petit à petit autour de ces nouveaux univers. Intel table sur 800 millions de maisons connectées d’ici 2018, un marché à préparer de bonne heure avec ce genre d’acquisition qui se place au dessus des simples développements d’objets mais plutôt comme architecture de la construction d’un système domotique général en l’associant avec l’outil informatique déjà intégré à la maison.

Avec Lantiq, Intel pourra proposer des solutions intégrées au monde PC, embarquées dans un portable ou un PC de bureau neuf, comme il l’a fait par le passé avec Centrino ou le Widi par exemple. un bon moyen de devenir rapidement une référence dans ce domaine.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 3 février 2015 - 17 h 35 min

    On peut s’arrêter sur le point 2.1 milliards de blague wallstreet.

    Répondre
  • 4 février 2015 - 10 h 41 min

    Il est grand temps que le marché de la domotique (j’y inclus aussi bien la domotique c’est à dire la GTB du particulier que la GTB, GMAO industrielle) se rationalise en matière de protocoles.
    En effet c’est le SICOB dans tous les domaines ce qui freine la communication entre équipements et le développement des smart-buildings et autres smart-cities.
    C’est la raison pour laquelle les produits que l’on voit déferler sur le marché actuellement à grand renfort de pub sont à fuir comme la peste.
    Je parle des Nest et autres Nertatmo.
    Non seulement c’est hyper cher (plus de 100 euros pour un simple thermomètre communiquant doté d’un afficheur alors qu’une sonde LaCrosse ou Oregon Scientific ça vaut 20 euros) mais en plus ce sont des produits captifs.
    Il est en effet impossible de les brancher sur un système existant car les protocoles ne sont pas publiés.
    Ce sont donc des dead-end !
    M’aide chacun joue sa carte.
    LaCrosse et Oregon ne sont peut-être pas très jolies mais elles sont fonctionnelles.
    Et c’est ce qui est important. Un thermomètre n’a pas à être joli, il doit être invisible. L’application se doit d’être belle mais le matos on s’en fout.
    On assiste donc à un effet Apple sur les produits visant à séduire une clientèle très sensible au beau mais perdu compétente.
    On se doute que bon nombre de ces produits termineront dans les tiroirs.
    Db

    Répondre
  • 4 février 2015 - 10 h 43 min

    Je poursuis : espérons que l’arrivée d’Intel et de Lantiq poussera la promotion de protocoles standards et documentés …
    Db

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *