Shuttle DX30 : Un MiniPC Apollo Lake à destination des pro (maj dispo)

Le Shuttle DX30 est une création typiquement à destination des professionnels, la marque développe ici, dans un petit format, des compétences classiques architecturées autour d’un processeur Intel Celeron J3355 dissipé sans ventilation active.

Avec ses deux ports COM et  sa prise PS/2, la destination de ce MiniPC Shuttle DX30 ne fait pas trop de doute. Le marché visé est celui des professionnels qui auront là un outil capable de prendre en charge de nombreuses solutions industrielles : Distributeurs automatiques, bornes, robotique, analyse ou affichage numérique.

Minimachines

Le Shuttle DX30 mesure 19 cm de large pour 16,5 cm de profondeur et 4,3 cm d’épaisseur. Un gabarit restreint qui ne l’empêche pas de dissiper passivement un processeur Intel Celeron J3355 de manière parfaite. Cette puce Apollo Lake gravée en 14 nanomètres est un double coeur cadencé de 2 à 2,5 Ghz affichant un TDP de 10 Watts. Elle embarque un circuit graphique Intel HD 400 cadencé de 250 à 700 Mhz avec 12 unités d’exécution.

Pourquoi une dissipation parfaite ? Parce que la solution de Shuttle est annoncée comme certifiée pour un fonctionnement 24H/24 et 7J/7. Ce qui laisse entendre que les 10 Watts de TDP sont gérés sans soucis par le design du châssis pour éviter tout problème de surchauffe à l’usage. Autre fonction intéressante, la présence d’un BIOS compatible avec un allumage de l’engin automatique à heures fixes. Associé à une solution logicielle, le Shuttle DX30 pourra donc se mettre en marche à heure définie puis s’éteindre automatiquement. Pratique pour une intégration dans des bornes ou pour gérer des affichages externes.

Le MiniPC peut gérer trois écrans grâce à ses sorties HDMI et DisplayPort mais également un port VGA optionnel. L’engin saura prendre en charge les formats H.265 , H.264 et  inférieurs et pour certains d’entre eux, il pourra afficher en UltraHD 3840 x 2160 pixels.

Minimachines

Le reste de la connectique est plutôt complet : Un port antenne pour profiter d’une carte Wifi interne au format M.2(802.11b/g/n), d’un port RJ45 Gigabit, de deux ports USB 3.0 en façade et de quatre USB 2.0 à l’arrière. Un lecteur de cartes SD est présent sur la face avant ainsi qu’une série de leds et de ports audio jack 3,5 mm pour une sortie casque et une entrée micro. Le stockage se fera en format classique 2,5 pouces ainsi que grâce à un emplacement M.2 dédié. Enfin, l’engin acceptera 8 Go de mémoire vive grâce à un double emplacement SoDIMM DDR3L. L’alimentation est assurée par un bloc secteur 40 Watts externe.

Minimachines

Bref, un engin robuste qui vise clairement des usages industriels.

2017-07-05_14-55-21

On connait désormais le tarif de l’engin puisqu’il est apparu au catalogue de LDLC au prix de 197.95€. Un tarif intéressant pour un DX30 aux compétences particulières et pointues dans un châssis absolument inaudible.

Source : Shuttle via FanlessTech

3 commentaires sur ce sujet.
  • 5 juillet 2017 - 18 h 12 min

    Jolie petite machine au prix public de 206 euros sur la publicité officielle.

    Perso ,je pense plus acheter une carte mère avec processeur de ce type .
    Besoin de recycler pas mal de matériel et aussi d’utiliser mon beau boitier Lian Li .

    Juste par curiosité ,la puce Intel est elle compatible pour faire un Hackingtosh en Snow Léopard ?

    Répondre
  • 5 juillet 2017 - 19 h 26 min

    Pour ça faut surtout regarder la carte mère et aller sur les sites idoines, genre TonyMac et autres.

    Répondre
  • 6 juillet 2017 - 11 h 03 min

    Shuttle fait de très bon PC fanless, j’ai un Shuttle I7-6500U qui consomme en moyenne 10 Watts sous faible charge (10 %) même si la puce est certifiée 15 Watts, par contre sous pleine charge elle monte à plus de 25 Watts. C’est un peu comme une voiture avec un moteur avec une bonne réserve de puissance. Je me demande si les machines avec des processeurs avec un TDP plus faible consomment réellement moins dans la vrai vie ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *