Screen Stopwatch : Mesurez votre dépendance au petit écran

Screen Stopwatch est une application Android proposée par Google qui sert à quantifier le temps passé sur votre smartphone. Cela n’a l’air de rien mais c’est un outil très révélateur.

Screen Stopwatch est un fond d’écran animé pour Android. L’application ne fait rien de spécial si ce n’est compter combien de temps vous utilisez votre smartphone ou votre tablette Android… chaque jour.

2020-01-22 18_25_10-minimachines.net

D’habitude ne ne vous parle pas trop de ce genre d’outil, d’autres en font la promotion bien mieux que moi. Mais pour une fois, je me fends d’un petit billet pour mettre en lumière celle-ci. Parce que Screen Stopwatch est un outil assez particulier.

Une fois téléchargé et installé, il va venir remplacer votre fond d’écran habituel et se mettre a comptabiliser le temps passé à utiliser votre smartphone chaque jour. Additionnant les secondes, les minutes et les heures passées sur votre engin à chaque fois que vous le déverrouillerez. Un chronomètre qui joue au vase communicant avec le reste de votre temps de vie. Cela ne fait que 24 heures que je l’ai installé sur mon smartphone mais l’impact est vraiment dérangeant. Difficile de voir le temps passé devant ces petits écrans. Difficile de se rendre compte dans quel tunnel on entre quand on commence à naviguer sur un site puis sur un autre… Quand on regarde ses réseaux sociaux ou que l’on entame la lecture de ses emails.  

Au bout du compte cependant, le chiffre s’étale en grand sur votre appareil. Et la réflexion s’installe. Combien de temps ai-je passé sur mon téléphone aujourd’hui ? Autant que ça ? Et pour quel résultat ? Était-ce pertinent ? Le nombre de fois où je me suis fait la remarque qu’il me restait bien peu de temps pour moi. De temps pour lire ou pour faire autre chose de différent. Cet auto-apitoiement s’effondre vite face au démenti apporté par cette application. 

Je ne suis pas un gros consommateur de smartphone mais voir au sortir d’une simple consultation email que je viens de passer 15 ou 20 minutes de ma vie sans s’en m’en rendre compte, cela à un impact. 

L’auto asservissement a plein d’avenir

Le plus “drôle” avec Screen Stopwatch, c’est que l’application est développée par Google. Le papa d’Android et donc le responsable de votre enfermement au sein de votre smartphone. On peut se demander quel est le but du jeu pour le développeur ? Peut être qu’il s’agit de pointer du doigt le responsable de votre addiction. A savoir, selon Google : vous même.

En mettant en scène le temps que vous passez sur votre smartphone, Google vous désigne comme seul responsable de votre malheur. Votre propre petit tyran du petit écran. L’éditeur gommant ainsi au passage tous les artifices, toute l’énergie et toute la science déployée pour vous rendre accro à ce dernier. Les excellents petits reportages “Dopamine” d’Arte sur comment les différents géants du loisir et des service liés à l’utilisation du smartphone parviennent à manipuler votre esprit sont assez éclairants sur le sujet.

Screen Stopwatch est intéressant pour connaitre l’emprise de l’objet dans votre vie, la force de votre addiction. Mais ne vous laissez pas intimider par le chiffre que vous récolterez à la fin de la journée. Vous n’êtes pas le seul coupable. Toute la société s’efforce de vous rendre accro. Bientôt, on remplacera de plus en plus de choses par un smartphone, perdant au passage tout anonymat dans ses déplacements, toute liberté dans ses loisirs avec la sensation tenace d’être tenu en laisse. Ce temps passé le cou plié sur votre petit écran n’est pas uniquement votre faute. Et si c’est à vous d’en guérir si vous voulez récupérer un peu de liberté et de temps, cela ne sera pas une chose facile.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
12 commentaires sur ce sujet.
  • 22 janvier 2020 - 20 h 05 min

    Pas besoin d’une application
    Paramètres/batterie/écran
    Et on a le temps d’écran allumé

    Perso ça me sert pour juger de l’autonomie d’un phone. Parce que dire dans un test que le phone tient un jour et demi c’est n’importe quoi.

    Répondre
  • 22 janvier 2020 - 22 h 18 min

    @Will l’autonomie est testée selon un usage moyen. Ce qui signifie que, pour une personne moyenne, il tiendra une journée et demi. En sachant qu’on ne reste évidemment pas toute la journée collé à son smartphone – on dort, on mange, on travaille, etc.

    Les principaux testeurs français comme LesNumériques et FrAndroid l’indiquent d’ailleurs clairement dans beaucoup de tests, puisque bien évidemment aucun smartphone ni tablette ne peut tenir une trentaine ou une quarantaine d’heures avec une seule charge ;)

    Le fait est que le temps où l’écran est allumé ne représente pas l’autonomie du smartphone. Si vous laissez beaucoup votre smartphone en veille, le SoT (Screen on Time) sera forcément plus faible que si vous tirez toute la batterie d’une traite. C’est pour ça que les testeurs font souvent des profils-types pour tester l’autonomie des smartphones ;)

    Sinon encore un excellent article, @Pierre Lecourt ! Ce genre de news est vraiment intéressant à suivre et je ne connaissais pas le concept de ce fond d’écran :)

    Répondre
  • 22 janvier 2020 - 22 h 34 min

    @Will: Je me fiche de la performance de mon smartphone, ce qu’il y a d’intéressant ici c’est l’impact que provoque ce fond d’écran. Quand on mesure le temps passé dans chaque “tunnel” d’usage. Ce n’est pas pour quantifier l’autonomie “technique” mais plutôt le gouffre temporel.

    Répondre
  • 23 janvier 2020 - 7 h 40 min

    @Pierre Lecourt:

    Je suis pour ma part un utilisateur que je qualifierais d’obligé de smartphone. Non pour le travail ou autre, mais parce que le marché y est à quasiment 100% et qu’on ne trouve plus de modèles plus simples et restant confortables pour un usage parlé+SMS+MMS, voir mail. Un blackberry ou Nokia E72 (que je regrette) à jour (et pas plus grand) suffirait à mon bonheur, préférant en prime un vrai clavier au tactile qui ne semble vraiment pas fait pour mes doigts (pour parler LGBT-incorrect, il faut des doigts de fio…). D’ailleurs, je ne dois pas être seul car sinon on n’aurait jamais fait la saisie prédictive pour tenter de compenser l’affaire.

    J’ai trouvé plus d’usage à une petite selection d’applis android qu’a un usage en ligne: Un GPS gratos (et qui fonctionne hors ligne) qui fait mieux le job que mon TomTom (bon courage les chinois) intégré de bagnole avec HERE WeGO, une appli radar (CamSam, resté précis et fuck-the-law) qui fonctionne bien (depuis que les bip-bip Info(en)Rad(e) et autres, dont certains modèles se bidouillaient pour rester précis, sont cliniquement morts), un APN qui fait le job pour le tout venant et Free42 pour avoir une calculatrice RPN comme HP n’en fait hélas plus (ou clones confidentiels et pas donnés de SwissMicro), voir Termux quand j’ai à me connecter à un truc sans avoir de PC sous la main…

    Bref, je suis pas trop le client pour ce stopwatch qui devrait je pense faire plusieurs mesures car en l’état ça ne voudra rien dire: On prends sa bagnole, le temps de navigation GPS sera compté. On écoute de la musique, l’écran se coupe ça ne le sera pas ce qui est très bien… mais celui qui regarde plutôt une vidéo dans les transports ou lit un eBook sera collé au rayon débilophone-addict tandis que le sombre connard avec son gueuloir BT greffé à l’oreille (mais écran éteint) semblant causer “tout seul” 12h/24 avec une discrétion telle qu’on l’aurait surnommé le “fou du village” il y a 50 ans… ne le sera pas!

    Le temps passé à l’écran seul ne veut pas dire grand chose, mieux vaudrait compter le temps global de connexion effective et un temps d’usage par applicatif (avec la possibilité de filtrer la calculette ou le GPS…).

    Répondre
  • 23 janvier 2020 - 8 h 43 min

    @Clément Nerma: pas d’accord la grande majorité des testeurs va au plus simple et ne teste pas réellement l’autonomie d’un phone.
    Il y en a qui utilise vraiment le phone et donne des chiffres.
    Sinon je me base sur GSMarena pour comparer deux phones niveau autonomie.

    Répondre
  • 23 janvier 2020 - 8 h 50 min

    @Pierre Lecourt: si on commence à comptabiliser chaque temps perdu on ne fait plus rien… Même des choses obligatoires comme faire des courses ou autres bureaux (caisse, assurance…) qu’on n’a pas forcément envie de faire mais qu’on doit le faire. C’est fou le temps que l’on perd vraiment dans les fils d’attente et là heureusement qu’on a nos phone pour tuer l’ennui.

    Répondre
  • 23 janvier 2020 - 9 h 04 min
  • 23 janvier 2020 - 9 h 38 min

    Il y a certainement une relation mathématique entre temps passé sur le mobile et crétinerie. Probablement le même relation au point près qu’entre nombre de clops et connerie.

    Mais te souviens tu Pierre pendant combien de temps j’ai posté des avertissements sur Google pour récolter des réflexions du genre ” mais c’est bien parce que c’est gratuit” !!!

    Moi je dis que d’une certaine manière les gens obtiennent rarement ce dont ils ont besoin mais toujours ce qu’ils méritent.

    Répondre
  • 23 janvier 2020 - 10 h 39 min

    Y a jute un problème, l’écran est illisible, les titres des icones sont illisibles, et il n’y a aucun réglage de couleur à faire. J’ai installé pour voir, avoir une idée, mais ça ne vas pas rester très longtemps…

    Répondre
  • 23 janvier 2020 - 11 h 04 min

    @yann: Ni l’application ni moi même ne faisons la morale à l’utilisateur, l’idée est juste de se rendre compte du temps occupé par ces engins. Du temps qui pourrait être investit autrement.

    @Will: Choses obligatoires // temps perdu. Si tu dois faire des courses c’est impossible de passer à côté et ce n’est pas du temps perdu. Maintenant entre passer 1 heure de file d’attente a jouer à Candy bidule qui ne t’apportera rien d’autre sinon une satisfaction immédiate ou à lire un bouquin. Entre le moment où tu commence a surfer sur un réseau social et le moment ou tu en sors, il y a parfois des dizaines de minutes de “perdues” car au final cela aura été très vain.

    Répondre
  • 23 janvier 2020 - 11 h 18 min

    @Will: Mais comment faisait-on avant dans les files d’attentes ?
    Attendre, n’avoir “rien” à faire, peut apporter énormément : regarder autour de soi plutôt que d’être constamment dans sa bulle sans se soucier du monde alentour ; c’est aussi rêver, inventer, réfléchir plutôt que de constamment absorber de “l’information” sans jamais prendre le temps de la traiter soi-même.

    C’est hallucinant de ne plus savoir “rien” faire et d’être constamment sollicité par des notifications sur telle ou telle “news” ou “scoops” à base de conditionnel du genre “Mais on s’autorise à penser dans les milieux autorisés qu’un accord secret pourrait être signé.”. Bref, du “buzz” qui sera oublié dans 24H. Pour moi, le “vrai” temps perdu est là et pas dans les 5 minutes qu’on passe à faire la queue au supermarché …

    J’essaie de limiter ce temps perdu mais c’est tellement facile de passer un temps fou en “sautant” d’un article à un autre, c’est tellement “tentant” de prendre son appareil où on retrouve tout pour “passer le temps” plutôt que “d’utiliser ce temps” pour soi-même.

    Répondre
  • 24 janvier 2020 - 12 h 20 min

    Il n’y a qu’à voir le succès récent de Tik-Tok (y jeter un oeil) pour voir que le monde court à sa perte ! C’est un festival permanent de niaiseries où les d’jeuns aiment se perdre.

    Pas étonnant qu’ils ne sachent plus lire et écrire correctement et qu’ils ne lisent plus de livres, ou si peu.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *