Le prix des puces de stockage NAND est à la baisse, pour le moment

Le prix des puces de stockage NAND est en baisse et c’est une excellente nouvelle pour le marché. Le mécanisme de demande qui a fait augmenter le cours de ces composants ces derniers trimestres s’est inversé : Trop de production conduit le prix moyen à s’effriter. Cela ne pourrait cependant pas durer.

Depuis 2016, le prix des puces NAND est à la hausse. Une demande de plus en plus massive de composants et une production qui marquait le pas a poussé les tarifs à augmenter de mois en mois. Avec comme principale conséquence une augmentation notable des prix des SSD et à travers eux des portables et PC embarquant ce type de matériels.

2018-04-18 14_24_08-minimachines.net

Aujourd’hui, on constate que le prix des composants vient d’amorcer une baisse, si les effets de celle-ci ne seront probablement pas immédiatement visibles, c’est un phénomène encourageant. La production a augmenté et la demande a faibli, effet mécanique habituel de ce scénario : Plus d’offre que de demande et prix qui repartent à la baisse. Et cela malgré une perte de 3.5% de la capacité de production du marché avec l’incident d’une usine de Samsung.

Cela complète les interrogations soulevées en commentaires lors d’un dernier billet sur le sujet. Pourquoi les industriels ne réagissent t-ils pas plus vite en cas de forte demande sur ce type de produits ? Il y a d’abord une question de calendrier. On n’ouvre pas une usine de semi conducteurs de pointe comme un stand de moules frites en brocante. Cela demande des investissements complexes et une infrastructure encore plus complexe : Entre le terrain nécessaires, les permis que cela suppose, les personnels a former et les besoins en énergie, il faut quelques années pour faire sortir de terre de quoi réguler une forte demande de la production.

Et cela coûte également assez cher ce qui met l’investisseur dans une position inconfortable. Il va investir des milliards de dollars dans une usine qui va détruire une partie de sa marge. En créant plus de puces NAND, un industriels va faire mécaniquement le cours de ce type de puce alors que sa hausse lui permet de meilleures marges.

Reste que cette diminution de la demande pourrait être conjoncturelle et pourrait ne pas durer. L’offre excédentaire a modifié le cours actuel de la NAND mais celui-ci est aussi volatil qu’un titre boursier classique. Si la demande repars à la hausse dans quelques semaines, le cours reprendra son niveau précédent et pourra même augmenter encore plus. Le cabinet d’études DRAMeXchange espère cependant voir dans cette baisse un signe avant coureur de ce qu’ils avaient anticipé il y a quelques mois. Les analystes tablaient en effet pour une chute du tarif de la NAND pour la fin de l’année dernière ou le tout début d’année.

Une bonne nouvelle donc sauf que l’industrie est ce qu’elle est, la conséquence première de cette baisse a été un ralentissement volontaire de la production de la part des fabricants. Un moyen de conserver les prix à la hausse tant qu’un des acteurs de ce petit marché ne décide pas d’enclencher une stratégie de parts de marché en relâchant la pression.

Les analystes estiment que la hausse n’est pas finie. La demande de plus en plus forte des appareils mobiles en terme de capacité de stockage continue de faire pression sur le marché et avec des smartphones embarquant 64, 128 et même 256 ou 512 Go de base on comprend que le marché souffre. Certains producteurs estiment que l’inflation pourrait marquer une nouvelle forte hausse à la fin de 2019 lorsque la production basculera vers des NAND de nouvelles génération plus complexes et coûteuses a produire.

Difficile de faire des prédictions pour les  acheteurs de SSD mais si on suit un chemin logique tel que nous le laisse apercevoir les tarifs actuels de la NAND, le prix moyen au gigaoctet devrait baisser tout au long de 2018 et au moins jusqu’à la rentrée des classes. Il reprendrait alors une hausse jusqu’aux fêtes et amorcerait 2019 toujours au plus haut.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 18 avril 2018 - 20 h 21 min

    Je ne sais si c’est lié mais, les prix du stockage de masse ont baissé ces derniers temps. J’ai pu acheter des disques de 4To pour 8o chf. Et même des 4To en format 2,5 pour le même prix. (Microspot en Suisse ).
    Cela faisait des années, j’ai profité de l’aubaine pour mettre à jour mon NAS.

    Répondre
  • 18 avril 2018 - 23 h 15 min

    Une excellente nouvelle qui tombe à pic!

    Répondre
  • 19 avril 2018 - 10 h 55 min

    C’est la cata de manière générale sur ce site, mais là on tient un record :

    “un industriels va faire mécaniquement le cours”

    Deux fautes en sept mots est-ce bien raisonnable ?

    Répondre
  • 19 avril 2018 - 11 h 10 min

    @Robert: Il y a deux sortes de types :

    – Ceux qui signalent gentiment qu’il y a des fautes et je m’empresse de les corriger.

    – Ceux qui ne commentent jamais mais qui vont pousser leur petite remarque condescendante sur des fautes en oubliant qu’ils lisent un contenu gratuit, sans pub et sans revente de données toute l’année.

    Devine où tu te situes et ce que cela dis de toi ?

    Répondre
  • gUI
    19 avril 2018 - 11 h 17 min

    @Robert: J’ai même repéré un endroit où il y a une faute en un mot, c’est dire !

    Répondre
  • 19 avril 2018 - 17 h 19 min

    @Nokio: Salut
    J’ai cherché sur Microspot mais nada, vous avez un lien pour le HDD de 4 TB ?
    Merci

    Répondre
  • 19 avril 2018 - 22 h 28 min

    Les industriels a beaucoup compté sur les puces 3D NAND qui permettent d’empiler des dizaines de cellules mémoire mais ça n’a pas porté ses fruits. Ils ont sous-estimé la complexité des circuits sur les puces pour piloter tout cela, le coût et le temps pour faire les dizaines d’étapes de dépôts et lithographie. Les rendements étaient très mauvais en 2013 quand Samsung a commencé et ils restent moins bons qu’en 2D.
    Finalement le coût de fabrication n’a pas baissé et la capacité de production n’a pas augmenté suffisamment.

    https://www.eetimes.com/author.asp?section_id=36&doc_id=1331957

    Répondre
  • 13 juin 2018 - 15 h 25 min

    […] baisse des SSD confirme les relevés faits par DRAMeXchange en Avril dernier où nous notions un affaissement du tarif des puces NAND tout en redoutant une remontée rapide […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *